Les agents de sécurité de Sonatrach poursuivent leur grève de la faim

Des dizaines de grévistes ont été évacués vers les différents hôpitaux de la région. D. R.

Au dix-neuvième jour de leur grève de la faim, les quelque 1 500 agents de sécurité de la Société nationale d’hydrocarbures (DSP) basée au sud du pays, notamment à Hassi Messaoud, El-Hamra, Rhourde Nouss et Tin Fouyé Tabenkort, maintiennent leurs revendications et sont déterminés à aller jusqu’au bout. Des dizaines d’entre eux ont déjà été évacués d’urgence dans les différents hôpitaux de Hassi Messaoud, Hassi R’mel et Illizi, a appris Algeriepatriotique auprès des grévistes.

Selon nos sources, les représentants des travailleurs contestataires ont été reçus, aux premiers jours du débrayage, par le directeur exécutif de l’entreprise qui leur a promis de répondre à leurs revendications dans un délai d’une semaine, mais force est de constater que rien n’a été concrétisé sur le terrain et que, depuis cette date, le dialogue est rompu entre les travailleurs et la direction générale, ajoute notre source.

Dans leur plateforme de revendications, qui a été transmise à la direction générale depuis mai 2015, les travailleurs grévistes exigent notamment l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles et, surtout, un statut professionnel digne, égal à celui des autres employés de Sontrach, avec des contrats de travail indéterminés. Pour eux, ce statut de travailleurs contractuels les maintient dans une situation précaire. Les contestataires réclament également le droit d’accès aux services ASL, aux médailles honorifiques et aux indemnités de travail posté, de nuisance, de zone et de conditions de vie.

R. Mahmoudi

Comment (3)

    berrahal omar
    13 mai 2017 - 17 h 15 min

    agen de suciurite
    agen de suciurite




    0



    0
    Kouider
    29 décembre 2016 - 17 h 43 min

    Est ce bien des employés de
    Est ce bien des employés de la sonatrach??.
    ???




    0



    0
    5colonne
    28 décembre 2016 - 17 h 39 min

    Faut demander a total
    Faut demander a total directement, les notres sont que des valets , ou de les poursuivre en justice ont connais leur methodes d’esclavage de ces criminels ,




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.