Les partis et les législatives : le RCD entre renouveau et atavismes identitaires (V)

Meeting du RCD à Alger. New Press

Campagnes d’adhésion et de réadhésion, assemblées générales, conférences : l’approche des élections a sonné la mobilisation générale des structures du RCD. L’impression que donne cette activité organique intense est que le parti de Mohcine Belabbas fait sa mue, se rénove, à travers notamment l’aile jeunesse et l’aile femmes qui se structurent, non seulement dans les régions de Kabylie mais aussi à travers plusieurs wilayas du pays, comme le montrent les comptes rendus quotidiens. Pour un parti qui a, d’abord, survécu au départ précipité de son chef historique et subi une multitude de crises internes, dont la plus récente a été l’exclusion de Nordine Aït Hamouda, le pari n’est pas loin d’être gagné. Ce qui manque néanmoins à ce rebond, c’est un discours politique porteur et clair.

En dehors d’une critique mécanique du pouvoir, la position du RCD par rapport à certaines questions comme l’islamisme, la régionlisation ou le changement déroute parfois. Ainsi, la direction du parti ne s’est jamais expliquée sérieusement sur la célérité avec laquelle elle avait annoncé sa participation aux élections, alors que le RCD était à la pointe des partisans d’une transition au sein de la CNLTD, que lui et d’autres partis ont accepté de sacrifier.

«La participation du RCD aux prochaines élections découle d’une décision souveraine de son instance qu’est le conseil national», a déclaré le porte-parole, Atmane Mazouz, dans une récente déclaration. «S’agissant des garanties que le pouvoir nous fait miroiter, le RCD ne croit en aucune d’elles. Pour l’opinion publique, la position du RCD est connue depuis longtemps : pour mettre fin à la fraude électorale, il faut confier tout le processus de l’organisation des élections à une instance indépendante et permanente ; l’administration ne doit avoir qu’un rôle logistique pour pourvoir cette entité en moyens», clame-t-il.

Il faut rappeler que la mise en place d’une instance d’organisation – et pas seulement de la surveillance – des élections a été un des préalables posés par le RCD et ses partenaires de l’opposition pour s’engager dans la course électorale. Mais avait-il d’autres choix face à l’intransigeance et l’obstination du pouvoir et, surtout, avec la participation de son rival traditionnel, le FFS, qui, lui, mise le tout pour tout dans les prochaines législatives ? Le jeu institutionnel s’est avéré être, en effet, une fatalité pour la majorité des partis.

Autre point ambigu dans le discours du RCD : la régionalisation. Si dans son programme, ce parti promeut un «Etat unitaire régionalisé», une innovante version du fédéralisme, on décèle parfois des affinités, dans certains discours, avec le mouvement autonomiste de Ferhat Mehenni qui, lui, réclame clairement la séparation de la Kabylie du reste du pays. Un rapprochement tactique en vue des prochaines élections ou une radicalisation subséquente au parcours historique de ce parti ?

Né dans la déchirure du mouvement berbère, le RCD était, jusqu’à l’avènement du MAK, la seule formation politique à célébrer l’anniversaire du 20 Avril par des marches et avait, donc, le monopole quasi absolu de la revendication identitaire. Il s’agit pour le RCD d’éviter, à la fois, qu’une partie de sa base – la plus sensible au discours identitaire – aille dans cette mouvance radicale et de tenter de récupérer un important gisement électoral. Les législatives d’avril 2017 serviront justement de test pour ce parti et pour l’ensemble de la mouvance démocratique dans le pays.

R. Mahmoudi

Comment (36)

    TheBraiN
    1 janvier 2017 - 8 h 40 min

    Le RCD ne quittera jamais le
    Le RCD ne quittera jamais le statut de parti-Schtroumpf avec ses « programmes » et « idées » désuets et obsolètes qu’il a l’outrecuidance de qualifier de ….. « modernistes »




    0



    0
    Allas Ilelli
    31 décembre 2016 - 9 h 29 min

    Il suffit de lire ces
    Il suffit de lire ces commentaires pour tirer cette sage conclusion: Nous, Peuple kabyle, ne pouvons pas changer les Algériens. Nous avons essayé, avec une patience proverbiale, de leur inculquer les grandes lignes de notre histoire et les convaincre de leurs racines amazighes. Force est de constater et d’avouer aujourd’hui que nous avons échoué et que nous nous sommes terriblement trompés!

    Nous sommes linguistiquement différents, sociologiquement divergents et politiquement définitivement opposés! Nous ne pouvons pas imposer notre vision aux autres Algériens, et nous ne pouvons et voulons pas subir éternellement leur politique et leur vision! À eux de choisir le projet qu’il leur convient, islamiste ou autre, mais on ne peut pas attendre à ce qu’ils nous suivent ou qu’ils nous comprennent. Ils se proclament plus arabes que les Arabes et sont prêts à s’allier avec les Orientaux, qui les vomissent et qui ne ratent aucune occasion pour leur rappeler qu’ils ne sont arabes.

    Le pouvoir algérien a certainement réussi à policer et à terroriser la population algérienne mais objectivement l’un soutient l’autre, le seul risque majeur pour les deux est l’accession des Kabyles à leur autonomie ou indépendance pour l’un, et au pouvoir pour l’autre. L’immense Lounes Matoub l’a dit dans son album-testament: «…Aqbayli ur iḥekem γas yeγra yeẓwar … …dwa-s ad ncereg tamurt anefru s tura…», ce qui en français donnerait: « Le Kabyle ne régnera jamais, même s’il est surdoué… La solution est le partage du pays… ».

    C’est pour toute ces raisons que la Kabylie doit accéder à son indépendance, son seul salut. Que tous les Kabyles se rendent à l’évidence et qu’ils se donnent les moyens de leur émancipation. Nous sommes un peuple et nous avons droit à notre État, un État qui nous protégera et nous valorisera. Le MAK a initié ce projet, Le peuple kabyle a d’ores et déjà entamé sa concrétisation. Nous aspirons à donner un nouveau souffle à notre chère Kabylie, lui tracer un autre destin, nous la voulons démocratique, laïque, profondément kabyle et résolument moderne et universelle.

    Les chiens aboient, la caravane passe!




    0



    0
    kherrata
    30 décembre 2016 - 21 h 15 min

    vu le populisme qui vient s
    vu le populisme qui vient s’installer au monde commençant de brexit en passant à Trump,puis l’autriche et marine le pen je trouve il est le moment de prendre en conséderation un nouveau movement qui vient de paraitre en kabylie n’hesité pas de refflichir bien tot ou tard s’en finira par l’emporter à mon cas d’habitant de kherrata on a vucu la misere par ce pouvoir mafieux et ces deux partis connu par tout les monde FFS ET RCD des serviteur de l’état C’est fini bye bye la conclusion vive le populisme




    0



    0
    FAKOU
    30 décembre 2016 - 20 h 04 min

    Ceux qui profitent de la
    Ceux qui profitent de la critique du RCD ( parti politique ruiné par ses errements et son discours mou et incompris ) , pour détourner le débat et pour attaquer la noble Identité berbère algerienne .. on les connait ces SNP , les pires racismes et vilénies ne sont pas ceux des vrais arabes ( d’ailleurs les vrais arabes du Yemen sont entrain de se faire exterminer et massacrer par leurs frères saoudiens) .. La pire Vilenie et la pire Haine bestiale contre les nobles berbères est toujours venus des esclaves algeriens des arabes et des faux arabes et des SNP , issus des fossés .. Donc sur la question du sionisme , qui ne nous impressionne pas , justement nous leur répondons que les Amazighs peuple non sémite ( et heureusement) ne sont ni les cousins des juifs ,ni leurs alliés au Moyen Orient et dans leur monde arabo-islamique en ruine livré aux corbeaux ( les berbères ne viennent ni d’Isaac ni de son frère Ismaël ce ne sont pas leurs ancêtres ) il viennent peut être d’Hercule ou des Peuls africains , qu’importe , mais jamais ils ne voudront descendre de la graine sémitique juive ou arabe : c’est un choix idéologique , culturel , politique , stratégique et existentiel .. alors que les portefaix et les courtiers des rois arabes saoudiens se taisent à jamais et aillent voir comment Netanyahou marche sur leurs gueules et écrase leurs maitres arabes .. avant de venir donner des leçons aux Berbères sur les juifs , les cousins de leurs maitres du moyen orient .. CHUTTTT !!! Fakou bikoum !




    0



    0
      Anonymous
      30 décembre 2016 - 21 h 05 min

      La solidarité proverbiale des
      La solidarité proverbiale des Algériens pour les causes nobles, dont la Palestine, ne te touche pas, il n’y a que les arabes, le moyen-orient et les Saoudiens dans ton verbe pourvoyeur de haine, primale. Ton idéologie est à jeter aux chiens, tu n’as rien à faire sur ce site PATRIOTIQUE, inutile de te démener çà ne prend pas !




      0



      0
      Anonymous
      30 décembre 2016 - 23 h 09 min

      Merci Fakou pour votre
      Merci Fakou pour votre commentaires qui traduit fidèlement l’appartenance des Berbères.Effectivement les Berbères n’ont aucun lien avec les juifs, et cela depuis des milliers d’années;contrairement aux arabes, ces derniers qui partagent une histoire commune avec les juifs.Quant aux berbères arabisés qui se prennent pour arabes,ils sont libres de faire le choix qui leurs convient.On doit savoir que ce sont les Berbères qui ont régné en Afrique du nord jusqu’au 15 iéme siècle. Les berbères ne sont pas étrangers chez eux.




      0



      0
    nation
    30 décembre 2016 - 19 h 40 min

    pour réussir en Algérie , le
    pour réussir en Algérie , le RCD doit sortir de son discours modéré , de son rabâchage et de son Flou et passer à l’action politique nationaliste à l’échelle mondiale et à l’échelle historique , sinon il va finir en MAK et en Association de villages …De toute tacon les mercenaires Mawalis arabo-wahabistes de l’Arabie saoudite et du Qatar et leurs Harkas implantées en Algérie ne cesseront jamais de déverser leur haines et leurs mensonges contre l’Algérie berbère et d’ouvrir le couloir pour la domination saoudienne .. les chefs du RCD doivent lancer à l’échelle de la planète la lutte de libération nationale algérienne berbère contre l’empire saoudien .. et bien choisir ses alliance mondiales …sans cette Option nationaliste integrale , le RCD et d’ailleurs les autres partis nationaux vont rester à tourner en rond et les algériens ne les suivront pas




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 17 h 48 min

    On peut voter RCD sans
    On peut voter RCD sans problème c’est un parti fiable et algerianiste.




    0



    0
      Anonymous
      30 décembre 2016 - 21 h 17 min

      le mot « Algerianiste » désigne
      le mot « Algerianiste » désigne les pieds-noirs, empapaoutés-pataouètes, également appelés pieds de chèvre « ker’in lem’iz » à Alger , ils ont détalé d’Algérie depuis belle lurette. Tu te trompes de site.




      0



      0
    thamerguessifth
    30 décembre 2016 - 14 h 57 min

    Ce parti a l’avantage de
    Ce parti a l’avantage de provoquer des débats et d’animer la vie politique, mais pétri dans la culture autoritariste au même titre que ceux qu’il critique, il ne peut ni s’associer ni s’allier à d’autres formations en vue d’amener le changement qu’il appelle de ses vœux mais auquel il ne croit visiblement pas.




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 13 h 24 min

    et voila notre belabbass
    et voila notre belabbass national l’un des plus fidèle rabatteur du régime se réveille; la prime est tellement conséquente gars aux plus faible;pour etre l’un des intimes du régime;il a opter pour l’ouverture des frontières de la drogue;vous avez apparemment a drogué il ne ressent rien;ni froid;ni chaleur; ni la faim; ni la misère;il se sent aux paradis entouré des diables de ce régime;tout ce cirque pour des pruneaux; non pardon pour des melons bien mure;les résultat sont déja connus;le reste c’est de l’animation gratuite;ne rèvez pas rien n’est venus sans lutte




    0



    0
    stambouli
    30 décembre 2016 - 12 h 47 min

    Vous avez fait mouche ! vous
    Vous avez fait mouche ! vous avez trouvé la faille, avec des commentaires pareils vous allez vous faire traités de racistes




    0



    0
    moumouh
    30 décembre 2016 - 12 h 43 min

    RCD généré par le Mouvement
    RCD généré par le Mouvement culturel berbère et implanté principalement en Kabylie, a été créé en 1989 par Saïd Sadi, quelle culture berbère ? Sadi dont on appréciera au passage le patronyme venu d’ailleurs, a commis un livre insipide d’une rare mièvrerie ASKUTI « le scout » , ce livre est écrit en kabyle à l’aide de caractères latins…Ils rafolent de la France et des juifs français. Le mot scout qui n’existe pas en berbère, a été emprunté au français, alors que le mot Kechafa en arabe, aurait pu faire l’affaire. Quelle culture berbère ? Où est la culture berbère dans ce magmas de prétentions ? Ils sont vides dedans et dehors, un parti racial, ethnique. Lorsque Sadi a eu un score grotesque à des élections il s’était écrié : je me suis trompé de peuple, trompé Nannak ! Les Algériens sont vigilants, ils sont sortis aguerris de la décennie noire.




    0



    0
      mohamed
      30 décembre 2016 - 15 h 56 min

      @ moumouh

      @ moumouh

      « ils rafolent des français et des juifs français », c’est nanak qui t’as appris ce langage d’ignare et de raciste à 2 sous ? Le rcd est un parti démocrate et qui prone la laicité car en avance par rapport aux sqociétés arabo-bougnoules dont tu fait partie. La preuve par neuf votre bigoterie a enfanté le GIA, AL-QAIDA, DAESH, a détruit tous les pays arabes progressiste et mazal el kheir al qodam. Quant à aimer la france et les juifs, nous les avons chassé d’Algérie et comme direz lepen, ceux là nous les aimons « chez eux » comme nous aimons tous les peuples tant qu’ils ne viennent pas chez nous, nous les casser comme les bougnoules de ton genre.
      Quant aux caractères latins, saches que beaucoup de penseurs arabes sont pour leur utilisation pour mieux développer et faciliter l’accès au savoir de leur langue et pour nous Amazigh c’est déjà tranché on vous laisse ce boulet. Et nous vient pas nous parler d’Islam la majorité de vos oulamas sont de chez nous et l’Islam est la Oumma est composé de non arabes à 95% et les 5% de dits arabes sont essentiellement des pharaons, amazighs,phéniciens, kurdes,. etc




      0



      0
        moumouh
        30 décembre 2016 - 16 h 43 min

        Ah ! J’ai failli oublier ! où
        Ah ! J’ai failli oublier ! où sont les poètes kabyles d’antan ! Tout fout le camp, il ne reste que les gueux et les marmitons de la cause qui refuseront toujours de se fixer dans le miroir. L’insupportable pensée de n’être rien, espèce de râleur au fond du trou.




        0



        0
      Lghoul
      30 décembre 2016 - 16 h 30 min

      @moumouh

      @moumouh
      Il doit écrire « kechafa » au lieu de « askuti » sinon ce n’ est pas du berbère. Maintenant on vous a compris: Un bon berbère est toujours celui qui se dit arabe quoi !




      0



      0
        moumouh
        30 décembre 2016 - 19 h 36 min

        Le mot scout vient de l
        Le mot scout vient de l’anglais il signifie : éclaireur. Il doit bien y avoir en berbère un mot qui signifie : éclaireur , en mozabite c’est Areqqas RQS. Travailler sur la langue , la sauvegarder, s’émerveiller de sa beauté. Ce n’est pas le cas avec Askuti qui est emprunté au français, lui qui se prévaut de R Culture Berbère.




        0



        0
      Montagnard
      31 décembre 2016 - 5 h 57 min

      Pour vous,il vaut mieux
      Pour vous,il vaut mieux utiliser les mots arabes que francais.moi si j’ai a choisir entre arabe et francais,avec les yeux fermes j’opterai pour la langue de moliere.Malgre que toutes les deux n,appartiennent pas a l’algerie:le francais au moins est une langue scientifique,quant a l’arabe,plus tu t’approche d’elle plus tu t’eloignes du savoir.tout le reste est du baratin.sans rancunes.




      0



      0
    Karamazov
    30 décembre 2016 - 12 h 38 min

    « Entre renouveau et atavisme »
    « Entre renouveau et atavisme », ce n’est pas forcément le cas. Il s’agirait plutôt d’un état mutagène. Ou d’un état de crise selon Gramsci: où les atavismes ne veulent pas disparaitre et le nouveau ne peut pas naitre.
    On peut à première vue y déceler une contradiction dans les termes mais ce n’est point le cas. L’attitude du RCD n’est que le reflet des déchirements qui le composent à l’image de la société kabyle elle-même traversée par ses propres antagonismes : atavismes et modernité. Alors le RCD joue le grand écart entre « Etat unitaire régionalisé », qui n’est que la synthèse de ses propositions et de celle du FFS quant à l’organisation de L’Etat –Nation , et  » l’Indépendance » chère au MAK qui a fait son lit dans la région et qui tend à y devenir le mouvement dominant, quoi qu’en disent ses détracteurs.. Mais le véritable moyen de sauver ce qui reste du RCD , c’est-à-dire, son plus simple appareil, ce sont les législatives. Toutes ses gesticulations n‘ont qu’un seul objectif : justifier la participation et crier en même temps à la fraude au cas où le quota attribué n’est pas respecté mais surtout pour faire marquer sa place dans l’opposition. La vérité est que si le RCD essaie d’avoir deux fers au feu ce n’est pas forcément par stratégie mais plutôt parce qu’il y est contraint et que ce n’est pas lui qui est maitre de son propre destin. Le Pouvwar l’a à sa merci mais le préfère comme faire valoir dans l’opposition pour le simulacre de démocratie. Voila pourquoi il accepte son sort et sa portion congrue tout en rouspétant.




    0



    0
    moumouh
    30 décembre 2016 - 11 h 54 min

    Ils devraient revoir cours d
    Ils devraient revoir cours d’histoire ils ont dû louper quelques épisodes




    0



    0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 11 h 33 min

    Enrico Macias (La Chiasse),
    Enrico Macias (La Chiasse), BHL et Fourest, laïcité on se croirait revenus aux temps des bachaghas kabyles. qu’est-ce qu’ils en ont fait de Mammeri ? Les valeurs ancestrales ne les intéressent pas, s’ils veulent créer un état féderal qu’on les envoie à Bidon V avec leurs bourricots, au fond du sahara. La culture berbère c’est du vent, çà ne les intéresse pas, ils veulent être députés et régner à Tizi-ouzou.




    0



    0
    Mokhtar
    30 décembre 2016 - 10 h 47 min

    @ El wazir

    @ El wazir

    Ta contribution est nulle et c’est pas avec ces certitudes absurdes qu’on règle les problèmes. Il faut étudier la question et s’informer. Le mak que je n’approuve pas du tout et que je trouve déviationniste (car toute Tamazgha nous appartient), n’est arrivé à cette position que devant plus de 50 ans de hogra et de colonialisme arabo-baathiste. Tous ses militants étaient des militants de la démocratie et des droits de l’homme. Aujourd’hui ils sont désespérés et veulent sauver le peu qui reste; c’est une erreur mais je les comprend et j’espère que l’Algérie va recouvrer son identité volé au plus vite, avant qu’il ne soit trop tard..




    0



    0
      Juba III et IV
      30 décembre 2016 - 11 h 48 min

      tamazgha çà ‘xiste pas c
      tamazgha çà ‘xiste pas c’est dans quel livre ancien ? çà ‘xiste où ? 1000 dollars cash si tu me trouves un livre des années 60 et avant jusqu’aux romains qui cite tamazgha




      0



      0
    La Cigale
    30 décembre 2016 - 10 h 21 min

    Ce gars est un JUDA un
    Ce gars est un JUDA un conspirateur avec l’ennemis ce satané Mohcine Belabbas monsieur ouverture des frontières de l’ouest.
    Ce conspirateur prend ces directive auprès de Azoulay et le roitelet 666 pour noyauté le pouvoir algérien et être la marionnette de ces commentaires de l’ouest.




    0



    0
    Lghoul
    30 décembre 2016 - 9 h 59 min

    Faite la chaine doucement et
    Faite la chaine doucement et sûrement, le temps des cerises, c’est à dire du « vote », est arrivé. Ils veulent des « titres » de « députés » et des salaires qui avoisinent les 50 millions à vie. Ensuite il passeront au chapitre des corrompus et de la déception et ils nous diront que la fraude a battu et continue à battre son plein. Comme si on ne le savait pas et comme si ils ne le savaient pas. Mais le disque de la tartufferie sera encore joué pour les ignards, les aveugles et les sourds. Ce qui me tracasse en Algérie est de comprendre un jour là vraie définition de « parti d’opposition ». Alors messieur-dames, il n’y a ni opposition et ni culture. Il ne reste que les contenus des comptes en banque, le business, le profit. et lopins de terrain. Pour toi et moi, y a la chaine pour voter et la chaine pour se pendre. Pauvre pays et pauvre peuple toujours sous l’effet de la rokia et du mauvais oeil. Vous pensez vraiment que ce qui se dit et ce qui se passe est vrai ? Alors comme convenu une séance de rigolade car c’est la seule chose que n’est pas ENCORE taxée. L’impôt sur l’air que l’on respire sera introduit pour mettre en echec la main de l’étranger et la main de chamehrouche et de professeur Abou Islam Belahmare. Oui Abou Islam est devenu un prenom dans l’Algerie de Si keddour et Si bekabas. Faite la chaîne, le vote est pour bientôt. Bonne année à tous et à toutes même si c’est apparement Haram et layadjouz. On est presque en 2017 et on débat encore le layadjouz et le Haram ! 3 siècles en arrière ? Peut être 5 car il coïncide sur le nombre de mandats à pourvoir dans un future avenir.




    0



    0
      Hibernus
      30 décembre 2016 - 19 h 53 min

      Bien dit…Mais à quand le
      Bien dit…Mais à quand le réveil?




      0



      0
    Anonymous
    30 décembre 2016 - 9 h 53 min

    en effet il y a très peu de
    en effet il y a très peu de collaborateurs kabyles et berbères à cette revue , la plupart sont des intellectuels français qui ne connaissent pas la langue et la culture de la Kabylie. Où sont les kabyles ?




    0



    0
      Lghoul
      30 décembre 2016 - 12 h 07 min

      « Ou sont les kabyles ? » – Eh
      « Ou sont les kabyles ? » – Eh bien ils sont en train de se préparer pour voter et devenir députés pour avoir un salaire et une pension a vie et ensuite nous parler de khorotisme et de la main « interne » car la « main de l’étranger » est rouillée depuis que Tata Louiza s’en a accaparée. Moi je vois meme trop de mains, des fois des millions de mains aux doigts agiles qui mettent des millions de dinars lourds (pas legers) dans leur poche arrière pour la cuture et la démocratie. Donc pour les voir, il suffit de se présenter a chaque « mohafedh, chaque daira et chaque commune. Ils font la chaine car c’est la seule spécialité en « activités sociales » qui reste en Algerie.




      0



      0
    bougamouss
    30 décembre 2016 - 9 h 53 min

    Petit parti=Petite région
    Petit parti=Petite région=Petit esprit




    0



    0
      Tamurt
      30 décembre 2016 - 18 h 36 min

      Si petit que tu cafardes..
      Si petit que tu cafardes…rien qu’à entendre son nom, ses voies RCD !
      En plus, il est le seul parti interdit de médias pour ne pas entendre ses voix




      0



      0
    kasbadji
    30 décembre 2016 - 8 h 00 min

    Les choses sérieuses , la
    Les choses sérieuses , la culture des origines berbères authentiques sont laissées aux mains des occidentaux , à travers l’encyclopédie berbère interlope et pseudo-savante, qui n’ont pas accès au monde berbère quotidien, qui ne parlent pas la langue berbère. L’autre volet est la lubie séparatiste qui durcit le problème de cette culture larguée dans les oubliettes de l’histoire. Le ROD SE FICHE DE LA CULTURE BERBÈRE, ces occidentalisès à l’huile d’olives méritent le mépris des berbères authentiques. Rien à rajouter.




    0



    0
      Youva nath laarathe
      30 décembre 2016 - 11 h 50 min

      C’est qui selon vous les
      C’est qui selon vous les berbères authentiques ?! C’est ceux qui ont honte de parler dans leur langue maternel devant ceux qui sont venus d’orient nous apporter « la lumière » ? Pour l’huile d’olive, je vous conseil d’en mettre une goûte chaque soir sous votre cuir de chevelure, ça vous ferra grand bien…pour cela il va falloir mettre la main dans la poche, elle coûte très chère zite ezitoune AUTHENTIQUE.




      0



      0
        kasbadji
        30 décembre 2016 - 14 h 35 min

        Pour l’huile d’olive des
        Pour l’huile d’olive des amies grecques m’en ramènent régulièrement de la Grèce, de nos jours celle de Kabylie est frelatée et trafiquée…comme l’authenticité culturelle berbère.




        0



        0
      kasba rouh
      30 décembre 2016 - 16 h 18 min

      ya kasbadji

      ya kasbadji

      La culture authentique est dans les montagnes et sa transcription, toujours combattus par les envahisseurs d’hier et d’aujourd’hui, est en cours par ses enfants authentiques. Ses enfants qui ont offert l’andalousie d’où est sortie l’islam des lumières, tout comme ils ont offert al-anka, à notre kasba et issiakhem, ezzahi et bien d’autres à notre culture national, patrimoine que nos traitres de gouvernants attribut aux arabes.,




      0



      0
        kasbadji
        30 décembre 2016 - 22 h 46 min

        La transcription n’a jamais
        La transcription n’a jamais été combattue par personne. Les études berbères sont aux mains des Français, en 2016. On se croirait aux temps de l’Abbé Chabot et de la famille Basset, c’est çà l’authenticité, toi tu parles de chanteurs d’Azzefoun, ma famille vient d’en face. Alger et ta Casbah, j’y suis né. Ezzahi que Dieu lui accorde la miséricorde n’a rien à voir avec l’authenticité. Tu fais du racolage. Les vessie et les lanternes ce n’est pas la même chose.




        0



        0
    el wazir
    30 décembre 2016 - 7 h 55 min

    pour prétendre a une position
    pour prétendre a une position dominante en région de Kabylie notamment, le RCD devra intégrer dans son discours une dénonciation systématique de ce que pronne ce soit disant MAK car ce projet « SIONISTE » par excellence n’appoetera rien de « BIEN » que ce soit pour la région de kabylie ou pour notre cher pays l’algérie




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.