Ouyahia appelle les jeunes de Béjaïa à «tirer les leçons» des dernières violences

Ouyahia tripartite
Le Premier ministre Ahmed Ouyahia. New Press

Le secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, a salué l’attitude de la grande majorité des citoyens de Béjaïa qui ont su mettre fin aux actes violents qu’a connus la semaine dernière la wilaya.

Interrogé par les journalistes en marge d’une sortie de travail qui l’a conduit à Blida, le premier responsable du RND a affirmé que la majorité des jeunes n’ont pas répondu à ces appels anonymes pour protester. «Je constate que ceux qui ont répondu à ces appels anonymes restent, Dieu merci, très peu nombreux. J’appelle ainsi ces jeunes qui ont succombé à ces appels et qui ont participé à ces événements à tirer les leçons de leurs actes, à se raviser et à éviter de tomber à nouveau dans le jeu de la violence qui ne profite nullement à la population», a-t-il soutenu, insistant sur la nécessité de faire preuve de plus de vigilance pour que ce genre de «dérapages ne se reproduisent plus».

«Il ne faut pas répondre aux appels anonymes qui incitent à la violence. Comme il ne faut pas tolérer les dérapages de ce genre de situation», a-t-il précisé. Ahmed Ouyahia a appuyé les appels des hauts responsables du pays au calme et leurs assurances sur le maintien et la préservation du pouvoir d’achat des Algériens. «Je pense que le ministre des Finances et celui de l’Intérieur ont suffisamment donné d’explications sur la loi de finances entrée en vigueur le 1er janvier. Je tiens à souligner encore que les taxes prévues dans ce texte de loi ne touchent nullement au pouvoir d’achat des citoyens. Car les produits que consomme quotidiennement l’Algérien ne sont pas taxés», a-t-il souligné, lui qui appelle les Algériens à ne pas croire aux rumeurs et aux campagnes de propagande.

Lors de sa réunion avec les responsables du bureau de wilaya, le SG du RND, qui poursuit ses sorties sur le terrain à quelques mois des législatives, a beaucoup insisté sur la mobilisation pour expliquer le contenu de la loi de finances et rassurer le citoyen sur son pouvoir d’achat. Ahmed Ouyahia a demandé aux cadres locaux de tenir avec le citoyen le langage de la vérité. Cela en n’occultant pas les difficultés financières et économiques que connaît le pays.

Le SG du RND considère que le rôle de son parti est aussi de contrer la rumeur et la fausse information, en transmettant aux citoyens les vraies décisions du gouvernement. Ahmed Ouyahia a ensuite répondu aux interrogations et aux interpellations des militants du parti qui lui ont fait part de leurs préoccupations.

Hani Abdi

Comment (23)

    umeri
    22 mars 2017 - 19 h 12 min

    Lorsque l justice sera
    Lorsque l justice sera vraiment indépendante, ne sera plus aux ordres, alors là tout ira bien. Lorsque les Saidani Khellil, Ghoul, rendront compte, et bien le calme reviendra automatiquement. Lorsque les jeunes se défoulent sur un Ballon de foot, cela veut dire, qu’ils sont mécontents du comportement provocateur, de ceux qui ont détourné des milliards de Dinars, sans être inquiété. Mr Ouyahia, vous avez déclaré vous même, il y a des parlementaires qui ont acheté leurs postes a coup de milliards, alors, qui est responsable.




    0



    0
    Anonym
    7 janvier 2017 - 16 h 57 min

    Je connais des gens qui ne
    Je connais des gens qui ne manquent de rien,sauf qu’ils sont tout le temps en colère,on leurs demande wachRak? wallah el hamdoulah et quelques instants après ils commencent la même chanson,boulitque wella el football, durant mon enfance et mon adolescence comme beaucoup ceux de ma generation,on a pas connu le TV couleur, l’ordinateur,les habillents de marques,et beaucoup de choses,ils y’en à qui ont réussi et les autres comme moi ,non mais on avait accepté de prendre un travail qui correspondait à notre niveau scolaire, notre comportement était respectueux on était pas parfait mais on avait jamais dépassé les limites, jamais un adolescent dépassé 10 heure du soir dans la rue, prenait des drogues ou emmerder le voisinage,dans la vie il ya le perdant et le gagnant.




    0



    0
      said
      9 janvier 2017 - 21 h 14 min

      L’adolescentdont vous parlez,
      L’adolescentdont vous parlez, peut-il comprendre que Tliba, Saadani, Heddad et les autres escrocs puissent amasser leurs fortunes avec des procedes que tout le monde connait?




      0



      0
    Ait Haddad
    7 janvier 2017 - 16 h 40 min

    Ya ouyahia, dit oulala, pour
    Ya ouyahia, dit oulala, pour les intimes, va donner tes « leçons » à tes enfants, c’est déjà çà de gagner pour toi et ta famille ya Bourourou mais pas pour l’ALGERIE




    0



    0
    Alogérienne-DZ
    7 janvier 2017 - 15 h 35 min

    Les jeunes demandent à

    Les jeunes demandent à Ouyahia et ses amis de regarder au sol pour voir le peuple. La photo en dit long.




    0



    0
    Tir aux lecons
    7 janvier 2017 - 12 h 49 min

    Apprendre à « tirer des lecons
    Apprendre à « tirer des lecons » c’est comme pour le tir aux pigeons avec une légère variante, vous allez chez ammi m’hamid l’épicier du coin, vous achetez une tablette, Iphone ou un PC, ensuite, vous vous rendez sur un terrain vague vous mettez l’appareil sur un support élevé et vous tirez sur les lecons, attention interdit au moins de 18 ans.




    0



    0
    Dyhia
    7 janvier 2017 - 3 h 25 min

    À part la zatla et le Hachich

    À part la zatla et le Hachich qu’avez vous à offrir à cette jeunesse dans la salle d’attente.

    Certes, Oui pour la stabilité de notre pays, Non à la violence. Mais aussi, non à l’incompétence, non à la corruption et non aux Chakaristes.




    0



    0
    Aksel
    7 janvier 2017 - 2 h 44 min

    comprenez vous quelque chose
    comprenez vous quelque chose messieurs. les autorités algériens partent a blida , a Constantine , en est ou a l’ouest de l Algérie et parfois au sud ou a l’étranger pour commenter ce qui ses passe en Kabylie.Jamais les responsables ne se rendent sur les lieux ,




    0



    0
      Anonymous
      7 janvier 2017 - 8 h 07 min

      reponse :

      reponse :

      Ils ont peur d’être reçu avec des pierres.Ils savent que leurs discours ne convaincrez personne.Alors pourquoi veux tu qu’ils acceptent d’être humiliés.




      0



      0
    Benai Ouali
    7 janvier 2017 - 1 h 17 min

    Des questions et
    Des questions et interrogations se posent sur les événements de Bejaia, chacun les commente à sa manière et le tout selon le degré du ridicule et du risible. Nous avons eu toutes les versions sur l’origine de l’émeute, de l’implication du mossad, passant par les fameuses mains étrangères et en finir par des appels des anciens sanguinaires du FIS pour raser la Kabylie.
    Chacun son rôle et sa mise en scène pour exprimer ses outrances et ses inquiétudes, le premier ministre, les responsables des partis politiques du pouvoir en l’occurence, le RND, le FLN et les supplétifs comme celui du clowns Amar Ghoul avec son carnaval qui vient d’initier à la port de l’APN, c’est comme si l’Algérie vient de connaître sa première manifestation de cette nature, le ridicule est au summum.
    Depuis 2010, l’Algérie a connu plus de 1100 émeutes, la majorité sont l’œuvre d’une jeunesse qui est la première victime de ce marasme social et toutes formes d’injustice.
    Pour les plus intelligents le RCD par la voix de Monsieur Deboub Mouloud a bien résumé la situation, et j’approuve ces propos : nous sommes ni les pompiers du pouvoir ni les générateurs de la violence. Le combat démocratique est une culture pour le parti, le pacifisme est une forme de lutte propre à nos valeurs, et ce n’est pas aujourd’hui que nous allons changé d’attitude.
    Le pouvoir et ses acolytes ont alimenté cette violence dans le souci de faire diversion sur les projets de loi qu’ils viennent de faire passer avec force. C’est un coup de théâtre et qui n’est pas à son premier. C’est une mise en garde aux restes des algériens et leur demander de ne pas s’impliquer dans les revendications sociales « subissez et taisez-vous ».
    Enfin, mes amis, il n y a ni main étrangère, ni amar bouzeouar, ni djeha, ni hdidoudouane, ni Hassan terro, il y a juste le système et ses acolyte qui n’arrêtent pas de nous pourrir la vie.
    La Kabylie est une région intraitable, elle est digne et rebelle. Personne ne peut la manipuler.




    0



    0
    Anonymous
    7 janvier 2017 - 0 h 34 min

    Ces gorilles sont sorti de
    Ces gorilles sont sorti de leur silence en annonçant que grâce a feecebouk le pays ‘ n a pas sombres dans le KO et que nous sommes un de bon gérant TOZ. Amar groul qui distribue des billet de 2000 DA au commerçant de la rue range a Alger .le ridicule ne tue pas .essayez de convaincre Dieu pour que il vous pardonne du mal que vous avez infliger a la pauvre Algérie




    0



    0
    HN. Bouabsa
    6 janvier 2017 - 23 h 14 min

    Monsieur Ouyahia, comme vous
    Monsieur Ouyahia, comme vous le constatez vous-même, les évènement de Bejaia ont prouvé que Algériens ont atteint un niveau de maturité politique comparable à celui de leurs voisins de la rive nord de la Méditerranée, ce qui leur donne plein droit à jouir des droits qu’exige l’exercice de la démocratie (en premier lieu le choix libre de leurs élus). Dans cette logique les prochaines élections législatives représentent une occasion en or pour justement rétablir la confiance entre le peuple et ses gouverneurs. Ceci en veillant à la neutralité des institutions étatiques et en mettant en place les conditions qui permettent la concurrence partisane loyale. La balle est dans votre camp.




    0



    0
    SoleilPourTous
    6 janvier 2017 - 23 h 08 min

    Pour commencer, je suis
    Pour commencer, je suis contre la violence et la destruction.
    La question qui se pose, comment un citoyen éduqué avec un bon salaire et un toit peut il se lancer dans la violence?
    Comme ont dit chaque question porte en elle même sa solution surtout en gérant 1000 milliards de dollars.!
    Je souhaite tout le bonheur du monde à mes concitoyens et mon pays.




    0



    0
    Cheikh kebab
    6 janvier 2017 - 21 h 22 min

    Ok M Ouyahia,mais vous aussi
    Ok M Ouyahia,mais vous aussi et votre gouvernement,votre parti devraient tirer les leçons de c soubresauts,car si des jeunes,certes pas mûrs politiquement,se défoulent de cette manière,ou même se font manipuler,c qu’il y a problème M Ouyahia,et si problème il y a c a vous de le résoudre,vous êtes au pouvoir,partis majoritaires… Il y a problème et malaise chez cette jeunesse,pas seulement à bejaia,y’a des dizaines de harragas chaque semaine à l’est et l’ouest. Il faut prendre en charge les préoccupations de cette jeunesse.




    0



    0
    Anonymous
    6 janvier 2017 - 21 h 03 min

    Ce système joue avec le feu.
    Ce système joue avec le feu. les lieux saint de l islam en algerie ( mosquée et zaouai )sont devenu des lieux de theatre par ces illetres et ces voleurs . c est grave ils veulent désorientés le peuple .




    0



    0
    Anonymous
    6 janvier 2017 - 20 h 31 min

    Si ce n’est quelques rares
    Si ce n’est quelques rares mineurs inconscients qui ont saccagé quelques biens publics,j’aurai adhéré à 100/100 à la manifestation des jeunes.Ces derniers qui ont exprimé aux hommes du régime leurs raz le bol et qu’ils ont exprimé courageusement leur position vis à vis de la loi de finance.C’est un vrai acte citoyen.Ces jeunes malgré leur jeune age,ils ont averti le pouvoir quant aux lignes rouges à ne pas franchir.Je leur dis alors bravo.Quant à la main étrangère à laquelle les hommes du régime nous ont habitué, pour avancer honteusement ces mensonges pour discréditer nos enfants, je dirai que ces derniers(les enfants) ont pris conscience du danger de la loi du finance 2017 sur le pouvoir d’achat.Pourquoi alors les diaboliser ? Pourquoi les qualifier de tous les maux y compris la manipulations des forces étrangères? Si ce n’est ce régime qui cherche à passer sa loi de finance en douceur et qu’il veut que personne ne s’y oppose? D’ailleurs après la rentrée en vigueur de de la loi de finance 2017 la majorité des prix ont flambé.C’est une vérité y compris ceux pratiqués pour le transport.D’ailleurs chaque commerçant commence à pratiquer les prix qu’il veut puisque l’état est démissionnaire.




    0



    0
    Anonymous
    6 janvier 2017 - 20 h 23 min

    ces jeunes ne travaillent pas
    ces jeunes ne travaillent pas,ne vont pas à l’école,ne payent aucun impôt puisqu’il n’ont pas de fiche de paie,mais ils sont bien sapés de la tête aux pieds ! les prix augmentent ?,c’est le dernier de leurs soucis ,quand ils veulent casser ils n’attendent d’ordres de personnes,ils ne sont bons qu’à çà ! tout leur ait gratuit,il n’y a aucun pays au monde où les logements sont distribués gratuitements sans justifier d’un salaire ! alors on casse tout parce tout leur a été servi sur un plateau sans connaitre la valeur du travail et de l’argent !pourquoi les prix n’augmenteraient-ils pas,sachant très bien que tous les produits et denrées alimentaires proviennent de l’étranger et payés en devises? Que faut-il faire ? Que tous les responsables balaient devant leur porte,et fassent leur boulot à commencer par le maire qui doit s’occuper de sa commune,le chef de daira de sa daira,le Wali de sa wilaya et les « moutons sereont bien gardés » comme on dit ! SI ils n’en sont pas capables où si il y a des défaillances ,ils faut les sanctionner et non pas les muter ailleurs ,çà sera du pareil au même !




    0



    0
    kahina
    6 janvier 2017 - 19 h 52 min

    La mauvaise gouvernance est

    La mauvaise gouvernance est une réalité. la région de bougie est délaissée -abandonnée c,est aussi une réalité.
    Nous sommes contre la violence, mais il faut régler les problèmes.




    0



    0
      sud
      6 janvier 2017 - 20 h 50 min

      @kahina

      @kahina
      Ne soyez pas ridicule à ce point
      As tu vu le sud qui est complètement délaissé et où la pauvreté qui sévit et pourtant c’est lui qui nourrit toute l’Algérie




      0



      0
    betail
    6 janvier 2017 - 18 h 35 min

    …Car les produits que
    …Car les produits que consomme quotidiennement l’Algérien ne sont pas taxés», a-t-il souligné

    Ce qui revient à dire que l »aliment du « bétail » n’est pas concerné par ces augmentations




    0



    0
      betail
      6 janvier 2017 - 22 h 18 min

      par bétail comprendre les
      par bétail comprendre les zawalia
      D’ailleurs de tout temps les prix flambent en plus de nous faire avaler du poison: pois chiches, loubia et adess périmés
      KAOUAR OUAATI LAAOUER d’où toutes ces maladies qui font des ravages




      0



      0
    Anonymous
    6 janvier 2017 - 17 h 06 min

    Y’a ouyahai faite un tour au
    Y’a ouyahai faite un tour au supperrette la boite de tomate concentre étais a 140 DA et la elle est a 300 DA sans Comores les autre produit .un mètre de tissu étais a 200 DA et la il est a 500 Da




    0



    0
    lhadi
    6 janvier 2017 - 16 h 55 min

    La source de tous les maux,
    La source de tous les maux, de toutes les dérives, provient de cette mauvaise gouvernance qui s’inspire d’un logiciel branché sur le 19 ème siècle alors que la situation politique, économique et sociale impose « d’épouser » celui du 21eme siècle.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.