Prêche du vendredi : les imams appellent à préserver la stabilité du pays

«La préservation de la stabilité du pays est un devoir religieux». New Press

Sur instruction du ministère des Affaires religieuses, des imams ont fait leur prêche du vendredi sur les vertus de la stabilité et l’importance de son maintien du point de vue de la charia. Selon nos informations, à Alger comme à l’intérieur du pays, les fidèles ont eu droit à un cours sur la «citoyenneté» par des imams qui prêchaient le «bon» verbe pour la préservation de la stabilité du pays. Plusieurs imams, notamment à Boumerdès, ont condamné les actes de violences qui ont émaillé les dernières manifestations contre la «cherté de la vie».

Se référant à ce qui s’est passé la semaine dernière à Béjaïa et Bouira, ces imams ont appelé à veiller à éviter toute forme de protestation violente et à se dresser contre ceux qui cherchent à créer des troubles dans leur quartier ou localité. Ils ont appelé à la non-violence et à privilégier le dialogue et la tolérance pour une paix durable, menant à la prospérité des Algériens. Comme il leur a été demandé, les imams ont longuement rappelé les dures souffrances vécues par les Algériens durant les années 1990. Une période durant laquelle des obscurantistes massacraient des Algériens au nom de l’islam.

Des appels ont été lancés à partir des mosquées à la vigilance des citoyens en évitant de tomber dans le «piège» de ceux qui veulent semer la fitna et provoquer le «chaos» en Algérie. Le ministère des Affaires religieuses a clairement défini la thématique que les imams devaient développer lors de leur prêche. Ainsi, le département de Mohamed Aïssa a demandé aux imams d’insister sur les acquis sécuritaires et sur l’importance de la stabilité pour accomplir plus de développement et de progrès. «Les progrès enregistrés jusque-là en Algérie n’auraient jamais pu être accomplis sans le retour de la sécurité et de la paix dans notre pays», est-il écrit dans cette instruction. «La préservation de la stabilité du pays est un devoir religieux qui incombe à tout Algérien quelle que soit sa position ou son statut», a-t-on ajouté, en insistant sur le rôle de la mosquée dans la lutte contre la violence et la propagation de la culture de la tolérance, de la paix et de la stabilité. Les instructions du département de Mohamed Aïssa ont été appliquées dans la majorité des mosquées du pays.

Sonia Baker

Comment (22)

    souk-ahras
    7 janvier 2017 - 19 h 21 min

    La nationalisation de Dieu
    La nationalisation de Dieu est en route. Quand un système de gouvernance est à bout de souffle et d’idées, il entreprend, malgré lui, de ramer à contre-sens et creuser des ornières de plus en plus profondes dans lesquelles il s’enlise inévitablement. Proclamer les imams, adeptes reconnus de la subjectivité et de la subversion dogmatique, en tant que porte-parole d’un pouvoir, inexistant en dehors de la sphère de la distribution clientéliste de la rente, est une erreur monumentale tant sur le fond que sur la forme, qui creusera sûrement la tombe d’une démocratie encore en gestion. Ce n’est pas d’un imam politisé dont le citoyen a le plus besoin pour déterminer le vrai du faux, mais bien de transparence et de sérieux politique à tous les niveaux et dans tous les domaines. Dieu, la foi, la religion, sont affaires personnelles et ne peuvent être nationalisables.




    0



    0
    Abou Stroff
    7 janvier 2017 - 13 h 49 min

    « Prêche du vendredi : les
    « Prêche du vendredi : les imams appellent à préserver la stabilité du pays » titre S. B.. si je comprends bien, parler de préservation de la stabilité veut dire, dans le contexte du moment, préserver la domination sans partage de la marabunta qui nous gouverne. ce qui revient à dire que la mosquée donne sa caution en pouvoir en place, pourvoir largement responsable, à cause de son autisme, de la situation délétère dans laquelle nous pataugeons. question simple: quel argument pourrait on opposer à la vermine islamiste lorsque cette dernière utilisera la mosquée pour distiller son poison?




    0



    0
    Lahcène
    7 janvier 2017 - 10 h 17 min

    Quand la politique entre dans
    Quand la politique entre dans la mosquée c’est toujours mauvais signe surtout quand l’iniative vient de l’Etat et du pouvoir. Attention, ne jouons pas à ce jeu dangereux qu’on reproche aux fondamentalistes islamistes du FIS et autres partis politiques de cette obédience !!! Je crois que le pouvoir commet là une erreur en jouant ce jeu très risqué. Enfin, c’est mon point de vue.




    0



    0
      amiga
      7 janvier 2017 - 11 h 18 min

      Ds les églises cela se passe
      Ds les églises cela se passe aussi .

      Appel au sens commun n est pas un crime .

      au fait je ne suis pas religieuse mais je ne suis pas contre . C est leur devoir entant que citoyens qui interpelle ces imamas loin de l´islam politique .

      les vrais progres en démocratie viendront des citoyens que je sache .




      0



      0
        Fatah Bensalem
        7 janvier 2017 - 13 h 14 min

        Cher compatriote @amiga (non
        Cher compatriote @amiga (non vérifié) , je t’apprends , pour toi qui vis peut-être en France ou dans un pays de « kofars chrétiens » comme on dit, que quand un Prêtre ou un Pape parle de PAIX, de TOLÉRANCE, d’AMOUR comme c’est toujours le cas dans leurs prêches du Dimanche ou lors de la bénédiction « Urbi et Orbi » , eh bien ce n’est pas fait sur commande d’un chef d’Etat, d’un gouvernement ou d’un parti politique. Çà se passe dans un pays laïc où la religion n’est pas religion d’ETAT et où la religion est séparée du politique. Ok , comprito amigo ou amiga !!???




        0



        0
          amiga
          7 janvier 2017 - 16 h 01 min

          je t apprends que c est bien
          je t apprends que c est bien le kafir qui renie les autres parce que, tout simplement, ils sont différents donc c est bien toi .




          0



          0
    TheBraiN
    7 janvier 2017 - 8 h 49 min

    Dans tous les pays islamiques
    Dans tous les pays islamiques , y compris ceux officiellement laïcs, les prêches du vendredi sont unifiés et orientés par les autorités .
    Même la « démocratique » république Française met en place un tel système !




    0



    0
    Anonymous
    7 janvier 2017 - 5 h 00 min

    1,2,3 partez !!

    1,2,3 partez !!
    La campagne électorale commence sous le slogan de la stabilité




    0



    0
    Anonymous
    7 janvier 2017 - 3 h 36 min

    N’oubliez pas de dire aux

    N’oubliez pas de dire aux jeunes que la drogue et le Hachich détruisent l’avenir et la santé.




    0



    0
    Red
    7 janvier 2017 - 3 h 11 min

    VIVE BLADI.
    VIVE BLADI.




    0



    0
    SoleilPourTous
    6 janvier 2017 - 23 h 50 min

    Très bonne initiative. Ne pas
    Très bonne initiative. Ne pas oublier de leur demander de se comporter convenablement à la sortie des mosquées et de rester polis et humain en respectant tout le monde et de s’entraider.




    0



    0
    Amnagh
    6 janvier 2017 - 20 h 18 min

    Pour garantir la stabilité
    Pour garantir la stabilité despotique de l’Algérie,neutraliser « la main de l’étranger » ,contrecarrer le « projet sioniste »et le »complot » ourdit par le Makhzen je propose une grande ROQYA NATIONALE dans toutes les zaouïas.
    « Heureux les martyrs qu in’ont rien vu » !




    0



    0
      amiga
      7 janvier 2017 - 9 h 30 min

      la roukiya éxiste ds toutes
      la roukiya éxiste ds toutes les religions ,elle découle de la premiere religion monothéiste , c est une pratique fervente ds cette religion ainsi que les psaumes ( alazkar). pour ceux qui s y interesse

      https://www.youtube.com/watch?v=YTlQflPfteo

      Azkar Al Sabah أذكار الصباح




      0



      0
    Anonymous
    6 janvier 2017 - 18 h 36 min

    SI. ILS NE SUIVENT PAS LES
    SI. ILS NE SUIVENT PAS LES ORDRES DU CLAN ILS SERONT AU CHOMAGE FORCER.A QUI LE TOUR.




    0



    0
      appel a la végi
      7 janvier 2017 - 8 h 32 min

      a votre avis ils auraient
      a votre avis ils auraient mieux faire en appelant a la violence et encourageant le vandalisme, c est cela ?

      Chaque citoyen algérien qui mérite bien cette appelation qu il soit religieux , athé , riche , pauvre , enseignant etc doit se sentir concerné par ces émeutes mal placés dans le but de déstabiliser le pays et doit faire appel au sens commun ( Forme de savoir regroupant l’ensemble des valeurs et des normes autour desquelles se regroupent des populations, des sociétés)




      0



      0
    contre les émeutiers
    6 janvier 2017 - 18 h 20 min

    il le fallait ….car de
    il le fallait ….car de toute maniére sans stabilité , aucune projet sociétal ne pourra aboutir !

    les émeutiers sont selon notre religion : al moukhriboune fil Ard , yabghouna al fassad !




    0



    0
    Mohamed El Maadi
    6 janvier 2017 - 16 h 28 min

    Voila de bon religieux qui
    Voila de bon religieux qui preche la non violence et la responsabilité individuelle.




    0



    0
      appel a la végilance
      6 janvier 2017 - 16 h 44 min

      l´école aussi doit faire son
      l´école aussi doit faire son travail en sensibilisant nos jeunes sur ce qui se passe sur la scene internationale .sutrout expliquer les vraies cause de la chutes des prix de pétroles que les bedouins ont provoqué pour que leurs maîtres ne seront pas touchés par la crise et que leurs pétrole est une propriété R i c a i n e.




      0



      0
    Farida
    6 janvier 2017 - 16 h 28 min

    Condanmnez aussi la haine
    Condanmnez aussi la haine contre son prochain et les meurtres commis contre notre peuple.




    0



    0
    WARDA
    6 janvier 2017 - 15 h 04 min

    C’EST BIEN BEAU TOUT CELA
    C’EST BIEN BEAU TOUT CELA mais il y a comme une espèce de double-face ! D’un côté, CE QUI EST VRAI HELAS ! on rappelle les souffrances vécues par les ALGERIENS durant les années 1990, une période durant laquelle des obscurantistes massacraient des Algériens au nom de l’Islam, MAIS D’UN AUTRE CÔTE AUSSI VRAI ET ACTUEL, 1°) on fraie avec un GHANNOUCHI (tunisien islamiste), lequel a implanté l’islamisme chez nos voisins tunisiens , mais qui est connu ( C’EST BIEN PLUS GRAVE !) pour être un proche de Madeleine ALBRIGHT ( du temps où elle était la secrétaire d’ état du sinistre BUSH) LA PIRE DES SIONISTES ENNEMIE DE L’ISLAM et surtout des Arabes. 2°) On nomme un intégriste notoire comme président de la Haute (mais non indépendante) commission de contrôle des élections (par décret présidentiel SVP !) 3°) On soigne bien le quarteron de partis islamistes en Algérie qui s’activent actuellement en sachant qu’ils sont tous inféodés à des partis, pays, et sectes étrangers ! Où va l’ALGERIE Y A NASS ?!?




    0



    0
    GHEDIA Aziz
    6 janvier 2017 - 14 h 34 min

    Que pourrais-je dire ? C’est
    Que pourrais-je dire ? C’est bien et c’est pas bien en même temps. C’est bien dans la mesure où, devant le risque de pourrissement de la situation, l’on doit utiliser tous les canaux de la communication pour sensibiliser les gens quant à la question de la stabilité sécuritaire et les prévenir pour qu’il ne soient pas manipulés par la fameuse main étrangère. Et la mosquée est un moyen de communication qui dépasse largement les autres particulièrement lors de la prière du vendredi où les fidèles se marchent littéralement sur les pieds. Mais, car il y a toujours un mai, permettre à la mosquée de redevenir une tribune politique n’est pas sans risque non plus. L’histoire de la décennie noire est encore récente pour nous le rappeler…




    0



    0
      Appel a la végilance
      6 janvier 2017 - 16 h 31 min

      Que Dieu protege mon pays , a
      Que Dieu protege mon pays , a mon avis faut voir du coté des haraga criblés de dettes que l´on utilise comme une arme contre leur propre pays .J espere que je me trompe . déja ici on les utilise pour es pio n er , arnaquer des algériens comme eux et avec tous les moyens .a fin de remboursser leurs dettes. dettes envers la mafia qui les a fait venir ici ,dettes envers ceux qui les engages pour les sales boulots et les petits trafiques et a se prostituer surtout les femmes algériennes doivent faire tres attention et ne jamais ouvrir leurs porte a un haraga ici .ces emeutes en kabylie sentent la manipulation on utilisant les kabyle comme un moyen pour justifier l ingerence « humanitaire » a la rescousse d une « minaurité2 tout en laissant cette derniere creuver tte seule apres . comme en iraq ,en lybie et en syrie .souvenez vous cette propagande contre les kabyle en boucle sur les chaine francaises et youtube que les kabyles sont les swafes qui ont aidé la France a envahir l Algérie. alors que la kabylie était la zone rouge pour les soldats francais.




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.