Abderrezak Dourari : «La transcription de tamazight pose problème»

Abderrezak Dourari. D. R.

La célébration à une large échelle et à travers les quatre coins du pays de Yennayer, nouvel an berbère, constitue l’affirmation de l’identité algérienne et le renforcement de l’unité nationale, estime le professeur Abderrezak Dourari, directeur du Centre national pédagogique et linguistique de l’enseignement de tamazight. Intervenant aujourd’hui sur les ondes de la Chaîne III de la radio algérienne, M. Dourari considère que «la perpétuation de cette fête au sein de la société algérienne est l’un des éléments symboles contribuant à cimenter son unité, à renforcer son identité et à récupérer son histoire et son algérianité». L’invité de la Chaîne III rappelle que la célébration de cette fête a connu une nouvelle dynamique à partir de 1995, autrement dit après le boycott scolaire et la création du Haut Commissariat à l’amazighité (HCA).

La consécration de tamazight comme langue nationale a permis à de nombreux Algériens d’afficher leur identité berbère en faisant de Yennayer un grand moment de communion et de ressourcement. Le professeur Dourari affirme également que cette fête montre toute la diversité culturelle que recèle le pays. «Chaque région célèbre Yennayer à sa manière et selon ses spécialités culinaires particulières liées à ses particularités agraires, où le couscous trône le plus souvent en bonne place», précise-t-il. Ce professeur qui connaît les particularités de chaque région estime que ces différences constituent une grande richesse pour le pays.

Interrogé sur le développement de la langue amazighe, le professeur Dourari souligne que «des travaux ont été entrepris pour notamment la transcription de la langue amazighe». Pour M. Dourari, le choix du caractère revient non pas au linguiste, mais au politique «qui gère la symbolique dans le pays». Si d’un point de vue linguistique, la langue amazighe a beaucoup avancé avec les caractères latins, le choix définitif du caractère échappe donc aux linguistes. Il relève que la transcription de tamazight se fait en trois caractères actuellement. En latin en Kabylie, en arabe dans le M’zab et en tifinagh dans le Grand Sud, chez les Touareg.

Le professeur Dourari souligne qu’actuellement, le ministère de l’Education est contraint de produire des manuels scolaires dans les trois transcriptions et les distribuer selon les régions. Il estime que «ce n’est pas au ministère de l’Education nationale qu’il appartient de gérer cette question». C’est une question qui doit être réglée en haut lieu. Abderrezak Dourari appelle don les responsables politiques à prendre en charge cette question et à la régler définitivement.

Sonia Baker

Comment (138)

    ZENETE ET FIER DE L ETRE
    15 janvier 2017 - 0 h 27 min

    la transcription importe peu
    la transcription importe peu et l essentiel c est le developement de la langue amazight .il faut qu elle soit a la hauteur sur tout les plans aux autres grandes langues du monde.FAUT PAS OUBLIER que l arabe a ete jadis apres avoir ete un simple dialecte au temps de la djahiliya est devenu une langue parlee par presque le monde entier au temps des califes.c est pour ca que les specialistes doivent se mettre rapidos au boulot et faire un travail de qualite.pour cela il la question de l ecriture est impotante.on doit adopter la meme ecriture sinon ca sera la pagaie.Imaginer le russe l allemand ou autre ecrit avec des caracteres differents. E que tout le monde s y met a apprendre l his toire de l algerie car j ai remarque que les plus zeles defenseurs de l amazighite croient dur comme fer que le berbere ce n est que la kabylie.

      Ikhkef Amazit
      15 janvier 2017 - 14 h 34 min

      @ZENETE ET FIER … (non
      @ZENETE ET FIER … (non vérifié)j , tu dis à la fin de ton intervention que : » ….j’ai remarque que les plus zèles défenseurs de l amazighité croient dur comme fer que le berbère ce n est que la Kabylie. » . C’est faux, archi faux, personne n’a dis çà. D’abord il n’y pas de « zélés défenseurs », mais des « défenseurs tout court » et la majorité des berbères kabyles disent que l’alphabet latin est leur choix du fait de la grande avancée des travaux qu’ils ont effectués avec l’alphabet latin. De plus, ils ont conseillé aux autres régions berbères du pays, s’ils choisissent un autre alphabet, qu’ils sont libres de le faire. Maintenant, si vraiment tu veux toi-même te mettre au tamazight, tu commences déjà par lire tout ce qui a été fait en alphabet latin (« alphabet latin », c’est différent de la « langue latine» comme le français, italien, etc… ne l’oublions pas ) et après tu fais tes propres recherches avec tes proches pour adopter l’alphabet tifinagh ou arabe. Les berbères kabyles n’ont jamais demandé aux autres berbères d’opter obligatoirement pour l’alphabet latin. Ont en t-ils d’ailleurs les moyens politiques, décisionnels ou coercitifs ?????????

      aghils-kosseila
      15 janvier 2017 - 21 h 35 min

      azul fellawen ,alors essaye
      azul fellawen ,alors essaye de faire quelques choses au lieu de blattrer ?. l’art est difficile ,critiquer c’est facile …awr timlillit.

    Azouz HAMANI
    14 janvier 2017 - 13 h 20 min

    POINT D’ORDRE. Cette fête de
    POINT D’ORDRE. Cette fête de Yennayer n’est pas un non événement sans aucune importance, bien au contraire. D’abord cela a suscité la discussion entre nous algériens et c’est une bonne chose. Même si on se dispute, on s’invective c’est une bonne chose. Nous sommes en train de nous provoquer les uns les autres sur la question identitaire, c’est une bonne chose car ce débat est nécessaire. Moi je sais avec mon âge (75 ans) que les algériens se respectent entre eux malgré tout. En revanche, il faut que les algériens connaissent les points noirs de notre histoire contemporaine. Je dis contemporaine car beaucoup d’internautes remontent au Maghreb millénaire des pharaons etc.. etc… et ils on raison, mais il y a un point noir qu’il faut éclaircir qui date tout près de nous c’est-à-dire au début du 20ème siècle. Les années 30 et 40 de l’histoire de ce qu’on appelle « le mouvement national » de notre pays, il faut aussi en parler. D’emblée je vous dis que je suis contre les sécessionnistes, les indépendantistes kabyles ou mozabites ou autres (en tout cas tant que la politique du pourvoir va dans le bon sens) car l’Algérie doit être ALGÉRIENNE, UNE et INDIVISIBLE et elle doit le rester toujours ! En revanche, c’est bien beau de réclamer et de revendiquer cet indivisibilité de notre pays, mais il faut qu’à côté on puisse remettre en question la PENSÉE UNIQUE et l’idéologie politique arabo-islamique (ou islamo-baathiste) exclusive du FLN qui a sévit depuis 1962 et même avant (…crise berbère de 1949.. exécutions ciblées durant la guerre d’indépendance etc.. etc..). Les « Ferhat Meheni and Co » ne sont pas une génération spontanée. La Kabylie est souvent en colère et il y a des raisons à cela. Le pouvoir politique doit arrêter de mettre de force tous les algériens dans un même moule identitaire exclusif dit « arabo-musulman ». Dans tout le Maghreb, partout, il existe une réelle diversité ethnique (arabes, berbères, juifs, etc…), une réelle diversité religieuse croyante ou non croyante, même très minoritaire (chrétienne, israélite, athée, agnostique, chiite, kharidjite etc…) et donc pas nécessairement arabes sunnites! D’un point de vue de l’histoire du mouvement national, il faut apprendre aux algériens que ce sont les Oulémas (une des tendances) qui ont créé en Égypte en janvier 1948, sans qu’ils soient mandatés par quiconque, ce qu’on appelle le « Comité de Libération du Maghreb Arabe » (donc d’obédience « arabe » exclusivement). Au lieu de parler tout simplement de « Comité de Libération de l’Algérie » , d’emblée on met d’office l’Algérie dans le moule arabe et sans aucune nuance. En effet, certains auraient pu légitimement parler aussi de « Comité de Libération du l’Algérie Berbère » et pourquoi pas ???!!! Bref, le coup de fusil est parti, et il sera difficile d’y revenir en tout cas à court terme.

    Ainsi donc, unilatéralement et sans consulter personne, ils (la frange arabo-islamique du mouvement national) ont décidé que l’Algérie est un pays exclusivement arabe car, d’après eux, notre pays ne doit son existence qu’à l’islam et que l’Algérie doit ainsi être assimilée aux peuples arabes des Monarchies du Golfe Persique et de L’Égypte ! Aussi, il est de notre devoir de ré-apprendre à nos enfants que l’Algérie, NOTRE PAYS A TOUS, n’existe pas seulement depuis le 7ème siècle ou qu’avant c’était le néant, le noir. L’histoire de NOTRE pays plonge plus loin dans l’histoire de l’humanité. Malheureusement, le raisonnement de cette mouvance arabo-islamique et donc du FLN de 1962, c’est : … eh bien puisque l’islam a été révélé en arabe, donc un musulman doit être automatiquement un arabe ….. Cette sentence est grossière et on le sait tous si on est un tant soi peu honnête intellectuellement car on sait qu’il existe des perses musulmans donc non arabes, des indonésiens musulmans donc non arabes, des chinois musulmans donc non arabes, et donc enfin des kabyles musulmans donc non arabes, etc… etc… !

    On sait aussi qu’après cette création du « Comité de Libération du Maghreb Arabe », les Oulémas et les milieux arabo-islamiques purs et durs du mouvement national ont lancé, après la crise berbère de 1949, des offensives contre les kabyles et ont même demandé la suppression de la chaîne Kabyle de Radio Alger de l’époque. Les Oulémas ont même déclaré « que les kabyles ne seraient des Algériens à part entière que lorsqu’il auront cessé de chuchoter ce jargon (le kabyle) qui nous écorche les oreilles « ! C’est une citation authentique qui existe dans leur propre journal édité en Égypte à cette époque là! Pour aller vite, j’évite de vous parler de haine du pouvoir algérien de 1962 envers les kabyles et de toutes les exactions, emprisonnements, pressions et exécutions envers des militants de la réhabilitation et de la reconnaissance de la culture et de la langue berbère ! Donc, parfois il ne faut pas s’étonner que le berbérisme autonomiste ou le MAKisme existe. Il faut bien comprendre d’où çà vient ! Les algériens berbères kabyles, chaouis, mozabites, targui, etc etc… ainsi que les algériens athées, agnostiques, communistes, croyants et non croyants ne se sont pas battus contre le colonialisme français et contre l’occupation de notre pays pour voir se développer à l’indépendance une PENSÉE UNIQUE avec des CONSTANTES NATIONALES étriquées ou réduites à une seule idéologie politique partisane. Vous n’ignorez pas cet état de fait puisque les médias « OFFICIELS UNIQUES » algériens nous servent ces « postulats » tous les jours que Dieu fait. Le parti politique religieux, le FIS, est parti de cette base idéologique arabo-islamique pure et dure et s’en est servi pour en faire sa matrice et sa plate-forme mystico-politico religieuse idoine. Donc, c’est bien beau de montrer du doigt les kabyles, mais il faut savoir qu’ils en ont connu des humiliations de la part de leurs propres frères de combat contre le colonialisme, … déjà au sein du Mouvement National des années 30 et 40.

    Moi, je suis un berbère kabyle mais je suis contre le séparatisme ou l’indépendance de la Kabylie. Mais l’Algérie a un fort besoin d’oxygène démocratique, de liberté et d’une gouvernance clairvoyante. L’Algérie a un fort besoin de respect des minorités, de vraie démocratie et de vraie liberté. C’est vital à l’aube du troisième millénaire. On en a marre de l’idéologie exclusive venue des pays des Monarchies du Golfe imposé par un pouvoir illégitime depuis 1962 au nom d’une prétendue « légitimité révolutionnaire ». Notre indépendance a été confisquée, il ne faut pas le cacher à nos enfants. C’est un acte de courage politique de l’affirmer. La culture arabe, la langue arabe, la religion musulmane ont certes bien sûre leur place légitime et entière en Algérie mais NOTRE pays n’est pas arabe seulement et çà, c’est l’historie qui le dit, ce n’est pas moi !! Donc, il faut certes dénoncer les autonomistes et les indépendantistes mais ne pas s’arrêter à ce constat. Il faut apprendre à tout dire aux algériens, la vérité, il ne faut pas éluder certaines questions, surtout quand on sait qu’on est dans le juste et l’objectivité. C’est dans ce sens qu’il faut avancer à mon avis. Bon courage à tous mes frères algériens ! Ne vous laissez pas aller à vos haines et remettez d’abord en question le pouvoir dinosauresque et son FLN de 1962 qui nous gouverne depuis l’indépendance confisquée jusqu’à ce jour…sans interruption. Pardon pour la longueur de mon intervention.

      Samy
      14 janvier 2017 - 14 h 42 min

      Bravo pour votre sincérité et
      Bravo pour votre sincérité et votre objectivité.Oui le peuple algérien a été usurpé de son indépendance et de sa liberté chèrement acquises par des dinosaures planqués au Maroc et en Tunisie qui attendaient l’indépendance pour prendre le pouvoir.

        jughurta
        14 janvier 2017 - 21 h 49 min

        Moi je dirais hemdoulLAH que
        Moi je dirais hemdoulLAH que Boumediene est pris le pouvoir, le malheur à commencé depuis qu’ ils l’ ont tué. Fin de l’ histoire.

      Bouzorane
      14 janvier 2017 - 15 h 40 min

      Dans l’appellation « Comité
      Dans l’appellation « Comité de Libération du Maghreb Arabe », Le terme « arabe » vous a choqué…Vous avez même proposé une autre appellation plus juste : « Comité de Libération de l’Algérie » et vous avez bien raison!…. Mais revenons à « Comité de Libération du Maghreb Arabe », …il n’y a que le terme « Arabe » qui vous choque??? regardez bien!

      aghils-kosseila
      15 janvier 2017 - 11 h 35 min

      azul fellawen ,bien dit ,agim
      azul fellawen ,bien dit ,agim tanemirt (mille bravo).il ya trop d’alienés et d’acculturés ,leurs imbecilités s’amenuisent comme une peau de chagrin…ils seront pour toujours dans le chagrin…N’tsarem-k assegas amegass iketchi ,twacult-ik ,imazigen mera ,aux vrais musulmans ,a l’humanité….tanemirt ar timlillit.

    Dziri3
    14 janvier 2017 - 10 h 07 min

    A Mezghena c etait dziri 3
    A Mezghena c etait dziri 3 qui repondait a ton post et non anonymus

    Anonymous
    14 janvier 2017 - 9 h 38 min

    @ MEZGHENA. Tu dis qu il ya
    @ MEZGHENA. Tu dis qu il ya dans le monde , 200 millions de personnes qui se disent arabes eh ben moi j en fais partie et j en suis fier grace à mes ascendants qui sans avoir été à l école ont compris que  » rien ne se perd , rien ne se cree ,tout se tansforme ».oui monsieur mes ascendants ont quitté leurs montagnes algeriennes et leur desert arabique pour se rencontrer dans nos plaines verdoyantes et faire naitre une partie des 200millions que tu cites.Oui monsieur mes ascendants ont compris mieux que d autres qu ils n étaient ni palmiers plantés dans le desert ni figuiers ou oliviers enracinés dans les cimes de nos montagnes,pour rester immobiles. Mes ancêtres berberes fussent ils et arabes ont bougé ,ils se sont deplacés ,ils se sont rencontrés ils ont fusioné pour nous faire appaitre.ils nous ont legué leur tolerance et leur,acceptation de l’ autre. Je suis de l ouest j ai vécu à Blida ,a Batna à Bechar j ai visité plusieurs villes algeriennes durant tout ce periple je n’ai trouvé que des Ageriens aimables dans leurs diffences toujours constructives.Ceci pour vous dire que vos limites geographiques ne sont pas la kabylie vos limites linguistiques ne sont pas le kabyle ,notre pays L ALGERIE est vaste son espace culturel est grandiose . Profitez en et preparez vos enfants à en faire autant.

    Anonym
    14 janvier 2017 - 3 h 22 min

    Voilà la politique de Sellal
    Voilà la politique de Sellal,il se moque encore du peuple, comme si le problème de l’Algérie est l’inguistque,en lisant plusieurs commentaires , certains constructifs, les autres un mélange de haine ,de régionalisme et même du racisme…. ,je ne vais pas et jamais laissé mes enfants apprendre une langue déjà divisé,les racistes et haineux la veulent en français (LATIN)les autres en arabe et certains je ne sais quoi,zaama maintenant elle est devenu importante,il ya beaucoup de choses importantes et prioritaires qui manque et Algérie,lisez les commentaires mémoriser les pseudos noms vous trouverez qui sont les mêmes dans ce site qui commentent les mêmes conneries,la race,la religion,la région,non je pense qu’il faut laissé ce débat pour une générations,nous pour le moment ,on est pas prêt .

    Anonym
    14 janvier 2017 - 2 h 09 min

    @ mouhouche du 23/01/2017 21
    @ mouhouche du 23/01/2017 21:13,ya wouhouche,tu es non seulement un idiot ,mais une grande…et c’est à cause de toi que les Français veulent récupérer leurs territoires occupés, maintenant je reviens à toi,tu crois que tout le territoire Algérien t’appartient ?Ya … cesse d’écrire des c… , l’Algérie est un grand pays ,si tu as voyagé dans son intérieur ,connu toutes ses villes,les gens ,leurs traditions et leurs gentillesses tu comprendras tu es sauf d’une région et comme eux juste un Algérien, malheureusement pour toi tu es une personne renfermé ,habssa et absolument rien dans la tête,sauf l’ignorance et la haine,ya bourab prend un peu de repos,je viens juste de lire le même commentaires sur un autre sujet qui est différent.

    jughurta
    13 janvier 2017 - 22 h 18 min

    Avant cela, éloigner tout
    Avant cela, éloigner tout esprit makiste qui voudrait toujours gratter plus . Nous les Kabyles WALLAH n’ avons rien derriere la tête, c’ est un mélange de survie instinctif de notre patrimoine identitaire millenaire qui nous trace une provenance, une EXISTENCE et une fierté car conscient de son histoire. Jebelina en tachawit parle de Jughurta et Benboulaïd C’ est la seul chose que nous voulions, renouer avec nos ancêtres qui nous appel à rentrer à la maison et pas que pour nous les Kabyles comme je l’ ai lus ici, mais pour toute l’ Algérie. Nous ikvayliyen n’ avons pas le monopole de Tamazight et nous n’ en voulons pas, c’ est pas parcque nous sommes au devant de ces revendications que ce combat est pour nous, ce trophée est pour tout les Algériens. Arretez svp de dire Kbyle, à ce niveau là il n’ y a plus de Kabyle, il n’ y a que des berebères imazighen lahrar ! Nous nous battons pour l’ ensemble des Algériens et nous nous sommes toujours battus pour cette reconnaissance fondamental et originelle, mais voila depuis que l’ autre corbeau de mhenni à pointé son nez, il a apporté des ambiguïtés et a dévié notre revendication national en un combat régional indépendantiste, puis apres on a plus rien compris. Arrachez lui les arguments et laissez le à poil. L’ Etat doit renouer de maniere clair et factuel avec les Berbères et ne surtout pas les laisser s’ enliser dans la voie du mak anti polisario pro mokokos car si demain toute les berberes le rejoigne écoeurés par le mépris historique comment on fait. Comment un Etat peut être fort, suivi et crédible à la fois alors qu’ il renie et dénie la réalité de manière flagrante.

      aghils-kosseila
      15 janvier 2017 - 21 h 42 min

      azul fellawen ,

      azul fellawen ,
      essaye de travailler au lieu de critiquer…les kabyles n’ont pas fait de monopole mais des individus comme toi qui ont crées ce monopole imaginaire ,pour YUGHURTA des sanhadja et moi ,tu es un jughurta qui veut se faire passer pour un heros ,alors tu n’a rien pour jouer les roles ,de grace ,assez de balivernes….awr timlillit

    nation
    13 janvier 2017 - 20 h 24 min

    LE PIÈGE DE LA QUERELLE DE LA
    LE PIÈGE DE LA QUERELLE DE LA TRANSCRIPTION : maintenant que l’etat national algerien a reconnu Tamazigh , les berbères vont être conduits au piège de la querelle de la transcription que vont poser perfidement les ennemis jurés de l’identité berbère et de l’Algérie berbère : les Mawalis panarabistes racistes dans leurs deux branches : les baathistes et les wahabistes ( dans leurs deux branches salafiste et frères musulmans égyptiens les plus dangeureux ) … C’EST A DIRE LES ENNEMIS ÉTERNELS DE LA BERBERITE .. ils vont tout faire pour diviser entre kabyles et chaouis , pour amadouer les mozabites pour ensuite les massacrer etc.. leurs techniques depuis toujours sont connus .. il ne faut pas tomber dans leur piège ! COMMENT ? en travaillant beacoup et en evitantb la polemique .. Si nos frères kabyles qui sont , il faut le reconnaitre e avance sur la question berbère , optent pour la transcriptio en lettres latines , c’est bien , qu’ils travaillent en ce sens , pourquoi pas , ils ecrivent des livres et des dictionnaires et construisent un patrimoine litteraire et scriptiaire qui sera tot ou tard utile à la langue berbère .. si nos frères Mozabites tres cultivés en arabe choisissent la langue arabe pour ecrire le Tamazigh , qu’ils le fassent ! Qu’attendent-ils , c’est mieux que rien , les révolutionnaires algeriens ont bien utilisé la langue française pour combattre le colonialisme français pourquoi pas .. si nos frères Touaregs optent pour le Tifinagh dans laquelle ils ont une expérience , c’est bien aussi , qu’ils avancent .. si des berbères veulent exprimer leur berberité en français en arabe et dans toutes les langues qu’ils le fassent , c’est utile aussi .. L’essentiel c’est d’avancer contre les ennemis et de graver dans la conscience collective de notre nation son identité vraie et véritable : L’identité berbère Amazighen historique le Socle de sa défense, de sa prospérité , de sa liberté , de sa souveraineté et de son avenir .. le Mouvement national algérien berbère est pluriel et doit être pluriel et fort comme une Nébuleuse de libération nationale contre les ennemis de l’Empire , .il ne faut pas tomber dans leur piège de la querelle de la Transcription et celui des polémiques futiles et stériles … il faut aussi aller d’un pas sûr et ne jamais participer au Chaos et la destruction de l’Etat -nation et son armée et ouvrir ce couloir aux ennemis impériaux Ommeyades ( c’est ce qu’ils veulent ) … le temps travaille pour la Vérité , l’Algérie est berbère , hier , aujourd’hui , demain et dans 10 000 ans …

      Dziri3
      13 janvier 2017 - 20 h 50 min

      En 2967 de l ere
      En 2967 de l ere chachnokienne l Algerie est toujours arabe ne reniant point son passé berbere peut etre qu en 2967 de l ère gregorienne elle sera uniquement berberiste. Rendez vous dans un siècle d ici là, le chameau arabe pourrait peut etre passer par le chas d une aiguille.

      Karim
      13 janvier 2017 - 23 h 04 min

      Je suis subjugué par la
      Je suis subjugué par la qualité et le bon sens de cet écrit.je suis tout à fait d’accord que cette berberité soit développée dans toutes les régions d’Algérie et chacune à sa. façon.. « peu importe l’embouchure pourvu que ça saoule « 

      TheBraiN
      15 janvier 2017 - 9 h 07 min

      Expliquez-nous juste le « lien
      Expliquez-nous juste le « lien identitaire » entre ce que vous appelez par la langue berbère et les caractères latins !!
      Expliquez-nous aussi pourquoi cette transcription est financée par la France !!
      Allez un peu de courage et dites les 4 vérités au lieu d’insulter ceux qui ne pensent pas comme vous pardon , au lieu d’insulter les gens qui pensent contrairement à vous qui ne pensez pas mais répétez un discours sioniste éculé !

    Anonymous
    13 janvier 2017 - 16 h 47 min

    QU’ETAIT L’ALGERIE AVANT L
    QU’ETAIT L’ALGERIE AVANT L’INVASION ROMAINE , OTTOMANE , ET FRANÇAISE , BERBÈRE ! , ARABE ?
    RECONNAISSONS NOTRE IDENTITÉ , NOS ORIGINES , TOUT EN RESTANT ALGÉRIEN . .L’ALGERIE EST D’ORIGINE BERBÈRE . RELIGION MAJORITAIRE MUSULMANE , MAIS PAS ARABE. .LES ARABES SONT AU GOLF , AU MOYEN ORIENT . .SOYONS FIERS DE NOTRE ORIGINE MAGHRÉBINE DE SOUCHE BERBÈRE. .SOYONS HONNÊTES.

      Dziri3
      13 janvier 2017 - 18 h 06 min

      Le jour où l appel a la
      Le jour où l appel a la prière ne se fera plus en arabe, le jour ou le coran sera psalmodié dans une autre langue,et ses lettres en latin,le jour ou les articles 2 et 3 seront supprimés de la constitution ,ce jour là on pourra clamé haut et fort que l ‘Algerie n’est plus arabe.personnellement je ne vois pas ce jour venir.inchaa allah.

        Mezeghena
        13 janvier 2017 - 19 h 42 min

        @dziri3

        @dziri3
        commentaire debile . Sur 1,8 milliards de musulmans il y a moins de 50 millions d’ arabes et 200 millions de « dits arabes » essentiellement des berbères et des pharaons. Partout l’ aden est en arabe et le coran psalmodié dans cette langue et ça n’ a jamais posé problème. Parmis les savants musulmans religieux ou sciences il n’ y a presque aucun arabe et ça n’a jamais posé problème. L’ Amérique du Sud parle espagnol (portugais pour le Brésil), les européens leur ont apporté la langue et la religion et ils n’ ont jamais renié leur race, fiers d’être américains et nationalistes. Ça n’ a jamais posé problème. Mais chez nous, avec l’ esprit batard de certains et la bêtise de certains pseudo islamistes, on doit renier notre identité et nos ancetres dargaz, et être contents d’être des bédouins d’arabie, traitre à la Palestine, syrie, irak, …

          bougamouss
          14 janvier 2017 - 8 h 46 min

          Le problème n’est pas de
          Le problème n’est pas de savoir avec quel alphabet on écrira la tamazight.Mais d’avoir 2 langues officielles.
          Les grands pays qui se respectent(Etats unis,France,Chine…) ont choisi une seule langue officielle.Pourtant, leurs habitants parlent plusieurs langues entre eux.Mais ils ont 1 langue officielle et 1 seul drapeau.Sinon, c’est la division.
          Prenez l’exemple de la Belgique qui va tôt ou tard exploser, car ils ont choisi 2 (et même 3) langues officielles.
          La moindre réunion dure des heures car il faut tout expliquer dans 3 langues et puis tout écrire en 3 langues.
          Sans oublier l’exacerbation du racisme entre francophones et néerlandophones.

          Samy
          14 janvier 2017 - 14 h 17 min

          Malgré ses querelles
          Malgré ses querelles linguistiques la Belgique n’est pas un pays sous-développé car le multilinguisme bien géré est une richesse.Combien y’a-t-il de langues nationales en Inde par exemple?Mais je crois que l’erreur de notre pays est d’avoir choisi en 1962 une langue intimement liée à la religion comme langue nationale et officielle.On paie tous les jours ce choix hasardeux dû probablement à l’inexpérience des dirigeants de l’époque.Si nous avons eu la chance d’avoir un homme d’Etat de la trempe d’un Abane Ramdane,d’un Ferhat Abbas ou d’un Mohamed Boudiaf à la tête de l’Algérie le sort de ce grand pays aurait été tout autre.

        Mouhouche
        13 janvier 2017 - 20 h 13 min

        alors sois un homme et
        alors sois un homme et reconnais que vous occupez une terre qui ne vous appartient pas !

          bladi dzair
          14 janvier 2017 - 12 h 57 min

          L’Algérie a été libérée par 1
          L’Algérie a été libérée par 1,5 millions de martyrs.et pas que par ces kabyles qui veulent renvoyer les arabes dans les pays du golf.si c’était que eux qui se sont soulevé devant l’occupant français, l’Algérie ne serait jamais devenue indépendante.pendant la décennie noire il n’y a pas que les kabyles qui ont laissé leur peau.maintenant qui surveille nos frontières rien qu’avec la Libye il y a 1000 kms,ce n’est pas que les kabyles.dans ce cas les américains chasseront tous les noirs qui sont arrivés d’Afrique dans le cadre de la traite de l’esclavage.aux usa li n’y a pas si longtemps mème les bancs publics n’étaient réservés qu’aux blancs.mouhouche veut qu’une guerre sans fin éclate entre algériens.a moins qu’il compte sur l’étranger pour qu’il lui créé un état kabyle comme le Kurdistan protégé et aidé par les occidentaux..moi je suis blanc ou brun je me suis retrouvé dans ce pays l’Algérie en tant qu’arabe et qui me dit que je ne descends pas des romains ou turcs..l’Étranger n’attend que ça pour intervenir pour que notre pays devienne comme la Syrie ou l’Irak.Sur ce site les intervenants tapaient sur le Maroc qui a le même problème que nous.nos dirigeants s’ils m’écoutent devront se tourner vers le Maroc frère.Entre le Maroc et ces kabyles qui veulent nous renvoyer au golfe,je ferai du Maroc le meilleur allié..faites très attention mouhouche à ce que tu dis.parce que ce genre de propos peut nous emmener à la catastrophe irréparable pour nous nos enfants.nous n’avons pas ou aller,nous n’avons pas acquis des biens à l’Etranger.

        Merouane
        13 janvier 2017 - 21 h 51 min

        @dziri3

        @dziri3
        T’es super con, l’ Aden et le Coran se font en arabe chez les centaines de peuples musulmans et leurs 2 milliards de citoyens et personne n’ a renié son identité , mais chez les bougnoules de khoroto algériens c’est différent ? Plus con ou plus raciste que ça, tu meurs.

    TheBraiN
    13 janvier 2017 - 15 h 51 min

    Mr TheBraiN a été traité de
    Mr TheBraiN a été traité de tous les noms pour avoir dit moins , beaucoup moins, que ça !!
    Le plus grave dans ce que raconte ce bonhomme , c’est qu’on « conforte » certains stéréotypes avec le latin pour le kabyle mi-arabe mi-Français , l’arabe pour le Mozabite religieusement très à cheval et le Tifinagh pour les Touaregs analphabètes .
    Honte à cette ministre qui n’a pas opté pour ces choix innocemment .
    Ah j’oubliais juste de dire qu’il s’agit de dialectes (kabyles, Mozabites et Terguis) enseignés pas d’une langue Amazigh !

      Chaoui
      13 janvier 2017 - 16 h 56 min

      La réponse d’un arabe colo…
      La réponse d’un arabe colo….

      Hadad Taghrist
      13 janvier 2017 - 17 h 53 min

      Ya el khercheuf @TheBraiN
      Ya el khercheuf @TheBraiN (non vérifié) , pourquoi tu joues au malin et veux faire de l’esprit à deux kopeks. Le berbère est une langue que tu le veuille ou non. Tu ne veux rien entendre alors qu’il y a un internaute qui t’a donné des références de livres écrits en Tamazight, d’un dictionnaire etc.. etc… mais connaissant ta haine et ton racisme je suis sûr que tu n’as même pas consulté les liens proposer. Tu as cité le kabyles, le mozabites et le touaregs et tu as oublié les chaouis la langue des Aures. Va te coucher, tu es fatigué et souvent minable . !

        TheBraiN
        14 janvier 2017 - 8 h 50 min

        Des livres en dialectes
        Des livres en dialectes Amérindiens il y en a par centaines .
        Un dictionnaire en kabyle ne démontre rien contrairement à un document officiel datant de plusieurs siècles .
        J’ai demandé une preuve matérielle attestant qu’il y a eu une langue amazighe régnant sur l’ensemble du territoire Algérien et utilisée par les gouvernants et gouvernés dans leurs activités officielles .
        Des lois rédigées dans cette langue par exemple !
        Moi-même je pourrai , d’ici 1 semaine, sortir un dictionnaire en Derdja dans toutes les transcriptions possibles et imaginables , en ferai-je pour autant une langue .?
        Je pense que vous m’avez compris mais que vous ferez comme si vous n’avez pas compris .

      Mouhouche
      13 janvier 2017 - 20 h 30 min

      la langue des Amazighs n’est
      la langue des Amazighs n’est pas une langue, c’est vrai, c’est un dialecte ; ils n’ont pas de civilisation, ils n’ont pas de prophète, ils n’ont pas d’écriture, pas de pétrole, mais…c’est des Hommes ; vous, vous avez une langue de science, vous avez une civilisation, vous avez une religion, vous avez un prophète et plein de pétrole, mais…vous êtes des minables, à l’image de vos ancêtres les sou3oudis.

        Anonym
        14 janvier 2017 - 4 h 38 min

        Un minable celui qui n’as
        Un minable celui qui n’as jamais travaillé,qui ne veut pas travailler,un minable est celui qui reçoit la charité des contributeurs,un lâche celui qui se cache derrière un rideau ou sont ordinateur et s’exprime comme une moche qui n’as pas eu la chance de connaître un homme,les vrais hommes même durant les guerres traitent leurs ennemis avec respect,non tu es tout mais pas un homme.

        TheBraiN
        14 janvier 2017 - 8 h 43 min

        Nos ancêtres les Saoudiens ?

        Nos ancêtres les Saoudiens ?
        Apprenez un peu d’histoire , essayez de comprendre ce que le mot « Saoudien » veut dire avant de pondre vos si remarquables écrits .
        Pour les minables , je pense qu’il est peut-être vrai que les minables ont fondé une civilisation qui a conquis le sud de l’Europe ce que vos ancêtres (les non-minables) n’ont jamais pu faire .
        Et ma foi j’aime bien être minable et occupant que non-minable et occupé .
        Apprenez un peu d’histoire c’est mieux peut-être pour répondre sur le fond au lieu d’insulter gratuitement !

      W19 - TP
      13 janvier 2017 - 21 h 07 min

      TheBrain, tu exageres c’est
      TheBrain, tu exageres c’est notre culture, precedente a l’arrivee des arabes, ce sont les parlers de notre peuple dans sa variete. On doit arreter de nier la realite culturelle de notre peuple et l’accepter et construire dessus. Sans identite assumee, tu ne le mesures pas, on ouvre les portes aux ideologies exterieures qui ont deja fait beaucoup de mal. Nous sommes ce que nous sommes, et il faut l’accepter. C’est nous. Meme si ce n’etait que des dialectes, et alors ? Ce sont nos dialectes, notre richesse populaire. Au passage, les langues sont des dialectes qui ont reussi. Tu devrais t’inquieter de pourquoi tu reagis sans cesse a nier la realite du peuple algerien. Ces dialectes, c’est nous, notre richesse, notre heritage, notre histoire. Ca ne fait pas chic pour toi, pour les ideologues baathistes ou les islamistes et meme les laics, mais c’est la realite anthropologique et populaire du peuple algerien. Le peuple algerien est beau dans son identite, on doit s’accepter et arreter de penser les choses avec des idees d’identite ideale. Arrete tes obsessions et oeuvre aussi pour la reappropriation culturelle du peuple algerien. C’est a nous, c’est comme ca. On doit faire ca pour la cohesion nationale de toute l’Algerie. On le doit TheBrain Yarham asslek, accepte le peuple algerien avec sa diversite pas qu’avec ton prisme. Ouvre toi, c’est la culture populaire de notre peuple, quand on va arreter de le trucider culturellement et linguistiquement ? Arrete. Aie confiance.

        TheBraiN
        14 janvier 2017 - 8 h 46 min

        1-Je n’ai jamais dit que les
        1-Je n’ai jamais dit que les autochtones de l’époque n’avaient pas de dialectes , tout comme personne ne dira que les Sioux et les Apaches n’avaient pas de dialectes avant l’arrivée des Européens chez eux !
        2-Les dialectes sont une richesse populaire , culturelle inestimable ça c’est sur et je n’ai jamais dit le contraire .
        3-Pour conclure , je dirai qu’il faut préserver ces dialectes et folklores locaux divers qui font notre richesse culturelle en n’omettant pas de souligner qu’un dialecte ce n’est pas forcément une langue .

          W19 - TP
          14 janvier 2017 - 11 h 51 min

          Construisons ensemble
          Construisons ensemble TheBrain. Ensemble. Les allemands ont eux-meme connu ce debat, la France aussi, l’Angleterre aussi. La langue pour un peuple c’est son ame. Nous courrons le risque d’etre des cobayes de nouveau avec un separatisme qui nous pend au nez si on ne fait rien ensemble. La Suisse a trois et un dialecte, est-ce qu’elle est incapable d’avancer ? C’est un heritage TheBrain. C’est le notre. Celui de tout notre peuple, chaque partie de notre peuple doit voir sa culture regionale chantee et connue par tous les algeriens. Rien ne nous empeche d’etre ambitieux et endurants, ne serait-ce pour ceux qui vont venir. Chaque generation qui ne prend pas son role a coeur transmet des difficultes a ceux qui arrivent. Si on veut sortir du complexe de Sisyphe, on doit alleger la generation a venir de toutes ces difficultes linguistiques. La solution peut etre simple si on laisse de cote les cases et les classifications. Qu’est ce qui empecherait les kabyles d’utiliser l’alphabet latin pour certaines lettres, ou qu’est ce qui empecheraient les Chaouis d’utiliser l’alphabet arabe ou encore qu’est ce qui empecherait les Touaregs d’utiliser le tifinagh ? L’important c’est que tous se rallient comme un seul pour la cause de l’Algerie. Nous ne sommes pas seuls sur terre a avoir une question linguistique. Nos ennemis n’attendent que de nous voir nous braquer les uns contre les autres pour nous diviser et nous separer dans l’avenir. Nous devons etre plus fins, plus intelligents, plus pragmatiques et plus rassembleurs. Toute langue etait d’abord un dialecte qui a reussi grace a une volonte politique de passer par un idiome commun. Les politiques de laminage des identites ne reussisent nulle part. Soyons plus rassembleurs et que seule la cause du peuple algerien l’emporte sur nos propres perceptions personnelles. Ce pays est notre tresor, regler la question linguistique dans la serenite nous aidera considerablement, Mieux nous aurons des polyglottes. La langue arabe ne sera jamais en danger en Algerie. Les algeriens sont musulmans et meme si certains s’egarent dans des pensees nees d’officines qu’ils sous-estiment, les faits sont la, ce peuple ne flanchera pas pour les questions religieuses. L’important est de liberer des sectes, car ces sectes ont clairement prouve qu’elles etaient psychopathes, negatives, criminelles. Dieu n’a rien a voir avec les delires de ces sectes. Honnetement Thebrain si tes interventions sont utiles aussi, tu manques parfois de comprehension : aucun etre humain n’aime se voir deposseder de son identite, encore moins un peuple et ses differentes communautes. Nous avons besoin de tout le monde et nous avons aussi besoin de toi. Arouah o frah ma3na, c’est notre peuple dans toutes ses composantes, on n’a pas fini de saisir son histoire, il faudra au moins cent ans pour construire cet edifice, ne le retardons pas. On ne le verra surement pas, mais on aura le merite d’avoir participe a son bati. On n’a pas le temps TheBrain, on doit en finir avec le tragique dans notre histoire pour passer a une stabilite durable et ouverte pour tous les algeriens.

          TheBraiN
          15 janvier 2017 - 9 h 04 min

          1-Nous ne sommes ni des
          1-Nous ne sommes ni des Allemands ni des Suisses , que ce soit sur les origines « chaudes » , le niveau intellectuel général ambiant , la religion , la civilisation ….
          Si eux peuvent tenir des débats plus ou moins sereins et calmes (parfois ce n’est pas le cas) nous , par contre, ce sera les Klashs et les génocides !
          Toucher à l’identité on a vu ce que ça nous a « coûté » dans les années 90 !
          2-Si les « kabyles « utilisent le latin , les « chaouis et Mozabites » l’arabe , les Touaregs le Tifinagh (et je ne cite pas les dizaines d’autres « identités berbères) combien de « langues » et combien de « transcriptions » aurons-nous ?
          Sur le latin , expliquez-moi par quel miracle , des berbéristes avec des revendications « identitaires » revendiquent leur « langue » avec une transcription qui n’a rien à voir avec cette « identité » ?
          Les caractères latins c’est , ni plus ni moins, que la négation de ces revendications , tout juste l’utilisation de cette revendication linguistique pour repasser au tout-francophone !
          Ces « gens » , en plus de leur francophilie et sionisme des plus évidents , cherchent à reproduire le scénario linguistique numide avec la langue Française à la place de la langue Punique !
          3-La stabilité se fait avec une seule langue nationale et officielle , un seul drapeau mais dans le respect des spécificités dialectales et folkloriques des autochtones .
          Autrement , les USA (pourrait-on les « dépasser ») auraient constitutionnalisé 500 langues « nationales et officielles » au vu de la légitimité Amérindienne non ????

          W19 - TP
          16 janvier 2017 - 0 h 18 min

          Tu connais leur histoire pour
          Tu connais leur histoire pour penser que ce n’etait pas violent ? Tu connais la guerre de trente ans ? La persecution des sorcieres ? Le tribunal de la SV qui n’a rien a envier aux barbus flingues de notre epoque ? Si tu veux que ton peuple soit uni un jour, ce n’est pas avec la rigidite mentale et les perceptions, mais avec la souplesse, la bienveillance entre regions et le realisme. En plus, cher ami, favoriser les langues nationales, c’est createur de toute une industrie qui va des emissions tv, a l’edition, aux recherches universitaires dans le domaine linguistique, historique, anthropologique, sans compter l’artisanat local qui pourrait etre vendu a un prix d’or a l’etranger puisque l’artisanat ancien est arrache dans le monde des mecenes. Le persan utilise l’alphabet arabe pourtant les les iraniens insistent toujours sur ce fait : ils ne sont pas arabes et ne les aiment pas non plus. ils ont ajoute des points diacritiques a certaines lettres arabes pour avoir les sons v/b/p etc. Tu flippes trop. Le tout-francophone ne passera jamais, l’alphabet latin en Kabylie et alors ? l’alphabet arabe dans les Aures et alors ? Le Tifinagh chez les Touaregs et alors ? La langue arabe ne partira pas non plus, elle est ici et restera. PS : l’allemand devait etre la langue des USA, il a suffit d’une voix d’ecart et c’est l’anglais qui l’a emporte. Relax TheBrain, relax et vois loin : le renforcement de l’unite algerienne. C’est la seule facon d’envoyer chier les manipulations du maroc, d’israel et de la france devant la question de l’identite berbere. Sois tu restes crampe a ton angoisse, soit tu vois les choses avec distance pour qu’on s’en sorte tous. RELAX

          TheBraiN
          16 janvier 2017 - 8 h 28 min

          1-Si je comprends bien , on
          1-Si je comprends bien , on devrait passer par une guerre de trente ou trois cent ans juste pour satisfaire les lubies fantasmagoriques de certains complexés identitaires ?
          2-Ce que vous n’arrivez pas à comprendre , je pense que vous devriez essayer de « déformater » votre cerveau (lui faire une mise à jour intellectuelle) c’est que l’Algérie n’a qu’une seule langue historique et millénaire à savoir l’arabe tout en ayant une multitude de dialectes .
          3-Vous nous sortez une nouveauté avec une langue divisée en dialectes et en caractères de transcriptions ….
          On aura un « livret de naissance de 25 pages » au lieu du fameux S12 .
          Un peu de bon sens SVP !
          4-Pour l’Allemand et l’Anglais aux USA …pourquoi ne pas s’inspirer , pour une fois, de cette expérience démocratique et demander au peuple ce qu’il pense de cette question !
          Le problème ayant été réglé quatorze siècles auparavant par les millions d’autochtones d’Algérie (et d’Afrique du nord) mais ma3liche , ce sera comme une occasion pour clouer le bec aux manipulateurs berbéristes qui ne représentent qu’eux-mêmes , même pas leurs propres familles .
          5-Ce n’est pas moi qui dit qu’il y a un problème de langue , un problème d’identité …..
          Je répète que cette question a été réglée , définitivement , il y aura bientôt 15 siècles .
          Donc ces histoires , je pense qu’il ne faut pas s’en distancier mais les dépasser carrément , allez je vais être gentil et dire qu’il faudrait que certains sortent de leurs visions étriqués et se libèrent de leurs complexes identitaires .

    Cherif
    13 janvier 2017 - 15 h 17 min

    En Algérie, il y a, me semble
    En Algérie, il y a, me semble t-il plus de 40 millions d’habitants. Il me semble aussi qu’il y a une minorité ( qu’il faut écouter bien-sur ) qui veut imposer ses idées et visées. Et ça ose parler de démocratie en plus.
    Des sujets d’un autre age , des polémiques stériles, alors que les autres ( les pays développés) discutent et TRAVAILLENT pour l’avenir de leurs nations.C’est triste.

      Mezeghena
      13 janvier 2017 - 19 h 55 min

      @cherif

      @cherif
      T’as raison, 40 millions d’ algériens et 100 millions de Maghrébins…..Amazigh contre 40 millions de bédouins d’Arabie. Soit t’es raciste soit INCULTE et confond langue et ethnie. Cette majorité d’algeriens sont juste arabisé et cette arabisation continue tous les enfants de berberophone nés hors des régions berberophones sont arabisés. Il y a 7 siècle moins de 5% des algériens parlaient arabe, 40% en 1830, 60%en 62, 80% aujourd’hui. C’est pas une raison de nier son identité.

        Cherif
        13 janvier 2017 - 23 h 47 min

        Mais qui vous dit de nier
        Mais qui vous dit de nier votre identité? Moi ,comme énormément d’algériens avons du sang berbère et arabe de par nos parents et arrières parents. On est algériens , dans toute notre diversité. Vous traitez 40 millions d’algériens de….bédouins, je crois que c’est bien vous qui êtes raciste. J’espère me tromper.

      Mezeghena
      13 janvier 2017 - 21 h 39 min

      @cherif

      @cherif
      T’as raison, 40 millions d’ algériens et 100 millions de Maghrébins…..Amazigh contre 40 millions de bédouins d’Arabie. Soit t’es raciste soit INCULTE et confond langue et ethnie. Cette majorité d’algeriens sont juste arabisé et cette arabisation continue. Tous les enfants de berberophone nés hors des régions berberophones sont arabisés. Il y a 7 siècle moins de 5% des algériens parlaient arabe, 40% en 1830, 60%en 62, 80% aujourd’hui. C’est pas une raison de nier son identité.

        Cherif
        13 janvier 2017 - 23 h 03 min

        Non, cher Monsieur, je ne
        Non, cher Monsieur, je ne suis ni raciste ni inculte comme vous le suggérer. Je suis Algérien , qui ne veut que le bien pour son peuple et son pays. Je suis réaliste, pragmatique et d’esprit ouvert et non dogmatique,. Je respecte tout le monde de quelque race ou ethnie qu’il vienne. Je crois que nous venons tous de la même souche. La seule réussite , c’est celle de vivre ensemble , en harmonie. L’extrémisme et le rejet de l’autre sont la base de la décadence. Apprenons à réfléchir et à agir avec la raison et non avec la faiblesse du cœur.

          aghils-kosseila
          15 janvier 2017 - 21 h 49 min

          azul fellawen ,

          azul fellawen ,
          un aliené ,un déculturé ,un compléxeé du colonisé ,ne peut rien a apporter pour son pays ,meme les makistes ne vont trahir comme vous avez trahi pendant les révolutiuons 1971,1945,1954 et 1990…..etc vous etes que les cameleons aucun peuple ne peut accepter d’etre avec des chenapans-charlatans…awr timlillit.

    Samy
    13 janvier 2017 - 14 h 34 min

    Oui pour la transcription de
    Oui pour la transcription de cette langue en caractères universels latins.Il n’y a pas plus rationnels que ces caractères comme l’a fait le grand militant de la cause amazighe Mouloud Mammeri qui repose à présent du sommeil du juste après être rentré dans l’Histoire du peuple Amazigh par la grande porte.Les immenses travaux qu’il a dirigés pour réhabiliter et moderniser cette langue plusieurs fois millénaire ne doivent pas être perdus car ça sera un immense gâchis pour l’Algérie et pour toute Thamazgha de l’Atlantique à l’Egypte.Soyons au rendez-vous de l’Histoire et rendons à César ce qui appartient à César.

    kahina
    13 janvier 2017 - 14 h 21 min

    Nous demandons l
    Nous demandons l’officialisation de la langue Amazigh authentique… et non pas d’une langue génétiquement modifiée. L’alphabet en TIFINAGH et non pas en d’autres langues.
    SVP ne pas tuer l’Âme de la langue Amazigh

      Bouzorane
      13 janvier 2017 - 17 h 58 min

      tout à fait d’accord!… Les
      tout à fait d’accord!… Les soi-disant défenseurs de tamazight rejettent le tifinagh en utilisant les mêmes arguments qu’utilisaient autrefois ceux qui rejetaient tamazight!!!…Ces pseudo-défenseurs de tamazight disent aujourd’hui que le tifinagh, c’est du folklore!!!…. C’est exactement ce que disaient les arabo-islamo-baathistes à propos de tamazight!!!… En plus, à chaque fois qu’on parle du tifinagh, ils se mettent à critiquer l’arabe!!…Mais qui leur a parlé de l’arabe??? Nous sommes autant contre l’arabe que le latin….Nous n’acceptons que le tifinagh

        Roots Bouzourane
        13 janvier 2017 - 18 h 44 min

        @Bouzorane (non vérifié), tu
        @Bouzorane (non vérifié), tu es d’une malhonnêteté intellectuelle absolue. Les partisans de la transcription de tamazight en lettres latines n’ont jamais dit que tifinagh c’est du folklore et ne sont pas contre le fait que des berbères d’autres région optent pour transcrire en alphabet arabe. Plusieurs internautes l’ont dit, affirmer et ils ne sont pas contre. Tu dis donc n’importe quoi ou tu ne comprends rien. Si vous (ou toi) acceptez le tifinagh pour transcrire le tamazight, vous êtes libres et tous les partisans de l’alphabet latin vous donneront raison car c’est votre choix. Les partisans de l’alphabet latin, vous demande juste de leur foutre la paix et de respecter leur choix. C’est donc à vous (ou à toi) de faire en sorte que cela soit rendu possible pour le tifinagh. Faites (ou fais) vos recherches (nous, on peut vous aider dans certains domaines comme la traduction etc…etc..) pour faire au moins un dictionnaire en tifinagh, pour publier des ouvrages en tifinagh, comme l’ont fait les chercheurs partisans du choix de l’alphabet latin (Mammeri et des centaines d’autres). La question est claire, oui ou non ??

          Bouzorane
          13 janvier 2017 - 19 h 21 min

          Je cite : (Anonymous (non
          Je cite : (Anonymous (non vérifié) 13 Jan 2017 – 11:13) «  »…Le tifinagh va folkloriser tamazigh et l’empêcher d’avancer. » » »

    Samy
    13 janvier 2017 - 14 h 07 min

    @Samy (non vérifié)

    @Samy (non vérifié)
    13 Jan 2017 – 13:45
    Cher internaute,veuillez SVP ne pas utiliser mon pseudonyme lorsque vous postez un commentaire. Ca fausse tout et on ne sait plus qui est qui.Merci

      Ramzi
      13 janvier 2017 - 15 h 36 min

      @Samy (non vérifié) tu as
      @Samy (non vérifié) tu as raison de te fâcher envers celui qui a utilisé le même pseudo que celui que tu as choisi. En principe dans un même article on devrait choisir toujours le même pseudo pour le garder tout au long du même article, quitte à en changer un autre sur un autre nouvel article. Moi, j’aurai souhaité aussi que les internautes utilisent un pseudo, et n’importe lequel, pour éviter que l’ordinateur du modérateur de AP ne sorte le fameux : « Anonymous (non vérifié) ». En effet, il y a tellement de « anonymous (non vérifié) », qu’on en perd la tête. Mais bon on est habitué à la « faoutha » entre nous et on bien aime çà. Mais ce n’est pas trop grave ! L’idéal évidemment est de garder le même pseudo, comme le font si bine certains interanutes. Mais nul n’est parfait. ….. Enfin ! Mais tu as raison d’avoir fait la remarque à @Samy et j’espère qu’il va corriger cela. Bye , bye !!

    Tinhinane
    13 janvier 2017 - 13 h 59 min

    La reconnaissance de l

    La reconnaissance de l’Amazighité de L’Algérie contribuera à combattre l’instabilité culturelle et identitaire des Algériens. En valorisant leur propre identité, les Algériens vont arrêter de mendier d’autres identités.

      tangoweb54
      13 janvier 2017 - 16 h 10 min

      Tinhinane, malheureusement la
      Tinhinane, malheureusement la reconnaissance de la langue Amazigh en tant que langue Nationale et officielle sans passer par le peuple comme le veut toute vrai démocratie a démontrer a tous le monde que pour les Kabyles ce n’est vraiment pas leur objectif et ils viennent de le démontrer ce qu’ils veulent en fait c’est la déstabilisation du pays ni plus ni moins.
      Cette région veut toujours plus quitte a faire exploser le pays, malgré le fait quelle soit la plus privilégié dans tous les domaines.

        Mlaoua
        13 janvier 2017 - 18 h 07 min

        Monsieur on ne fait pas de
        Monsieur on ne fait pas de referendum sur l’identité d’un peuple, ni sur sa langue et ni sur ses origines. Mais on fait un referendum quand il question de faire un choix sur ce qui est en dehors des origines et la langue d’un peuple. Penser à faire un referendum sur la langue d’un peuple équivaut à rejeter ce peuple en cas ou la majorité s’oppose à cette langue. Et si cette majorité dont vous parlez refuse cette langue, faut-il alors aller jusqu’à interdire l’utilisation de Tamazight par cette minorité qui juge que cette langue soit la sienne? Où faut-il imposer à cette minorité une langue qui n’est pas la sienne et qu’elle risque de rejeter? Théoriquement (en partant de notre histoire) Tamazight appartient à la quasi-majorité du peuple Algérien. Penser à faire d’elle une langue nationale serait un moyen idéal d’unir le peuple Amazigh et non de le diviser. Il n’y a que les baathistes et certains islamistes qui peuvent s’opposer à Tamazight par ignorance,ou par l’idéologie qu’on leur a inculquée, sinon j’aurais confiance en le peuple qui l’acceptera. Monsieur la Kabylie ne cherche pas ni à « déstabiliser le pays » et ni à « l’exploser » comme vous le dites. Je me demande comment pouvez-vous vous permettre de juger les Kabyles alors que vous ne connaissez ni cette région et ni sa population? En parlant de cette façon, je dirai que vous ignorez totalement le patriotisme des Kabyles. Sachez que ces derniers n’ont pas un autre pays que l’Algérie pour souhaiter sa déstabilisation. Si, pour vous revendiquer sa langue revient à dire vouloir « déstabiliser » ou « exploser » son pays, je dirai que c’est votre manière à vous de juger faux

        Samy
        13 janvier 2017 - 18 h 26 min

        Tu penses vraiment que la
        Tu penses vraiment que la Kabylie est privilégiée par rapport aux autres régions?En ce qui concerne le vote pour la reconnaissance de Tamazight comme langue nationale et officielle,il fallait le faire d’abord pour l’Arabe en 1962.Ceux qui veulent déstabiliser le pays sont des gens comme toi qui veulent importer une identité au peuple algérien amazigh dans sa quasi majorité.Mais quand on a vécu 60 ans de falsification de l’histoire du pays on dit n’importe quoi.Mais la vérité triomphe toujours du mensonge aussi vrai que le soleil se lève à l’est et se couche à l’ouest et que la terre est ronde et tourne sur elle même et autour du soleil.

        UMERI
        13 janvier 2017 - 19 h 58 min

        En 1962, les algériens
        En 1962, les algériens étaient francophones, arabophone et amazighophones, lorsque l’arabe a été déclaré langue nationale et officielle, esse qu’il y a eu consultation par référendum, non, elle a été imposé par B. Bella et consorts et maintenant, vous voulez un référendum pour la langue amazigh, allez y et vous serez amèrement surpris, car la majorité ne se trouve pas ou vous pensez.

          TheBraiN
          14 janvier 2017 - 9 h 22 min

          Lorsqu’on chasse un
          Lorsqu’on chasse un colonisateur on revient , et c’est de la pure logique humaine, à la situation linguistique d’avant la colonisation c’est-à-dire 1830 (vous pouvez même retourner à l’époque pré-ottomane si vous voulez) .
          En 1830 , 80 pour cent des Algériens étaient arabophones et la seule langue nationale et officielle était l’arabe (sauf si vous avez un écrit du dey ou du sultan d’Alger rédigé en tamazight) .
          Dire , donc , que Benbella avait imposé la langue arabe relève du ridicule d’autant plus que tous les états d’Afrique du Nord avaient adopté l’arabe dès l’officialisation de leurs indépendances respectives .
          Pour le référendum vous avez une position logique et respectable pour autant que vous vous engagez à en respecter les résultats .

    Hamou Nasri
    13 janvier 2017 - 12 h 09 min

    Moi, j’ai un conseil simple à
    Moi, j’ai un conseil simple à donner aux Imazighène partisans de la transcription de leur langue en lettres latines. A mon avis, il ne faut jamais entrer dans le jeu fourbe et sournois du pouvoir arabo-islamique sur cette question. Beaucoup de travaux très sérieux et très fouillés ont tellement bien avancés avec la transcription dans l’alphabet latine que rentrer dans le jeu de ce débat ne fera que retarder encore et encore la réhabilitation effective de la langue et de la culture berbère. La technique vicieuse du pouvoir à idéologie arabo-islamique exclusive est telle qui va jouer sur cette stratégie du choix de l’alphabet pour faire provoquer des combats politiques entre les différentes thèses ce qui fera reculer l’échéance encore plus loin dans le temps. Il a déjà fallu 54 ans rien que pour faire admettre la réalité de la langue et la culture amazigh dans notre pays, et donc si on rentre dans le jeu du pouvoir, il nous faudra encore un demi siècle, peut être plus encore, pour voir régler cette question. Le pouvoir lui n’est pas pressé du tout sur cette question et çà se vérifie chaque jour. Donc, restons dans notre combat avec l’option de l’alphabet latin, et si le pouvoir durcit la question pour imposer l’alphabet arabe et bien il faut changer la méthode du combat politique pour passer du combat pacifique et une résistance plus dure et plus déterminée. Je ne pense pas ici au combat par les armes ou par l’indépendance de la Kabylie, çà c’est beaucoup plus dangereux. Mais il existe des formes de combat plus appropriés et plus intense. La violence ne mène à rien. Par ailleurs, il me semble que beaucoup de chaouis des Aurès sont aussi pour l’alphabet latin. Maintenant si d’aventure, les touaregs ou les mozabite sont pour l’alphabet arabe ou même le Tifinagh, « iyeurbath » comme on dit, ce n’est pas grave ils ont tout à fait le droit de l’envisager dans leurs régions et de commencer à leur tour de développer leur propre recherche avec l’alphabet de leur choix. De toute façon, il faut savoir que les populations algériennes non berbères ne chercheront jamais à apprendre ou à faire apprendre à leurs enfants cette langue pour plusieurs raisons que je ne vais pas détailler. Rare seront les personnes parmi ces populations (en dehors peut être des universitaires, des chercheurs et des historiens) qui chercheront à apprendre Tamazight. Conclusion : Nous les berbères de la région de Kabylie qui avons déjà choisi la transcription en alphabet latin et au regard des énormes travaux de recherches qui ont été entrepris, nous avons intérêt à continuer notre combat dans la même ligne et surtout, surtout ne jamais entrer dans le jeu du pouvoir sur cette question du choix de l’alphabet. Ces articles qui sortent comme par magie dans la presse ces temps ci et les prises de paroles de « Abderrezak Dourari and Co » est un signe que cela ne sera pas facile et que çà va se durcir. Bon courage aux Imazighène car, c’est sûr, cela ne sera pas une partie de plaisir avec un pouvoir sourd à tout.

      Samy
      13 janvier 2017 - 12 h 45 min

      Entièrement d’accord avec toi
      Entièrement d’accord avec toi, ya dada @Hamou ! Il faut être vigilants en permanence avec les crocodiles, les dinosaures et les hyènes!!

      Ahmed OUATATI
      13 janvier 2017 - 15 h 43 min

      Hamou Nasri (non vérifié),
      Hamou Nasri (non vérifié), magnifique et sage intervention. Banco, mon frère !! Le combat continue dans la non violence.

    NATION
    13 janvier 2017 - 11 h 19 min

    LES TACHES DU NATIONALISME
    LES TACHES DU NATIONALISME BERBERE : la transcription n’est ni une urgence , ni une priorité ( nous avons le temps )..l’Algérie et les berbères ont une histoire spécifique et d’autres priorités , et le projet nationaliste algérien berbère doit coller à cette spécificité et à ces priorités vitales , pour ne pas verser dans les utopies et les aventures sans lendemain .. l’Identité berbère de la nation algérienne peut actuellement s’exprimer dans toutes les langues , pourvu que le combat identitaire et la conscience collective s’établissent sur l’expérience historique berbère de la nation … donc quelles sont les taches immédiates actuelles pour le nationalisme algérien berbère .. 1- elles sont d’abord d’ordre stratégiques et convergent sur le renforcement de l’idée d’état- nation et de ses institutions régaliennes surtout de défense , pour barrer la route aux mercenaires armés et politiques du projet Ommeyade qataro-saoudien en Algérie ( qui sont les terroristes wahabistes et les partis islamistes et leurs organes de propagande anti-nationaux ) .. 2- Sur le plan intérieur récupérer et défendre dans une option inclusive tout le patrimoine historique, culturel , religieux , symbolique et nationaliste algérien dans sa vraie perspective de l’expérience historique millénaire du peuple algérien berbère et empêcher par tous les moyens que les mercenaires baathistes et wahabistes puissent le salir et le subvertir avec leurs moyens de propagande pour faire de ce patrimoine un appendice de leur Projet diabolique de conquête et de domination …3-Sur le plan exterieur , il faut faire sortir le berberisme de sa vision provinciale et de son ghetto pour l’inscrire dans une perspective universelle .. le nationalisme algérien berbère doit investir la scène internationale en Orient et en Occident pour affirmer ses alliances et son combat contre le projet impérial Ommeyade arabo-wahabiste et ses alliés … le nationalisme algérien berbère doit profiter lui aussi de tous les moyens et les techniques mondialisés de médiologie et de communication pour mener ses combats .. le nationalisme algérien berbère doit convaincre la conscience universelle des nations et la conscience nationale du peuple algérien que la Berberité , comme identité réelle et comme ideologie historique et humaniste sont une chance pour la paix mondiale et la concorde entre les peuples et les nations et sont un facteur de défense , de stabilité , de progrès et de bonheur politique pour la nation algérienne contre le projet inhumain et de conquête de ses ennemis impériaux d’hier et d’aujourd’hui ( orientaux ou occidentaux )

      Hamou Nasri
      13 janvier 2017 - 12 h 26 min

      Cher compatriote @NATION (non
      Cher compatriote @NATION (non vérifié), pourquoi laisser de côté la transcription de la langue Tamazight que tu juges pas urgente? On peut très bien viser les objectifs que tu préconises tout en réglant très vite la question Tamazight. C’est une question à régler de toute façon. Pour nous les berbères c’est une urgence. On a déjà trop perdu de temps. Il ne faut pas courir trop de lièvres en même temps. Allons du plus simple au plus complexe, c’est mieux à mon avis pour Tamazight et pour l’ALGÉRIE. Tous les « combats » que tu cites pourront parallèlement être engagés, si c’est nécessaire, et ce sera mieux et plus efficace si la question politique de la langue et de la culture amazighe est définitivement réglée dans notre pays. Non, tu ne trouves pas ??? Il ne faut pas oublier que le combat pour Tamazight entre aussi dans le combat politique pour la démocratie, la liberté, l’Etat de droit, le respect des minorités, le changement de gouverance etc… ec… L’un dans l’autre, c’est un tout !

    Anonymous
    13 janvier 2017 - 11 h 11 min

    C’est à cause de ce dialecte
    C’est à cause de ce dialecte amazigh que l’Algérie risque de rentrer dans la fitna et dans une guerre civile arabe berbère

      Anonymous
      13 janvier 2017 - 13 h 45 min

      Non monsieur il suffit que
      Non monsieur il suffit que notre peuple prenne conscience que les Algériens sont des Amazighs,qu’ils soient arabophones ou Amazighophone, pour ensuite penser à vulgariser la culture Amazigh dans toute sa diversité. Ce sont ces problèmes qu’il faut régler avant d’entamer la généralisation de l’enseignement de Tamazight .L’histoire est là pour en témoigner et nous aider à convaincre.On doit s’attendre sûrement à de la résistance du coté des islamistes et des baathistes,parce que le pouvoir n’a pas affiché une volonté de régler la question de cette langue.Mais chaque chose a son début.

      Anonymous
      13 janvier 2017 - 17 h 38 min

      Il n’y aura pas de guerre
      Il n’y aura pas de guerre civile et vous nous ne faites pas peur, Le peuple est mature et il s’est qu’il est Amazigh . Quant à la transcription de la langue, je ne suis pas d’accord avec le professeur pour la laisser aux politiques (qui font de la politique politicienne) . Beaucoup d’écrits ont été faits en caractères latins , nous n’allons pas revenir en arrière . Et puis quelle question politique puisque les caractères latins sont devenus universels tout comme les chiffres arabes .J’espère que certains ne vont pas faire l’amalgame colonisateur-français-caractères latins .Les caractères latins ont appartenu aux romains qui avaient colonisé la gaule.

    Anonymous
    13 janvier 2017 - 9 h 32 min

    Dire que l’officialisation de
    Dire que l’officialisation de la langue amazigh a permis a de nombtreux algériens d’affirmer leur identité et de fêter enayer est archi faux nair ras el aam se fête en algérie depuis des millénaires d’est en ouest du nord au sud arretez de vouloir fausser l’histoire et de tout ramener a la kabylie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.