Donald Trump s’attaque à l’héritage Obama

Le président américain, Donald Trump. D. R.

C’est avec méthode et grande hargne que le nouveau président américain élu, Donald Trump, s’emploie à détruire l’héritage de son prédécesseur, Barack Obama. Un jour après le Sénat, la Chambre des représentants des Etats-Unis a lancé à son tour le coup d’envoi de l’abrogation de la loi dite «Obamacare», qui a permis à des millions d’Américains d’obtenir une assurance-santé mais a entraîné des hausses de cotisations.

Les représentants ont adopté une mesure budgétaire dans ce sens par 227 voix pour et 198 voix contre. L’abrogation de cette loi figurait parmi les promesses symboliques du président élu Donald Trump pour ses 100 premiers jours à la tête du pays.

Et maintenant qu’il en a fini avec l’«Obamacare», Donald Trump a lancé l’opération de formatage de la politique étrangère des Etats-Unis. Dans un entretien accordé ce week-end au quotidien Wall Street Journal, il a indiqué que son pays pourrait lever des sanctions décrétées contre la Russie si ce pays aide Washington à combattre, par exemple, les jihadistes extrémistes.

Ces sanctions imposées le mois dernier, notamment à l’encontre de Russes accusés d’avoir interféré dans la présidentielle américaine, vont être maintenues «au moins pour un moment», a précisé Donald Trump. Mais si la Russie aide les Etats-Unis dans des domaines cruciaux comme la lutte contre les extrémistes jihadistes, alors des sanctions pourraient être levées, a laissé entendre le président élu.

Lors de sa campagne pour la présidentielle, Donald Trump n’a pas fait mystère de sa volonté d’infléchir la diplomatie américaine qu’il juge hostile à Moscou et de se rapprocher de Vladimir Poutine. Dans l’entretien au Wall Street Journal, il a indiqué se préparer à rencontrer son homologue russe après sa prise de fonction, le 20 janvier.

Khider Cherif

Comment (3)

    karimdz
    15 janvier 2017 - 18 h 39 min

    Trump dit une chose aujourd
    Trump dit une chose aujourd’hui et le lendemain son contraire, notamment sur israel. Quelle crédibilité peut on lui accorder ?

    Tous les présidents qui plus est ont été formatés et prisonniers du système. Trump sera t il enfin le premier président américain qui ne se pliera pas au dictact du pouvoir occulte et le laisseront ils aller jusqu au bout de son mandat, ou connaitra t il le meme sort que Kennedy ?

    Comme disent les américains, wait and see…




    0



    0
    TheBraiN
    15 janvier 2017 - 9 h 28 min

    Obama ne s’attaque pas
    Obama ne s’attaque pas seulement à l’héritage Obama mais à tout l’héritage politique légué par les élites judéo-maçonniques depuis 1945 !
    Tout l’establishment médiatique et financier ainsi que l’inévitable AIPEC continuent , jusqu’à présent, à le diffamer !
    Un assassinat ou un coup d’état ne sont pas des plus improbables en tout cas !




    0



    0
    Simple !
    14 janvier 2017 - 19 h 50 min

    Ceux qui ont placé la
    Ceux qui ont placé la marionnette OBAMA comme président sont les même qui ont placé Trump !
    Au vu de l’image dégradant de l’amérique comme braqueurs et tueurs et d’organisateur de terrorisme j’aurais placé un Kennedy pour y mettre de l’ordre !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.