Selon un média libanais : Israël veut infiltrer l’Algérie pour porter atteinte à son unité

Benyamin Netanyahou et le patron du Mossad, Yossi Cohen. D. R.

Le réseau d’espionnage au profit d’Israël démantelé la semaine dernière par les services de sécurité à Ghardaïa donne un aperçu de la férocité des guerres secrètes qu’affronte l’Algérie. En particulier celles qui sont déclarées par Israël. Pourquoi le Mossad en veut-il particulièrement à l’Algérie et pourquoi opère-t-il si loin de ses bases ? La chaîne de télévision libanaise Al-Mayadeen soutient que l’Etat hébreu cultive une rancune historique à l’égard de l’Algérie en raison du rôle qu’elle a joué durant la guerre israélo-arabe de 1973. Au cours de cette guerre, l’armée algérienne avait infligé de lourdes pertes aux unités israéliennes. Et les Israéliens ont juré vengeance, affirme la même source, qui ajoute que Tel-Aviv a décidé également de faire payer à l’Algérie son soutien indéfectible à la cause palestinienne. La télévision libanaise rappelle que l’Algérie a, depuis les années 1960, mis sa machine diplomatique au service de la lutte des Palestiniens pour la liberté. C’est d’ailleurs grâce au long travail de coulisses mené par l’Algérie et d’autres alliés que les Palestiniens ont pu remporter de nombreuses batailles à l’ONU. Et cela, l’Etat sioniste ne le digère pas.

Al-Mayadeen affirme que le projet des Israéliens est aujourd’hui d’infiltrer la société algérienne afin d’en briser l’unité. Connu pour être spécialisé dans les assassinats, la manipulation et la propagande, le Mossad veut monter les Algériens les uns contre les autres et créer des foyers de tension afin de provoquer une somalisation du pays. La télévision libanaise ajoute que l’Algérie est actuellement le pays qui lui résiste le plus au Maghreb, ajoutant que les Israéliens ont depuis longtemps leurs entrées au Maroc et en Tunisie. Les ressortissants israéliens peuvent d’ailleurs voyager sans problème dans ces pays.

Le même média affirme également que les services spéciaux israéliens accordent un intérêt particulier au projet de modernisation de l’armée algérienne, tout comme elle scrute de très près les relations qu’entretient l’Algérie avec la Russie, le Hezbollah et l’Iran, ses plus farouches ennemis. Mais plus globalement, l’Algérie semble gêner aussi Israël dans son projet de se réimplanter en Afrique. L’affaire de Ghardaïa intervient d’ailleurs quelques mois à peine après le lancement par Tel-Aviv d’une offensive diplomatique en direction du continent.

Le ministre des Affaires étrangères israélien, Avigdor Lieberman – dirigeant du parti d’extrême-droite Israel Beytenou – avait effectué une tournée en Afrique du 2 au 10 septembre dernier au cours de laquelle il a visité l’Ethiopie, le Kenya, le Ghana, le Nigeria et l’Ouganda. En plus de convaincre certaines capitales du Sahel de rétablir leurs relations avec son pays, Lieberman avait aussi pour objectif de contrer l’Iran qui gagne du terrain sur le continent. Actuellement, les Israéliens travaillent sur un projet de sommet Israël-Afrique à Lomé en 2017. Ce projet avait été rendu public au lendemain de la visite effectuée par Faure Essozimna Gnassingbé du 7 au 11 août 2016 en Israël. Cette visite était la deuxième du genre après celle de 2012.

Khider Cherif

Comment (138)

    Reaperleader
    23 mai 2017 - 1 h 12 min

    Je sous entend que que mtn l
    Je sous entend que que mtn l’algerie et une cible d’israël et aussi que les services israéliens se préoccupe de nos achats d’armement militaire
    Je tien a préciser que notre armee ne se sous-estime pas .l’algerie n’est ni La Syrie ni les pays Arab que votre état sioniste piétine depuis la nuit des temps même si notre armement n’est pas à la star wars mais faut compté qu’en cas d’atteinte à la souveraineté se sont 40 000 000 soldats que vous aurez en face pas seulement son armées mais tout son peuple

    Mamatedj
    19 février 2017 - 4 h 23 min

    De tout temps les juifs ont
    De tout temps les juifs ont été à l’origine des traîtrises et des complots les plus abjects ; il n’y a qu’a se référer sur l’histoire de notre Prophète MOHAMED (paix et prière sur lui) pour se fixer .
    Comme dit un adage bien de chez nous
    ELI FIH TBIAA MA IANSSAHA GHILAA MAT OU KHALAHA

    john
    4 février 2017 - 9 h 02 min

    Sa tembe bien sa va donnez un
    Sa tembe bien sa va donnez un coup d accélérateur au développement de l algerie.dans tout les domaines. voir même à un projet de développement de mini bombe atomique par centaines de milliers. ..bien vu pourquoi construite une grosse bombe atomique pour la larguer sur un endroit un ville n est pas asser destructeur .alors que lorsque vous lancer des centaines et des centaines de milliers de petite bombe atomique le résultat et beaucoup plus efficace et le transport peut se faire même à dot d ânes

    Samy
    19 janvier 2017 - 7 h 46 min

    Il ne faut ni s »étonner ni se
    Il ne faut ni s »étonner ni se plaindre qu’Israël cherche à déstabiliser l’Algérie.Il est dans son rôle par mossad interposé.Heureusement que notre pays a un service de contre espionnage à la hauteur pour faire la part des choses et ne pas sombrer dans la paranoïa que « certains » entretiennent à dessein pour une réelle déstabilisation du pays.Cette chasse aux sorcières que « certains » veulent déclencher est néfaste à plus d’un titre car les véritables ennemis de l’Algérie et de son peuple sont le sous-développement,le fatalisme,le fanatisme,la corruption,les privilèges de »certains »,l’incompétence,le laisser-aller etc…Si on est incapables d’innover,essayons au moins de copier même nos ennemis sur ce qu’ils ont de positif à savoir la bonne gouvernance,l’Etat de droit réel,l’indépendance de la justice et aussi la sacralisation du travail source de richesses durables surtout quand il est bien fait.Arrêtons de pleurnicher sur nos déboires dû surtout à notre manque de rigueur pour combattre le sous développement générateur de cette corruption endémique,car quand on ne produit pas des richesses on vole celle du voisin et c’est inéluctable.

      ALGERIEN Libre
      2 février 2017 - 21 h 01 min

      [email protected] dit et bonne
      [email protected] dit et bonne analyse mon ami, une chose est certaine il faut d’abord balayer devant chez soit ; c’est à dire installer une VRAIE démocratie REPRÉSENTANT LE VRAI VISAGE DU PEUPLE et vous verrez suite à ça, comme l’a si bien BEN M’HIDI CE MÊME PEUPLE SE TROUVERAS OBLIGER ET DEBOUT POUR LA DÉFENDRE ET MÊME MOURIR POUR LA PRÉSERVER!!!! N’oublions pas que ces SATANES SIONISTES ont réussis par le biais de leur justice à mettre en prison MÊME des chefs qui ont FAUTER, VOILA une leçon de démocratie existante chez eux à méditer et pourquoi pas à instaurer chez NOUS????

    khanfri
    17 janvier 2017 - 15 h 54 min

    Suite au post de M Badjadja

    Suite au post de M Badjadja
    Actions Du Mossad a l encontre de l Algerie
    1. Mars 1985:in Le soir d Algérie du 1704 2008:Terrible que cette révélation de la section algérienne du mouvement Fatah palestinien qui nous apprend qu’ un commando israélien est parvenu a pénétrer jusqu’ a au port d Annaba et faire exploser un bateau appartenant au Fatah. Dans un petit fascicule remis la presse hier par la branche algérienne du Fatah, on apprend qu en mars 1985, deux plongeurs de l unite de commando de l armée israélienne ont embarque à bord d un navire de guerre israélien et parcouru 2 600 km jusqu’ au port d Annaba ou était accoste le bateau le Mont Light, appartenant au Fatah. Selon la brochure, les deux commandos ont plonge dans les eaux du port d Annaba, pris le temps de reperer le Mont Lightet de le pieger. Le Mont Light a explose et a coule. Ce commando israélien a été dirige par l adjoint du général Yaov Gallant, aujourd hui commandant de la zone sud israélienne. La brochure rapporte que la presse de l époque s est contentée de faire part d une explosion, d origine indéterminée au port d Annaba.
    2. Explosion du bateau charge d armes au port d Annaba 23 juillet 1964.Ce jeudi-là, aux environs de 22h, une forte explosion avait secoué la ville de Annaba faisant entre 100 et 400 victimes (morts et disparus), ainsi que des milliers de blessés.La déflagration a touché un bateau bourré d’armements et de munitions mouillant au port.Les autorités algériennes avaient conclu à l’attentat. Une bombe avait ainsi été placée par un commando dans le bateau avant d’être actionnée. Officiellement, des “agents impérialistes et réactionnaires” avaient été accusés ce jour-là sans plus de détails sur leurs “origines”. On a ainsi évoqué “les services français de la cinquième colonne” ainsi que les “ultras de l’Algérie française” mais chaque fois, les Israéliens étaient désignés soit comme instigateurs directs, soit comme “complices”.
    3.assassinats par des services sionistes. Comment oublier celui de l’ex-directeur général du Théâtre national algérien, Mohamed Boudia, le 28 juin 1973 rue des Fossés-Saint-Bernard à Paris (les détails de l’opération ont été divulgués dans le livre Mossad, un agent des services secrets israéliens parle, édité en 1990, de Claire Hoy et Victor Ostrovsky).

    Moh
    17 janvier 2017 - 15 h 32 min

    L’Algérie est deja infiltré
    L’Algérie est deja infiltré par Israel. Certains algerien de confession juive et arborant leur fausse religion musulmane ont pillé nos terres grace à la corruption de nos institutions qui acceptent quelques cacahouètes et donnent nos terre à ceux qui veulent bâtir le petit Israel en Algérie. Pour acheter nos terres ou corrompre les fonctionnaire, l’argent vient d’Israel. Ces energumenes faux musulmans ne manquent jamais leur rdv du grand congrès sioniste. Ils ont pillé les terres et les bien immobilier le lendemain de l’independance et ont récidivé pendant la décennie noire début des années 90. Au lieu d’organiser une commission d’enquete, le pouvoir algeriens les applaudit et les laisse faire. Dans un autre pays, ces gens là auraient rendu les terres avec des dommage et interet et auraient été jeté illico en prison. On les laisse faire et un jour, il n’y aura plus d’Algérie mais un territoire algerien morcelé entre les terre israelienne avec une histoire et un mythe pour justifier leur présence millenaire en Algerie avec bien sur l’onu qui va leur servir de notaire definitive comme ce fut dans feu Palestine

      profiler
      18 janvier 2017 - 8 h 40 min

      Tu doit confondre avec le
      Tu doit confondre avec le Maroc, les algérien ce sont battue pour retrouver leurs indépendance, et toi tu dit qu’il vont prendre une partie de l’algerie pour faire un petit Israël, mai ces dans tes rêves. tous ce que tu a écrit ce passe au Maroc, alors arrêtez de fantasmé salle maroc de sioniste.et dégagée de nôtres site.

      Ziad Alami
      18 janvier 2017 - 19 h 54 min

      Ton post pue le Makhnez. Vas
      Ton post pue le Makhnez. Vas au moins te laver si tu veux que ton post passe mieux (lol)

      SIDI MABROUK Cne
      23 mars 2017 - 20 h 01 min

      si MOH tu as raison quelque
      si MOH tu as raison quelque part si on prend le cas du quartier de sidi mabrouk à Constantine, toutes les vieilles batisses qui s’y trouvaient, ont été démolies et reconstruites après avoir été achetées à prix d’or. l’argent qui servait pour l’achat et la reconstruction ,selon certains, proviendrait d’ISRAEL ET DE LA DIASPORA JUIVE DE FRANCE,et ce avec la complicité d’acquéreurs originaires d’une ville d’une wilaya de l’est

    pegasse
    17 janvier 2017 - 11 h 36 min

    Tous les pays du monde s
    Tous les pays du monde s’espionnent les uns les autres, nul n’est naïf au point de croire que nous ne le faisons pas,et c’est de bonne guerre, mais seulement la difference et dans la capacité des gouvernants á contrer ce fait, certes militairement nous le sommes, j’en suis convaincu,mais politiquement est ce le cas?,certainement pas vu les dissenssions en hautes sphéres occuppées á se bouffer les uns les autres sur le dos du peuple,notre talon d’Achille est lá, tant que notre ligne politique ne sera pas réellement axée sur le bien être du peuple et son progrés n’importe quel va nu pied pourra semer la zizanie en notre sein.

    Abdelkrim BADJADJA
    17 janvier 2017 - 7 h 53 min

    13/01/2017 — Algérie, Un
    13/01/2017 — Algérie, Un réseau d’espionnage au profit d’Israël démantelé à Ghardaia :
    LE MOSSAD DEJA PRESENT A CONSTANTINE EN 1956 POUR SEMER LA HAINE ENTRE MUSULMANS ET JUIFS :
    Article publié par MAARIV (Journal Israélien) en 2005 :
    Comment le Mossad a armé des juifs de Constantine en 1956
    « Maariv » révèle comment, durant la guerre d’Algérie, une cellule du Mossad a armé et entraîné des juifs de Constantine pour se défendre contre des actions « terroristes » du FLN.
    Le reportage parle de deux anciens agents, Avraham Barzilaï et Shlomo Havilio, en poste à Constantine et à Paris durant la guerre d’Algérie.
    « Avraham Barzilaï est arrivé à Constantine en janvier 1956, après avoir servi dans l’unité 131 des services de renseignement de Tsahal et avoir entraîné, dans ce cadre, les jeunes juifs égyptiens qui furent impliqués ensuite dans la « sale affaire » [ndlr : Il s’agit d’un ratage des services secrets israéliens au Caire].
    Barzilaï, 29 ans à l’époque, est envoyé par le Mossad, avec sa femme, à Constantine. Sa « couverture » est un poste d’enseignant de l’hébreu. En mai 56, il a déjà mis sur pied des cellules de juifs constantinois armés qui ont pour mission de défendre la communauté juive locale.
    Le 12 mai 56, jour de la fin du Ramadan, Barzilaï a le pressentiment que des « terroristes » du FLN vont commettre un attentat. Il donne donc l’ordre aux membres de sa cellule de s’armer de pistolets et de patrouiller rue de France, l’artère principale du quartier juif de Constantine.
    A midi, une très forte explosion secoue la rue : un Arabe a jeté une grenade à l’intérieur d’un café. Les jeunes de la cellule de Barzilaï arrivent sur place très rapidement. Des femmes juives crient. L’une d’elle désigne du doigt la ruelle vers laquelle le « terroriste » s’est enfui : « Les jeunes juifs de ma cellule l’ont rattrapé et l’ont abattu », relate Barzilaï, avant de poursuivre : « Nous craignions que les Arabes ne viennent se venger contre le quartier juif. Nous avons alors déployé quatre autres cellules sur des points stratégiques à l’entrée du quartier juif. »
    Certains juifs portaient des armes, avec l’autorisation des autorités françaises. Très rapidement les coups de feu ont commencé à fuser de toutes parts. Et les juifs armés, furieux après l’attentat, ont commencé à se diriger vers le quartier musulman.
    J’ai donné l’ordre à nos hommes de prendre le contrôle de la situation et d’éviter tout débordement aux conséquences dramatiques », raconte Barzilaï. Il explique que seuls six soldats français sont arrivés sur place. Ce sont les juifs des cellules du Mossad qui leur ont indiqué ce qu’ils avaient à faire… « Nos hommes ont pénétré dans des cafés arabes voisins et leur ont causé des pertes sérieuses », rapporte Barzilaï dans un message codé envoyé au quartier général du Mossad en Europe, dirigé à Paris par Shlomo Havilio.
    A l’occasion du premier rassemblement mondial des juifs originaires de Constantine, qui s’est tenu à Jérusalem en 2005, le journal lève ainsi le voile sur une des histoires encore inédites de l’action du Mossad ».
    http://lesjuifsdeconstantine.com/index.php/19-histoires/61-comment-le-mossad-a-arme-des-juifs-de-constantine-en-1956

      AIT SAID Aziz
      17 janvier 2017 - 17 h 46 min

      Cher @ Abdelkrim BADJADJA
      Cher @ Abdelkrim BADJADJA (non vérifié) 17 Jan 2017 – 08:53 , merci pour votre post très intéressant. Je peux ajouter de mon côté que c’est d’abord, comme vous le savez j’en suis persuadé, le décret d’Adolphe Crémieux de la France d’alors qui a attribué d’office en 1870 la citoyenneté française aux « Israélites indigènes » d’Algérie qui a fait que progressivement les algériens (de Constantine ou d’autre villes d’Algérie) se sont méfier de plus en plus des juifs (de l’un et de l’autre) pour devenir avec le temps des ennemis autant que les français colons non juifs. Mais avant cette date, les juifs et les arabes s’entendaient très bien en Algérie comme dans certaisn pays d’Afrique du Nord. J’ai même appris que les populations du Sud de notre pays (touaregs, etc..etc..) ont pu et su profiter de la maîtrise de l’art qu’avaient les populations juives d’Algérie en matières d’orfèvrerie (joaillerie, bijouterie, horlogerie) et ce, en toute paix et sympathie, si je ne me trompe pas.

        anti-blabla
        17 janvier 2017 - 19 h 01 min

        Tu connais l’adage ? Quand le
        Tu connais l’adage ? Quand le navire sombre, les rats quittent le navire. C’est ce qui leur est reproché, d’avoir tiré profit de la colonisation et de s’être alliés aux occupants français. En somme de la trahison, alors qu’ils avaient trouvé refuge en Algérie suite à des persécutions. La méfiance est légitime, car elle est né de de la réalité : celle de l’ingratitude et suivie de la trahison. Basta les bobards

        AIT KACI U M'HAND
        17 janvier 2017 - 22 h 09 min

        LES JUIFS ALGERIENS ONT MÊME
        LES JUIFS ALGERIENS ONT MÊME LEUR REPRESENTANT EN ALGERIE ET QUI S’APPELLE Monsieur Roger BEN SAÏD. TOUT COMME LES BEN DAOUD etc….. QUI OCCUPENT DES POSTES TRES, TRES IMPORTANTS VOIRE TRES STRATEGIQUES DANS LE SYSTEME/POUVOIR ALGERIEN. CHOSE QUI EST CONFIRMÉE PAR BIBI EN PERSONNE QUI L’A D’AILLEURS CONFIRMÉE, IL N’Y A PAS SI LONGTEMPS …..

        Anonymous
        17 janvier 2017 - 23 h 30 min

        Combien de fois faut-il
        Combien de fois faut-il répéter qu’il n’y a pas d’arabe en Algérie, ce sont cette race maudite de colons français qui nous ont qualifier d’arabes par ignorance de l’histoire de l’Algérie et dans le but de nous ôter notre identité millénaires pour mieux nous coloniser. Des musulmans amazighes arabophones, amazighophones, oui, mais «arabes» en Algérie C’EST NON.

          omar
          18 janvier 2017 - 14 h 19 min

          Bien dit mon ami
          Bien dit mon ami

          Marsien
          8 février 2017 - 17 h 34 min

          Tu es arabe mais tu ne le
          Tu es arabe mais tu ne le sais pas. c’est juste tu parles kabyle.

    W19 - TP
    16 janvier 2017 - 23 h 30 min

    @[email protected] (non vérifié)
    @[email protected] (non vérifié) – 16 Jan 2017 – 18:52 *** bien vu ! Dites-moi chers compatriotes, vous ne vous souvenez pas du film americain predisant une emeute dans une ville en Algerien ? Ghardaia, Bejaia. Vous faites comme moi le lien ou je debloque ? Dans le scenario il n’y a pas aussi une histoire de migrants ? Est-ce que vous vous souvenez aussi que des septembre 2016, differentes presses parlaient de la deflagration en Algerie ? Sans compter la presse du maroc qui annonce la fin du monde en Algerie toutes les heures ? Vous comprenez ce que je veux dire ou pas ? Qu’ils aillent se faire f…. ! Quand les gens te sont trop hostiles c’est que t’es dans le bon chemin. A notre pays, que Dieu te protege et a notre ANP, notre soutien total.

    Anonymous
    16 janvier 2017 - 22 h 19 min

    La question : Pourquoi ces
    La question : Pourquoi ces migrants espions sont attrapés à Ghardia spécialement,alors que les informations rapportées dans le journal El-Khabar parlaient des éléments de Deach qui prenaient des photos des sites pétroliers et des centre de surveillance et de contrôle de ces sites? Donc ces espions,s’ils y sont, devraient être attrapés ailleurs, mais pas à Ghardia. Pourquoi le choix judicieux de Ghardaia? Est ce que ces Africains sont à Ghardaia pour piller, attaquer ou semer le désordre?Ou sont-ils là-bas pour prendre des photos des sites pétroliers pour les communiquer aux MOSSAD?Ou bien ils sont là-bas pour tout faire?… Certes je n’ai pas confiance en MOSSAD, mais je n’ai pas confiance aussi en ceux qui manipulent l’information à des fin pseudo-politiques.Peut être la vérité est ailleurs.

    Anonymous
    16 janvier 2017 - 21 h 47 min

    MÊME LES JUIFS REFUSENT
    MÊME LES JUIFS REFUSENT ISRAEL , DETESTENT LES SIONISTES. .DOMAGE QUE L’ALGERIE NE SOIT PAS EN FRONTIÈRE AVEC LES COLONS SIONISTES.
    ILS APPELLERAIENT LEURS MERES !!!!LES ESPIONS SIONISTES PRIS EN ALGÉRIE VONT PASSER A TABLE APRES LA CUISINE !!! . .VIVE L’ALGERIE ON EST LÀ PRES A VENIR DE PARTOUT !!! .SI LE SIONISTE SE DIT RUSÉ , ALORS L’ALGERIEN ECRIT LA MUSIQUE POUR FAIRE DANSER LE SIONISTE..

      wina
      17 janvier 2017 - 12 h 04 min

      Comme en 1967 La danse des
      Comme en 1967 La danse des armées Arabes

      Anonymous
      17 janvier 2017 - 15 h 59 min

      Il faut dire «des» et non
      Il faut dire «des» et non «les juifs» parce ceux qui refusent l’entité criminelle sioniste sont minoritaires «des juifs» peu d’entre eux ont pris conscience de l’imposture et la réalité de cette entité artificielle criminelle et nocive «israël», les juifs sont majoritairement sionistes, ils sont de ce fait les pires ennemis de l’humanité.

    MadjidELwatani
    16 janvier 2017 - 21 h 38 min

    Dans l’union est la force, si
    Dans l’union est la force, si nous sommes unis rien ne pourra nous atteindre de l’extérieur, la tomate pourri est déjà dans le lot, pas de panique ce pays est protégé par un instinct citoyen et une main divine, le sang des innocents qui à couler sur chaque centimètre de ce pays le protège de la mort, et nos ennemis s’ils y a le savent bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.