Sept membres de la secte Ahmadiya arrêtés par les services de la Gendarmerie nationale à Saoula (Alger)

Les services de la Gendarmerie nationale ont arrêté récemment dans la commune de Saoula (Alger), sept  membres de la secte Ahmadiya, âgés entre 30 et 50 ans, ont indiqué, mardi, ces services dans un communiqué.          

Cette opération, menée par la section de recherches de la Gendarmerie  nationale de Bir Mourad Rais, a permis «l’arrestation de sept individus et la saisie de matériels informatiques, de tracts et d’ouvrages glorifiant la secte Ahmadiya». «Pris en filature, des individus suspects appartenant à la secte Ahmadiya et pratiquant des rites religieux dans des lieux inappropriés et accomplissant des rituels étranges à notre religion au niveau de la commune de Saoula, à Alger, ont été arrêtés par les éléments de la section de recherches de la Gendarmerie  nationale», ajoute la même source.         

«Cette opération a permis de repérer les lieux fréquentés par les adhérents à cette secte, avant de procéder après finalisation des procédures juridiques, à la perquisition de leurs domiciles et la saisie de matériel informatique et d’une quantité considérable de CD, d’ouvrages et de copies de communications de chefs de ladite secte, outre des ouvrages de propagande de l’ahmadisme». «Les individus arrêtés ont reconnu leur appartenance à la secte et la pratique secrète de ses rites depuis 2008, outre leur lien direct avec des individus appartenant à cette secte chargés de la diffusion des concepts de cette secte au sein la société algérienne», ont précisé les mêmes services.          

«A l’issue de l’enquête, les mis en cause ont été présentés devant le procureur de la République près le tribunal de Boufarik pour atteinte à l’islam, collecte de dons sans autorisation, détention de documents de propagande attentatoire à l’islam, pratique de rites religieux dans des lieux inappropriés et atteinte à la personne du Prophète Mohamed (QSSSL).»

Commentaires

    Secte FM
    17 janvier 2017 - 14 h 19 min

    Il y a quelques années, un
    Il y a quelques années, un ami m’avait invité à venir avec lui. Il était l’invité de son patron et j’étais un accompagnateur. C’était un gros rassemblement de cette secte. Non seulement les rites sont complètement délirants mais en plus les adeptes indiquaient mordicus que les autres musulmans n’avaient pas compris la notion de prophétie et que leur maître était le nouveau prophète/messie. Bref cela allait contre la notion du sceau (dernier) des prophètes, mais en plus, tous bénéficiaient de financement pour ouvrir des commerces. Ils étaient la plupart des personnes qui jouissaient de leur propre outil de travail, ce qui les protégeait du chômage. Leur Mirza Ahmed était présente comme le messie. C’est encore un messianisme. Pour eux le Mahdi c’est lui. Il est présente aussi comme un avatar de Krishna (!!!!). Excepte ce dernier délire, personne ne sait encore comment ce courant a émergé du néant et surtout comment il est financé. C’est en fait une secte franc-maçonne naissant sous l’empire britannique. Il y aurait 10 millions d’adeptes et eux en revendiquent pas moins de 200 millions. Ils font comme toutes les sectes, ils ont un habillage philanthrope : « l’amour pour tous, la haine pour personne ». Le nirvana sur terre donc. C’est du la dernière sauce ésotérique, couleur new age, appliquée à la religion musulmane. Il semblerait qu’ils soient aussi dans un commerce lucratif : celui de l’héroïne en fait. Il faut exposer leurs théories au public, c’est la seule facon. C’est un nouveau scenario de sédition. Ne les laissez pas s’installer.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.