Libye : les Etats-Unis changeront-ils de fusil d’épaule ?

Khalifa Haftar aura-t-il le soutien du nouveau président américain ? D. R.

Le journal italien La Stampa, qui cite des diplomates italiens, soutient que, concernant la Libye, le nouveau président américain, Donald Trump, ne devrait pas suivre la même politique que son prédécesseur, Barack Obama. Sa décision n’est pas encore tranchée mais son entourage pense qu’il devrait aussi apporter son soutien au maréchal Khalifa Haftar. Donald Trump est, dit-on, persuadé que l’ancien officier supérieur de l’armée libyenne est capable de débarrasser la Libye des groupes terroristes qui la prennent actuellement en otage.

Le quotidien italien mentionne que l’équipe de Trump a confié à ses interlocuteurs italiens que la nouvelle administration américaine concentrera ses forces dans la lutte contre le terrorisme et que la politique libyenne des Etats-Unis va donc évoluer. Jusque-là, Washington a soutenu le gouvernement libyen d’entente nationale dirigé par Faïz Essaraj et les efforts de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler.

Le journal a souligné que l’ambassadeur d’Italie à Washington faisait partie d’un petit nombre d’invités, mardi, au dîner de gala organisé par Tom Barak, l’un des amis de Trump qui possède des hôtels en Sardaigne fréquentés par des proche du président élu. Les sources de La Stampa indiquent que la nouvelle administration américaine a, par ailleurs, promis au gouvernement italien de se tenir à ses côtés dans sa lutte contre le terrorisme, en particulier sur le front libyen, et de l’aider à affronter la crise des migrants à laquelle il fait face.

Les révélations de La Stampa interviennent à un moment où les forces du maréchal Haftar ont repris possession d’un quartier de Benghazi et contrôlent désormais une bonne partie de la ville qui était tombée en 2014 entre les mains des terroristes. En plus de la zone de Qanfouda, à l’ouest, les groupes terroristes contrôlent toujours deux quartiers dans le centre de la ville, Al-Saberi et Soug Al-Hout. Parmi ces groupes figurent notamment le Conseil de la choura des révolutionnaires de Benghazi, une coalition de milices islamistes dont fait partie notamment Ansar Asharia, un groupe proche d’Al-Qaïda.

Appuyé par le Parlement élu de Tobrouk, le maréchal Haftar conteste le Gouvernement d’union nationale (GNA) installé à Tripoli et soutenu par l’ONU. Le maréchal, accusé par ses rivaux de vouloir instaurer un régime militaire en Libye, bénéficie du soutien de pays arabes comme l’Egypte, les Emirats arabes unis ou encore la Jordanie. Il est également soutenu par la Russie.

Khalifa Haftar s’est rendu le 11 janvier dernier sur le porte-avions amiral Kouznetsov, croisant au large de la Libye. Le commandant en chef de l’ANL se trouvait au Caire qui devait accueillir une réunion des notables des tribus libyennes et une rencontre des ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye.

Khider Cherif

Comment (3)

    Anonymous
    23 janvier 2017 - 12 h 42 min

    UN REGIME MILITAIRE VAUT 250
    UN REGIME MILITAIRE VAUT 250 FOIS UN RÉGIME WAHABITE ISLAMISTE , NIKAB ET CRANE RASÉ KAMIS QUI PRENNENT L’ISLAM COMME FOND DE COMMERCE . .LE WAHABISME EST UN CENTRE COMMERCIAL DE CHARLATANS « JOUSE YA L’A JOUSE  » , HALLAL , HARAM , ALBANI A DIT , IBN TAYMIYA A DIT , AL BAZ A DIT …!!! L’ISLAM TRAFIQUÉ ET SERA ÉGORGÉ CELUI QUI REFUSE LE WAHABISME , LA RELIGION WAHABITE SORTIE DE L’ISLAM. .LISEZ LES FATWAS WAHABITE , SI VOUS VOULEZ NE PAS DORMIR !!!! PIRE QUE LA MIGRAINE .




    0



    0
    fakou
    20 janvier 2017 - 22 h 00 min

    la seule solution en Libye c
    la seule solution en Libye c’est Hafter .. il y aura la démocratie en Lybie ou dans le monde arabo-musulman quand les poules auront des dents et quand l’Arabie saoudite aurait disparue … la Libye doit revenir à son identité Cyrénaïque pour espérer une paix sous régime militaire dans 50 ans … et une ébauche de démocratie dans 1400 ans




    0



    0
    Anonymous
    20 janvier 2017 - 16 h 52 min

    POUR SOUTENIR DES ELECTIONS
    POUR SOUTENIR DES ELECTIONS LIBRES ET DEMOCRATIQUES CES OCCIDEENTAUX ENCOURAGENT LES REGIMES MILITAIRES ET DICTATORIAUX POUR LES SERVIR … ENCORE UNE DICTATURE MILITAIRE NORD AFRICAINE EN PLUS ??????




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.