Crise libyenne : l’Algérie abritera la prochaine réunion

Abdelkader Messahel. New Press

Les ministres des Affaires étrangères des pays voisins de la Libye, réunis ce samedi au Caire avec la participation du ministre des Affaires maghrébines, de l’Union africaine et de la Ligue des Etat arabes, Abdelkader Messahel, ont convenu de la tenue à Alger de la prochaine réunion des pays voisins de la Libye. A l’occasion, le communiqué final de la 10e réunion ministérielle des pays voisins de la Libye a salué «les efforts consentis par l’Algérie et ses démarches visant à rapprocher les vues entre les belligérants libyens pour parvenir à un règlement politique dans le cadre du processus politique  onusien, à la faveur du dialogue interl-ibyen et de la réconciliation nationale».  

Dans son allocution, Messahel a affirmé que l’Algérie avait, dès le début de la crise, intensifié ses efforts pour impulser le processus de paix et de réconciliation nationale en se tenant, à distance égale, de toutes les parties et en les encourageant sur la voie du dialogue inclusif afin de dégager un consensus autour de la transition politique dans le cadre d’un accord approuvé de tous. A cet effet, Messahel a rappelé «les contacts qui ont eu lieu récemment avec les différentes forces politiques sur la scène libyenne» et les visites effectuées en Algérie par le président du Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale, Fayez Al-Sarraj, le conseiller Aguila Salah, le président du Haut Conseil d’Etat, Abderahmane Souihli, le maréchal Khalifa Haftar et plusieurs responsables et représentants des différentes obédiences politiques et personnalités libyennes influentes. Toutes ces personnalités, a-t-il dit, ont exprimé leur souci de «parvenir à un consensus national qui préservera la souveraineté et l’intégrité territoriales de la Libye».

Messahel a appelé, d’autre part, la communauté internationale à continuer de soutenir le processus onusien et à concentrer ses efforts afin d’unifier les Libyens et de les accompagner dans la mise en œuvre de la solution politique sans ingérence aucune dans leurs affaires internes, en faisant prévaloir l’intérêt  suprême de la Libye.

De son coté, l’Egypte souhaite organiser des pourparlers «directs» entre les principaux dirigeants des institutions se disputant le pouvoir en Libye voisine, a annoncé le chef de la  diplomatie égyptienne, Sameh Choukri, qui s’exprimait au Caire à l’issue de cette réunion. Les autorités égyptiennes ont récemment reçu les représentants de ces autorités rivales : le chef du GNA, Fayez Al-Sarraj, le président du Parlement de Tobrouk, Aguila Saleh, ainsi que le maréchal Khalifa Haftar. «Nous concentrons notre action pour réunir les dirigeants libyens autour d’un dialogue direct pour renforcer la confiance et la compréhension et trouver une vision commune entre eux», a souligné Choukri. «La volonté d’organiser cette réunion est là, sa date sera décidée en fonction des engagements des dirigeants libyens», a-t-il souligné.

Outre l’Algérie, prennent part à la réunion du mécanisme des pays voisins de la Libye les ministres des Affaires étrangères de Libye, de Tunisie, d’Egypte, du Soudan, du Tchad et du Niger en présence de l’envoyé spécial de l’ONU pour la Libye, Martin Kobler, du secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Abou El-Gheit et, enfin, l’envoyé spécial de l’UA pour la Libye, Jakaya Kikwete, ainsi que des représentants d’organisations internationales.

Khider Cherif

Comment (5)

    Anonymous
    23 janvier 2017 - 8 h 04 min

    Les lybiens ressemblent a des
    Les lybiens ressemblent a des meutes de differentes especes(pour pas utiliser un autre terme), se disputant une carcasse en pleine savane au bord d’un fleuve.L’Algerie ou n’importe qu’elle pays ne peut s’intercaller entre des crocodiles,des hyenes et des lions ont leur caressant les poils ou les ecailles




    0



    0
    merzak
    22 janvier 2017 - 19 h 17 min

    l’algerie est le seul pays au
    l’algerie est le seul pays au monde a pouvoir resoudre le conflict en libye. if faut organizer une conference pour la paix en libye a Alger. tous les antagonistes doivent faire part a cette reunion. Un plan d’action bien avant la reunion doit etre etablit et communiquer a toutes les parties concernees.




    0



    0
      Dziri
      22 janvier 2017 - 21 h 30 min

      Ya Si Merzak, on ne demande
      Ya Si Merzak, on ne demande qu’a partager votre enthousiasme sur un prétendu pouvoir que possèderait l’Algérie actuellement pour régler les problèmes d’autres pays, que ce soit la Libye ou un autre. Quand tu vois le marasme politique et l’immobilisme constitutionnel dans lesquels baignent au dessus du cou, notre pauvre pays, je crois qu’il vaut mieux être réaliste, garder les pieds sur terre et de tenter d’abord de régler les sérieux problèmes qui sont les nôtres. Ajoutons a cela la grave crise économique et financière, la corruption, le régionalisme, la fraude électorale, l’impuissance d’une justice aux ordres qui n’arrive pas a accomplir ses missions définies par les textes de la République, les menaces terroristes internes et régionales… malheureusement, tu peux convenir avec moi qu’il y a beaucoup a faire pour sauver notre pays du naufrage qui le guette. Et cela ne semble pas être la priorité de tous nos dirigeants, malheureusement. Alors, s’occuper de la Libye ou de l’Algérie, en priorité? pour moi, la question ne se pose même pas: Mon pays d’abord, mon pays ensuite et mon pays, enfin.




      0



      0
    salim samai
    22 janvier 2017 - 14 h 02 min

    Pourquoi avoir peur des Nazis
    Pourquoi avoir peur des Nazis, de Trump, d´Israel, des « auitres » et de tout le monde…..si toutes les fenetres sont fermees! Si les Libyens entre EUX maintenant decidaient de s´asseoir autour de la meme table et de s´associer en Umma comme des Grands, ils ne craindraient personne!

    C´est lorsqu´on ouvre ses fenetres que les mouches commencent á arriver!
    Tout le monde est nerveux vis á vis de Trump…sauf les Chinois qui ont l´attitude de « Daz Maahoum/Pousse Avec eux! Nous c´est leTit pour Tat. Tu augmentes la Tomate der 10 Sous, j´augmente la courgette de 10 Sous. Tu vas ´ßa gauche, je vais á droite. Tu frappes en bas, je frappe en haut! »

    Et Trump et les US sont loin d´etre des abruitis! Ils sont plus que conscients de LEURS INTERETS!
    Les Arabes devraient en faire de meme au M.Orient ou ils ont beaucoup d´Interets US á marchander!!




    0



    0
    Anonymous
    22 janvier 2017 - 10 h 42 min

    L envoye special de l ONU l
    L envoye special de l ONU l Allemand Martin Kobler est un homme assez enygmatique et meme parfois mysterieux
    De plusieurs pensent qu il a d autres buts que celui de resoudre la question Lybienne……..serait il la taupe de ceux qui ont declenche le chaos Lybien…????? L Algerie doit se mefier de ces representants ……Allemands.Ils sont soumis aux pressions resultants de leur passe historique engendre par les crimes nazis et l holocauste.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.