Sapin parle de la situation de l’Algérie avec Baba Ami

Michel Sapin, ministre français de l’Economie et des Finances. D. R.

La France s’intéresse visiblement de très près à la situation de l’Algérie. Le ministre français de l’Economie et des Finances, Michel Sapin, a longuement discuté de la situation de l’Algérie avec son homologue algérien Hadji Baba Ami en marge du Forum de dialogue 5+5 des pays de la Méditerranée occidentale qu’ils ont coprésidé. «C’est toujours important qu’on puisse se connaître à la fois personnellement et parler de la situation de l’Algérie qui a fait face, comme beaucoup d’autres, à une baisse de ses recettes due à la baisse du prix du pétrole», a affirmé Michel Sapin, selon lequel l’Algérie a affronté cette situation avec «beaucoup de détermination».

Michel Sapin a relevé les difficultés auxquelles fait face l’Algérie et a affiché la prédisposition de la France à l’aider. «L’Algérie est aujourd’hui en situation de faire face à ces difficultés sans renoncer aux investissements nécessaires au développement du pays», a-t-il affirmé, soulignant que les deux pays ont «beaucoup» de coopération bilatérale. «Nous avons beaucoup de bilatéral, notamment dans des domaines dont nous allons parler (pendant la rencontre des 5+5), comme la lutte contre le financement du terrorisme, la mise en œuvre des dispositions douanières efficaces où nous pouvons apporter quelques conseils techniques», a-t-il ajouté.

S’exprimant à la presse à l’issue de son entretien avec Hadji Baba Ami, le ministre français des Finances s’est ainsi montré très optimiste quant à l’évolution des relations algéro-françaises qui se sont détériorées en 2016. Michel Sapin a assuré que, «globalement», les relations algéro-françaises ont été «très fructueuses, très confiantes dans les domaines économiques comme dans tous les autres aspects de la coopération bilatérale».

M. Baba Ami a, quant à lui, qualifié les relations bilatérales de très importantes. Il a souligné que «les domaines de coopération des pays du 5+5 finances sont très importants, notamment la coopération douanière et énergétique, qui sont les deux points principaux de cette rencontre».

Cette rencontre intervient quelques jours après les «débats» de la commission parlementaire française en charge des affaires étrangères. Des députés membres de la commission avaient fait part de leur grande inquiétude quant à l’avenir de l’Algérie après la mort de Bouteflika, comme ils ont relevé le manque de coopération entre la France et l’Algérie dans certains domaines tels que la sécurisation de la bande sahélo-sahélienne. Depuis l’incident provoqué par l’ex-Premier ministre français Manuel Valls, qui avait twitté une photo avec le président Bouteflika dans laquelle ce dernier apparaissait très affaibli, les relations bilatérales ont perdu leur «dynamisme» insufflé par le président Hollande au début de son mandat en 2012.

Sonia Baker

Comment (22)

    Djamel BELAID
    28 janvier 2017 - 9 h 40 min

    Un secteur de coopération
    Un secteur de coopération possible avec la France: le lait. Ce pays possède une longue tradition laitière. Il s’agirait d’étudier la possibilité d’importer de mini-laiteries pour des groupements laitiers privés (association de plusieurs éleveurs). Cette méthode permet aux éleveurs Algériens groupés en associations de producteurs de protéger leurs marges. Actuellement, ce sont principalement des laiteries privés algériennes ou étrangères (Danone, Lactalis) qui se développent. Or, du fait du coût des fourrages, les petits leveurs peinent à assurer des marges rentables. Leur offrir la possibilité de s’équiper en mini-laiterie, c’est leur permettre – 1 – un moyen de survie, – 2 – un moyen d’approvisionner leur région, – 3 – c’est pour les caisses de l’Etat ne pas devoir chaque année devoir subventionner les éleveurs. REMARQUE: d’autres pays développent des équipements pour mini-laiteries. Le sujet est stratégique…




    0



    0
    Djamel BELAID
    28 janvier 2017 - 8 h 32 min

    Il faut multiplier les
    Il faut multiplier les échanges entre PME des deux rives, il y a des coopération win-win possibles. La diaspora algérienne en France est un atout. Comment exploiter le savoir faire dont elle dispose? Il y a là des voies à explorer.




    0



    0
    Sprinkler
    25 janvier 2017 - 14 h 23 min

    …Michel Sapin esquisse un
    …Michel Sapin esquisse un soupçon de réponse au rapport du tandem parlementaire  » Glavany-Tessier « qui a fait la part belle à l’Algérie et qui n’a inclus la narco-monarchie et la perfide Carthage que pour camoufler les véritables  » intentions  » de ce rapport commandé…Le gouvernement français agonisant n’en a plus que pour trois mois…Il est en phase terminale…Et rien ne permet de croire que le prochain locataire de l’Elysée pourra le  » ressusciter « …




    0



    0
    DZ
    25 janvier 2017 - 13 h 36 min

    Comment recolonisé l’ALGÉRIE
    Comment recolonisé l’ALGÉRIE ?
    Avec de multiples tactiques subtiles et même dans le SUD ALGÉRIEN avec leurs Armées.




    0



    0
    LOGIQUE
    25 janvier 2017 - 8 h 35 min

    QU’IL PARLE DE LA SITUATION
    QU’IL PARLE DE LA SITUATION DE LA FRANCE !
    Ils sont sortis par la porte et ils veulent revenir par la fenetre !
    Respecté les accort d’Eviant !!
    TFOU ALIKOUM !!




    0



    0
    TheBraiN
    25 janvier 2017 - 8 h 23 min

    Baba Ami parle de la
    Baba Ami parle de la situation en Algérie à Sapin !
    C’est ce qu’il fallait dire !




    0



    0
    Anonymous
    25 janvier 2017 - 0 h 47 min

    Mr sapin….vous ne voyez
    Mr sapin….vous ne voyez donc pas que nous ne voulons plus entendre parlé de votre pays, laisser nous tranquille, les algériens connaissent bien vos mentalités d’assassins, de pilleur et menteurs, jamais coupable de rien toujours victime, l’histoire montre vos vrai visage d’hypocrites que vous ne pouvez plus dissimuler..




    0



    0
    @lgé[email protected]
    24 janvier 2017 - 22 h 27 min

    SAPIN, joli nom, ça fait
    SAPIN, joli nom, ça fait penser au père Noel, c’est vous croyez aux belles paroles d’un politicien français donc vous croyez au père Noel…




    0



    0
      C'est mon tic
      25 janvier 2017 - 9 h 15 min

      Sémantique… C’est à noter,
      Sémantique… C’est à noter, il a dit « La prédisposition » de la France à aider l’Algérie ! C’est leur tic, le retour du loup déguisé en Mère-Grand :! Un sapin de noël illuminé toute l’année ! Mais sans Père Noël, pas de cadeau à attendre !




      0



      0
        fafa
        25 janvier 2017 - 13 h 38 min

        Ils nous sabottent en silence
        Ils nous sabottent en silence et ensuite ils veulent nous aider ?
        Belle stratégie ! Mais pour combien de temps ??




        0



        0
      Chaoui
      15 mars 2017 - 4 h 09 min

      Le nom de Sapin fait penser à
      Le nom de Sapin fait penser à Noël, mais c’est pas le… « Père Noël ». Sache qu’en France le « sapin » – pour être un arbre abondant et pas cher – est l’arbre avec lequel on fait les…cercueils… C’est dire que je me défierais de quelqu’un qui porte un tel patronyme…:)




      0



      0
    5colonne
    24 janvier 2017 - 22 h 21 min

    Il est la notre malheur , nos
    Il est la notre malheur , nos sois disant relation bilateral, il a juste donné des ordres a ces valets,




    0



    0
    algerien pur et dur
    24 janvier 2017 - 21 h 39 min

    Mais la cagnotte est presque
    Mais la cagnotte est presque vide. Qu’est ce qu’ils cherchent encore ces francais. Ca ne leur suffit pas ce qu’ils ont deja pris. Laisser en un peu au pOOvre peuple. Cessez de profiter de ces b…qui nous gouvernent.




    0



    0
      anonyme
      25 janvier 2017 - 6 h 39 min

      Vous avez tout dit
      BRAVO

      Vous avez tout dit
      BRAVO




      0



      0
    anonyme
    24 janvier 2017 - 21 h 19 min

    Ce n’est pas nouveau pour
    Ce n’est pas nouveau pour nous patriotes par contre pour les autres ….
    On donne toujours l’occasion à la France de nous critiquer et de douter.
    Notre président est incapable de s’adresser à son peuple.
    Nous sommes des moutons point.




    0



    0
    Nasser
    24 janvier 2017 - 19 h 31 min

    mr Sapin vous vous plaignez d
    mr Sapin vous vous plaignez d’ un manque de coopération dans le domaine sécuritaire de la bande du Sahel peut être sous-entendez-vous que vous souhaiteriez que la force Barkanne intervenant au Mali, puisse pénétrer librement sur le territoire algérien mais voilà sachez que l’ Algérie n’ appartient pas au cercle de le « FRANCE-Afrique », c » est un état souverain.vous oubliez qu’en vous engageant une fois de plus dans un conflit armée vous avez participé à la déstabilisation de la région,alors que les dirigeants Algériens déployaient leurs efforts de diplomatie en invitant autour de la table des négociations les différentes fractions Lybienne pour obtenir un accord .
    vous avez préféré faire parler les canons. puis il y a l’ affaire de votre 1° ministre qui a twitté la photo de notre Président de la République ça n’ a pas l’ air de vous avoir dérangée et bien moi j’ai trouvé que c’ était irrespectueux et politiquement incorrecte que je qualifierais de comportement de voyou politiquement parlant vous n’ êtes pas des partenaires fiables .
    en conclusion l’ Algérie et la France ça ne sera jamais ‘je t’aime moi non plus’ car quelques soient les gouvernements que se sont succédés il y a toujours eu chez certains hommes politiques des propos néocolonialistes




    0



    0
    TARZAN
    24 janvier 2017 - 18 h 03 min

    il n’ a même pas su gérer son
    il n’ a même pas su gérer son foyer,sa propre famille, alors la france n’en parlons même pas, et il osedonner des leçons aux autres, quel culot!




    0



    0
    Anonymous
    24 janvier 2017 - 17 h 10 min

    mais pour qui se prend il ce
    mais pour qui se prend il ce frenchy et pour qui se prend il ce babah amah




    0



    0
    Mouloud
    24 janvier 2017 - 15 h 22 min

    L’Algérie doit utiliser le
    L’Algérie doit utiliser le pragmatisme en Business de Trump => Good Deal, Win-Win, Algeria first, le reste n’a pas d’importance. Soyons factuel et focalisons nous sur nos intérêts et les résultats. Le reste est juste du bla bla. AlgérieDebout




    0



    0
      nouari019
      24 janvier 2017 - 16 h 56 min

      entièrement d’accord avec
      entièrement d’accord avec vous, mais pour cela il faudrait que nous soyons gouvernés par des dirigeants qui aime et respecte leur pays ce qui est loin d’être le cas salutations.




      0



      0
        Anonymous
        24 janvier 2017 - 23 h 03 min

        Entièrement d’accord avec
        Entièrement d’accord avec vous, mais pour cela il faudrait avoir une économie performante qui nous mette à l’abri du moindre choc pétrolier ou d’une pénurie alimentaire mondiale ce qui est très loin d’être le cas: alors restons lucides nous sommes à la traîne… salutations




        0



        0
      amitou
      25 janvier 2017 - 12 h 39 min

      Tout a fait,l Algerie d abord
      Tout a fait,l Algerie d abord,consommer Algerien et boycoter les produits importes. de France et d ailleurs.Nos interets nationaux l exigent




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.