Lamamra prend part aux travaux du Conseil exécutif de l’UA

Lamamra à l'ouverture des des travaux du Conseil exécutif de l’UA. D. R.

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a pris part ce jour au lancement des travaux de la 30e session ordinaire du Conseil exécutif de l’UA qui s’est penché durant cette matinée sur le rapport de la présidente sur les activités de la Commission présentant un bilan des actions entreprises par l’Organisation africaine dans les différents domaines.

Dans son rapport, la présidente de la Commission a indiqué que «la tâche inachevée de la décolonisation du Sahara Occidental a été la préoccupation de l’UA et de son ancêtre l’OUA. L’UA demeure engagée dans ses efforts politiques et diplomatiques pour obtenir une résolution pacifique, en vertu des principes consacrés dans la Charte de l’OUA/Acte constitutif de l’UA et la Charte des Nations unies».

«La protection des droits de l’Homme de la population sahraouie dans le territoire a été la préoccupation au cours dernières années, et il est impérieux d’instaurer un contrôle indépendant et soutenu de la situation des droits de l’Homme au Sahara Occidental et dans les camps de réfugiés», souligne le rapport de la Commission, tout en déplorant que le processus de retour des fonctionnaires de la Minurso ait été lent et que le représentant de l’UA ne soit toujours pas retourné.

Par ailleurs, Lamamra a participé à la réunion du Comité ministériel sur la Cour pénale internationale (CPI) qui s’est penché sur la problématique de la relation de l’Afrique avec cette instance. A cette occasion, le ministre d’Etat a souligné les avancées enregistrées sur cette question grâce à la ferme action africaine collective pour faire entendre les préoccupations et les intérêts légitimes de l’Afrique. Il a, par ailleurs, rappelé que l’engagement de l’Afrique à lutter contre l’impunité se conjugue avec l’attachement des Etats africains à leur indépendance et à leur souveraineté ainsi qu’à l’exigence de solutions africaines aux problèmes de l’Afrique.

R. I.

Comment (2)

    moskosdz
    26 janvier 2017 - 21 h 50 min

    Comme Mr.Lamamra est la bête
    Comme Mr.Lamamra est la bête noire du royaume de la drogue,dés qu’il y a un article le concernant sur la presse,les Marocains sont les premiers à se manifester pour lui tirer dessus,il est bizarre qu’ils n’y sont pas encore sur cette page.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    25 janvier 2017 - 19 h 15 min

    Encore une fois je le dis et
    Encore une fois je le dis et redis que l’independance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple. Et celui qui n’a pas encore compris cette verite c’est qu’il n’a rien compris a la nouvelle forme du colonialisme de ce siecle et ce n’est certainement pas le peuple Palestinien qui va me contre-dire.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.