Seconde édition de la «Nuit des idées» à Alger

La soprano Amel Brahim Djelloul donnera un récital à l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih. D. R.

La seconde édition de la «Nuit des idées» se déroulera le 26 janvier 2017 dans plus de 70 pays à travers le monde, donnant lieu à de nombreuses manifestations invitant tous les citoyens à réfléchir ensemble, une nuit durant, autour de la thématique «Un monde commun». En Algérie, organisée par l’Institut français, la «Nuit des idées» prendra place dans la capitale et se déroulera dans six lieux différents autour de 13 manifestations, le 26 janvier 2017 de 17h à 2h du matin.

Projections, débats, expositions, tables rondes, lectures et concerts seront au programme de cette nuit du penser ensemble. Ainsi, la Cinémathèque algérienne, le centre Les Glycines, l’Institut Cervantès, les espaces culturels «Les Ateliers sauvages» et «Le Sous-marin», et l’Institut français d’Alger accueilleront cette première édition de la «Nuit des idées» à Alger. L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih accueillera, quant à lui, le 25 janvier à 19h30, la soprano Amel Brahim Djelloul pour un récital de chant lyrique en avant-première de la «Nuit des idées».

L’événement sera couvert par les étudiants de l’Ecole nationale supérieure de journalisme et des sciences de l’information d’Alger (ENSJ-SI) dans le cadre d’une formation au web journalisme en coopération avec l’Ecole supérieure de journalisme de Montpellier. Une retransmission en direct sera disponible sur le blog : http://esjmontpellier.com/blogs/nuitdesidees17/.

R. C.

Comment (4)

    Anonymous
    29 janvier 2017 - 8 h 08 min

    Vous voulez vraiment couvrir
    Vous voulez vraiment couvrir des événements culturels de se genre en partenariat avec des écoles journalistiques Française ? Vous ne voyez donc pas le résultat du journalisme français sortie tout droit de ces écoles de menteurs manipulateurs ? Ils sont les champions du monde de la désinformation et du mensonge si il y a un exemple à ne pas suivre c’est bien celui des journalistes francais, ces gens là sont des incapables soumis à leurs maîtres ils n’ont aucune déontologie ou honneur.




    0



    0
      anonyme
      29 janvier 2017 - 15 h 09 min

      Bravo pour votre excellent
      Bravo pour votre excellent commentaire
      Incroyable!
      et pour quand la nuit des idées pour sauver la Syrie, le Yémen etc…..
      et si on fait ça pour promouvoir la langue arabe ou berbère personne ne répond présent.




      0



      0
        mouatène
        31 janvier 2017 - 16 h 44 min

        il existe une langue arabe et
        il existe une langue arabe et un dialecte berbere !!!!




        0



        0
    Djaffar
    27 janvier 2017 - 22 h 31 min

    Pour être programmer au
    Pour être programmer au centre culturel Français il faut répondre à certains critères..
    Est ce que la presse française fait de la publicité aux activités du centre culturel algérien ou à la culture algérienne? JAMAIS.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.