Amar Belani au Parlement européen : «L’Etat de droit n’est pas négociable !»

Amar Belani (à gauche) : «L’arrêt de la CJUE s'impose aux pays membres de l'UE». D. R.

L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles, Amar Belani, a relevé l’importance de l’arrêt rendu le 21 décembre dernier par la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) qui a souligné «clairement» et «sans contestation possible» que le Sahara Occidental est un territoire non autonome, dont le peuple a le droit légitime à l’autodétermination et, par conséquent, le Maroc ne peut prétendre à «aucune forme de souveraineté». «La CJUE a affirmé clairement, et sans contestation possible, qu’au regard du droit international et du principe d’autodétermination des peuples, le Maroc n’a pas, et ne peut prétendre à aucune forme de souveraineté sur le territoire du Sahara Occidental en tant que territoire autonome « séparé et distinct »», a-t-il déclaré lors d’une rencontre-débat, jeudi, au Parlement européen. Relevant le statut «séparé et distinct» garanti au territoire du Sahara Occidental par la Charte des Nations unies, la CJUE a soutenu dans son arrêt qu’«il est exclu de considérer que l’expression territoire du Royaume du Maroc, qui définit le champ territorial des accords d’association et de libéralisation, englobe le Sahara Occidental et, partant, que ces accords sont applicables à ce territoire».

S’exprimant lors de cette rencontre organisée par le groupe politique du Parti populaire européen (PPE), en présence d’ambassadeurs des pays de la rive sud de la Méditerranée et de hauts responsables européens, Belani a rappelé que l’UE «a reconnu expressément le caractère contraignant de cet arrêt qui s’impose tant aux institutions européennes qu’aux pays membres de l’Union».

Il a invité, à ce titre, le Parlement et les institutions européennes à «assumer, dans le cadre du respect de l’Etat de droit, leurs responsabilités en ce qui concerne les implications de tout accord, existant ou à venir, avec le Maroc afin de préserver les intérêts incessibles du peuple sahraoui, surtout en l’absence de consentement express consenti souverainement par son unique et légitime représentant, le Front Polisario». Belani a souligné, dans ce contexte, que «l’Etat de droit n’est pas négociable» et que «ses exigences légales, politiques et morales ne sauraient souffrir d’accommodements palliatifs qui feraient passer au second plan les considérations de principe».

L’ambassadeur d’Algérie à Bruxelles s’est félicité de la déclaration faite récemment par le commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Johannes Hahn, devant le Conseil de l’Europe sur l’«Etat de droit» qui, selon lui, «ne peut faire l’objet de négociation et doit être appliqué sans exception aucune».

La décision de la CJUE, qui a conclu dans un arrêt rendu le 21 décembre dernier que les accords d’association et de libéralisation entre l’UE et le Maroc ne sont pas applicables au Sahara Occidental est «contraignante» pour l’Union et ses Etats membres, avait d’ailleurs affirmé un haut diplomate européen. «L’arrêt de la CJUE est contraignant pour l’UE et ses Etats membres. Nous vivons dans un Etat de droit et nous devons respecter toute décision prise par la justice», avait déclaré Nicholas Westcott, directeur exécutif Moyen-Orient et Afrique du Nord au Service européen de l’action extérieure (SEAE) lors d’un échange de vues avec les membres de la Commission des affaires étrangères (AFET) au Parlement européen.

R. I.

Comment (11)

    Anonymous
    29 janvier 2017 - 21 h 33 min

    La Cigale …

    La Cigale …

    Tout à fait exact votre commentaire , il se trouve aujourd’hui que l’ ue est au bord de l’implosion économique et monétaire , seul les anglais et les us/sionistes l’ont compris …

    http://www.jovanovic.com/blog.htm




    0



    0
    La Cigale
    29 janvier 2017 - 14 h 58 min

    L’Europe n’est qu’une
    L’Europe n’est qu’une coquille vide en voie de décomposition et d’effondrement.
    Si l’Allemagne n’était pas la pour mettre la France et tout les autres pays qui la composent sous perfusions économique. Permettant aux 26 autres États européens de ponctionner les richesses économiques phénoménal que possède l’Allemagne en échange de leurs céder toutes leurs infrastructures nationale. Eh bien tous ces pays européens seraient tous en train de se bouffer la gueules comme des chiffonniers. Le printemps européen qui de toutes manière est en train de s’installer doucement mais sûrement.
    Tout les ingrédients sont réunis pour une méga implosion car la misère prend des proportions galopante et alarmante.




    0



    0
    karimdz
    29 janvier 2017 - 13 h 58 min

    Si l Europe veut être en
    Si l Europe veut être en phase avec ses déclarations et surtout le droit, qu elle passe aux sanctions pour être plus crédible…




    0



    0
    Nemrod
    29 janvier 2017 - 5 h 45 min

    Mr. Belani, l’Europe est au
    Mr. Belani, l’Europe est au bout de la faillite et de l’implosion sans leurs anciennes demeurants colonies il crèvent la dalle, comment osez-vous les affamés?!! Leurs leçons de démocratie ne sont que des giffles par crainte qu’on se démocratise réellement…!!!




    0



    0
    Jul
    29 janvier 2017 - 1 h 37 min

    « Ami enemi oui j’ai beau
    « Ami enemi oui j’ai beau trillié, Si t’es rien personne t’entends t’a beau crier »




    0



    0
    Raïna
    28 janvier 2017 - 21 h 24 min

    « L’état de droit n’est pas
    « L’état de droit n’est pas négociable »et vous faites bien de le rappeler Mr Belani à ces donneurs de leçon bienfaiteurs des droits et des lois.D’une la décision de justice est strictement appliquée et c’est une avancée pour nos fréres sahraouis et on pourra parler de justice ou,sachant que l europe composée de conquistadors et de colonisateurs avec à leur tête la France coloniale qui semblerait-il a une frontiére avec le Brésil occupant des territoires,des terres à des milliers de kms de chez elle baffouant tout état de droit privilégira ses intérêts au détriment du peuple sahraoui et là il faudra malheureusement mettre la diplomatie de côté et prendre les armes.Les européens feront face à leur responsabilité…wait and see…




    0



    0
    Anonymous
    28 janvier 2017 - 18 h 44 min

    les pays européens en
    les pays européens en majorité sont otage de la force sioniste et comme la maroc il fait partie;ils n’arrivent pas a prendre une décision légale et juste;




    0



    0
      Anonymous DZ
      29 janvier 2017 - 14 h 13 min

      pourquoi ton marokistan est
      pourquoi ton marokistan est un pays européen ??
      si c’est le cas pourquoi il ne n’adhére pas a l’UE au lieu de l’UA ??
      avec leur tronches de face de rats stupides et perfides, je pense qu’ils auront plus de chances de siéger dans les égouts de l’assemblé de l’UE;




      0



      0
    Logique
    28 janvier 2017 - 18 h 04 min

    C normal l’Europe à une vue
    C normal l’Europe à une vue sur ce bout de sahara dont la France il est claire qu’ils soutienne le Maroc et fait tourner en rond l’ Algérie.




    0



    0
      Dog
      28 janvier 2017 - 19 h 23 min

      ta logique propagandiste du
      ta logique propagandiste du makhnez fait la consommer a tes maitres la france et israel quifont plutot a ton marokistan de tourner en rond, vivre dans les songes et les songes depuis l’annexion du sahara occidental…….plus de 40ans !!!
      l’Algérie ne tourne pas en rond,elle est comme cet adage :
      du chien qui parle a son os,
      il lui dit tu es un os dur et moi je suis libre !!




      0



      0
        farid
        29 janvier 2017 - 10 h 38 min

        belle image…..
        belle image…..




        0



        0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.