Trump et les Arabes

Par R. Mahmoudi – Une vraie vague de panique s’est emparée des capitales arabes, y compris les plus amies, depuis l’annonce de la mesure d’interdiction d’entrée aux Etats-Unis appliquée à certains pays. Médias et dirigeants politiques crient à l’ostracisme, voire au racisme d’un chef d’Etat qui «promet le pire» aux musulmans, oubliant que l’actuel locataire de la Maison-Blanche ne fait que poursuivre une philosophie sécuritaire héritée du temps du président Gorges Bush, justifiée alors par la déferlante terroriste qui menaçait son pays, sans avoir soulevé le moindre remous.

Trump n’a fait que réactiver un arsenal juridique déjà élaboré. Il faut rappeler que la fameuse «liste noire» établie en 2010, comprenant 14 pays dits «faillis», dont l’Algérie, n’a jamais été officiellement abolie, même si elle n’avait pas été mise en application. A l’époque, aucun de ces médias ne s’était élevé contre le classement d’un pays comme l’Algérie sur une liste d’Etats «voyous» et pourvoyeurs de terrorisme, soumis traditionnellement à des mesures de sanctions multiples, à l’heure où notre pays avait définitivement vaincu le terrorisme et reconquis sa place dans le concert des nations au prix d’immenses sacrifices.

Le plus frappant est de s’apercevoir que ces mêmes médias, hier porte-voix zélés de la politique américaine dans la région, semblent aujourd’hui terrifiés à l’idée que le président de la première puissance mondiale puisse mettre rapidement en application son plan d’«éradication» du terrorisme et de ses démembrements dans le monde. Parce qu’ils savent qu’une lutte sérieuse contre le péril djihadiste ne peut qu’aboutir à la disqualification, sinon au démantèlement de ces entités monarchiques qui alimentent l’idéologie extrémiste et les organisations salafistes à travers le monde, y compris en Occident.

Ils savent qu’à tout moment, les Américains peuvent brandir la loi votée au Congrès en septembre dernier, autorisant les victimes des attentats du 11-Septembre à poursuivre l’Arabie Saoudite. C’est pourquoi tout le monde est suspendu aux entretiens que Donald Trump a programmés, dans les prochains jours, avec les dirigeants saoudiens et émiratis. C’est pourquoi le monde était suspendu à l’entretien téléphonique que devait avoir Donald Trump avec le monarque saoudien.

R. M.

Comment (10)

    KHEIRA
    3 février 2017 - 17 h 35 min

    DE L’ISLAM
    Le délicieux rêve : celui qu’appellent les un milliard et demi de Musulmans ; je l’ai fait une nuit, après avoir vu un film à la TV sur la loi de la jungle et juste avant de m’endormir, après avoir comparé la terrible loi de la jungle et une réflexion sur l’amère réalité du 1,5 milliard de musulmans essayant de survivre sur la même jungle – planète avec Trump et Natenyahou. Le film : un immense troupeau de gnous qui observent d’un regard impassible, mais en alerte maximum ( prêts à fuir éperdument !) , une demi-douzaine de lionnes, durant les trois phases de leur expédition : isoler un gnou, le terrasser, le dévorer . La réflexion : Rapidement , j’ai vu la similitude parfaite entre l’immense troupeau de gnou = garde-manger d’une famille de lions assez réduite et le nombre faramineux de musulmans ( qui n’a d’ailleurs pas encore atteint l’ampleur de son destin !) humiliés, massacrés, opprimés, dominés, pourchassés, mais sans réelle réaction efficace ni de volonté sincère d’ y mettre un terme . LE REVE : J’ai vu, la république islamique d’arabie, surgir à la place du royaume des al-saoud disparu; la république arabe de jordanie remplacer le royaume qui a fait son temps; la république du Maroc succéder au royaume de M 6 -le-canabis ; L’Egypte redevenir OUM EDDOUNIA, après avoir balayé tous les signes de servitude aux USA et autres camp david; la Tunisie se réapproprier son printemps, se débarrasser de ghanouchi et autres nonagénaires et bases USA. Le soudan, La Maurétanie, la Somalie, L’Algérie, reprendre la place enviable qui leur revient = démocratie, justice, état de droit, dirigeants choisis par les peuples en dehors de toutes fraudes électorales; Moralité : Le 1,5 milliard de MUSULMANS ne sont pas des gnous, ce sont leurs dirigeants qui les ont livrés à Trump et Natenyahou et autres sakozi, bush, qui ne sont pas non plus des lions. IL N’EST PAS INTERDIT DE REVER ! heureusement.




    0



    0
    Anonymous
    30 janvier 2017 - 20 h 24 min

    faut arreter de déconner..
    faut arreter de déconner…les americains et les Ibn Sauds ont chacun mis leur dollar pour financer et entrainer les terroristes…apres le false flag du 11 septembre il y avait soit disant une dizaine de saoudiens,cela n’a pas empecher Bush d’embrasser le roi Abdellah sur la bouche.Les américains visent les pays arabes independants et souverains….il faut faire avec et cesser de tortiller des fesses….




    0



    0
    karimdz
    30 janvier 2017 - 19 h 34 min

    Va t il nous trumper ?
    Il faut raison garder, le discours de trump lors des élections relevait plus d une stratégie électoraliste que d’un véritable discours populiste. Voyez la liste des 7 pays musulmans sur la liste rouge, ce sont tous des pays en guerre, ou plus exactement destabilisés par cette meme amérique, c est juste de la poudre aux yeux pour démontrer aux américains que trump passe aux actes. Meme chose pour le mur dont ce dernier exige du président mexicain qu il le finance, cela devient trop risible.

    J attends plus trump au virage de sa politique étrangère, et voir s’il va réellement mettre fin, à l impérialisme américain qui est responsable du chaos, du terrorisme dans les 7 pays frappés par l interdiction et enfin laisser le monde respirer en paix.

    S il réussit ce changement, il sera alors le premier président réellement indépendant du complexe militaro industriel. Il est puissant financièrement, il a donc les moyens pour pouvoir asseoir son pouvoir, mais il n est pas exclu, que ce pouvoir de l ombre au service du sionisme, ne lui fasse le meme coup que feu Kennedy.




    0



    0
    Aicha Benguendouze
    30 janvier 2017 - 15 h 33 min

    Trump Donald
    Les arabes et les musulmans depuis des siecles, adorent s entretuer et vont chercher l aide des Judeo Chretiens pour s exterminer de plus en plus…s ils s entretuent comme des animaux….faut pas les laisser venir nous tuer aux USA…comme ils le font en Europe…sa logique




    0



    0
    Felfel Har
    30 janvier 2017 - 15 h 23 min

    Fayne el 3arab?
    Je n’ai entendu aucun pays arabe et musulman dénoncer cette attaque frontale contre eux, à part l’Iran dont je salue le courage. « Fayne el 3arab? se lamentait une palestienne lors des événements de Sabra et Chatillah. Si les Arabes et autres pays musulmans osaient, ils appliqueraient la réciprocité et interdiraient l’accès de leur pays aux citoyens américains. Je me surprends à rêver car rien de tout celà n’arrivera! J’entends dire que certains pays (Arabie, Turquie, Qatar, Les Emirats,Maroc, etc.) ont déjà négocié (en casquant bien sûr) en catamini certaines dérogations. Rendons hommage, encore une fois, à notre penseur Ibn Khaldoune qui ne s’était pas trompé sur la promesse faite par les arabes de ne s’entendre que sur une chose, ne plus s’entendre.




    0



    0
    fakou
    30 janvier 2017 - 9 h 21 min

    Ecoutez cette Blague islamo
    Ecoutez cette Blague islamo-sioniste : Trump et le monarque saoudien se sont entendus pour « lutter ensemble contre le terrorisme islamiste  » qui vient de la planète Mars … il faut bien rigoler avec une sueur froide dans le dos




    0



    0
    citizen dz
    30 janvier 2017 - 8 h 18 min

    Tout ce que trump fera sera
    Tout ce que trump fera sera dans l’intérêt de son pays et d’israêl, tout le reste n’est que spéculation.




    0



    0
      Anonyme
      30 janvier 2017 - 9 h 22 min

      Voila, tout est dit en une
      Voila, tout est dit en une seule phrase!




      0



      0
      merzak
      31 janvier 2017 - 1 h 31 min

      trump ne fait rien. c’est sa
      trump ne fait rien. c’est sa fille et son epoux, le juif Kouchner, son conseille Steve Bannon et le juif Stephen miller qui controllent le pays. cette loi a ete ecrite par ce sinistre Miller.




      0



      0
    Khelfane
    30 janvier 2017 - 6 h 45 min

    Trump et petrooe
    C’est LE seul souci de fou furieux pas si fou que

    La NSA l’a averti les jours de l’Arabie tahoudite sont

    Sont comptés à plusieurs titre

    Au plan interne , régional et international

    Ol faut gagner du temps et trouver ka parade

    Pour prévenir la pénurie de pétrole

    LE reste ce debile m’en a rien à carrer

    Tout comme Bush Clinton et l’oncle Tom qui vient de lui ceder LE ,koursi,

    Ol u a deux priorités

    LE refonte géo/ politique du proche et moyen orient
    Et ie repli sécuritaire politique et économique

    Dé États Unis

    Tout comme la Grande Bretagne

    Quand aux  » gueux » qu’ils se bouffent entre eux

    Programme adoubé par les Lepen et Israel

    Capice? Pas de creusage de cerveau

    Envoyez c’est pesé




    0



    0

Les commentaires sont fermés.