Décret antimigrants de Donald Trump : l’Algérie n’est pas concernée

Sean Spicer, porte-parole de la Maison-Blanche. D. R.

La polémique, doublée d’indignation, suscitée par le décret antimigrants a amené l’Administration de Donald Trump à s’expliquer. Ainsi, le porte-parole de la Maison-Blanche, Sean Spicer, a assuré sur la chaîne américaine ABC que le président Donald Trump n’est nullement hostile aux musulmans, en justifiant cette mesure, sur laquelle il s’est engagé durant sa campagne électorale, par «des raisons qui relèvent de la sécurité nationale».

Spicer a rejeté les accusations selon lesquelles l’interdiction d’accès faite aux citoyens de sept pays musulmans reflète l’hostilité du président américain au monde musulman. «On ne peut nous accuser de telles choses. La liste se limite à sept pays, alors qu’il y a encore 46 pays musulmans qui ne sont pas concernés par ces restrictions», a-t-il assuré, en citant «l’Algérie, la Jordanie, le Sultanat d’Oman et les Emirats arabes unis».

Le porte-parole de la Maison-Blanche a insisté sur l’objectif de ce décret controversé en rappelant, à juste titre, l’attentat du Québec. Sean Spicer a cité l’événement pour plaider en faveur du plan limitant l’entrée sur le territoire américain des ressortissants de sept pays à majorité musulmane (Iran, Irak, Libye, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen). «C’est un terrible rappel de la raison pour laquelle nous devons demeurer vigilants. Et pourquoi le président Trump prend des mesures pour être proactif, et non réactif», a assuré Spicer, en insistant sur le fait que «Trump va être très proactif dans la protection de ce pays».

Il est à souligner que depuis l’entrée en vigueur de ce décret interdisant aux populations de sept pays musulmans l’accès aux Etats-Unis, de nombreuses voix se sont élevées. De l’ONU, en passant par des pays européens, le décret antimigrants de Trump continue d’indigner le monde.

Sonia Baker

Comment (42)

    bbk
    3 février 2017 - 3 h 57 min

    pourquoi ne pas interdire
    pourquoi ne pas interdire cette vermine des saouds




    0



    0
    Hicham ben Hachem
    2 février 2017 - 13 h 31 min

    «… La liste se limite à
    «… La liste se limite à sept pays, alors qu’il y a encore 46 pays musulmans qui ne sont pas concernés par ces restrictions».

    Et voilà là où on est arrivé: là où tout est parti : « 46 pays musulmans, « 62 » pays hindous, « 81 » pays séculaires, « 109 » pays athées, « 299 » pays sunnites, « 666 » hanbalites, « 111 » pays kharidjites, « 645 » seldjoukides, « X » pays chrétiens, … et « 1 » pays juif.

    Et voilà en quoi le monde, version croyances, se résume !

    De quel droit a-t-il était fait usage pour coller à l’Algérie, postindépendance dans je suis citoyen, ce qualificatif de « pays musulman » constitutionnellement et de fait, constitutionnellement, autoriser la vente et la consommation de l’alcool ? Ouverture et gestion légales de bordèles, … et la liste est grande. M’a-t-on demandé mon avis ?

    Ce sont les petites questions qui soulèvent les grands débats.

    En attendant que l’Allemagne se qualifie de pays « nietzschien », la France de pays « lavoisien », l’Angleterre de pays darwinien l’Autriche de pays freudien, etc., les « 46 pays musulmans » se resserrent les rangs, tels des brebis prisent dans une tempête, attendent leurs entrées et installation au USA.

    Vas-y comprendre toi, citoyen lambda, ton apparence obligée et «*obligigatoirement » à un état qui se qualifie de musulman à ton insu !

    Hicham ben Hachem




    0



    0
    el hadhrouf
    2 février 2017 - 10 h 51 min

    pourquoi parler de l’Algérie
    pourquoi parler de l’Algérie dans cette affaire , elle n’a rien a voir avec cette Imposture ? la GRANDE QUESTION que tout le monde évite comme toujours , c’est la position de la Monarchie saoudienne soi-disant gardienne de l’Islam et les Emirats dits Arabes , qui ont approuvé et dansé devant ce Décret de Trump d’interdire aux musulmans de 7 pays arabes et islamiques de rentrer en Amérique .. Trump interdit aux arabes et musulmans de 7 pays , de rentrer aux USA , l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes ( ou esquimaux) , et les charlatans panarabo- baathistes et islam- wahabistes et autres mercenaires frères musulmans égyptiens viennent nous casser les oreilles en Algérie avec leurs bobards et leurs Mousselssels à la noix .. ca pue fort …Trump va démasquer EL HADHROUF …Ca pue !! Même le Soudan qui a envoyé des mercenaires au Yemen , il est sur la liste …Demain ; Trump installera l’ambassade US à Jerusalem .. et tout ce beau monde arabiste et islamique , approuvera et dansera .. et ira faire une Omra .. VOUS VERREZ !




    0



    0
    Aicha Benguendouze
    2 février 2017 - 9 h 31 min

    Décret antimigrants de Donald
    Décret antimigrants de Donald Trump : l’Algérie n’est pas concernée…Est ce que le message est bien passe…Ca va rentrer un peu dans la tete de Madame Le Pen et d autres en France et partout en Europe…? Le Premier Ministre Justin Trudeau a tres S24TfKH bien compris….




    0



    0
    Omar
    2 février 2017 - 6 h 18 min

    Il serait judicieux de
    Il serait judicieux de rajouter au titre l’expression : POUR LE MOMENT … et afin de garantir que jamais notre pays ne figure sur cette liste qui risque très fort de s’allonger à l’expiration des 90 jours, il est nécessaire d’activer un peu notre lobby aussi faible que soit-il, car le Président TRUMP a une personnalité du monde des affaires pragmatique, donc réagissons ECONOMIQUEMENT et non POLITIQUEMENT et croyez moi, l’Algérie gagnera beaucoup (à tous les niveaux …).




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.