Le parti de Benflis appelle à préserver l’unité des rangs de l’opposition

Pour Benflis, le plus important c'est que l'opposition renforce son unité. New Press

Le parti Talaie El-Hourriyet exprime «son ferme attachement» à «l’action unitaire de l’opposition nationale mise au service du projet de transition démocratique». Dans un communiqué sanctionnant la réunion aujourd’hui de son bureau politique, le parti de Benflis a affirmé que «de par son caractère secondaire et dérisoire par rapport aux véritables défis politiques, économiques et sociaux que le pays se doit de relever, la prochaine échéance législative ne mérite ni l’attention ni l’importance que le régime politique en place s’emploie à lui conférer aux yeux des citoyennes et des citoyens d’une manière générale et de la classe politique de manière plus particulière».

Pour Talaie El-Hourriyet, le plus important pour l’opposition est de renforcer son unité. Ainsi, il a renouvelé sa conviction qu’«il est du devoir de l’opposition nationale de ne pas permettre que la différence de positions quant à cette échéance électorale sans portée et sans signification politiques mette en péril le projet plus grand autour duquel elle s’est rassemblée, celui de la transition démocratique pour lequel elle a consenti tant d’efforts et tant de sacrifices». Le parti de Benflis a fait allusion à l’appel lancé par un membre de l’Instance de consultation et de suivi de l’opposition (ICSO), Soufiane Djilali, qui a demandé la semaine dernière au MSP de quitter cette structure de l’opposition.

Le parti de Benflis a ainsi lancé «un appel à l’ensemble des partis, des organisations et des personnalités nationales membres de l’Instance de consultation et de suivi de l’opposition pour préserver l’unité des rangs de l’opposition nationale qui représente un acquis précieux pour la cause démocratique de notre pays et pour la modernisation de son système politique qui est le passage obligé de sa sortie de l’impasse politique dans laquelle il se trouve, du dépassement de la crise économique d’une extrême gravité à laquelle il est confronté et de sa protection contre la montée des tensions sociales aux conséquences imprévisibles».

Le BP de Talaie El-Hourriyet s’est par ailleurs félicité de l’intense campagne médiatique animée par le président du parti, Ali Benflis, en direction de l’opinion publique nationale en vue d’expliquer la position de non-participation à la prochaine échéance législative adoptée par le comité central. Il a appelé à «l’intensification de ces efforts d’explication de la position du parti à l’effet d’amplifier la sensibilisation de nos concitoyennes et de nos concitoyens aux véritables problèmes auxquels notre pays demeure confrontés et dont la prochaine échéance législative ne peut occulter ni l’acuité ni l’urgence de leur règlement». Le BP de Talaie El-Hourriyet a réitéré que «ces problèmes sont dans l’impasse politique qu’entretiennent la stagnation et l’immobilisme, dans lesquels se trouve le pays, dans la crise économique qui s’aggrave sans le moindre stratégie de riposte à l’horizon et dans la montée des tensions sociales face à laquelle le régime politique en place apparaît de plus en plus impuissant, tétanisé et désemparé».

Sonia Baker

Comment (7)

    AMIN
    5 février 2017 - 10 h 42 min

    ALLAH GHALEB y’a benflis
    ALLAH GHALEB y’a benflis depuis l’arrivée de ce régime;nous n’ avons plus hommes et ceux qui reste la plus part sont a l’étranger;le régime a tout acheter meme les voyous;les intégristes;les imams;les loups et beaucoup de chiens;la la lutte a commencé aux aurès et elle reprendra aux aurès




    0



    0
    lhadi
    5 février 2017 - 9 h 16 min

    Le fossé de défiance et d
    Le fossé de défiance et d’incompréhension qui n’a cessé de se creuser entre le peuple et ceux qui, censés servir ses intérêts, ont trop souvent fait preuve d’inertie, d’impuissance et de résignation, est devenu un grand canyon. Ainsi, je mesure à quel point l’un des devoirs les plus urgents est non seulement de se mettre en ordre de bataille pour l’édification d’un Etat républicain qui puisse mener ses véritables missions au service d’une politique économique et sociale à la fois plus juste et plus ambitieuse, mais aussi de rénover la façon de gouverner, de lui insuffler plus de dynamique et d’efficacité, de la rendre plus simple, ouverte et transparente. C’est dans cet esprit qu’il faut mettre l’accent en affirmant notre combat pour œuvrer à une Algérie qui veut se donner les moyens à entrer forte et unie dans le troisième millénaire. Fraternellement lhadi ([email protected])
    .




    0



    0
    Riadh
    4 février 2017 - 22 h 27 min

    Dieu, la Nation, le Peuple et
    Dieu, la Nation, le Peuple et la Démocratie sont avec vous, MM Benflis et Djillali. L’avenir vous donnera raison. Ce régime n’est pas l’espoir du pays…loin de la…et au contraire!




    0



    0
    ANTI-CORROMPUS
    4 février 2017 - 17 h 46 min

    ou moins deux hommes
    ou moins deux hommes courageux et intègre ont dit non a pharaon et son régime corrompus;ils ont aussi refuser de s’enrichir avec l’argent mal acquit;l’argent du peuple;c’est vrai comment voulez vous mettre un drapeau propre avec des torchons de cuisines;je pense aussi ce sont des personnes de très bonne familles;l’un fils de chahid et l’autre fils grand imam connu dans le monde entier;comme dit le dictant dis-moi qui tu fréquente;je te dirais qui es-tu;y’a pas photo;malheureusement notre espace politique est envahis par des affamés et des opportunistes;leurs drapeaux c’est l’euro et le dollars; mais la nation ils ont moque;aller votez si comme aller détruire ceux qui reste de notre nation;nous avons eu notre indépendance 1962;et la FLN fait le beau et le mauvais temps;es-que c’est possible dans pays vraiment libre et démocratique;voir tous les affaires de détournement et de la corruption;et pour avoir un emploi il faut offrir le salaire d’une année aux responsables;es-que ce peuple autant souffert méritent cette situation;




    0



    0
    Orgie de Bouzellouf
    4 février 2017 - 15 h 25 min

    Bravo Monsieur Benflis (et
    Bravo Monsieur Benflis (et bravo aussi à Soufiane Djillali) pour avoir décider de boycotter les élections. Vos autres collègues du RCD, du MSP , de Ennahad, du PT etc… etc… vous ont trahi. Ils sont devenus des moutons (je dirais mêmes des chèvres) pour de l’argent alors que leur seul destin dans cette joute électorale …. c’est l’abattoir directe ! Le pouvoir et nos dinosaures vont se régaler avec le bouzellouf rôti des têtes de ces chefs de partis complices.




    0



    0
      Tout-va-bien
      4 février 2017 - 17 h 23 min

      Ce duo insoumis vont-ils
      Ce duo insoumis vont-ils vraiment résister et tenir jusqu’au bout ? l’avenir nous le dira. En tout cas l’Algérie vous regarde messieurs les rebelles !




      0



      0
      HAQIQA
      4 février 2017 - 17 h 46 min

      La vérité est là toute nue
      La vérité est là toute nue toute crue ! Ya si Benflis,  » ne restent dans la rivière que ses pierres « ! (dit en arabe c’est plus beau et plus percutant !) Donc vous n’êtes plus que deux : Mr Djilali et Mr Benflis .  » EL BARAKA FEL QALIL  » Y a AKHI, Votre association hétéroclite est très mal partie ; On ne peut pas créer un front uni, avec des éléments aussi dissemblables ! C’est un peu :  » D’KHAL DERB LIHOUD OUIHAOUESS 3ÄALA EL MOUHIBINE FIN’ NABI VOTRE ASSOCIATION n’est bonne ni dans ses composantes, ni dans ses objectifs; 1 ) accepter parmi vous des « islamistes » c’est accepter la discorde . le berger et le loup ne peuvent cohabiter; 2 ) pour les islamistes ( d’ici comme d’ailleurs ! ) la démocratie est KOFR ! Dans l’ icso comme la cltd, les partis islamistes, (interdits par les trois dernières constitutions du Pays ? ! ? ) sont le cheval de TROIE missionné par le pouvoir pour vous phagocyter vous saborder de l’intérieur ! Les partis islamistes ne cessent de répéter pour rendre LICITES toutes leurs trahisons et turpitudes :  » EL HARBOU KHIDAÂ3 « . Par ailleurs , et ce qui aurait dû vous alerter , chaque parti islamiste se disant  » algérien » est lié (lien de subordination bien sûr !) à un Pays étranger , dont les intérêts n’ont rien de commun avec ceux de l’ ALGERIE. ( wahhabistes, Akapistes, ghanouc histes, et autres fréros égyptiens et soudanais …..)Ce qui intéresse les partis islamistes ( déguisés en agneaux !) comme Djaballah, Makri, Menasra, et autres , (ils sont une douzaine !), c’est , comme ils ne peuvent plus avoir des ais , les armer et lancer des terroristes criminels, comme le fis maudit, contre l’ ALGERIE, avec l’aide de l’intégrisme wahhabiste surtout) , FAIRE DE L’ENTRISME , NOYAUTER LE PARLEMENT, POUR FAIRE PASSER LES LOIS QUI LES ARRANGENT, NOYAUTER LE GOUVERNEMENT (pour l’espionner de plus près et faire passer les « projets » de lois qui les intéressent, essentiellement ceux qui HALLALISENT l’économie de bazar, l’import-import et l’informel . Mr Benflis, vous connaissez tout celà et même beaucoup d’autres tares des « islamistes », ALORS POURQUOI CONTINUEZ-VOUS A ESPERER TIRER QUOI QUE CE SOIT DE CETTE GRAINE ? faites comme Mr Djilali, mais CHASSEZ-LES et ne leur demandez pas de partir d’eux-mêmes ! CONTENTEZ-VOUS D’ETRE UNIQUEMENT DEUX PARTIS, mais propres, nets et honnêtes, en attendant l’ adhésion d’autres partis plus vertueux et vrais démocrates ! SALUT




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.