La société civile de Béjaïa interpelle le président de la République

Le collectif accuse le pouvoir de pousser le peuple à occuper la rue. New Press

Réuni au siège de la Ligue algérienne des droits de l’Homme (LADDH) à Béjaïa pour débattre de la situation qui prévaut dans la région suite aux derniers développements, le collectif de la société civile de la wilaya de Béjaïa, représentée par des organisations syndicales, des associations et des partis politiques, dresse un tableau noir à tous les niveaux de la vie sociale et politique du pays, et interpelle le président de la République pour prendre des mesures «exigées par la gravité de l’heure, devant ramener la confiance, la sérénité et l’espoir auprès de la population».

Dans une déclaration rendue publique ce dimanche, ce collectif charge le pouvoir en l’accusant, entre autres, d’ignorer les revendications et les attentes du peuple, de violer les lois fondamentales du pays, de dresser l’administration contre le peuple et de provoquer la population en la poussant à occuper la rue, «seul espace restant pour se faire entendre», lit-on encore dans la déclaration.

Le collectif estime que le pouvoir politique a l’obligation historique de mettre fin à la tension «permanente et stressante» qui règne dans le pays, de revoir son mode de gouvernance en assurant un management participatif «qui tienne compte des préoccupations du peuple», de libérer les énergies politiques, sociales et économiques, «en mettant le citoyen et le développement au cœur de sa politique». Le collectif de la société civile demande enfin au pouvoir de mettre fin au «déséquilibre de développement régional».

Rabah A.

Comment (22)

    5colonne
    6 février 2017 - 13 h 50 min

    La realité est la, le pays a
    La realité est la, le pays a eté vendu, la corruption a grande echelle, les institutions bafoué, aucune justice classé dernier au monde niveau medecine , l’education nationnal kif kif aucune industrie, c’est eux les responsables du pouvoir corrompus valets de la france et pas AMAR BOUZOUAR et SYRIA LiBYA ou les MARCIENS etc…..,,,,,




    0



    0
    Mediane
    6 février 2017 - 8 h 15 min

    Le premier combat est celui
    Le premier combat est celui du développement. Il ne faut pas toujours incomber le gouvernement et les dirigeants.
    Certains « citoyens » procèdent à une culture de violence systématique sans mesurer tous les risques.
    Ce risque est de subir l’expérience de la décennie noire avec son lot de morts et de gaspillage. L’exemple syrien est également là pour le démontrer.
    La ficelle est suffisamment grosse pour se rentre compte que le peuple est envoyé au charbon et que les marrons ne seront pas récolté par lui…




    0



    0
      Alilappinte59
      7 février 2017 - 2 h 11 min

      Entièrement d’accord avec toi
      Entièrement d’accord avec toi… Je pense que certains ne comprennent pas ce que tu as écrit!!!




      0



      0
    Al "Hmemdji
    5 février 2017 - 21 h 44 min

    ce panier de crabes appellé
    ce panier de crabes appellé collectif LADDH ou succursale de Tel aviv / veut dire : Nous demandons au gouvernement de demissionner et de remetre le pays a l’otan




    0



    0
      Tfouh Allik
      6 février 2017 - 8 h 14 min

      YA HMAR et raciste à la con,
      YA HMAR et raciste à la con, c’est toi qui est à la solde d’israêl et de l’OTAN. Ce collectif citoyen est un collectif d’intellectuels (mkhakh), nationaliste et patriotes qui puisent leur revendications des principes de Novembre et de la Soummam.




      0



      0
      mouatène
      6 février 2017 - 10 h 34 min

      haq sid’houm balloua ezziar
      haq sid’houm balloua ezziar gir ils se croivent qu’ils peuvent péter plus haut que la normale. comme tout le monde quoi ! . ces troubles sont programmés. leur histoire est devenue dhahka. cela se passe dans un asile aussi. les pensionnaires tellement qu’ils ont appris par coeur toutes les blagues, alors ils les on numérotées et il suffit qu’un donne un numéro et tout le monde répond par le rire adéquat. qu’ils continuent, il y a de la place au ruisseau et à kherrata.




      0



      0
        Anonym
        6 février 2017 - 16 h 16 min

        Il ya el kheray ,WE limaamar
        ……Chouf Ya si el mouwaten j’ai lu pas mal de tes commentaires en les analysant je suis arrivé à la conclusion que tu as un esprit d’autoritaire,de jaloux et tu regrettes le passé, je trouve aussi que tu es un rancunier ,tu n’aimes ni la démocratie ni la liberté d’expression,je ne sais pas si la nostalgie de l’ancien système te fais mal ou juste un vide,je pense que même parfois tu ne lis même pas le contenu et ton cœur répond avant ton cerveau,ya si el mouwaten ou le nationaliste ,je crois que tu es de l’ancienne génération ,je ne sais pas si tu es un vrai mouwaten,chiyate ou opportuniste,fais comme les gens qui ont fait leurs temps khamam watkalem swab, l’Algérie appartient à tout les Algériens même qui vivent en Amérique du Nord.




        0



        0
      Anonymous
      6 février 2017 - 11 h 03 min

      la voix de son maitre

      la voix de son maitre
      t’as pEur pour tes privilèges ya Al HMEMDJI , remarque tu as bien choisi ton pseudo




      0



      0
      Anonymous
      6 février 2017 - 13 h 00 min

      et vous vous voulez le
      et vous vous voulez le remettre à erdogan




      0



      0
    un travailleur
    5 février 2017 - 21 h 37 min

    nous avons travaillé a eurl
    nous avons travaillé a eurl group média appartenant a ETRHB haddad,depuis la résiliation de nos contrats ,nous sommes pas encore payés ,est ce que cela nécessite de déposer une requête au service de la présidence ou a monsieur le ministre de la communication ou du travail .merci




    0



    0
    Anonymous
    5 février 2017 - 19 h 08 min

    Ceux qui gouvernent sont
    Ceux qui gouvernent sont devenus des lâches qui se cachent dans leurs bunkers (clubs des pins et le château ) le peuple vient après leurs affaires. Interpeller un pouvoir sourd ne sert à rien ,interpeller DIEU vous aurez + de chance qu’avec le diable.




    0



    0
    GHEDIA Aziz
    5 février 2017 - 18 h 53 min

    A elle seule, la société
    A elle seule, la société civile de Béjaïa (ou de n’importe quelle autre ville de l’Algérie) ne pourra rien faire. Par ailleurs, cette région de l’Algérie sera, comme à l’accoutumée, taxée de perturbatrice, de frondeuse, de rebelle et de ne je sais quoi encore comme qualificatif. Si l’on veut vraiment que les choses bougent en Algérie, c’est tout le monde qui doit s’impliquer. Inversons l’ordre de choses pour que l’Algérie se remette sur pied. Boycottons les élections législatives 2017 pour que le changement politique tant attendu puisse avoir lieu. Toute démarche autre que le boycott est d’emblée vouée à l’échec. Et ce sera l »éternel recommencement. L’éternelle continuité.




    0



    0
    Omar AIT MOKHTAR
    5 février 2017 - 18 h 47 min

    Arrêtez de dire que rien ne
    Arrêtez de dire que rien ne va dans ce pays ! Engagez-vous donc à le changer par les urnes ! Inscrivez-vous sur les listes électorales , votez pour qui vous voulez et barrez la route à ceux que vous combattez dans facebook !
    Interpelez le président de la république par vos votes et non par la violence !
    Omar AIT MOKHTAR




    0



    0
      Anonymous
      5 février 2017 - 23 h 09 min

      TU VIENS DE QUELLE PLANÈTE?

      TU VIENS DE QUELLE PLANÈTE?
      TU CROIS ENCORE AUX URNES?




      0



      0
      Anonymous
      6 février 2017 - 8 h 51 min

      Rien ne va dans ce pays je le
      Rien ne va dans ce pays je le confirme ,pourquoi allé voter alor que la justice indépendante n’existe pas ,la commission d’organisation des élections indépendante n’existe pas ,la liberté d’expression n’existe pas ?
      Par voie de conséquence le peuple a décidé de barrer la route aux sélections vue que les élections n’existe point.!!!!! Cordialement .




      0



      0
      mouh douslimane
      6 février 2017 - 11 h 10 min

      AH TE VOILA DE RETOUR TOI QUI
      AH TE VOILA DE RETOUR TOI QUI A FAIT LA TOURNEE DE TOUS LES PARTIS POLITIQUES.TON CHER AMI BOUTEFLIKA CONSTRUIT DES USINES DANS L OUEST ALGERIEN TANT MIEUX POUR NOS FRERES ORANAIS .MAIS QUE LES ALGERIENS SACHENT QUE DEPUIS L ARRIVEE DE BOUTEFLIKA A 1999 IL N A ACCORDE QUE LA FINITION DU PROJET DE STADE DE TIZI ENTAME IL YA 15 ANNEES ET UNE RENOVATION DE LA LIGNE FERROVIAIRE DE TENIA A TIZI OUZOU ENTAMEE IL YA 25 ANS. LE PROJET RAFFINERIE PETROLE DE BEJAIA REFUSE AU DETRIMENT DE TIARET .LE PORT DE DELLYS REFUSE AU DETRIMENT DE TENES.L USINE DE VOITURE DE TIZI OUZOU AU DETRIMENT DE L OUEST .MEMES LES KABYLES REBRAB TIKIOUT ET HADDAD ONT ETE PRIES DE QUITTER LA REGION OU ILS SONT NES ..ALORS FAITE COMME MOI BOYCOTTONS CES ELECTIONS TAYWAN . AH SI AIT AHMED EST ENCORE DE CE MONDE…….




      0



      0
        les damnés
        6 février 2017 - 12 h 02 min

        qu’as fait ton zaim ait ahmed
        qu’as fait ton zaim ait ahmed de son vivant sinon se la couler douce en Suisse sous les frais de la princesse et arrête ton racisme à deux sous ça ne fait que l’affaire des prédateurs , une seule main ne eut applaudir




        0



        0
    Cheikh kebab
    5 février 2017 - 18 h 19 min

    Malheureusement c gouvernants
    Malheureusement c gouvernants n’en font qu’à leur tête,têtus,incompétents,arrogants,suffisants,méprisants, ils sont allergiques au débat,à l’avis contraire. Ils savent que le peuple à peur de recourir à la rue et ils en profitent. Car y’a que ça qui leur fait peur,alors ils lâchent du lest de temps a autre pour calmer. La vraie gouvernation c au contraire d’écouter l’avis des autres,surtout l’avis des opposants,de la société civile qui représente la masse du peuple non engagé politiquement ,désintéressés par les privilèges qui corrompent la classe politique dirigeante.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    5 février 2017 - 18 h 15 min

    Une insignifiante fourmi
    Une insignifiante fourmi admire depuis le cimetière ouest d’El Jazaïr la vivacité des gens de Béjaïa, qu’Ibn Khaldoun avait élue, pas par hasard… Il est des lieux où souffle l’esprit ! Oui, IL FAUT demander ce qui est légitime, le salut de la Patrie commune en dépend, je viens d’écouter Marine Le Pen s’adresser à « Ses Compatriotes », dans un pays qui n’a plus de mâles, qui a besoin de « La Mère », alors enfants de Yemma Gouraya, oui ! On m’a dit qu’elle fut épouse de… Sidi Boumédiène, l’Andalou qui opta pour un enterrement à Tilimsen, « Tlemcen », vrai ? Je sais que Le Rationnel a opté pour La « Kabylie », nous sommes TOUS des Kabyles !




    0



    0
      algerien_patriote
      6 février 2017 - 10 h 20 min

      nous sommes tous de ALGERIENS
      nous sommes tous de ALGERIENS pas tous kabyles
      l les algériens sont tous citoyens au même titre




      0



      0
        simohamed
        6 février 2017 - 12 h 57 min

        Pour algérien patriote.

        Pour algérien patriote.
        C’est vrai nous sommes tous ALGERIENS certes pas tous kabyles Mais surtout pas Tous ARABES ,mais seulement et uniquement pour TOUS nous sommes des ALGERIENS..

        SI mohamed




        0



        0
      Unioniste.
      6 février 2017 - 13 h 05 min

      @ Bekaddour. .YES!!!! nous
      @ Bekaddour. .YES!!!! nous sommes tous des kabyles………….UNIONISTES!!!!




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.