François Asselineau à Algeriepatriotique : «La guerre d’Algérie est un chapitre clos» (II)

François Asselineau : «La France n’est pas maîtresse de sa politique étrangère.» D. R.

Dans cette seconde et dernière partie de l’interview, François Asselineau affirme qu’«aucun des candidats admis à s’exprimer dans les médias de grande diffusion ne créé d’engouement et d’adhésion parmi les Français, qui sont plus méfiants que jamais». Postulant lui-même pour la fonction suprême, François Asselineau se dit convaincu qu’il est de l’intérêt mutuel de l’Algérie et de la France de «développer des relations stratégiques sur une base d’égalité et de respect réciproque».

Algeriepatriotique : La scène politique française est éclaboussée par des scandales liés à l’argent et qui concernent des candidats à l’Elysée. Les Français ne risquent-ils pas de boycotter les urnes à cause de ce climat délétère ?

François Asselineau : Des scandales financiers à répétition touchent, en effet, plusieurs candidats. Fillon se débat avec le scandale des rémunérations touchées, dans des conditions peu claires, par son épouse, par ses enfants et par lui-même. Mme Le Pen est mise en cause sur le plan judiciaire, notamment dans le cadre du financement de plusieurs campagnes électorales, au sujet de sa déclaration de patrimoine et pour une affaire d’emplois fictifs au Parlement européen. Quant à Macron, les scandales s’accumulent dans son sillage, notamment l’affaire des frais de représentation indécents, et employés d’une façon douteuse, qu’il s’est accordés au ministère de l’Economie, la privatisation dissimulée de la gestion de l’aéroport de Toulouse au profit d’un investisseur chinois mis en cause dans une affaire de corruption, et sa déclaration de patrimoine sous-évaluée, épinglée par le fisc qui, du coup, lui a fait payer rétroactivement l’impôt de solidarité sur la fortune.

Ces affaires minent le crédit de ces candidats et révèlent leur médiocrité. Si l’on ajoute à cela le mensonge qu’ils ressassent indéfiniment, selon lequel ils «changeront l’Europe» s’ils sont élus, on obtient l’ambiance délétère qui prévaut actuellement dans la campagne pour l’élection présidentielle en France.

J’ignore si la participation au scrutin sera plus élevée ou moins élevée que d’habitude. D’un côté, il y a eu un afflux inhabituellement élevé de nouvelles inscriptions sur les listes électorales fin 2016, ce qui pourrait suggérer une participation en hausse. Cela serait cohérent avec le fait que les élections européennes de 2014 et les élections régionales de 2015 ont vu des participations légèrement en hausse. Mais d’un autre côté, le climat malsain de la campagne, qui se déroule en outre sous l’état d’urgence, pourrait conduire à une abstention en progression. Il est aussi possible que le poids des bulletins blancs ou nuls progresse.

Je sais, en tout cas, qu’aucun des candidats admis à s’exprimer dans les médias de grande diffusion ne créé d’engouement et d’adhésion parmi les Français, qui sont plus méfiants que jamais. Je pense même que les électeurs sont échaudés par l’ultra-médiatisation de Macron qui, sans s’être jamais présenté à la moindre élection et bien que dépourvu de tout programme, est omniprésent sur les plateaux de télévision, dans les grandes radios et dans la presse papier.

La conséquence de tout ceci est que le processus par lequel les électeurs «cristallisent» leur choix en faveur de tel ou tel candidat tarde à venir par rapport aux élections présidentielles précédentes où, traditionnellement, le mois de janvier, pour un premier tour de scrutin fin avril, était un mois déterminant. La liste des personnes qui seront réellement candidates au mois d’avril est également incertaine. Il y aura des surprises, dont je ferai probablement partie. Je considère donc que l’élection présidentielle de 2017 en France reste très ouverte, pour peu que les médias de grande diffusion donnent leur chance à tous les candidats. L’intérêt de la campagne et la participation au scrutin en dépendront aussi.

Comment expliquez-vous l’«éclosion» soudaine de cellules djihadistes qui essaiment partout en France avec une grande facilité à recruter puis à agir ?

Je pense que trois facteurs sont à l’œuvre.

Premièrement, la France a œuvré dans le sens de forces fanatiques et criminelles dans plusieurs pays étrangers, notamment en Syrie et en Libye. Cette politique étrangère folle a servi les objectifs des recruteurs de candidats au djihad qui ont pu enrôler dans leur funeste combat sans grande entrave des jeunes Français désorientés et vulnérables.

Deuxièmement, les gouvernements français successifs ont laissé depuis plusieurs années des puissances du Golfe et des ONG étrangères diffuser en France, grâce à des moyens financiers considérables, une lecture fondamentaliste et très particulière de l’islam.

Troisièmement, l’absence de vision du futur pour la France de la part de l’élite européiste qui, en secret, a acté la disparition de son propre pays, et l’aggravation de la situation politico-sociale, livrent au désespoir une partie de la jeunesse. Une toute petite fraction de nos jeunes va malheureusement chercher le sens de l’action collective, absent du concept de «France», dans le mirage de la violence et du djihad.

Mon projet présidentiel se situe exactement à l’opposé de ces trois facteurs qui ont contribué à l’émergence de cellules terroristes en France.

Quel regard portez-vous sur les relations algéro-françaises ?

Les relations entre la France et l’Algérie sont faussées du fait de l’appartenance de la France à des ensembles géopolitiques – Union européenne et Otan – qui la contraignent à adopter des positions contraires à ses intérêts les plus fondamentaux.

L’affaire libyenne est un bon exemple. La France est intervenue contre Mouammar Kadhafi à la demande des Etats-Unis, relayés par l’Union européenne et l’Otan. Il n’est pas exclu que Sarkozy ait également obéi à des motifs personnels pour déclencher cette guerre, mais c’est le rôle de la justice française, qui est saisie, de l’établir ou pas.

Quoi qu’il en soit, la France n’avait aucun intérêt à déstabiliser la Libye : non seulement une telle action était contraire au droit international, mais encore elle a conduit à créer un foyer de purulence terroriste ainsi que des flux de réfugiés, engendrant des drames humains épouvantables en Méditerranée. Nul doute que l’action de Sarkozy, Fillon et Juppé contre la Libye a nui à la relation franco-algérienne et mis en danger la sûreté extérieure de l’Algérie, qui voit maintenant des seigneurs de la guerre prospérer à sa frontière.

Une France souveraine et indépendante, telle que je la conçois, aurait coopéré étroitement avec l’Algérie afin que le droit international soit respecté et que l’intégrité du territoire et du gouvernement libyens ne soit pas violée. Dans la Charte de l’Organisation des Nations unies, l’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat étranger est d’ailleurs considérée comme un délit. Le «devoir d’ingérence» revendiqué en France par certaines personnalités médiatiques n’existe pas dans le droit international. Il s’agit en réalité de rétablir la loi du plus fort et d’une vision impérialiste du monde.

Plus généralement, je pense que l’Algérie et la France pourraient se coordonner étroitement pour défendre l’application du droit international et s’opposer à toutes les volontés hégémoniques émanant d’Etats ou d’intérêts privés. L’Algérie et la France pourraient entretenir une étroite concertation pour proposer ensemble des initiatives internationales, par exemple concernant la préservation des équilibres au Moyen-Orient, l’organisation de coopérations en Méditerranée ou bien encore la promotion de notre langue partagée qu’est le français et qui, selon les projections, pourrait devenir l’une des trois ou quatre langues les plus parlées dans le monde d’ici à 2050 grâce à la croissance démographique de l’Afrique.

Après plus d’un demi-siècle, la France et l’Algérie n’arrivent pas à tourner la page de leur histoire mouvementée. Le refus de la France de présenter ses excuses pour les massacres commis sur le peuple algérien n’est-il pas en cause ?

Les accords d’Evian, négociés et signés par les représentants français et algériens, ont définitivement mis un terme à la guerre d’Algérie et à la colonisation française en Algérie. C’est un chapitre douloureux de notre histoire partagée, mais c’est un chapitre clos.

Je pense que le meilleur moyen de surmonter le passé n’est certainement pas de le ressasser, en entretenant des polémiques sans fin. Comme je suis convaincu qu’il est de l’intérêt mutuel de nos deux pays de développer des relations stratégiques sur une base d’égalité et de respect réciproque, je souhaite approfondir la connaissance et la compréhension mutuelles de nos deux peuples, en favorisant les échanges et la coopération. C’était d’ailleurs exactement la vision développée dans le texte original des accords d’Evian.

Sur le dossier syrien, la France s’est complètement enlisée, mais aucune leçon ne semble avoir été retenue pour autant. Le départ de Laurent Fabius et l’avènement de Jean-Marc Ayrault au Quai d’Orsay vont-ils laisser place, à votre avis, à une politique étrangère moins agressive ?

Le problème de fond est que la France n’est pas maîtresse de sa politique étrangère. Nous sommes tenus au principe de la solidarité européenne et de la solidarité atlantique en raison, une fois encore, de notre signature au bas des traités européens et du traité de l’Atlantique nord. Notons d’ailleurs que l’article 42 du traité sur l’Union européenne place explicitement toute initiative de défense européenne sous la tutelle de l’Otan. Que ce soit Fabius ou Ayrault, le responsable qui incarne la diplomatie française n’a donc pas beaucoup d’importance.

L’avènement de Trump à la Maison-Blanche est un facteur autrement plus puissant que ce que pensent Fabius et Ayrault pour faire évoluer la situation en Syrie. Dans la mesure où le nouveau président américain a reconnu, pendant la campagne électorale américaine, que ses prédécesseurs s’étaient fourvoyés au Moyen-Orient, il est possible que le règlement du conflit syrien progresse de façon significative dans les mois à venir.

Ne pensez-vous pas que les discours politiques actuels en France sont destinés à récupérer l’électorat grandissant de l’extrême-droite, comme l’avait fait avec succès Nicolas Sarkozy en 2007 ?

Depuis quarante-cinq ans qu’il existe, le Front national n’a jamais dépassé 16% des électeurs inscrits aux élections. C’est ce que les spécialistes appellent le «plafond de verre». L’électorat du FN semble donc bloqué. En revanche, c’est l’électorat des partis européistes traditionnels, dits prétendument «partis de gouvernement» (LR, PS…) qui se réduit comme peau de chagrin, tandis que le nombre des abstentionnistes augmente, jusqu’à représenter désormais fréquemment plus de 50% des électeurs inscrits lors des consultations électorales.

C’est là le fait politique majeur : les Français rejettent en bloc les partis politiques ultra-médiatisés, Front national compris.

A rebours du désamour subi par les partis médiatisés, l’Union populaire républicaine voit, pour sa part, le nombre de ses adhérents, militants et électeurs progresser en flèche malgré la censure appliquée par les grands journaux, chaînes de télévision et radios : nous avons ainsi multiplié nos voix par 2,5 entre les élections européennes de mai 2014 et les élections régionales de décembre 2015 où nous avons obtenu près de 1% des suffrages exprimés.

Quant à moi, j’espère bien constituer la surprise de l’élection présidentielle de 2017 et que l’UPR réalise des scores inattendus aux élections législatives qui la suivront.

Interview réalisée par Mohamed El-Ghazi
(Suite et fin)

Comment (35)

    Jesuisdesordonne
    17 février 2017 - 0 h 09 min

    Je suis français et très ému
    Je suis français et très ému en lisant vos commentaires.
    Je n’étais pas né pendant la guerre d’Algérie mais mon père y est allé. Il ne voulait jamais m’en parler malgré mes questions. J’ai appris par un cousin qu’un jour il a fondu en larmes en racontant qu’il avait dû confisquer un canif à un algérien qui ne possédait déjà pas grand chose. Il avait l’attitude d’un homme à qui on demande ce qu’il a fait comme bêtises avant sa maturité. Il avait honte pour tous ce que les français avaient fait.

    Il avait honte comme mon grand père maternel avait honte d’avoir été, pendant la guerre de 14-18, dans les tranchés avec d’autres alsaciens contraint de faire la guerre du coté des allemands alors que son cousin et son beau-frère étaient contraints de faire la même guerre du coté des français.
    Mon grand père paternel, pendant la deuxième guerre mondiale a eu honte pendant la débâcle car en s’enfuyant devant les allemands il a été contraint d’abandonner un français blessé. Un oncle avait honte d’avoir dû faire la guerre avec les allemands contre les russes. D’ailleurs il a déserté et a failli mourir de faim dans un camp russe. Un autre oncle ne racontait pas trop ce qu’il avait dû faire en Indochine.
    Tous les hommes de ma famille avaient honte.

    J’ai beaucoup lu sur la guerre d’Algérie et je m’étonne que vous ne parlez pas de l’origine des massacres de 1945. J’ai cru comprendre que beaucoup d’algériens se sont battus en France contre les allemands nazis pour « libérer » la France. Il y a d’ailleurs beaucoup de tombes musulmanes à Sigolsheim en Alsace. J’ai cru comprendre qu’on leur avait promis l’indépendance de l’Algérie si la France était libérée grâce à eux. Ce serait la trahison de cette parole donnée qui serait à l’origine d’une révolte puis d’un massacre.
    Si c’est vrai il ne faut jamais oublier les promesses non tenues.

    Je sais que François ASSELINEAU n’est pas venu chercher d’argent en Algérie.
    Il me semble qu’il a simplement donné une interview pour expliquer ce qui se passe en France. Il n’est pas encore élu et ne représente pas la France. En France on ne parle plus de la guerre d’Algérie. Le débat est la seule chose qui est close. Ils nous appartient à tous de perpétuer la mémoire des faits.
    Pour ma part je ne pardonne pas à ceux qui ont provoqué la guerre avec les nazis. Je sais bien que ce n’est pas tous les allemands. Je ne vois pas quel allemand pourrait me présenter ses excuses. Je ne les accepterais pas.
    Si vous lisez ou regardez les vidéos de l’historienne Annie LACROIX-RIZ vous verrez que l’Allemagne n’a pas payé tous les dommages de guerre ni pour la première, ni pour la deuxième guerre mondiale.
    Je ne crois pas que les algériens pourraient accepter des excuses.
    Dans les commentaires concernant les propos de MACRON on voit bien que des excuses ne servent à rien coté algérien et que cela n’aboutit qu’à exaspérer les français qui refusent de faire leur examen de conscience et de porter leur part de honte.
    Le vrai sujet c’est les dommages de guerre.
    Les français sont endettés. Que peuvent-ils payer ? La vrai question est probablement comment mieux répartir les richesses aux sein des nations et entre les nations, pacifiquement sans tomber dans les promesses non tenues.
    Puissent notre langue commune et notre histoire commune nous y aider !




    0



    0
    SLIM 24
    15 février 2017 - 21 h 55 min

    Mr Asselineau oserait il dire
    Mr Asselineau oserait il dire que les crimes nazis en France contre les juifs sont un chapitre clos ?

    Pas de 2 poids 2 mesures mr Asselineau !

    L’Algérie a été spoliée et les algériens massacrés !




    0



    0
      romanodiroma
      19 février 2017 - 12 h 46 min

      je suis un ALGERIEN DE
      je suis un ALGERIEN DE Kabylie ,j’ ai vu des militaires français torturés ma mere a la gegene j’avais 6 ans a la s.a.s de yakouren je fait des cauchemars a 64 ans,alors mon opinion il n’ya qu’une solutoin qui pourrait resoudre le probleme franco-algerien,c’est que la france rapatrie ces harkis et leurs enfants et rompre les relations diplomatiques et economiques LAISSEZ L’ALGERIE TRANQUILLE.




      0



      0
        Un Passant
        24 février 2017 - 15 h 59 min

        @ap / LAISSEZ PASSER

        @ap / LAISSEZ PASSER
        je vous rejoins mon frere
        je suis de la region du titteri et j’ai eu a voir tous les vendredis des gens alignés par terre morts que la soldatesqe francaise venait exhiber pour terroriser la population
        NON et NON mr Aselineau : IL NE SAURAIT Y AVOIR DE CLOTURE POUR LA COLONISATION FRANCAISE EN ALGERIE
        SI ON L’OUBLIE LES RADIATIONS AU SAHARA SONT LA POUR NOUS LE RAPPELLER POUR DES CENTAINES D’ANNEES ENCORE ……UNE SEULE ET UNIQUE CHOSE : FOUTEZ NOUS LA PAIX ON NE VEUT NI DE VOTRE AMITIE NI DE VOTRE MISERICORDE JUSTE NE PLUS AVOIR DE QUELCONQUES RELATIONS AVEC LA FRANCE ……… QUAND A L’IMMIGRATION FAITES EN CE QUE BON VOUS SEMBLE PERSONNE N’A OBLIGE PERSONNE A IMMIGRER EN FRANCE




        0



        0
    Anonymous
    15 février 2017 - 5 h 35 min

    ANALYSEZ ET COMPRENEZ QU’A
    ANALYSEZ ET COMPRENEZ QU’A TRAVERS MR ASSELINEAU QUI EST UN HOMME DROIT , HUMAIN , HONORABLE , QUI SANS AUCUN DOUTE PARTAGE COMME TOUS L’AVIS QUE LA FRANCE COLONIALE , LES POUVOIRS COLONIAUX ONT COMMIS DES ATROCITÉS , INJUSTICES , UNE OCCUPATION EXPLOITATION , MAIS CETTE EPOQUE EST PASSÉ , ET QUE DES EXCUSES OFFICIELLES FRANÇAISE AURAIENT PERMIS DE FAIRE LE DEUIL SUR LA TRAGEDIE COLONIALE ,ET GUERRE DE HUIT ANS D’INDEPENDANCE , .SELON MOI , LA FRANCE RECONNAÎT CETTE TRAGEDIE COLONIALE , , LA MAJORITÉ DU PEUPLE FRANÇAIS A L’EPOQUE N’A PAS PARTICIPÉ A LA COLONISATION , A L’EXPETION D’UNE MINORITÉ DONT LES POUVOIR ..LA GRANDE MAJORITÉ DES FRANÇAIS VIVAIENT EN FRANCE , MAJORITÉ DE PAYSANTS , DES VILLAGOIS , PETITE VILLES …..UNE MINORITÉ MALFAISANTE , COLONIALE PEUT SALLIR TOUT UN PEUPLE UN PAYS !! . EST CE QUE NOUS ALGÉRIENS , TUNISIENS , ÉGYPTIENS ,..SOMMES RESPONSABLE DES DIZAINES DE MILLIERS D’ISLAMISTES PARTIS EN LIBYE , SYRIE , IRAK , TUNISIE , EGYPTE , YÉMEN ..SEMER LA MORT , LE CHAOS , , NON ON EST PAS RESPONSABLE D’UNE MINORITÉ QUI SALLIT L’ISLAM !!
    , …..ILFAUT COMPRENDRE QUE POUR RAISON DE POLITIQUE INTÉRIEURE LES DIRIGEANTS FRANÇAIS ACTUEL NE PEUVENT FORMULER DES EXCUSES . .
    ….BONNE ROUTE POUR LA PRESIDENCE MR ASSELINEAU….




    0



    0
      TOLGA-ZAÂTCHA
      15 février 2017 - 10 h 22 min

      @anonymous. VOUS N’AVEZ
      @anonymous. VOUS N’AVEZ MALHEUREUSEMENT PAS SAISI LA NUANCE. TOUT LE PEUPLE ALGÉRIEN DONT MOI-MÊME N’ONT ABSOLUMENT AUCUNE HAINE OU REVANCHE A PRENDRE CONTRE – LE PEUPLE FRANÇAIS INNOCENT – QUE NOUS ESTIMONS ET AIMONS. CE DONT JE PARLE, C’EST A PROPOS DE LA FRANCE OFFICIELLE càd. L’ADMINISTRATION GOUVERNEMENTALE QUI A DÉCIDÉ DE FAIRE LA GUERRE – TOTALE – A L’ALGÉRIE ET AU PEUPLE ALGÉRIEN DANS LE CADRE D’UNE GUERRE D’EXTERMINATION TOTALE ET GÉNOCIDAIRE DES PLUS SANGLANTES QUE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ AIT EU A CONNAÎTRE. C’EST TOUT. LE PEUPLE FRANÇAIS N’A ABSOLUMENT RIEN A VOIR DANS LA MESURE OU CE N’EST PAS LUI QUI NOUS A DÉCLARÉ LA GUERRE DE COLONISATION DE PEUPLEMENT….. BIEN AU CONTRAIRE, NOUS ESTIMONS LE PEUPLE FRANÇAIS ET NOUS LE RESPECTONS. NOUS SAVONS FAIRE LA PART DES CHOSES. JE CROIS QUE MA RÉPONSE EST ASSEZ CLAIRE. ET C’EST LE FILS D’UN CHAHID QUI VOUS ÉCRIT ET VOUS RÉPOND DANS LA MESURE OÙ CE SONT MES ANCÊTRES – LES ZAÂTCHA – QUI ONT COMBATTU FAROUCHEMENT LES SOLDATS FRANÇAIS DE L’ÉPOQUE QUI SE SONT AVENTURÉS DANS LA RÉGION DES ZIBANS : TOLGA – BOUCHAGROUN – LIWA – BISKRA etc…. THAT IS IT. VIVE L’AMITIÉ SINCÈRE ENTRE LES PEUPLES FRANÇAIS ET ALGÉRIEN !!!




      0



      0
        Anonymous
        15 février 2017 - 14 h 40 min

        @TOLGA ZAATCHA , C’EST MON
        @TOLGA ZAATCHA , C’EST MON OPIGNON AUSSI , JE PARTAGE TOTALEMENT TON INTERVENTION . .C’EST BIEN D’ANALYSER INTELLIGEMMENT . .JE SUIS ALGÉRIEN ET PATRIOTE , ENFANTS AVEC NOS PARENTS ON EST ARRIVÉ EN FRANCE EN 1965 POUR LA KHOBZA , CELA TROIS ANS APRÈS LA GUERRE , NOUS AVONS BIEN ÉTÉ ACCUEILLI , INSCRIPTIONS A L’ECOLE , DES AMIS FRANCAIS , TRAVAIL POUR MON PERE , LOGEMENT ,LES MÊME DROITS QUE LES FRANÇAIS …NOUS SOMMES RETOURNÉ TOUS LES ANS EN ALGÉRIE ET ON EST EN 2017 ….BONNE JOURNÉE A TOI.




        0



        0
          TOLGA-ZAÂTCHA
          15 février 2017 - 15 h 01 min

          @Anonymous. DONT ACTE MON
          @Anonymous. DONT ACTE MON FRÈRE. MERCI ET SALUT A TOI ET A TA FAMILLE. TOUS MES RESPECTS.




          0



          0
      AL Hmemdji
      24 février 2017 - 16 h 02 min

      vas t’amuser ailleurs sale
      vas t’amuser ailleurs sale traitre : PAS DE PARDON




      0



      0
    VIVE L’ALGÉRIE LIBRE!
    14 février 2017 - 20 h 51 min

    oui on en a marre de
    oui on en a marre de ressasser la guerre ! et on en a marre de ceux qui utilisent cette guerre terminée il y a plus d’un demi siècle pour miner l’avancée de leur pays, parce que leurs intérêts linguistiques (la langue anglaise ou le rêve du califat bilingue arabe anglais s’étendant du golfe à l’atlantique), de mode de vie (ne travaillons pas! selon le chauffeur de taxi que j’ai pris hier, selon un « expert » japonais l’Algérie pourrait nourrir 250 millions d’habitants sans que ceux si ne travaillent, le rêve quoi!!!! ) et économiques (importation de masse ad vitam æternam de babioles et chiffons fabriqués en chine puis importés des pays arabes « frères ») sont ailleurs …




    0



    0
    TOLGA-ZAÁTCHA
    14 février 2017 - 20 h 11 min

    DÉSOLÉ MR. ASSELINEAU ! LA
    DÉSOLÉ MR. ASSELINEAU ! LA GUERRE D’ALGÉRIE N’EST PAS UN CHAPITRE CLOS TANT QUE LA FRANCE NE PRÉSENTE PAS AU PEUPLE ALGÉRIEN ET A L’ALGÉRIE DES EXCUSES EN BONNES ET DÛES FORMES. JE REGRETTE. MAIS QUANT LA FRANCE QUI A OCCUPÉ MON PAYS DURANT 132 ANS !!! ET TUÉS, VIOLÉ, ENFUMÉ, EGORGÉ, BOMBARDÉ AU NAPALM ET J’EN PASSE….. LE PEUPLE ALGÉRIEN DONT LE NOMBRE DE CHOUHADAS SE CHIFFRE A PLUS DE SIX MILLIONS DE MORTS DE 1830 A 1962 : NON, CHER MONSIEUR ! JE NE PUIS PARDONNÉ A LA FRANCE POUR TOUTES LES ATROCITÉS ET LES HORREURS QU’ELLE A COMMIS CONTRE LE PEUPLE ALGÉRIEN ET L’ALGÉRIE. VOUS AVEZ EXIGÉ DE L’ALLEMAGNE DE PRÉSENTER SES EXCUSES A LA FRANCE ET AU PEUPLE FRANÇAIS ET CE FÛT FAIT PAR L’ALLEMAGNE. POURQUOI REFUSEZ-VOUS AU PEUPLE ALGÉRIEN ET A L’ALGÉRIE CE MÊME DROIT QUE VOUS AVEZ POURTANT RÉCLAMÉ ET EXIGÉ HAUT ET FORT A L’ALLEMAGNE POUR LES CRIMES COMMIS PAR L’ALLEMAGNE NAZIE A L’ENDROIT DE LA FRANCE ET DU PEUPLE FRANÇAIS ? QUE LA FRANCE AIT CE MÊME COURAGE DE L’ALLEMAGNE MODERNE. PEUT-ÊTRE PARCE QUE SOMMES-NOUS DES BICOTS ? EN TOUS LES CAS, L’IMAGE DE LA FRANCE : TERRE DES « LUMIÈRES » ET DE JE NE SAIS QUOI, S’EN TROUVE HAUTEMENT ÉCORCHÉE…. CAR LA FRANCE N’A JAMAIS EU CETTE GRANDEUR DES NATIONS HAUTEMENT CIVILISÉES. BIEN AU CONTRAIRE, ELLE SE VAUTRE DANS LES MIASMES DE « L’INCIVILISATION » ET DE LA DÉCADENCE SURTOUT DEPUIS L’AVÈNEMENT DE LA PRISE TOTALE DE TOUS LES POUVOIRS EN FRANCE PAR LA HAUTE FINANCE FRANC-MAÇONIQUE….. DÉTROMPEZ-VOUS ! LE PEUPLE ALGÉRIEN N’OUBLIE PAS ET N’OUBLIE RIEN ! CETTE PAGE ATROCE D’HISTOIRE DE SA LONGUE NUIT COLONIALE…. NE SERA – NI TOURNÉE NI ENCORE MOINS DÉCHIRÉE !!!!! PROMIS. PAROLE D’ALGÉRIENS……




    0



    0
      5colonne
      14 février 2017 - 22 h 12 min

      BRAVO TOLGA tout les
      BRAVO TOLGA tout les ALGERIENS pensent comme toi ont oubliras jamais se genocide jamais jamais




      0



      0
        TOLGA-ZAÂTCHA
        15 février 2017 - 10 h 29 min

        TOI !!! LE makhnezien LA
        TOI !!! LE makhnezien LA FERME !!! DÉGAGE ET DÉGUERPIS DE NOTRE SITE PUREMENT ALGÉRIEN AU PLUS VITE….. T’AS INTÉRÊT, SALE macoco !!!




        0



        0
      anonyme
      15 février 2017 - 19 h 01 min

      vous allez faire quoi monter
      vous allez faire quoi monter au maquis ??? vous allez manquer à votre femme franco allemande !!! ah mais non vous tenez trop à votre petite vie en france ou en allemagne , une vie confortable qui vous est offerte par la sueur de ces peupels auxquels vous demandez des excuses !!! vous saisissez vos contradictions ou bien faut-il que je vous le dise en arabe!?




      0



      0
        Naïma
        15 février 2017 - 21 h 27 min

        Tolga, ne répond surtout pas
        Tolga, ne répond surtout pas à ce taré de sioniste. C’est un provocateur professionnel. Complètement débile ce mec.




        0



        0
    La Cigale
    14 février 2017 - 20 h 09 min

    Vous ne voulez pas présenté
    Vous ne voulez pas présenté médiatiquement des excuses aux peuples algérien pour les millions de crimes que vous avez commis contre l’humanité sur nôtre peuple.
    EH BIEN ALLER AU DIABLE ALLER VOUS FAIRE VOIR AILLEUR.
    NOUS N’AVONS RIEN À FAIRE AVEC LA FRANCE ET NOUS N’AVONS RIEN EN COMMUN AVEC VOUS ET ÇA N’ARRIVE JAMAIS.
    CHACUN SA ROUTE CHACUN SON CHEMIN.
    AU PLAISIR DE NE PLUS VOUS REVOIR JAMAIS ET NI DE VOUS ENTENDRE.




    0



    0
      Unrévolté
      20 février 2017 - 19 h 56 min

      Je suis du même avis que toi.
      Je suis du même avis que toi. Non, nous n’avons rien de commun avec ces criminels et nous n’avons que faire de leurs excuses hypocrites. Nos grands parents, nos parents ont été assassinés par ces terroristes soit disant civilisés et démocrates, cela ne peut pas être oublié ou pardonné !




      0



      0
    néodebud' la guerre
    14 février 2017 - 15 h 29 min

    nous habitions une thadart au
    nous habitions une thadart au pied de sidi ali bounab tellement qu’elle a subi toutes sortes de bombardement et avec tout types d’armes selon les anciens qu’il n’en reste que quelques pans de petit murs que la vegetation sauvage camoufle imaginez le sort des habitants-Allah yarham echouhada(combien de milliers de dchours et petits villages d’Algeriec brûlés rases dont les populations ont été massacrees ceci rien que durantl la periode 54/62- Alors pour1830/1962???????????????hier a la tv j’ai des vu des images d’enfants region de reggane j’ai pleure(toutes sortes de malformations et de déformations) sans oublier lesvictimes des champs de mines-Peut être que ce n’étaitT pas l’oeuvre de sa france à ce politicien




    0



    0
      Anonymous
      14 février 2017 - 16 h 48 min

      Oui Monsieur n’ oublions pas!
      Oui Monsieur n’ oublions pas!. Les massacres entre 1830 et 1962? Il n y a qu’ Allah qui le sait. Pour ce qui s’est passé il suffit juste de faire des recherches, il y a aussi beaucoup de témoignages pour le confirmer, c’ était l’ horreur. Les médias des autres pays ( anglais, espagnol, russe, chinois etc…) en ont beaucoup parler mais la majorité des algériens ne parlent que le français et c’ est dommage.




      0



      0
        Lune
        14 février 2017 - 22 h 03 min

        Il y a eu également des
        Il y a eu également des masacres avant 1830 n’oublions jamais !!!
        Ils utilisaient toute sorte d’assassinats de meurtres horrible et barbare et ils essaient aujourd’hui de corrompre et erroner leurs passage en ALGÉRIE.
        Pourtant des excuses, la repentance la reconnaissance des tueries sauvages infligés sur nos anciens et ne pas oubliez nos anciennes aurait suffit pour consolider un éventuel et vrais partenariat et lien d’amitié sincère comme les Allemands et les Francais.
        C’est vraiment domage que ceux qui tirent les ficelles en France bloc tout auraient t’ils peur que l’on demande réparation financière ????
        Somme nous encore à leurs yeux des indigènes ?????




        0



        0
    nada amal
    14 février 2017 - 14 h 47 min

    «développer des relations
    «développer des relations stratégiques sur une base d’égalité et de respect réciproque». Ah oui, qui ne respecte pas l’autre dans l’affaire. Qui est d’une arrogance à la limite de la démence par rapport à l’autre, et qui a toujours l’invective à la bouche au sujet de l’autre et qui se permet de faire des selfies infâme qui ? l’Algérie certainement pas. Une chose est certaine c’est que la guerre d’Algérie est finie et c’est l’Algérie qui a gagné et la france devrait vivre avec pour les restant de ses jours.




    0



    0
    Anonymous
    14 février 2017 - 13 h 42 min

    Je me permets de mettre un
    Je me permets de mettre un lien vers le texte des accords d’Evians car visiblement n’est pas connu par certains… http://www.axl.cefan.ulaval.ca/afrique/algerie-accords_d'Evian.htm




    0



    0
      Anonymous
      14 février 2017 - 14 h 20 min

      *Evian (bien sûr)
      *Evian (bien sûr)




      0



      0
    Felfel Har
    14 février 2017 - 12 h 53 min

    Je joins ma voix à celle de
    Je joins ma voix à celle de ceux qui considèrent que, si effectivement la Guerre d’Algérie est close militairement,,elle ne sera complète que lorsque les agresseurs auront reconnu leurs fautes, exprimé des regrets sincères et indemnisé les victimes pour la destruction de leurs biens et la perte de leurs proches. Ce n’est pas une faveur que nous demandons mais une juste éparation du préjudice subi. Les conventions internationales commandent aux occupants de protéger les populations occupées et leurs propriétés et la France, qui se gargarise d’être le pays des droits de l’homme, ne peut pas s’y soustraire. Il appartient au gouvernement algérien de marteler celà pour obtenir ce que son peuple réclame depuis des années. Au besoin, il pourrait avoir recours à des pressions économiques (aucun contrat aux entreprises française) pour y parvenir. La fin ne justifie-t-elle pas les moyens? Ce ne sera qu’après avoir atteint cet objectif que l’Algérie pourra envisager un Reset des ses relations avec la France. La chouaffa d’El Akiba me dit que rien de tout celà n’arrivera jamais car pour danser le tango, il faut être deux mais nos dirigeants ne savent pas danser.




    0



    0
    HANANE
    14 février 2017 - 12 h 27 min

    Beaucoup de « non dits » sur
    Beaucoup de « non dits » sur des facteurs décisifs et les véritables causes de ce qui ne va pas ! Sur les médiats de grande , moyenne et petite diffusion ; les carottes sont cuites ILS SONT SOUS LE Contrôle exclusif de la juiverie-sioniste , COMME TOUT LE MONDE SAIT (sauf ceux qui n’osent pas le dire……par crainte d’être lynchés ….par tous les médiats français, AVANT d’être traînés en justice (française !) comme de vulgaires malfaiteurs, puisque les lois françaises INTERDISENT l’anti-sémitisme et le révisionnisme, spécialement pour assurer une protection étanche à LA JUIVERIE – SIONISTES , et la laisser commettre tous les dérapages QUE  » LE PEUPLE ELU DE DIEU  » ne cesse de provoquer depuis 1948 à travers le Monde dont il colonise déjà une bonne partie ( la France vient en 2ème position après les U.S.A. ET AVANT LA G.B. ). Les 3 facteurs qui ont contribué à l’émergence de cellules terroristes en France, on peut simplifier du fait QU’IL Y EN A UN SEUL , mais qui est à l’origine des autres, et dont IL EST LA CAUSE UNIQUE : Certes il y a un peu de vrai dans l’absence du concept France  » mais là aussi ce n’est qu’une conséquence mais pas la cause . La CAUSE , la mère de toutes les calamités de l’occident (dont la France est partie) c’est la création INJUSTE, IRREFLECHIE, ET DESASTREUSE pour l’Humanité entière , de l’ « état fantôche dit israél », qui a eu pour premier résultat la conversion totale de tous les juifs du monde en SIONISTES – RACISTES – FASCISTES devenus de plus en plus arrogants , de plus en plus envahissants et qui ne connaissent aucune limite ( y compris celles de l » état d’israéel » qui leur a été attribué par l’occident chrétien) Depuis 1948, cet occident ne cesse de protéger sa création, de lui prodiguer aide et assistance , de fermer les yeux sur ses turpitudes, dérapages et méfaits jusqu’à condamner en justice ses propres citoyens lorsqu’ils évoquent la juiverie même sans violence ou donnent un point de vue qui ne favorise pas ou traduit par une critique (même justifiée) des juifs-sionistes ou « d’israél » . C’est tout celà, mais surtout celà, voire rien que celà qui a donné lieu : A / (et aussi un motif) aux puissances du golfe pour chevaucher la religion ( et créer l’extrêmisme puis le djihadisme-terrorisme ) Avaient-ils d’autres moyens ? NON ! B / LA destruction des pays TOUJOURS ARABES OU MUSULMANS PAR TOUJOURS EGALEMENT DES PAYS CHETIENS OCCIDENTAUX ( Irak, Afghanistan, Syrie, Libye, soudan ( morcelé) qui se font souvent aider par des traitres à leurs Pays, comme mercenaires, chaire à canon ou financiers, sous le regard D’UNE VACHE VOYANT PASSER UN TRAIN, et de L ‘ O.N.U. censée veiller à la JUSTICE et à la PAIX DU MONDE, et d’autres institutions qui en dépendent plus ou moins comme les C.P.I. ou T.P.I. dont le sionisme d « israél » (le peuple élu de Dieu ) se moque éperdument , et n’accorde pas la moindre considération à leurs résolutions et recommandations faites pour amuser la galerie . C / le « mirage  » de la violence qui a poussé les français, jeunes peut-êtres (c’est la jeunesse qui porte les idéaux d’un monde meilleur, de liberté, d’équité et de justice !) mais aussi de moins jeunes, de vieux de femmes , français de souche ou descendants d’émigrés de confessions Musulmane, ou autres, le mot « mirage  » est plus le moins mal placé ! le mot convenable c’est plutôt l’INJUSTICE flagrante qui accorde tous les droits et non-droits aux juifs-sionistes qui font ce qu’ils veulent dans un monde pourri et qui accorde à l’occident impérialo-sioniste, le droit de détruire les civilisations, et les pays musulmans et arabes . LES Français qui savent distinguer le juste de l’injuste, le vrai du faux, AVAIENT – ILS d’ autres moyens de manifester leur opinion et exprimer leur colère ? NON ! D / comme un émant qui attire le métal, la politique des dirigeants français, après De Gaule, n’a fait qu’attirer le feu sur la France




    0



    0
    Bouabsa
    14 février 2017 - 11 h 12 min

    Puisque Mr Asselineau et son
    Puisque Mr Asselineau et son parti UPR sont attachés au droit international, il est utile de connaitre leur position concernant l’occupation du Sahara occidental par le Maroc. Très clairement, soutiennent-ils l’autodétermination du peuple sahraoui? Que font-ils pour éclairer et sensibiliser l’opinion publique français, et pour leur expliquer que le Maroc occupe le Sahara occidental illégalement, comme le fait Israël pour les territoires palestiniens?




    0



    0
    Vangelis
    14 février 2017 - 11 h 02 min

    Si le chapitre de la guerre d
    Si le chapitre de la guerre d’Algérie est clos, il n’en demeure pas moins que l’agresseur, donc la France doit réparer les injustices et les dégâts laissés à la charge des algériens aujourd’hui même. Ce monsieur par son approche erronée peut aussi dire qu’un criminel qui est passé par un tribunal ne doit pas être condamné. C’est purement de l’injustice et venant de ce monsieur, cela n’est pas acceptable. Celui qui a commis des délits et/ou des crimes doit en payer le prix.




    0



    0
    Anonymous
    14 février 2017 - 10 h 26 min

    Nous voulons le PARDON!!! Pas
    Nous voulons le PARDON!!! Pas les excuses ou la reconnaissance ou je ne sais quoi d’ autres; non, c ‘est le Pardon pour pouvoir envisager à regarder vers ce pays, la France, qui ne nous sert à rien et qui est une véritable sangsue.
    DOSSIER CLOS CA VEUT DIRE QUOI?
    Cela veut dire que la France ne reconnaîtra jamais son génocide en Algérie.
    La torture. La spoliation de nos terres, de nos richesses afin de nourrir la France dans la famine de 1800. Cela veut dire qu’elle ne reconnaîtra pas les massacres de 1945.
    Cela veut dire qu ‘ elle ne reconnaîtra pas les enfumades de milliers de personnes dans les grottes et ailleurs.
    Cela veut dire qu’ elle ne reconnaîtra pas que les crânes de nos résistants ont servi à être exposés et transformés en trophées en France.
    Cela veut dire que notre pays a servi à faire exploser la première bombe atomique française ainsi que la seconde à Reggane, de même que les essais nucléaires de Bechar et ailleurs avec les conséquences sur la population.
    Les mines aux frontières (la ligne Challe et Moris afin de vous rafraîchir la mémoire) que nous venons à peine de finir de déminer après plus de 50 ans, sans oublier les victimes durant cette période qui ont eu le malheur de marcher sur une mine.
    Le vol du trésor d’ Alger en 1830.
    Vous avez développé votre pays avec nos ressources naturelles et humaines( Le pillage et l’ exploitation!).
    Vous êtes les premiers Pirates de l’ air de l’ histoire de l’ aviation, détournement de l’ avion des chefs historiques.
    Vous avez détruit notre patrimoine national et notre culture.
    Mentir en écrivant l ‘ histoire, mentir à votre pauvre peuple français qui croit toujours à vos sornettes sur l’ Algérie. Le monde entier suivait le combat du peuple algérien alors que vous, vous mentiez et vous continuez à mentir et à nier en traitant les combattants algériens de tous les noms. Le napalm, la torture, les camps, la guillotine, la destructions des villages etc.. c’ était qui? La barbarie c’ était qui? Nous n’ avions juste des couffins, ça vous rappelle quelque chose?
    Un peuple qui voulait sa liberté?

    Le dossier est plus ouvert que jamais Monsieur!
    Votre miroir dégouline de sang.
    En ce qui concerne la politique française, c’est votre problème et votre … Nous n’ avons que faire de vos élections.
    Pour la Libye, la Syrie vous continuez à mentir et à nier, c’ est dans vos traditions. Aussi vous mettez des bases autour de notre pays et après vous venez nous sourire et attendre le bon moment pour continuer vos complots envers nous.
    Vous voulez quoi en Algérie? vous vous précipitez à Alger pourquoi? du fric pour financer vos campagnes politiques, et avoir des contrats afin de relancer l’ emploi en France? En ce moment vous êtes tous beaux.
    Allez du vent.




    0



    0
    Bouabsa
    14 février 2017 - 10 h 03 min

    Même mes enfants, produits d
    Même mes enfants, produits d’un brassage culturel algéro-germano-français, sont choqués par les CRIMES contre l’Humanité commis par la France coloniale en Algérie. Ils ne comprennent pas la position de la France, qui refuse la repentance et les excuses pleinement assumées. C’est la moindre des choses que la France doit au peuple algérien avant de vouloir tourner la page et parler d’amitié. Dire que le chapitre est clos d’une part et vouloir construire une relation stratégique d’autre part, est une preuve d’un cynisme chronique et d’aberration flagrante. Concernant ce sujet, la position de Mr. Asselineau et de son UPR n’est pas différente de celle de Marine le Pen et son FN. Que cela se tienne: les Algériens n’ont jamais demandé aux Français de venir les « libérer » des griffes turques – comme leurs généraux jadis prétendaient – et encore moins de les exproprier, exploiter, bannir et mêmes les exterminer. NON merci, tant que vous n’êtes prêts, gardez votre amitié et votre morale équivoque. Pour le moment parlons d’intérêts communs, mais faisons le bien.




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    14 février 2017 - 9 h 12 min

    @Anonymous… OUI, il y a une
    @Anonymous… OUI, il y a une réalité en chair et en os escamotée, tout comme une histoire en chair et en os, un atterrissage est nécessaire…




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    14 février 2017 - 8 h 54 min

    Je me joins aux réactions, la
    Je me joins aux réactions, la correction du tort de la France reste en instance, peu importent tous les « accords », (De circonstance, par compromis), La Civilisation en est tributaire, ou alors il y a phraséologie, de la diplomatie pompeuse trompeuse, ou encore une « Ignorance » rebelle…




    0



    0
    5colonne
    14 février 2017 - 8 h 05 min

    Clos pour toi, pas pour nous,
    Clos pour toi, pas pour nous, LA GUERRE D’ALGERIE N’EST PAS FINI , elle juste pris une autre forme




    0



    0
    REPENTANCE !!
    14 février 2017 - 7 h 43 min

    Un chapitre clos ?!

    Un chapitre clos ?!
    Après plus d’un demi-siècle, la France et l’Algérie n’arrivent pas à tourner la page de leur histoire mouvementée. Le refus de la France de présenter ses excuses pour les massacres commis sur le peuple algérien n’est-il pas en cause ?
    « Avec les Allemands pas de souci mais des que cela concerne l’Algérie hor de question ??
    Quant je pense à tout ses Algèriennes et Algériens assasinés injustement pendant la colonisation et durant la guerre, reconnaitre leurs crimes ce serait un énorme pas entre la France et l’Algérie !
    Mais hélas pour eux nous sommes encore des indigènes !!




    0



    0
    Anonymous
    14 février 2017 - 7 h 08 min

    Clos ou pas clos il ne suffit
    Clos ou pas clos il ne suffit pas de le dire à l’occasion d’une élection pour en faire une realité.C’est les prises de positions politiques dans moult dossiers ayant des consequences materielles qui comptent et qui font la realité.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.