Législatives : les coups bas commencent à l’Ouest

Par Cheikh Hamdane  A l’approche des élections législatives, il est difficile de trouver le mot juste pour désigner ce mauvais tournant que prenaient les leaders des partis politiques à l’approche de chaque élection où s’engage la démocratie de façade. Comme toujours, c’est vu de l’extérieur que les choses prennent toute leur amplitude, leur vérité.

Déjà, tous les moyens sont bons pour accaparer un siège à trois cent mille dinars contre la mainlevée. Des partis qui ressemblaient à des associations de football font la chasse aux figures connues par le public, qu’elles soient positives ou négatives, pour les récupérer à leurs côtés. Des «militants de micro-partis» qui frappent aux portes des deux partis au pouvoir pour  se payer une place dans la liste des candidatures. Un vrai souk politique où tout est négociable et parler de tout sauf de la bonne politique intègre.

Aux dernières nouvelles, un «militant» qui a réussi à s’asseoir sur le siège de la présidence de l’Assemblée populaire communale de la ville de Misserghin (Oran) grâce au Parti des travailleurs et aux voix des dupés, après cinq années, a abandonné son parti  qui lui avait permis de devenir maire pour rejoindre le RND afin de remonter un étage et participer aux législatives. Bien entendu, les militants ne voyaient pas de bon œil ce changement de fusil d’épaule. Mais les responsables au niveau de wilaya ont accepté ce saut en hauteur…

Des militants qui se posent la question comment un parti politique peut parrainer un candidat au détriment d’autres candidats qui ont vécu la décennie noire debout se demandent pourquoi la critère du patriotisme n’est plus à l’ordre du jour… D’autres citoyens électeurs déclarent qu’ils soutiennent tous ceux qui se sentaient lésés dans leur droit d’être candidat, décident d’aller aux élections en indépendants ; ils espèrent que les indépendants sortiront majoritaires dans les prochaines élections.

Seulement, cette année, avec la difficulté du pouvoir d’achat et les augmentations des prix de tous les produits et, surtout, le carburant ainsi que la stagnation du SMIG et des salaires, sans écarter l’option de l’opportunisme politique et les candidats spéculateurs en politique, en parlant économie-sociale, ces candidats vous disent : «Le loup ne doit pas manger l’agneau, ce n’est pas moral.» Peut-être. Ce qu’ils veulent dire, c’est qu’ils escomptent manger l’agneau. Pour faire marcher les hommes, il faut fasciner.

C’est une vieille histoire qui mène le monde dans les ténèbres. Notre responsabilité est d’y repenser, de reprendre aussi l’ouvrage du mieux vivre-ensemble (loup et agneau). Disons une assurance pour les lendemains car la vraie morale est celle qui s’épanouit en temps de crise sans l’effort de lever la main, accepter une chose sans la comprendre.

Ch. H.

Comment (8)

    Kraker
    28 février 2017 - 19 h 45 min

    Les Américains vont en 2018
    Les Américains vont en 2018 envoyés deux être humains faire un tour dans l’espace autour de la Lune pendant 1 semaine. Et l’Algérie pendant ce temps sera toujours en train de tricoter on ne sait quoi…




    0



    0
    FRTD
    24 février 2017 - 17 h 52 min

    Saviez-vous, que la plupart
    Saviez-vous, que la plupart des pseudos intellectuels et autres militants politiques de pacotille ne savent pas encore faire la différence entre pluralisme politique, d’apparat celui-ci, et l’alternance au pouvoir, qui, celle-là ne s’est jamais produite encore en Algérie. Les paris dits d’opposition pullulent, se multiplient, s’accroissent, je ne trouve pas d’autres verbes, et le rapport de force, tant recherché, ne voit même pas le jour. J’entends par là celui qui devrait plier le  »systeme » et le contraindre à accepter la transition républicaine et démocratique ( oui nous ne sommes pas une République, au sens des sciences politiques. La chose publique ne peut exister que par le biais du citoyen, acteur incontournable dans la gestion de la cité). Faites dissoudre tous vos partis, la veille des élections, et creez- en un seul, dénommé front républicain pour la transition démocratique. Si l’idée vous enchante faites le moi savoir. autre chose, dans la charte de ce mouvement faites dissoudre dans l’acide tout vos égos. pas de petits ou grands partis. juste un idéal républicain, avec comme triptyque ( authenticité, transparence et modernité) . méditez les trois. je rêve pas tant que ça.




    0



    0
    MELLO
    23 février 2017 - 17 h 43 min

    Dans une impunité qui, en se
    Dans une impunité qui, en se banalisant, protège et multiplie les seigneurs criminels de tout bord. Il en découle, sans coup férir, une éradication programmée de la vie publique et des forces démocratiques. A l’exemple des « Pouvoirs Spéciaux » qui ont marqué la guerre de reconquête coloniale, la dictature a fait d’un régime d’exception – un Etat d’Urgence illégitime illégal et éternellement prolongé – un droit commun, sans réglementations précises et sans restrictions, tombant entre les mains d’une infinité de réseaux et de bureaucrates qui s’arrogent non seulement le droit de vie et de mort sur les citoyens mais aussi celui d’interdire et d’étouffer les libertés d’expression et d’organisation politiques autonomes. Tant qu’il y aura des Algériennes et Algériens décidés à défendre leur dignité et à se battre pacifiquement pour la restitution au Peuple algérien et aux Algériennes et Algériens leurs souverainetés, il n’y a pas lieu de désespérer de l’avenir démocratique de notre pays.




    0



    0
    Allal
    23 février 2017 - 11 h 10 min

    A quand la fin de ce calvaire
    A quand la fin de ce calvaire
    RAS LE BOL




    0



    0
    Amnagh
    22 février 2017 - 18 h 41 min

    Arfaâ rass-k ya bba et va
    Arfaâ rass-k ya bba et va voter quand tu auras quitter la chaîne pour quatre sachets de lait.
    Ainsi va l’Algérie « fière et digne » ,le cauchemar continue ! La banane six fois plus chère en Algérie qu’en Europe,qui dit mieux !
    Voter c’est cautionner un régime moribond et aux abois.




    0



    0
      Lakhdar
      22 février 2017 - 23 h 04 min

      chkoun hna?
      chkoun hna?




      0



      0
        FLN canal Historique
        23 février 2017 - 14 h 25 min

        Hna elli nvoto Des figurons
        Hna elli nvoto Des figurons de circonstance




        0



        0
    Anonymous
    22 février 2017 - 17 h 23 min

    Ils se valent tous sans
    Ils se valent tous sans exception aucune. Ils constituent une association de malfaiteurs et merci au modérateur de Algérie Patriotique de ne pas censurer ce commentaire.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.