FAA : Amar Bouras ne briguera pas un second mandat

Amar Bouras, président de la Fédération algérienne d'athlétisme. D. R.

Le président de la Fédération algérienne d’athlétisme (FAA), Amar Bouras, ne briguera pas un second mandat à la tête de cette instance, a-t-il annoncé jeudi soir. «Je pars avec la ferme conviction d’avoir accompli honorablement mon devoir de président de la FAA. J’annonce officiellement que j’ai décidé de ne pas me présenter pour briguer un nouveau mandat à la tête de la fédération», a affirmé Bouras dans une lettre postée sur la page officielle de la FAA sur facebook.

Ancien athlète et entraîneur, Bouras avait été élu président de la FAA en février 2013 pour le mandat olympique (2013-2016) aux dépens de Yacine Louail. «Je crois en l’alternance et j’ai la ferme conviction qu’au sein de la famille de l’athlétisme, il y a des femmes et des hommes de qualité capables de prendre le relais et de poursuivre la conduite des affaires de l’athlétisme algérien de la meilleure manière», a-t-il ajouté.

La FAA tiendra dimanche prochain son assemblée générale ordinaire (AGO) avec à l’ordre du jour l’examen et l’adoption des bilans moral et financier et technique de l’exercice 2016. Il est également attendu des membres de l’assemblée générale d’examiner le rapport du commissaire aux comptes et la désignation des membres de la commission de candidature et de recours.

R. N.

Commentaires

    Mohamed l'Algérien
    24 février 2017 - 21 h 19 min

    Le départ de Brahmia est
    Le départ de Brahmia est indispensable. Brahmia a pourri l’athlétisme Algérien. Brahmia a brisé plusieurs futurs grands champions et a détouné l’argent consacré à leur préparation depuis 2008. Brahmia le corrompu doit partir le plus rapidement possible.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.