Une délégation américaine attendue dimanche à Tindouf

Le député Randy Hultgren. D. R.

Une dizaine de sénateurs et membres de la chambre des représentants des Etats-Unis effectueront dimanche une visite aux camps de réfugiés sahraouis à Tindouf, a-t-on appris auprès de la représentation du Front Polisario et des diplomates algériens à Washington. La délégation du Congrès devrait rencontrer les dirigeants sahraouis et saisir cette occasion pour constater de visu la situation des réfugiés sahraouis contraints à vivre depuis 40 ans dans l’exil en l’absence de perspectives qui leur permettent de revenir un jour à leur terre occupée par le Maroc.

Cette visite de soutien au peuple sahraoui, prévue dans le cadre d’une tournée africaine, intervient juste après l’arrivée au pouvoir de la nouvelle Administration américaine et témoigne de l’intérêt et de la solidarité des représentants du peuple américain à la cause sahraouie. La délégation comprend d’influents membres du Congrès américain, à l’instar du républicain Randy Hultgren, coprésident de la commission Tom Lantos des droits de l’Homme de la chambre des représentants, et plusieurs de leurs conseillers en charge des questions africaines, étrangères et des droits de l’Homme.

Le Congrès américain, particulièrement sensible à la cause sahraouie et à la situation des droits de l’Homme dans les territoires occupés, avait tenu l’année dernière une audition sur le Sahara Occidental consacrée essentiellement à l’examen du mandat de la Mission des Nations unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara Occidental (Minurso) et aux violations des droits de l’Homme dans les territoires sahraouis occupés.

L’audition, une première dans les annales du Congrès américain, a constitué un véritable procès contre la politique répressive du Maroc et a incité le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme à s’engager fortement dans une mission de surveillance dans les territoires occupés. Elle a aussi permis d’ouvrir un débat libre sur la question sahraouie au sein de cette institution qui exerce une grande influence sur la vie politique américaine.

Des représentants du Congrès ont effectué en 2016 deux visites aux camps des réfugiés sahraouis en soutien aux revendications légitimes du peuple sahraoui à l’autodétermination. Le caucus sahraoui au congrès, constitué des amis du Sahara Occidental à la chambre des représentants, avait appelé en avril 2016 l’ancien Secrétaire d’Etat John Kerry à rester ferme sur l’engagement de la nation américaine envers le peuple sahraoui en s’assurant que le Conseil de sécurité empêche le Maroc de porter atteinte à l’intégrité du processus de paix.

R. I.

Comment (10)

    anonyme
    25 février 2017 - 11 h 48 min

    L’ocupation illégal par le
    L’ocupation illégal par le maroc du Sahara appartenant au seul peuple de la RASD est un coup monter de toutes piece ne idée venant des sionistes des français et des espagnols.




    0



    0
    Kenza
    25 février 2017 - 8 h 51 min

    « Une exposition d’objets
    « Une exposition d’objets archéologiques retrouvés sur le site de fouilles préventives de la Place des martyrs, témoins de deux millénaires d’histoire de la capitale, a été inaugurée, hier mardi au Centre des arts du Palais des raïs, Bastion 23.

    Organisée par le Centre national de recherche en archéologie (Cnra) cette exposition comportant plusieurs objets de poterie, des ustensiles et des sculptures récupérées in situ, vise à «montrer au grand public» l’importance de ces fouilles et les «trésors archéologiques» mis au jour, indique le directeur du Cnra, Farid Ighilahriz. Les vitrines de cette exposition comportent de petits objets, faciles à déplacer, comme des fragments de poterie, des jarres, lampes à huile et chandeliers, des pipes, des vases ou encore des amphores remontant au IIe siècle pour les plus anciens jusqu’à la période berbéro-ottomane. Dans le hall du Bastion 23, le Cnra présente au public des meules à grain, des bases et chapiteaux de colonnes en marbre, des sculptures de décoration de portes ou encore des boulets de catapulte datés entre le XIIIe et le XIXe siècle. Des panneaux renseignant sur les fouilles de la Place des martyrs, les opérations d’archéologies préventives menées par le Cnra et des photographies des vestiges de la mosquée «El- Sayida», (antérieure au XVIe), ainsi que le sol carrelé de «Beyt el Mal» (siège du Trésor public), tous deux rasés en 1832 au début de la colonisation française, sont également exposés. Entamées en 2013 par un groupement constitué du Cnra et de l’Institut national des recherches archéologiques préventives (Inrap, France), ces fouilles ont mis au jour des vestiges archéologiques, qui remontent au IIe siècle pour les plus anciens, sur le site de la station Place des martyrs du métro d’Alger. Des voies dallées romaines, des pavements en mosaïque d’une basilique du Ve siècle et une vaste nécropole byzantine renfermant 71 tombes du VIIe siècle ont été exhumés à la faveur des travaux sur ce site. »
    (…)
    Tout raser, et notamment des sites archéologiques qui, normalement, sont un PATRIMOINE DE L’HUMANITÉ, pour faire croire qu’au début de la colonisation l’Algérie n’était que des marécages et que c’est la France qui a  » fondé l’Algérie » (N’est ce pas Mr Zemmour: https://www.youtube.com/watch?v=pDBbE1YD2-E ) est déjà un CRIME CONTRE L’HUMANITÉ!
    C’est exactement comme aujourd’hui la destruction du patrimoine archéologique de la Syrie ( Palmyre) et de l’Irak par les barbares de Daesh et de l’EI au service des américano-sionistes et d’Israël avec leurs larbins européens ( notamment la France du CRIF) dans leur projet de remodelage du grand Moyen-Orient qui, au final, doit aboutir à la création du grand Israël avec pour capitale Jérusalem dans un contexte de mondialisation où tout sera contrôlé par la finance sioniste des Rothchilds, Rockfeller, Goldman Sachs……




    0



    0
      Kenza
      25 février 2017 - 10 h 21 min

      Excusez-moi pour cette erreur
      Excusez-moi pour cette erreur. Cette intervention été destinée au thème
       » L’avocate algérienne Zohra Mahi corrige le rédacteur en chef du Figaro Magazine »




      0



      0
    HANNIBAL
    25 février 2017 - 7 h 53 min

    Faire l’autruche la tete dans
    Faire l’autruche la tete dans le sable dans cet immensité qu’est le Sahara Occidental derriere des murs de sable pour se proteger
    momo VI l’insolation au postérieur assurée ca va lui raffraichir les méninges se croit au royaume des mirages l’année 2017 commence bien le roitelet peut continuer sur sa lancé a distribuer du phosphate qui ne lui appartient pas seule denrée non périssable avec le kif qu’il exporte quand au poisson il va pourrir sur place les recettes vont se tarir et le mokhrib va faire faillite et lacher ce territoire trop indigeste pour ce royaume de pacotille avec l’ambition qui voit plus grand que son ventre mais si les Americains se manifestent c’est pour le profit pas pour les beaux yeux des Saharaouis mais le mois dernier le département d’Etat a confirmé une fois de plus que l’Administration américaine ne reconnaissait pas la prétendue souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental. !!




    0



    0
    manman1954
    25 février 2017 - 3 h 48 min

    Historiquement, le Sahara
    Historiquement, le Sahara Occidental n’a jamais été un territoire marocain. En effet, la frontière sud du Maroc est matérialisée par l’Oued Noun. Les correspondances échangées entre les Sultans Alaouites et les monarques européens au 17ème, 18ème et 19ème siècle confirment cette frontière. Les différends accords entre les européens et le Royaume Alaouite soulignent précisément que le sultan du Maroc n’est pas responsable de la sécurité des personnes se trouvant au sud de l’oued Noun. De ce fait, le Sultan Chérifien n’est pas souverain sur le territoire de l’actuel Sahara Occidental ou le pays de Saguia-el-Hamra et Oued-Eddahab. Ainsi, par exemple, un naufragé européen échoué sur la côte du Sahara Occidental ne peut pas solliciter l’aide du Royaume Chérifien et son pays ne peut rien reprocher au Sultan Alaouite. Des traités établis entre les monarchies européennes (France, Espagne, Portugal, …) et la monarchie Alaouite précisent la responsabilité ou non du Royaume Chérifien sur les côtes de l’Atlantique. Tout le monde peut consulter le Traité de Marrakech de 1767, le Traité de Meknès de 1799, le Traité de Tanger de 1856, le Traité de Madrid de 1861, etc. … Ces différends traités ont motivé l’avis de la Cour internationale de Justice (CIJ) de La Haye du 16 octobre 1975 qui ne donne aucun droit de souveraineté au Maroc sur le Sahara occidental. L’oued Noun est donc la frontière sud du Maroc, il l’a hérité en 1956. L’oued Noun est également l’unique frontière du Sahara Occidental avec le Maroc.
    De plus comment peut on admettre que le Maroc a pu accepter de partager en 1975 son soi-disant territoire, « le Sahara occidental », avec la Mauritanie ?
    Autre question, pourquoi le Maroc refuse le referendum d’autodétermination au peuple du Sahara Occidental ? La réponse est connue : Les Sahraouis choisiront, à coup sûr, l’indépendance.




    0



    0
    TARZAN
    25 février 2017 - 1 h 10 min

    le sahara occidental occupé
    le sahara occidental occupé illégalement par le maroc depuis la marche verte, est n réalité une manoeuvre française pour attiser le feu au maghreb. j’aimerai bien voir la tête des officiels français quand la guerre éclate au sahara entre le maroc et le polisario qui obligera l’intervention militaire de l’algérie au nom des droits de l’homme et contre le crime contre l’humanité que va commettre le maroc contre ce peuple sahraoui brave et courageux. la france croit que les sahraousi vont accepter d’être des larbins d’un roi et offrir leur pays à des marocains véreux et sans scrupule




    0



    0
    chavez
    25 février 2017 - 0 h 18 min

    @HOURYA

    @HOURYA
    …et fait un tort considérable à cette grande Nation … (sur les décombres des indiens les vrais habitants)
    Depuis quand les exterminateurs du peuple indien vietnamien irakiens et beaucoup d’autres peuples ont ils un coeur tendre
    ça n’augure rien de bon leur entrée fracassante au pays
    Allah youstor




    0



    0
    HOURYA
    24 février 2017 - 20 h 38 min

    Bravo pour la CHAMBRE DES
    Bravo pour la CHAMBRE DES REPRESENTANTS qui représente réellement et dignement le Peuple des U.S.A. Il est regrettable et même grand dommage que l’on ne puisse pas dire autant de l’autre aile du CONGRE des U.S. A. qui elle, représente davantage l’AÏPAC et les lobbyes sionistes et fait un tort considérable à cette grande Nation qui consacre toute son énergie et son pouvoir de décision à la défense exclusive de l’APARTHEID d’israél et sa politique d’extermination du Peuple de Palestine . DIEU, LA MORALE et la sagesse HUMAINE N’AIMENT PAS L’INJUSTICE quels qu’en soient ses auteurs et leurs complices .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.