Une délégation du FFS reçue par le parti socialiste canadien

Le député canadien Alexandre Boulerice. D. R.

Une délégation du FFS, conduite par le secrétaire national chargé des relations internationales du FFS, Madjid Rouar, a été reçue au Canada par le NPD, parti membre de l’Internationale Socialiste, lors d’une visite de travail qui a duré quatre jours, indique un communiqué du FFS rendu public vendredi. 

Le parti canadien était représenté par Alexandre Boulerice, député et membre de la direction du NPD. «Les échanges ont notamment porté sur la coopération entre les deux partis et des sujets d’intérêt de la communauté algérienne établie au Canada», précise le communiqué. Lors de son séjour, le secrétaire national du FFS a eu de nombreuses rencontres avec des membres de la communauté algérienne, «encore sous le choc» de l’attentat terroriste contre la mosquée de Sainte-Foyqui a fait six victimes dont deux citoyens algériens.

Par ailleurs, le secrétaire national a animé une rencontre avec des militants et sympathisants du parti au Canada, dans le cadre de la préparation des prochaines élections législatives. A cette occasion, un comité de campagne Amérique du Nord a été installé.

R. Mahmoudi 

Comment (6)

    MELLO
    28 février 2017 - 16 h 20 min

    Autour de nous, la société se
    Autour de nous, la société se déstructure et se disloque de jour en jour.
    Les femmes et les hommes de ce pays ne savent plus, peut-être ne veulent plus et en tous cas ne peuvent plus, faire de la politique.
    De quelles capacités d’intervention disposons-nous dans la société et dans les institutions?
    Nos appels aux dialogues, nos mises en garde, nos initiatives, nos contrats et nos campagnes politiques ont-ils eu les résultats escomptés?
    Nous avons des ambitions pour le pays et voulons un changement radical et pacifique.
    Nous ne pouvons nous suffire de déconstruire le discours du régime, dévoiler ses manipulations, ses complots et ses mystifications.
    Se préserver, survivre pour survivre n’est pas l’ambition de notre parti ; ce n’est pas une option viable ! Nous sommes des militants, nous restons fidèles à nos engagements primordiaux. Nous ne devons ni capituler, ni abdiquer. Il n’y a pas de fatalité historique et les issues existent.
    Nous avons besoin d’évaluer rigoureusement les capacités d’intervention de notre parti, tant au plan national qu’international pour tracer les chemins du changement.
    Alors que des nations s’imposent sur la scène internationale sous le mot magique de pays émergents. Alors que ces nations, comme l’Inde, le Brésil, la Turquie ou l’Iran viennent disputer aux anciennes puissances coloniales et à l’hyper-puissance américaine le droit de régenter le monde, nous donnons encore l’image de tribus qui se cherchent sans cesse querelle et en appellent à l’arbitrage, voire à la protection, de ceux là mêmes auxquels les nations qui ont relevé les défis de la modernité contestent la conduite du monde.




    0



    0
    Lesocialiste
    25 février 2017 - 11 h 57 min

    Il faut rappeler quand même
    Il faut rappeler quand même que ce parti avait préféré pendant 40 ans les rives du Lac Leman à celles d’El Harrach: après avoir siégé au sein de l’internationale socialiste aux côtés de Shimon Pérès et après avoir participé au conclave (au sens catholique du terme) de Sant’Egidio, son président accoutré de la taguia de Jaballah et posant à côté de Louisa (…), ce parti est bien parti pour perpétuer la ligne qui a toujours été la sienne: le boycott (ana manvotich)




    0



    0
    Rayés El Bahriya
    25 février 2017 - 11 h 34 min

    Est ce que le communisme
    Est ce que le communisme pourrai arriver en Suisse.
    Sûrement pas.
    C’est un si petit pays pour un aussi grand malheur.
    Le socialisme c’est l’une des seules maladies graves qu’on
    N’a pas expérimenté sur les animaux.
    El fahem yefhem




    0



    0
    HomLibre
    25 février 2017 - 10 h 45 min

    @RAK hachak . Je t’avais dit
    @RAK hachak . Je t’avais dit que tu étais qu’un pauvre frustré, dont on exploite à satiété la fibre Anti kabyle. Au fait ne paraphrase pas sidek Mitterrand, RAK Mouakhed. J’aime bien quand tu dis FFS Canal Historique. Drôle d’époque. Moi je citerai un grand ami à Hocine ait Ahmed , en l’occurrence Mr MEHRI, qui disait que la médiocrité avait ses hommes »




    0



    0
      Anonymous
      25 février 2017 - 12 h 37 min

      Non tu n’est n’es pas libre
      Non tu n’est n’es pas libre mais prisonnier de tes fantasmes, de ton esprit étroit et de tes velleités séparatistes. Ce qui alimente la prétendue fibre anti ce sont les comportements des extrémistes de ton genre qui veulent péter plus haut que (…), qui ont la gosse tête et se prennent pour le nombril de l’Algérie. Sans parler de votre propension à verser dans un régionalisme sordide. Personne n’oubliera que ton prophète a pris les armes contre son propre pays pour faire secession. Mais grâce à des valeureux patriotes comme Mohand Oulhadj, Mouloud Kassim et bien d’autres, sa tentative tourna court.




      0



      0
    rak
    25 février 2017 - 8 h 26 min

    Roh ammi roh l’FFS yeshel
    Roh ammi roh l’FFS yeshel youghal dhe la tchi-tchi…. Ki koun’na et ki welina…. Da El Hocine ELLAH IREHMOU a du se retourner mille fois dans sa tombe en voyant que moins d’une année apres sa disparition son bebe politique cheri le FFS Canal historique qui a été a l’avant-garde de toutes les luttes democratiques de l’Algerie independante a été transformé en RHB : Rassemblement Hybride Behloulien et behlawani, une coquille vide sans ame a coup de magouilles, de putchs, d’intrigues, de violation des statuts par une caste de transfuges du FLN/RND et autres srabess, militants de la 25 ieme heure.ils en ont fait un « parti » anthropophage qui sacrifie ses meilleurs enfants, un think tank a l’envers du pouvoir lui permettant de se regenerer et se perpetuer en reniant tout les principes fondamentaux et non negociables qui ont fait ce parti depuis plus de 50 ans. Ainsi donc le neo-ffs/RHB ne sait desormais plus ce qu’est la constituante, ce qu’est thamazight langue nationale et officielle au point de la releguer au statut de decor ou de folklore dans ses communicataions, affiches , meetings… etc si au moins c’était a la faveur de notre arabe algerien bien de chez nous, il ne sait plus ce qu’est le DROIT D’AVOIR DES DROITS au point de faire de la solidarité selective a l’egard entre autre d’un de ces anciens militants el mehgour le DR Fekhar, il ne sait plus ce qu’est la « CHAMBRE D’ENREGISTREMENT » au point de jouer des pieds et des mains afin d’en faire parti, il ne sait plus ce qu’est la force de la communication au point qu’il est incapable de gerer un site internet, un journal en ligne en 2017 et qui sont en maintenance depuis des mois……. Etc…. et la liste est longue…. Werak ya l’FFS du 02 janvier, de ni etat policier ni etat integriste, du qui tue qui, de la denonciation des « chevaliers de l’apocalyse » animateurs vedette de la version Algerienne de la radio des milles collines et des « dobermans » politiques, werak ya l’FFS du boycot actif , de la non compromission et qui ne vend pas son ame au diable….. Quel gachis !!!! tout ca pour ca !




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.