Assassinat d’Ali Tounsi : peine capitale requise contre Chouaïb Oultache

Oultache persiste et signe : «Je ne le l’ai pas tué». D. R.

Chouaïb Oultache risque la peine capitale pour assassinat de l’ex-directeur général de la Sûreté nationale (DGSN), Ali Tounsi. C’est du moins la peine requise par le procureur de la République après un lourd réquisitoire. Il est à souligner que l’accusé, Chouaïb Oultache en l’occurrence, avait réfuté l’accusation d’assassinat d’Ali Tounsi. Chouaïb Oultache avait assuré être un ami proche de Tounsi et qu’il avait juste pointé son arme sur sa main droite pour que la victime «laisse tomber le coupe-papier (qu’)elle tenait et (qu’il) ne l’avait pas tué». «Il était encore vivant lorsque le garde du corps de Tounsi est arrivé», avait-il insisté. Ses avocats ont choisi cette ligne de défense pour tenter de le tirer d’affaire.

Le tribunal criminel près la cour d’Alger qui a fini ce matin d’auditionner les témoins concernés par cette affaire. Parmi les témoins entendus, il y a les ayant-droits de la famille de la victime Ali Tounsi, son directeur de cabinet, Abdelaziz Dahlab, et Abdelmoumen Abd Rabou ancien, chef de sûreté de la wilaya d’Alger.

Le tribunal a également entendu les témoignages des membres de la garde rapprochée et du médecin légiste qui a autopsié la dépouille du défunt Ali Tounsi.

Sonia B.

Comment (13)

    Anonymous
    28 février 2017 - 3 h 47 min

    CETTE AFFAIRE ME SEMBLE UN
    CETTE AFFAIRE ME SEMBLE UN BILLARD A TROIS BANDES . .QUE SEUL L’ACCUSE , LA VICTIME , ET UNE TIERCE PARTIE CONNAISSENT LE MOBILE.




    0



    0
    toztoza
    27 février 2017 - 23 h 02 min

    Rabi yerham tounsi, ravi
    Rabi yerham tounsi, ravi yetlak sraah oultaj.




    0



    0
    DJAMEL
    27 février 2017 - 22 h 17 min

    ON EST CONTENT QUE NOTRE SORT
    ON EST CONTENT QUE NOTRE SORT DE SA TORPEUR … ON SOUHAITE EGALEMNT QUE LE VERIATBLE ASSASSIN DE FEU BOUDIEF AINSI QUE LES COMMANDIAIRES SOIENT JUGES ET PENDUS EUX AUSSI …




    0



    0
    Moh Tziri
    27 février 2017 - 21 h 48 min

    voila ceux sont les gents qui
    voila ceux sont les gents qui devaient protéger les citoyens. Un lache assassinat de la sorte mérite d’être puni
    séverement pour qu’il n’y ai pas de récidive. Un vrai film crimi,il s’arme, il défonse la porte, il déguène il tire et en fin de compte il dit ce n’ai pas moi c’est lui, QUI? .. nous espérons que justice soit faite!!




    0



    0
    Anonymous
    27 février 2017 - 21 h 34 min

    procés bidon, un grand nombre
    procés bidon, un grand nombre de témoins n’étaient pas présents, il y a toujours des zones d’ombre dans cette affaire, en 2 jours ils ont bouclés l’affaire?personnellement je ne suis pas convaincu. ils sont ou les experts?les temoins,le mobile du crime, EN FIN J’AI PAS CONFIANCE EN LA JUSTICE DE CA PAYS.




    0



    0
    Bonois23
    27 février 2017 - 21 h 16 min

    C’est la plus clémente des
    C’est la plus clémente des sentences pour ce voyou et sa pratique mafieuse qui a sali l’image de l’Algérie et qui est dans la même lignée que l’assassinat en direct, de feu BOUDIAF(Allah yarhmou!)




    0



    0
    muhand
    27 février 2017 - 19 h 57 min

    Voilà une justice qui fait la
    Voilà une justice qui fait la honte au pays. (…) Poser les questions qui répondront à la question essentielle,  » est ce la même arme qui a blessé à la main comme le dit l’accusé et qui a tué Tounsi? Combien de balle ont été retrouvées dans le corps de la victime, et puis les douilles elles sont ou?




    0



    0
    Anonymous
    27 février 2017 - 18 h 11 min

    Chez les humains développés,
    Chez les humains développés, on sait faire la différence entre les différents aspects d’un tel dossier. On est capable de faire intervenir des experts balistiques indépendants afin d’avoir des contre expertises afin d’avoir une chance de discerner la vérité par des faits établis et irréfutables. Parfois il suffit de vérifier le calibre des armes utilisées ainsi que l’angle de tir pour découvrir que tout ne s’est pas obligatoirement passé comme on le pense. Et comme la vérité finira toujours par apparaitre, comment seront accueilli ceux qui ont commis une erreur de jugement en supprimant une vie ? Ce n’est pas un meurtrier en série, ni un violeur de femme. Que chacun par ce qu’il écrit et dit sur de tel sujet soit capable de porter même dans l’au delà le poids de ce qu’il engendre. Enfin un dernier point qui me semble important, et pas des moindre, soyons exemplaire car ce genre de dossier déborde obligatoirement sur la scène internationale et il s’agit de l’image de tout notre beau pays.




    0



    0
    Anonymous
    27 février 2017 - 18 h 03 min

    Chez les humains développés,
    Chez les humains développés, on sait faire la différence entre les différents aspects d’un tel dossier. On est capable de faire intervenir des experts balistiques indépendants afin d’avoir des contre expertises afin d’avoir une chance de discerner la vérité par des faits établis et irréfutables. Parfois il suffit de vérifier le calibre des armes utilisées ainsi que l’angle de tir pour découvrir que tout ne s’est pas obligatoirement passé comme on le pense. Et comme la vérité finira toujours par apparaitre, comment seront accueilli ceux qui ont commis une erreur de jugement en supprimant une vie ? Ce n’est pas un meurtrier en série, ni un violeur de femme. Que chacun par ce qu’il écrit et dit sur de tel sujet soit capable de porter même dans l’au delà le poids de ce qu’il engendre. Enfin un dernier point qui me semble important, et pas des moindre, soyons exemplaire car ce genre de dossier déborde obligatoirement sur la scène internationale et il s’agit de l’image de tout notre beau pays.




    0



    0
      Anonymous
      27 février 2017 - 18 h 27 min

      les justiciers et les
      les justiciers et les enquèteurs algériens ne viennent pas; ni de la brousse;ni de la jungle certains sont meme formés dans des grandes écoles internationale;celui qui vole un oeuf vole un boeuf ce monsieur apparemment il avait des intécidents pas assez propre magouilles et détournement; si,c’est vrais pour un colonel c’est trop grave; mais en algérie l’impossible n’a pas de place;le pays des miracles




      0



      0
    Anonymous
    27 février 2017 - 17 h 07 min

    Yakhi chaab yakhi celui qui
    Yakhi chaab yakhi celui qui est derrière est bien protégé




    0



    0
    el wazir
    27 février 2017 - 16 h 47 min

    C’est le minimum auquel s
    C’est le minimum auquel s’attend les algériens, surtout contre un lâche de cette envergure qui a tenté de nier tout de sa responsabilité criminelle digne d’un traître a la solde de services ETRANGERS.




    0



    0
    Anonymous
    27 février 2017 - 16 h 36 min

    il mérite la pendaison;un
    il mérite la pendaison;un criminel c’est un criminel;tue ou corrompre c’est la meme sentence chez les humains développé;




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.