Attentat déjoué de Constantine : une menace terroriste à prendre très au sérieux

Des éléments de la BRI. New Press

L’attentat terroriste qui a ciblé, ce dimanche soir, un commissariat au centre-ville de Constantine, aurait pu provoquer, selon un communiqué de la DGSN, d’«horribles» dégâts s’il n’y avait pas eu la vigilance d’un policier en poste. C’est la preuve que les commanditaires de l’attaque avaient programmé un «coup d’éclat», susceptible de marquer la présence des groupes armés, après une relative accalmie, et se signaler dans le même temps à la nébuleuse internationale de Daech, qui a ordonné des attentats dans le monde entier et qui revendique systématiquement tout acte de nature terroriste. Ce qui prouve, par ailleurs, que le coup était préparé de longue date, c’est que le commissariat de Constantine aurait déjà reçu des menaces, selon nos informations. Il faut aussi rappeler qu’un policier a été assassiné, il y a quelques mois, par des terroristes dans cette même ville de Constantine qui a été, dans les années 1990, le théâtre d’une série d’attentats meurtriers visant des éléments ou des édifices des forces de sécurité.

Le recours à ce type d’attaque peut s’expliquer par les revers successifs essuyés par les groupes armés à travers plusieurs régions du pays, où l’étau se resserre contre eux, grâce à une mobilisation accrue des forces de sécurité. Ce qui les oblige maintenir un degré de vigilance élevé, à concentrer leurs efforts sur le renseignement et à adapter leurs méthodes de lutte au nouveau mode opératoire que semblent adopter des groupes terroristes acculés et prêts à tout.       

Au plan politique, cette brusque survenance d’un attentat-suicide dans notre pays sonne comme une violente alerte à l’adresse de la classe politique qui, dans sa globalité, évacue ou minimise le péril terroriste. A deux mois des élections législatives, les partis sont appelés à intégrer cette nouvelle donne dans leur vision globale, à savoir notamment que la menace terroriste ne s’est pas totalement estompée en Algérie, comme le répètent par complaisance certains acteurs plus soucieux de leur carrière politique. Aussi, cette réalité doit-elle responsabiliser davantage ces acteurs face au terrorisme qui, non seulement met en péril le processus démocratique, déjà fragile, mais, surtout, choisit traditionnellement les échéances électorales pour démontrer ses capacités de nuisance.     

C’est également un désaveu cinglant au discours lénifiant du gouvernement qui, par tactique ou manque de clairvoyance, réduit le danger qui guette le pays aux seules menaces venant du voisinage. Même s’il ne faut pas exclure, dans la conjoncture actuelle, de possibles liens avec les nombreuses cellules activant en Libye, en Tunisie ou au Mali. Car l’implication de ces cellules affiliées à Al-Qaïda ou apparentées à Daech s’est maintes fois manifestée dans des attentats de grande envergure, à l’image de l’attaque contre le complexe gazier de Tiguentourine, le 16 janvier 2013, qui avait fait une quarantaine de morts.  

R. Mahmoudi

Comment (24)

    jughurta
    2 mars 2017 - 1 h 49 min

    Même si le terrorisme revient
    Même si le terrorisme revient, Rachid Nekkaz sera Président InshALLAH… Comprendras qui pourra.




    0



    0
    UN ALGÉRIEN.
    28 février 2017 - 4 h 25 min

    LE NABOT SARKOSY 1er ,
    LE NABOT SARKOSY 1er , CAMERON LA SARDINE , ERDOGAN LA GLUE ET OBAMA L’ESCLAVE AVEC GROS QATAR , ET JUPPÉ DOUBLE FACE , ONT SEMÉ LE TERRORISME WAHABITE ……CE SONT DES CRIMINELS , QUI ONT DETRUIT LA LIBYE ET CRÉE LE TERRORISME . .NOUS SOMMES TOUS CONSTANTINE . .FAUT RASER LES WAHABITES , CES CRANES RASÉ ET NIKAB , KAMIS …DES KHAWARIDJ QUI DISENT ALLAH BOUGE , S’ASSOIT , SI IL LE VEUT !!! , ALLAH EST UNE PERSONNE !!!! . CES WAHABITES SONT FOUS , ASSOCIATEURS ET KHAWARIDJ……DE LA VIENNENT LES TERRORISTES , DU WAHABISME KHAWARIDJ.




    0



    0
    Jean_Boucane
    28 février 2017 - 3 h 44 min

    Construisait des grandes
    Construisait des grandes bibliothèques dans toutes les villes du pays… la question du terrorisme ne se posera même plus!




    0



    0
      m.larbi
      28 février 2017 - 11 h 52 min

      Construisez. Des
      Construisez. Des bibliothèques amélioreront les choses. Peut-être




      0



      0
      Kassaman
      28 février 2017 - 12 h 48 min

      Tout à fait, face à ces
      Tout à fait, face à ces idéologies tout droit sorties de la Jahiliya, la promotion du savoir et de la culture peuvent être un rempart très efficace contres les discours haineux et obscures. Le Wahabisme n’a rien avoir avec l’Islam et il faut que les jeunes générations le comprennent.




      0



      0
    Raïna
    27 février 2017 - 18 h 16 min

    La stabilité et la sécurité
    La stabilité et la sécurité de notre pays passe par la sécurisation de nos frontiéres et par l’éradication de toutes les sectes religieuses et en premier lieu le wahabbisme des Al Saoud.Le chaos s’est installé à nos portes,nous avons une frontiére terrestre avec sept pays qui sont frappés de plein fouet par le terrorisme et/ou par des troubles d’ordre socio-économique.Il faut une lutte implacable et sans merci contre le trafic de drogue,le trafic d’armes,la contrebande,et l’immigration clandestine qui malheureusement soutiennent et contribuent au financement du terrorisme.Nos forces de sécuritè sont sur le pied de guerre et ménent une guerre sans relache contre ces rats,ne lachons pas prise.




    0



    0
    aboustrouf
    27 février 2017 - 14 h 21 min

    Oui mais 1/10eme terrorisme
    Oui mais 1/10eme terrorisme résiduelle te fou tout en l’air.




    0



    0
    Lghoul
    27 février 2017 - 13 h 41 min

    Il est impossible de
    Il est impossible de domestiquer des vipères et des scorpions.
    Alors depuis TRES TRES LONGTEMPS, il fallait couper la tete du reptile salafiste – wahhabite – oui les éliminer tous avant qu’ils éliminent tout le monde. Avec ces monstres il n’y a que eux ou nous – Rien d’autre, la mort ou la vie.
    Feu Boudiaf allait fermer la page de leur histoire mercenaire une bonne fois pour toute.




    0



    0
    Mustapha Kasentini
    27 février 2017 - 12 h 12 min

    Madame la prof d université
    Madame la prof d université aux USA Aicha Benguendouze préconise depuis très longtemps dans ses commentaires sur  » Algeriepatriotique  » d éliminer physiquement les supporters des terro algériens et de se méfier du  » Cheval de Troie  » provenant du moyen orient et même de l Asie musulmane….Bon courage les algériens…ouvrez les yeux. Les gouvernements du moyens orient avec leurs dollars investis en Algérie, ont des idées bien précises dans le domaine politique…Pensez au vieil adage utilisé par les pieds noirs d Algérie de l epoque coloniale … » Dis moi c est qui te l a mis….? Un ami « 




    0



    0
    Hess
    27 février 2017 - 12 h 09 min

    C’est Normal les caisses sont
    C’est Normal les caisses sont vides




    0



    0
    Kassaman
    27 février 2017 - 11 h 37 min

    Nous sommes un peuple
    Nous sommes un peuple valeureux, l’action héroïque de ce policier me rend encore plus fier d’appartenir à cette glorieuse nation. Que ces sangliers et leurs commanditaires sachent une bonne fois pour toute que l’Algérien n’est pas térrorisable!




    0



    0
    mhd dz
    27 février 2017 - 11 h 36 min

    Quand je discute du « 
    Quand je discute du  » terrorisme » avec les gens de mon village à quelques encablures d,el adjiba
    Certains vous répondront les terro ne nous en veulent plus et n,attaque que la police ou l,armée,de temps en temps nous les apercevons passé pas loin par petits groupes….Certains vous répondent… »normal » même après leur avoir suggéré de les dénoncé à la gendarmerie.
    Je trouve qu’il devrait y avoir un rapprochement de la gendarmerie et tous ces petits hameaux.
    Ps:ceux qui nous ont promis l,eau et le gaz qu,on a jamais rien eu et un dispensaire qu,on a eu à la place une mosquée prière de s,abstenir.




    0



    0
    moskosdz
    27 février 2017 - 10 h 17 min

    1000 bravos à ce policier,ce
    1000 bravos à ce policier,ce sanglier de la pègre islamiste qui ne s’intéresse ni à la stabilité politique de son pays,ni à son développement dormira bien au chaud cette nuit.




    0



    0
      mhd dz
      27 février 2017 - 12 h 46 min

      En sans ses 1000 vierges…
      En sans ses 1000 vierges…




      0



      0
    POURQOUI ?
    27 février 2017 - 10 h 16 min

    Pourquoi « La Police »,
    Pourquoi « La Police », pourquoi ???




    0



    0
    Abou Stroff
    27 février 2017 - 9 h 13 min

    le Général M. Lamari (rabbi
    le Général M. Lamari (rabbi yerhmou) a soutenu que l’islamisme a été vaincu militairement. cependant, la vermine islamiste, avec le concours direct ou indirect du pouvoir en place est toujours vivante et active et son discours, avec le concours direct ou indirect que pouvoir en place, progresse, prospère et envahit, sans aucun accroc, tous les pores de la société. question: peut on lutter efficacement contre le terrorisme islamiste et l’annihiler si on permet à sa matrice idéologique de croitre et de devenir le seul et unique référent, du moins, l’idéologie dominante ?




    0



    0
      lehbilla
      27 février 2017 - 9 h 35 min

      Cher Abou Stroff je te salue,
      Cher Abou Stroff je te salue,

      Du coup, tu transfert le problème du terrorisme au problème des législatives. En effet, si l’islamisme a été vaincu militairement, cela sous entend que le terrorisme actuel est résiduel. Mais si la vermine islamiste est toujours vivante avec le pouvoir en place et active avec ou sans le concours du pouvoir en place, elle projette très certainement à prendre place dans la sphère des législateurs. D’où et par conséquent que ce sont les législatives qui sont raisonnablement à prendre sérieux.




      0



      0
        Abou Stroff
        27 février 2017 - 10 h 06 min

        salut mister lehbila! en
        salut mister lehbila! en effet, dans un contexte « normal », les législatives devraient montrer la représentativité de chaque courant ou parti et les partis à connotation religieuse me semblent être les plus en phase avec la mentalité de tubes digestifs ambulants qui dominent au sein de la société algérienne. mais, il y a un mais. le contexte algérien n’est pas un contexte « normal » puisque le « citoyen algérien » n’existe pas alors que les élections sont le moyen de se singulariser du « citoyen » (il n’y a de citoyens que dans une société dont la reproduction repose sur le travail, c »est à dire une société régis par des rapport sociaux capitaliste). moralité de l’histoire :le le pouvoir en place a déjà établi les quotas entre SES partis (fln, rnd, pt, etc.) et SES islamistes (la coalition où trone djaballah et cie). par conséquent, les législatives ne sont que de la poudre aux yeux ‘particulièrement ceux des étrangers)




        0



        0
      m.larbi
      27 février 2017 - 12 h 30 min

      Comment un communiste de ta
      Comment un communiste de ta trempe qui ne jure que par Marx et qui ne veut pas d’islam en Algérie dise (Rabbi yarhamou). Définitivement tu es soit mounafiq (c’est pire qu’un athée) ou tu es mentalement déréglé




      0



      0
        Amnésique
        27 février 2017 - 15 h 19 min

        M. Larbi, apparemment, votre
        M. Larbi, apparemment, votre cerveau n’a jamais servi. Chez nous , quand un Algérien décède, on utilise cette formule. Pour ses actes sur terre, c’est dieu qui s’en chargera. Que dirais-tu , si on appliquait ta sentence à Abassi ou Ali Belhadj à leurs morts. Tu réagiras comment? . Eux qui ont des milliers de morts sur les mains. Serions nous mentalement déréglés comme tu le dis ?.




        0



        0
    lehbilla
    27 février 2017 - 7 h 27 min

    Non, ce n’est pas à prendre
    Non, ce n’est pas à prendre au sérieux, c’est du terrorisme résiduel. C’est les législatives à venir qu’il faudra prendre au sérieux.




    0



    0
      3ÂBLA
      27 février 2017 - 14 h 11 min

      les partis islamistes sont 15
      les partis islamistes sont 15 FOIS PLUS NOMBREUX que les deux FIS et HAMAS d’il y a 20ANS; Donc les partis islamistes, seule matrice et usine à fabriquer le terrorisme et autres DA3ÂCH sont plus puissants et adossés non seulement à la saoudite et son wahhabisme mais à la TURQUIE, à l’ EGYPTE, à la TUNISIE, à la LIBYE, au Maroc, et toujours à la saoudia. MEILLEURE SOLUTION + éradication dans l’oeuf ! = interdiction des partis islamistes, leur dissolution et leur mise hors la loi avant la destruction de l’ Algérie et son retour à DAQIOUS .




      0



      0
      3ÂBLA
      27 février 2017 - 14 h 12 min

      les partis islamistes sont 15
      les partis islamistes sont 15 FOIS PLUS NOMBREUX que les deux FIS et HAMAS d’il y a 20ANS; Donc les partis islamistes, seule matrice et usine à fabriquer le terrorisme et autres DA3ÂCH sont plus puissants et adossés non seulement à la saoudite et son wahhabisme mais à la TURQUIE, à l’ EGYPTE, à la TUNISIE, à la LIBYE, au Maroc, et toujours à la saoudia. MEILLEURE SOLUTION + éradication dans l’oeuf ! = interdiction des partis islamistes, leur dissolution et leur mise hors la loi avant la destruction de l’ Algérie et son retour à DAQIOUS .




      0



      0
      Thifran
      27 février 2017 - 14 h 50 min

      Qu’il soit résiduel ou non le
      Qu’il soit résiduel ou non le terrorisme est toujours à prendre au sérieux, baisser la garde c’est lui donner des facilités pour commettre des attentats. Toute la population doit être sensibilisée contre cette vermine et ne pas hésiter à signaler rapidement tout mouvement suspect dans son entourage. Fermer les yeux est criminel lorsqu’on devine ce qui est en train de se préparer et qu’on ne le signale pas à la gendarmerie, parce que ne vous faites pas d’illusions ces crapules ont été programmées pour tuer aujourd’hui c’est la police qui est visée et demain il peuvent s’en prendre à la population .




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.