Qui veut exploiter politiquement l’affaire de la journaliste algérienne blessée en Irak ?

La journaliste sur son lit d'hôpital. D. R.

La polémique enfle depuis que la journaliste Samira Mouaki, blessée par balle en Irak le 13 février dernier, et se trouvant toujours hospitalisée à Bagdad, a fait une déclaration dans laquelle elle aurait annoncé sa reconversion au chiisme et qu’elle n’aimerait plus revenir au pays. Quelle est la part de vérité et de manipulation dans cette histoire ? Difficile à savoir pour l’instant. Ce qu’on sait c’est que des journalistes algériens ont adressé un appel urgent aux autorités algériennes et irakiennes pour exiger une meilleure prise en charge médicale et psychologique de leur consœur, et interdire tout reportage sur elle, parce qu’ils jugent qu’elle n’a pas toutes ses facultés mentales et que, par conséquent, des personnes «malintentionnées» pourraient exploiter ses propos.  

«La famille de notre consœur, représentée par ses deux frères qui lui ont rendu visite à Bagdad, lit-on dans la lettre-pétition, affirment que la blessure qu’elle a subie lors de sa couverture de la guerre en Irak a dû laisser des séquelles profonde sur sa santé, et des troubles psychologiques manifestes qui lui ôtent toute responsabilité sur certains propos qui lui sont attribués».

Ces journalistes demandent alors expressément l’intervention des autorités irakiennes pour «empêcher toute exploitation» de la journaliste blessée par des personnes, que les auteurs de l’appel de définissent pas, dans des reportages qui alimentent des polémiques publiés dans les réseaux sociaux et dans d’autres, «en totale contradiction avec la loi et la conscience professionnelle». Ils exhortent par la même occasion le corps médical et la famille des journalistes irakiens à agir en urgence pour arrêter cette «mascarade».

Les auteurs de l’appel-pétition accusent implicitement des chiites irakiens de vouloir faire dans la récupération politique, mais il n’est pas à exclure que ces pétitionnaires eux-mêmes cherchent à exploiter l’événement pour attiser cette haine confessionnelle devenu le leitmotiv d’un courant politique qui relaie mécaniquement le discours dominant dans les pays du Golfe, qui eux sont en guerre avec l’Iran qu’ils accusent de visées expansionnistes dans la région.    

Pour rappel, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a déjà démenti, jeudi dernier, les informations alarmistes publiées sur les réseaux sociaux et certains médias électroniques étrangers au sujet de l’état de santé de la journaliste. Il a, par ailleurs, indiqué que les services du ministère des Affaires étrangères étaient en contact permanent avec l’ambassadeur algérien à Bagdad qui lui a rendu visite, à deux reprises, en précisant que l’équipe médicale spécialisée irakienne en charge du suivi de la patiente algérienne était optimiste quant à l’évolution positive de son état de santé.

R. Mahmoudi 

Comment (18)

    samai salim
    1 mars 2017 - 9 h 08 min

    Chia, Sunna, Ouled Kansas,
    Chia, Sunna, Ouled Kansas, Ouled Texas, Juif, Chretien, Musulman, Moussa, Aissa, Hadha contre Hadha, Diviser/Regner; et apres!
    On n´est plus en Jahiliya, j´espere en priant pour qu´on soit en Modernite ou la liberte de conscience est garantie par l´etat Algerien qui est l´Etat de Tout le Monde!

    Comme l´Algerie d´avant 1954 le confirme Dieu et Lincoln avaient raison: « Une maison divisee ne peut tenir debout! »




    0



    0
    SIDI MAKHLOUF
    1 mars 2017 - 7 h 46 min

    On s’en fout de ce qui se
    On s’en fout de ce qui se passe en Iraque ou au moyen Orient.. Qu’ils s’entre tue entre eux,.Nous avons suffisamment de problèmes chez nous,pour nous occuper de ce qui se passe ailleurs.Il faut arréter
    d’envoyer des reporters quamicases dans des pays en guerre, surtout des femmes. La femme Algérienne est beaucoup mieux chez elle.




    0



    0
    Anonymaoui
    1 mars 2017 - 7 h 29 min

    Apparemment cette cabale
    Apparemment cette cabale contre cette innocente victime est le résultat de l’implication directe de la chaîne islamiste echourouk hacha l’aube dans le conflit sunnito-chiite en Irak et en Syrie avec un soutien aux terroristes égyptiens. Cette chaîne militante finira par nuire aux relations de l’Algérie avec ces pays amis et même avec l’Iran si on la laisse faire. Grine doit réagir comme il l’a fait avec des chaînes moins militantes.




    0



    0
    Anonymous
    1 mars 2017 - 5 h 54 min

    A part les cons et les
    A part les cons et les petites merdes personnes bonne guérison




    0



    0
    algerie
    1 mars 2017 - 4 h 10 min

    les agents d’Arabie saoudite
    les agents d’Arabie saoudite et du Qatar en Algérie ce sont eux qui exploitent ca…. c’est très clair !! Chourouk est un journal financé par ces deux pays esclavagistes et conquérants .. c’est pas un journal algérien




    0



    0
    Benhabra brahim
    1 mars 2017 - 3 h 49 min

    الحم للاه qu elle est en vie!
    الحم للاه qu elle est en vie!!…il faut lui souhaiter un prompte retablissement ,surtout moralement.Parceque مسكن d apres ce qu elle a endure,ya de quoi peter les plombs,et meme disjoncter completement.




    0



    0
    salim
    28 février 2017 - 23 h 29 min

    Aux chiites irakiens nous n
    Aux chiites irakiens nous n’avons parlé que du bien de vous, et ce juste pour éviter la polémique et ne pas tomber dans les pièges de la fitna entre musulmans, et surtout vous encourager à récupérer et libérer votre pays de ce terrorisme..
    Si cela s’avère que vous y êtes entant que journalistes ou autres personnes chiites d’Irak ou d’ailleurs derrière cette manipulation, sachez le que vous errez charcuté sans aucune pitié sur nos pages. Ce ne sont pas les éléments et preuves qui manquent. A bon entendeur salut.




    0



    0
    algé[email protected]
    28 février 2017 - 22 h 37 min

    Avant tout je souhaite un
    Avant tout je souhaite un prompt rétablissement à cette journaliste et si elle tient beaucoup à ses origines et son algériennité je lui souhaite aussi de regagner sa famille le plus rapidement possible. —————————————
    Bref, toutes ces chaines à l’image d’echerouk, el nahar et compagnie, me donnent de la nausée, elles ont aucune touche d’algériennité. Je ne sais pas si vous avez remarqué, les journalistes de ces télés poubelles à la mentalité islamiste, leur imitation flagrante dans le langage qui rappelle l’accent des pays moyen oriental, alors que nous algériens nous avons notre propre accent à l’algérienne de la langue arabe qui lui donne du charme, comme nos anciens journalistes du JT de l’ancienne RTA: Ismail Yafsah, Zahia Ben Arouss, Mourade Chebine, Karim Alouani, Benyoucef Benouadia..etc ou les présentatrices télé, comme : Amina, Naima, Leila, Leila, Fatiha, etc, elles avaient du charme, la classe, la langue arabe prononcée avec une touche algérienne. ————————————
    Jetez un coup d’oeil et vous verrez la différence flagrante : https://www.youtube.com/watch?v=1leR5_njN7Y&t=53s https://www.youtube.com/watch?v=lz6o1VPqa_4 https://www.youtube.com/watch?v=REO1g8UUw1g




    0



    0
    abraham
    28 février 2017 - 19 h 46 min

    je ne vois toujours pas l
    je ne vois toujours pas l utilite de ces reportages effectuees par cette dame qui mon avis aurait bien fait de rester dans les studios de cette tele poubelle salafiste que ce maudit pouvoir agremente a notre insu. des chaines comme ca doivent diparaitre de notre champ visuel . la liberte de ce peuple reviendra un jour inchallah et toute cette racacaille qui a confisque notre independance seront pendus haut et court.




    0



    0
    Mansour
    28 février 2017 - 19 h 21 min

    Qui veut exploiter
    Qui veut exploiter politiquement l’affaire de la journaliste algérienne blessée en Irak ? Certainement les gens qui l’ont envoye au front et davaient tres bien ce qu’ils faisaient sur le plan politique , non ?




    0



    0
    RasElHanout
    28 février 2017 - 19 h 19 min

    Mais qu’est ce qu’elle a ete
    Mais qu’est ce qu’elle a ete faire dans ce trou a rat ? N’oublions pas que ce peuple a fait appel aux USA pour tuer comme un mouton Saddam un jour d’Aid El Kebir et que les Salafisto-terroristes de l’Arabie Yahoudite sont en train de tout faire pour dechirer tous les pays qui disent non au Sionisme international.

    Pour moi le premier et seul responsable de ce fiasco qui veut nous ramener cette guerre en Chiite et Salafisme n’est autre que le patron de la tv Echourouk connu pour ses tendances pro Qatari et salafisto-wahabite et donc a envoye des jeunes journalistes non aguerris pour impliquer l’Algerie et surtout son peuple dans cette gueguerre sterile qui ne sert aue Israel




    0



    0
    NES ELGHORBA
    28 février 2017 - 18 h 45 min

    CETTE FEMME COURAGEOUSE ELLE
    CETTE FEMME COURAGEOUSE ELLE ETAIS PROTEGEE PAR DIEU.,PARCEQUE ELLE LA MENTREE AU MONDE QUE EN IRAK YA PAS LA GUERRE ENTRE SOUNA ET CHIITE.. ELMOUTE FIYED RABI…J AIMERAIS BIEN VOUS VOIR EN ALGERIE COME UNE GRANDE GRANDE JOURNALISTE… TAHYA ELDJAZAIR TAHYA ELDJECH TAHYA KHOTI SAMIRA RESPECT




    0



    0
      le clairvoyant.
      28 février 2017 - 22 h 58 min

      Laisse le bon Dieu à sa place
      Laisse le bon Dieu à sa place car il a n’a vraiment marre des gens comme vous.premièrement cette pseudo journalise n’a reçu aucune formation pour couvrir les conflits armés comme les vraies reporters des guerres., les responsables de ce journal méprisable qu’on appel  » El Chorouk  » ce sont eux les responsables de ce qui vient d’arrivé à cette pauvre femme..une enquête judiciaire est requise contre l’employeur de cette pauvre femme dans les brefs délais.




      0



      0
    Kassaman
    28 février 2017 - 18 h 44 min

    Rabbi Icheffiha, [AP: Je
    Rabbi Icheffiha, [AP: Je trouve cette photo impudique]




    0



    0
    Rafideyne
    28 février 2017 - 18 h 08 min

    La chaîne info Echourouk TV
    La chaîne info Echourouk TV passe en boucle un communiqué dans lequel elle précise que parie en mission pour trois mois refusait de rentrer et était déjà en rupture de ban avec son journal avant même sa blessure. Ceci dit on peut se poser la question de savoir, alors que l’Irak se trouve dans cette situation depuis la première guerre du Golfe! c’est-à-dire depuis plus de 20 ans, quel était le besoin et/ou l’urgence des téléspectateurs et des lecteurs algériens pour s’informer du chaos qui ronge ce pays. La faute incombe donc totalement aux responsables de la chaîne qui trouve les fonds nécessaires (où?) pour la prise en charge de cette journaliste pendant 3 mois?




    0



    0
      Sidali
      28 février 2017 - 19 h 26 min

      Tres bonne analyse surtout
      Tres bonne analyse surtout quand on sait d’ou viennent les financements en petro-dollars de cette chaine TV qui a envoye cete jeune et naive journaliste algerienne afin de pousser le peuple algerien tot ou tard de prendre position pour ces feodales monarchies du Golte promotrices du terorisme salafisto-wahabites.




      0



      0
    Anonymous
    28 février 2017 - 17 h 13 min

    Je pense qu’elle a demandé l
    Je pense qu’elle a demandé l’asile à l’Irak que de retourner en Algérie




    0



    0
    Nobody Paris
    28 février 2017 - 16 h 28 min

    Rompre tout lien avec ces
    Rompre tout lien avec ces pays d’aliénés du moyen-orient, devient une nécessité pour la santé mentale des algériens. Faire parti du monde dit ‘Arabe’ est une erreur du passé, vite changeant de cap. L’ALGERIE peut vivre par elle même. On a un pays qui a tant de richesse, choisissons des pays avec qui, l’on peut travailler en paix,et d »égale à égale, sans se prendre la tête.
    La religion c’est une affaire personnelle.

    Salutation à tous.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.