Benflis : «Les Algériennes et les Algériens sont égaux dans la négation de leurs droits»

Pour Benflis, la cause de la femme n'est pas qu'un geste symbolique. New Press

Le président de Talaie El-Houriyet, Ali Benflis, a dressé un tableau noir de la situation des libertés et des droits en Algérie. S’exprimant à l’occasion de la Journée internationale de la femme, Ali Benflis a affirmé que, si elle ne jouit pas de tous ses droits, la femme algérienne subit de la même manière les foudres du pouvoir que l’homme.

En matière de droits, de liberté et de qualité de vie, les Algériennes et les Algériens sont sur un strict pied d’égalité. «Les droits légitimes des Algériennes et des Algériens sont ignorés ou méprisés de la même manière tout comme sont brimées ou réprimées de la même manière les libertés que leur garantissent pourtant la Constitution, les lois de la République et même les engagements internationaux de l’Etat algérien», a affirmé l’ancien chef de gouvernement pour lequel «les Algériennes et les Algériens sont égaux dans la négation de leurs droits politiques qui relèvent d’un monde virtuel mais certainement pas de celui dans lequel ils vivent réellement».

Ali Benflis poursuit son intervention en assurant que «les Algériennes et les Algériens sont égaux dans la négation de leurs droits civiques parce qu’ils partagent la même citoyenneté limitée dont le régime politique en place ne tolère l’exercice que dans le sens qu’il veut,  dans les conditions qu’il lui dicte et pour les seuls bénéfices qu’il escompte en tirer». Il ajoute en affirmant que les femmes sont égales à l’homme «dans la précarité de leurs droits économiques et sociaux qui sont indexés sur la part de la rente que le régime veut bien leur réserver et qui fluctuent au gré de l’évolution de cette rente».

Les droits économiques et sociaux des Algériennes et des Algériens ne sont donc pas des attributs naturels de la citoyenneté mais seulement des variables d’ajustement pour la tranquillité du régime politique en place, estime le président de Talaie El-Houriyet qui considère qu’il n’y a aucune amélioration possible sans la modernisation du système politique. «La modernisation de notre système politique est la condition impérative de tout le reste. Sans la modernisation de notre système politique, il n’y aura pas d’Etat de droit. Sans la modernisation de notre système politique, il n’y aura pas de rénovation économique. Et sans la modernisation de notre système politique, il n’y aura pas de réforme sociale», a-t-il assuré.

Pour lui, la cause de la femme n’est pas un simple geste de circonstance. «Elle n’est pas seulement une date que nous voulons marquer à vos côtés parce que l’action politique d’un parti l’exige par bienséance et par courtoisie. La cause de la femme algérienne est trop grande pour nous, et elle ne peut être réduite, à nos yeux, au domaine de la symbolique», a-t-il souligné.

Sonia Baker

Comment (38)

    Naturel
    10 mars 2017 - 10 h 38 min

    « LIMENE TEHKI ZABOUREK YA
    « LIMENE TEHKI ZABOUREK YA DAOUD  » . Gagner la confiance d’un peuple politiquement amorphe qui s’intéresse qu’aux questions matériels. L’argent a pris le dessus . L’esprit tribal est toujours présent. Peuple malléable et manipulable à souhait. voyez comment le peuple algérien s’est métamorphosé en l’espace de deux décennies. On sait même pas qui nous sommes et d’ou on vient. Où est cette solidarité nationale? Et convaincre qui? N’importe quel algérien quand vous lui parlez de politique vous répond :  » khtini méne poulitique ». Dire, que la politique est taboue. comment voulons-nous améliorer notre quotidien si nous nous intéressons pas aux questions politiques ? L’anomalie, il faut la chercher en nous. Nous sommes complices de cette catastrophe nationale. c’est une trahison collective envers nos martyrs.




    0



    0
    le lynx
    9 mars 2017 - 17 h 18 min

    tout se que je souhaite c’est
    tout se que je souhaite c’est que vous quittiez ce monde pouvoir connaître pouvoir qui vous a aveuglé; et qui continue a vous hanter. votre profile ne correspond pas du tout a se qu’il faut come courage et sincérité




    0



    0
    AVIS
    9 mars 2017 - 15 h 28 min

    des nombreux nouveaux
    des nombreux nouveaux algériens naturalisé récemment par le pouvoir en place inonde les réseaux sociaux pour faire de la propagande a leurs tuteurs;ils ont un accent marocain;ils puent du hashich;ils sont munis de brosses en soie;et se comportent comme des rats affamé;surtout pas rentrer dans leurs jeux manque de politesse;très mal éduqués;comme des chiens sans maitre;




    0



    0
    Yougharithen
    9 mars 2017 - 9 h 01 min

    Je ne sais pas pourquoi mais
    Je ne sais pas pourquoi mais ce personnage « Benflis » ne m’a jamais inspiré confiance !




    0



    0
      civile
      9 mars 2017 - 13 h 51 min

      Même si un prophète venait à
      Même si un prophète venait à vous il vous inspirerait pas confiance. la personne qui vous inspirerait confiance doit s’appeler Francois , Tom, Claude ou nicolas. on a vu comment avec vos préjugés vous avez traité feu Hocine Ait Ahmed.




      0



      0
        Anonymous
        10 mars 2017 - 4 h 35 min

        La confiance se gagne
        La confiance se gagne Monsieur, si Benflis n’a pas su gagner la confiance du peuple, s’est qu’il a des lacunes quelques part, c’est à lui de convaincre.
        Une bonne journée à vous




        0



        0
          Anonymous
          10 mars 2017 - 9 h 54 min

          @Anonymous : » LIMENE TEHKI
          @Anonymous : » LIMENE TEHKI ZABOUREK YA DAOUD  » . Gagner la confiance d’un peuple politiquement amorphe qui s’intéresse qu’aux questions matériels. L’argent a pris le dessus . L’esprit tribale est toujours présent. Peuple malléable et manipulable à souhait. voyez comment le peuple algérien s’est métamorphosé en l’espace de deux décennies. On sait même pas qui nous sommes et d’ou on vient. Où est cette solidarité nationale? Et convaincre qui? N’importe quel algérien quand vous lui parlez de politique vous répond :  » khtini méne poulitique ». Dire, que la politique est taboue. comment voulons-nous améliorer notre quotidien si nous nous intéressons pas aux questions politiques ? Cher Monsieur, l’anomalie, il faut la chercher en nous. Nous sommes complices de cette catastrophe nationale. c’est une trahison collective envers nos martyrs.




          0



          0
    Anonymous
    9 mars 2017 - 8 h 13 min

    Monsieur Benflis vous êtes
    Monsieur Benflis vous êtes fatigué, vos discours nous les connaissons et ils ne font pas avancer les choses cessez de vous accrocher




    0



    0
      civile
      9 mars 2017 - 14 h 05 min

      Parce que vous, vous faites
      Parce que vous, vous faites avancer les choses. vous êtes là à vous lamenter . ce sont vos commentaires stériles qui nous fatiguent. c’est ce que vous savez faire. Franchement, avez vous lu tous ces discours, et dans quoi ses discours n’avancent pas les choses. nous avons perdu assez de temps comme ça. politiquement êtes vous engagé? Quel est votre apport pour faire avancer les choses?




      0



      0
    mohamed
    9 mars 2017 - 7 h 32 min

    Mr Benflis tout ce que vous
    Mr Benflis tout ce que vous dites et proposez pourquoi ne l’avez vous pas fait quand vous étiez 1er ministre , vous n’avez pas encore mangé le …..dessert .




    0



    0
      cactus
      9 mars 2017 - 8 h 24 min

      Voici un commentaire qui
      Voici un commentaire qui reflète l’état d’esprit de certains algériens depuis la nuit des temps: DES ACCUSATIONS ARBITRAIRES. YA SI Mohamed IL FAUT AVANCER. Au fait , ayez au moins du respect à votre pseudonyme . écrivez-le avec une majuscule.




      0



      0
    Anonymous
    9 mars 2017 - 0 h 40 min

    Je n’ai rien contre ce fils
    Je n’ai rien contre ce fils de Chahid, mais son passé au service de Boutef me dérange!!
    Un dicton bien de chez nous : « Annar t’khli r’med » le feu engendre des cendres.
    A Bon entendeur salut




    0



    0
      cactus
      9 mars 2017 - 7 h 00 min

      @ Anonymous : quelque part ,
      @ Anonymous : quelque part , vous aussi n’étant pas au pouvoir vous avez profité des largesses de Boutef . M. Benflis aurait pu rester au pouvoir et serait un successeur potentiel de Boutef, mais wlid al asl ne fait pas la courbette . Benflis n’a pas cautionné la dérive du pouvoir et il l’a fait savoir tôt.




      0



      0
        Anonymous
        9 mars 2017 - 9 h 29 min

        Vous vous trompez royalement
        Vous vous trompez royalement Monsieur, je n’ai jamais pris un seul douro de mon pays, j’ai quitté l’Algérie bien avant l’arrivée de ton Boutef, quant à Benflis jusqu’à preuve de contraire il n’a jamais démissionné donc il a bien participé malgré lui à ce massacre. Benbitour par contre a démissionné!!! Cherchez l’erreur ?!

        Arrêtez de porter des jugement sur vos compatriotes, argumentez plutôt objectivement cher Monsieur.
        Bien cordialement




        0



        0
          Rascasse
          9 mars 2017 - 10 h 33 min

          Merci , faut pas perdre
          Merci , faut pas perdre espoir devant ces Stockholmiens autoflagelleurs masochistes




          0



          0
          cactus
          9 mars 2017 - 13 h 44 min

          Oui, Benflis a été limogé par
          Oui, Benflis a été limogé par Boutef. ça je vous l’accorde. mais pourquoi? parce que Benflis a tenu tète à Boutef sur pas mal de dérives( loi sur les hydrocarbures et notamment l’indépendance de la justice ).
          Au départ, donc en 1999, Boutef et Benflis se sont entendus sur un projet de société tel que souhaité par une majorité d’algérien. c’était un programme ambitieux. mais après l’intronisation de Boutef comme président, ce dernier a dévié de la ligne tracée dans ce projet et c’est a partir de ce moment là que des divergences sont apparues entre les deux hommes. Benflis a tenu tète en voulant pas démissionner. ce n’est pas un lâche. vous évoquiez benbitour qui est une personne respectable. sa démission est sa manière de concevoir les choses mais face à la dérive de Boutef je préfère l’attitude de Benflis..quand au jugement que je porte sur mes compatriotes faut bien parler de constat . Smaa erai liybekik. « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ». cordialement.




          0



          0
          Anonymous
          9 mars 2017 - 18 h 41 min

          Bonsoir Cactus

          Bonsoir Cactus
          « Un peuple qui élit des corrompus, des renégats, des imposteurs, des voleurs et des traîtres n’est pas victime, il est complice ».Dixit
          Pauvre peuple que nous sommes, on n’a jamais élu personne à ma connaissance, cela depuis 1962
          Comme je l’ai déjà dit, je n’ai rien rien contre la personne de Benflis, je connais pas cette personne,je ne crois cependant pas a sa sincérité politique, cela c’est mon opinion, je suis pour que ces gens laissent la place à la jeune génération, mieux formée pour gérer les affaires du pays.
          L’Homme providentiel je n’y crois absolument pas,
          « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire ».Dixit Voltaire
          Passez une bonne soirée




          0



          0
    Anonymous
    8 mars 2017 - 22 h 35 min

    Encore une fois Benflis fait
    Encore une fois Benflis fait mouche et vise juste avec courage…Bravo à toi Si Ali et un grand merci à AP et El watan Liberté etc…Qui relaient sans cesse les propos de Benflis pour nous les porter à connaissance au grand dam des pro clan de bouteflika qui vont pas tarder à rappliquer avec leur fameux accent marocain importé du pays d’où ils sont originaires et avec lequel ils partagent 90% caractéristiques culturelles ainsi que la mentalité du culte de la personnalité avec une bêtise et une stupidité sans égal….

    Nous ne sommes pas des marocains nous refusons le système makhzenique qu’on veut nous imposer !

    Le peuple algerien et l’Algérie sont au-dessus de bouteflika sa famille et sa tribu !!!

    Ni za3im ni tuteur ! L’Algérie des chouhadas avant tout!
    Tfouhhhh sur cette sale race de marocains qui veulent nous dénaturer !!




    0



    0
    jughurta
    8 mars 2017 - 21 h 12 min

    Cet homme n’ est aimé que des
    Cet homme n’ est aimé que des chaouis, nous les Kabyles et autre, nous le détéstons profondément. Plus aucun chaoui au pouvoir dans aucun domaine, fini pour eux, ce sont des hassad haineux profond. Nous savons qui sont ces proches et nous savons pourquoi ils en font sa publicité ici. La haine contre le pervers, la signature des montagnes au beau sourire Kabyle.




    0



    0
      Anonymous
      8 mars 2017 - 21 h 46 min

      Je suis kabyle et de bejaia..
      Je suis kabyle et de bejaia…Ce que tu dis est juste faux…Aucuns kabyles que je connais ne parlent comme tu le fais…Ce genre de discours je l’ai toujours entendu de la bouche d algériens de papiers aux origines marocaines de l’extrême ouest…D’ailleurs tu viens de là bas…C’est tellement évident…
      Tout cela pour dire que tu ne fais que défendre d’autres Marocains au pouvoir en Algérie et que kabyles et chaouis détestent à juste titre.

      Tu es démasqué. Je mets une pièce sur nedroma ou ghazaouet te concernant avec une ascendance marocaine pure jus.

      C’est pas vous qui défendez le pays au sein de L ANP…On sait tous qui vous êtes depuis longtemps…




      0



      0
      RABEH
      8 mars 2017 - 22 h 50 min

      @ jughurta espece d
      @ jughurta espece d imposteur … va jouer avec les gosses de ton age … pauvre c… les algeriens sont plus matures que toi pour te croire ….




      0



      0
        TOLGA-ZAÂTCHA
        9 mars 2017 - 5 h 13 min

        NE T’INQUIÈTE MON FRÈRE RABEH
        NE T’INQUIÈTE MON FRÈRE RABEH ! C’EST JUSTE UN ESCLAVE …. DU MAKHNEZ QUI ESSAYE DE SEMER LA DISCORDE ENTRE NOUS : LES ALGÉRIENS ! MALHEUREUSEMENT POUR LUI ET POUR TOUS LES AUTRES….. ÇA NE PREND PAS. IL EST DÉMASQUÉ CE REJETON DE BATARD DU SIONISME. IL NE SAIT PAS QUE PLUS RIEN, DÉSORMAIS, NE PEUT SÉPARER LES ALGÉRIENS ENTRE EUX. NOUS SOMMES UNIS COMME LES DOIGTS D’UNE SEULE MAIN AD VITAM AETERNAM. KHAWA ! KHAWA ! MA T’FAREQNA HATTA AÂDAWA…..!!!!! DU NORD AU SUD ET DE L’EST A L’OUEST….. TOUS UNIS COMME DE VRAIS FRÈRES POUR L’ÉTERNITÉ !!!!!!!!!!!




        0



        0
      Anonymous
      9 mars 2017 - 8 h 55 min

      Parle pour toi. J´aime les
      Parle pour toi. J´aime les chaouis, leurs nerfs d´acier et leur rigueur. Dans ma famille, les chaouis sont très estimés. Signé un kabyle.




      0



      0
      Anonymous
      9 mars 2017 - 17 h 36 min

      Tu n´es pas kabyle. tu n’es
      Tu n´es pas kabyle. tu n’es pas Algérien. que vive nos frères Chaouis.




      0



      0
      Anonymous
      9 mars 2017 - 18 h 21 min

      Bou farghan, tu es vide, tes
      Bou farghan, tu es vide, tes mots sont pure vanite. Les Chaouis sont des Algeriens pure souche min sess le rass, tu n´es pas algerien, encore moins kabyle. Surement un agent perturbateur venu de la part d´une bacterie politicienne. Nous sommes Algeriens et rien ne viendra enlever ceci, nous sommes des Algeriens de souche, de sang, d´histoire, de coeur et de conviction inebranlable.




      0



      0
    ZINOU
    8 mars 2017 - 20 h 47 min

    Et ces poches sous les yeux,
    Et ces poches sous les yeux, ya Monsieur l’ex-premier ministre ?




    0



    0
    5colonne
    8 mars 2017 - 20 h 19 min

    MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS,
    MIEUX VAUT TARD QUE JAMAIS, QU’IL DENONCE A VOIX HAUTE QUI DIRIGE L’ALGERIE???IL. SAIS BEAUCOUP CHOSE ,JUSTE DU COURAGE MONSIEUR BENFILS C’EST VITAL POUR LE PAYS




    0



    0
    Rascasse
    8 mars 2017 - 19 h 39 min

    Louken ma naarefekche ya
    Louken ma naarefekche ya kheroub bladi nkoul alik banane barisse : sil n’est pas lièvre il rend service autrement, je plaint les gens honnêtes et sincères qui adhèrent à son cinéma ( délire )




    0



    0
      cactus
      9 mars 2017 - 7 h 19 min

      @ Rascasse : je suis honnête
      @ Rascasse : je suis honnête et sincère et j’adhère à son projet de société. si vous prétendez connaitre LEKHROUB TAA BLADEK donne nous sa consistance. n’accusez pas les gens gratuitement . votre attitude s’appelle de la fuite en avant. assumez et engagez-vous au lieu de tournoyer dans la critique inutile.




      0



      0
        Rascasse
        9 mars 2017 - 10 h 40 min

        Il a été démis il n’a pas
        Il a été démis il n’a pas démissionné, il est manipulé pour faire parti du décor de la démocratie de façade, il a participé à la grande zerda qui a fait venir le grand gourou, il participait aux spectacles des danseuses de ventre ramenées par Khalifa et j’ai pas envie de continuer ça me donne la nausée de voir que ce monsieur insulte notre mémoire et notre intelligence, je comprends votre desaroi …




        0



        0
    FELLAG
    8 mars 2017 - 18 h 30 min

    merci;monsieur benflis il
    merci;monsieur benflis il fallait dire ça avant; quand vous étiez ou pouvoir;que recherchez-vous au juste reconquiérir les coeurs brisé des algériennes et les algériens; c’est trop tard le mal et fait et vous etes tous coupable de la situation qui traverse l’algérie a ce moment;vous etes avocat de profession dite nous comment l’algérie est devenue championne du monde toute catégorie de la corruption et l’injustice;certainement dus abus d’autorité de nos dirigeants;qu’ils pensent la nation leurs appartienne,c’est une propriété privée,c’est le défaut des arabos-musulmans; existent-ils un algérien intègre?personnellement je ne le crois pas;bonne chasse monsieur benflis




    0



    0
      civile
      8 mars 2017 - 19 h 57 min

      @ FELLAG : vous êtes dans la
      @ FELLAG : vous êtes dans la négation de l’autre. vous détestez tout le monde. Pourquoi à chaque fois qu’un homme intègre et nationaliste se présente à vous avec un vrai projet de société vous lui tournez le dos? Non , le peuple algérien n’est pas une victime brisée. il est complice et doit prendre ses responsabilités avant qu’il ne soit trop tard.




      0



      0
        FELLAG
        9 mars 2017 - 5 h 16 min

        CIVILE.@soyons honnète et
        CIVILE.@soyons honnète et dire un chat; un chat;je ne fais pas confiance a ceux qui ont déja eux de responsabilités;c’est mon propre avis il sont tous contaminé;mais je tiens a félicité monsieur benflis d’avoir refusé la forte récompense pour participé au carnaval d’ouajda; il ne faut un sang jeune et compétent il se rendre compte de l’état actuel de notre nation;une nation corrompus n’avancera jamais; une nation sans justice ce n’est pas une nation c’est une jungle;l’ami pour te faire plaisir je ne participerais au carnaval du 04 mai prochain




        0



        0
    co5
    8 mars 2017 - 18 h 24 min

    « Sans la modernisation de
    « Sans la modernisation de notre système politique….. » il n’est pas cette modernité puisqu’il appartient au passé.alors ? place aux générations de 1980 et +




    0



    0
      civile
      8 mars 2017 - 19 h 42 min

      co5  » place aux générations
      co5  » place aux générations de 1980 et + ». avec vos coupes de cheveux et vos pantalons slim sous les fefesses vous comptez faire quelque chose. changez d’abord votre look et votre garde robe et on reparlera.




      0



      0
        co5
        8 mars 2017 - 22 h 05 min

        mettre dehors les revenants
        mettre dehors les revenants du koursi . la garde robe c’est pour le larbin de service




        0



        0
          civile
          9 mars 2017 - 8 h 43 min

          Connaissez-vous cette chanson
          Connaissez-vous cette chanson de notre illustre poète Ait Menguelet : ATESS ATESS MAZAL LHAH MACHI IKHETCHI IDISSAH WAWAL . AWINE IGMI HEMLENE YIDHESS GUETHMOURTHENEGH DHATHAFEM….une traduction sur le net est disponible




          0



          0
    Riadh
    8 mars 2017 - 17 h 48 min

    Un constat sans concession.
    Un constat sans concession. Clair, net et objectif. Il identifie l’origine des maux dont souffrent les citoyennes et les citoyens et qui a pour nom: le régime actuel qui mène le pays Dieu seul sait ou. Bravo M. Benflis. Pourvu que la classe politique, notamment l’opposition entende votre cri de cœur et se mobilise pour sauver le pays et non pas pour récolter les miettes de pouvoir fictif que le régime offre a ses clients a travers le simulacre électoral prochain..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.