Grine : «Les législatives seront un test pour les médias»

Hamid Grine. New Press

Les élections législatives du 4 mai prochain seront une «sorte de test» pour les médias algériens en matière de respect des règles de l’éthique et de la déontologie dans l’exercice du droit de la liberté d’expression, a soutenu, lundi à Alger, le ministre de la Communication, Hamid Grine.

«Ces élections seront une sorte de test de la liberté d’expression et de professionnalisme. On va voir si cette liberté d’expression inclut l’éthique et la déontologie», a-t-il déclaré lors d’un point de presse animé en marge d’un séminaire de formation sur le journalisme et les réseaux sociaux. Pour le ministre, la  liberté d’expression passe par «le respect de l’autre» à travers «des limites éthiques, déontologiques et professionnelles», relevant que «si on va vers une presse d’attaque et d’injure, la liberté d’expression n’est pas respectée». Le ministre a soutenu, dans ce sillage, que l’Algérie avait une presse «professionnelle et exigeante», qui veut toujours aller au «fond des choses», ajoutant que la liberté d’expression est consacrée dans la Constitution et sur le terrain.

Il a relevé que depuis 2014, avec le cycle de formations initié par son département, son secteur a enregistré «moins de laxisme» et «un plus d’exigence», ajoutant que l’Algérie était prête à accueillir plus de 1 000 journalistes étrangers, à condition d’être dans «l’exactitude».

Interrogé sur le message à adresser aux chaînes TV non accréditées en prévision des prochaines législatives, le ministre a précisé que «si on les rencontre et on le fera, on leur délivrera le même message : rigueur et exactitude dans le traitement de l’information et en tant que membre du gouvernement nous sommes contre l’abstention». «C’est juste des règles d’éthique et de déontologie, pas d’atteinte aux personnes, de diffamation, d’injures, de manipulation, c’est important d’aller vers une presse éthique et déontologique et j’ai bon espoir lors de ces élections», a-t-il assuré.

Interrogé sur l’accréditation de nouvelles chaînes, Grine a indiqué que le gouvernement ne pouvait pas aller au-delà de 11 chaînes (sur les 55 environ existantes), précisant, dans ce cadre, qu’il ne restera que les «professionnelles et répondant aux cahiers des charge». Grine a relevé que l’Algérie avait une «presse responsable et consciente», ajoutant ne pas observer de «dépassements», notamment dans les chaînes de télévision, car «je les regarde toutes».

Questionné, par ailleurs, sur l’autorisation de création de radios privées, Grine a rétorqué que cela se ferait probablement dans deux ans.

R. N. 

Comment (12)

    MELLO
    14 mars 2017 - 15 h 02 min

    Selon Hamid Grine: Les
    Selon Hamid Grine: Les élections législatives du 4 mai prochain seront une «sorte de test» pour les médias algériens en matière de respect des règles de l’éthique et de la déontologie dans l’exercice du droit de la liberté d’expression » Belle, très belle déclaration , comme à l’accoutumer pour ce ministre dont la com. reste un terrain fétiche. Quant à la réalité, M. GRINE , l’ignore car les règles de l’éthique et de la déontologie sont antinomiques:
    – La déontologie désigne l’ensemble des devoirs et des obligations imposés aux membres d’un ordre; Une autorité est chargée de les faire respecter et d’imposer des sanctions en cas de dérogation.
    – L’éthique, au contraire, invite le professionnel à réfléchir sur les valeurs qui motivent son action et à choisir, sur cette base, la conduite la plus appropriée.
    C’est purement et simplement: la carotte et le bâton.




    0



    0
    Mindjibalina
    14 mars 2017 - 10 h 57 min

    Il faut oser! Vous savez quoi
    Il faut oser! Vous savez quoi Monsieur le ministre de la désinformation ce que vous dites là c’est de l’hyper-violence. Ça vous rappelle quelque chose ?




    0



    0
    Anonymous
    14 mars 2017 - 10 h 18 min

    Mr Grine doit s’occuper d
    Mr Grine doit s’occuper d’abord de la presse saoudienne , qatarienne et des frères musulmans égyptiens en Algérie comme Chorouk et les chaines wahabistes qui font la propagande de ces puissances étrangères sur notre territoire et imposent leurs thématiques de division , de Fitna et de guerre civile .. Quant aux algériens c’est à dire aux berbères , on se chamaillent , on se bagarrent mais on finit toujours par s’entendre et s’arranger entre algériens et entre citoyens , pouvoir ou opposition , peuple ou dirigeants , honnêtes gens et corrompus … sur l’Essentiel et dans les jours durs : la paix civile nationale , l’unité nationale , l’état national , l’ANP et la Nation Algérienne .. Grine et son gouvernement doivent choisir leur camp , les élections ne sont pas le problème , c’est la stratégie le vrai problème




    0



    0
    No Boutef
    14 mars 2017 - 8 h 43 min

    Grine a dêja passer le test à
    Grine a dêja passer le test à Orly,il est le seul Ministre à avoir accepter de baisser son pantalon pour la fouille,voila la qualité de Ministres recrutée par Fakhamatou.




    0



    0
    Izak
    14 mars 2017 - 7 h 09 min

    Mr le ministre, dites-le
    Mr le ministre, dites-le directement… A ce que tu penses !! Un test d’allégeance et de fidélité aveugle au pouvoir « ne pas dénoncer la fraude habituelle »




    0



    0
    MOMO
    13 mars 2017 - 19 h 45 min

    heureusement que nous avons
    heureusement que nous avons le journal el moudjahid qui nous informe




    0



    0
    5colonne
    13 mars 2017 - 18 h 52 min

    Tiens voila l’homme de rabah
    Tiens voila l’homme de rabah qui nous dit faut pas dénoncer les fraudes, la corruption institualisé sinon vous êtes hors la loi




    0



    0
    Anonymous
    13 mars 2017 - 18 h 40 min

    DES MEDIAS DANS UNE
    DES MEDIAS DANS UNE REPUBLIQUE BANANIERE. C’EST NOUVEAU SA VIEN DE SORTIR.IL FAUT CROIRE AUX PAROLES DES CHARLATANS DU SOUK EL HARRACH.PAUVRE NATION DIRIGE PAR DES CORROMPUS NI FOI NI LOI




    0



    0
    Anti Chitta
    13 mars 2017 - 18 h 12 min

    Grine : «Les législatives
    Grine : «Les législatives seront un test pour les médias» IL FAUT PRÉCISER DANS QUEL SENS, celui du tout va bien madame la marquise(ici c’est fakhamatouhou) ou bien celui de fermer vos gu……




    0



    0
    ANISSA
    13 mars 2017 - 17 h 49 min

    Tais-toi ! ET RETOURNE DANS
    Tais-toi ! ET RETOURNE DANS TON PAYS SALE « marochien » ! UN VRAI ALGÉRIEN, PURE ET DURE NE SE LAISSE JAMAIS DESHABILLER PAR DES FONCTIONNAIRES FRANÇAIS A L’AÉROPORT D’ORLY. QUE LA HONTE S’ABATTE SUR VOUS ET SUR VOTRE FAMILLE. VOUS NOUS AVEZ DÉSHONORÉS !!! VOUS AVEZ DÉSHONORÉ L’ALGÉRIE ET SES CHOUHADAS……




    0



    0
    Thidhet
    13 mars 2017 - 16 h 50 min

    Les médias algériens ont déjà
    Les médias algériens ont déjà eu plusieurs tests, surtout les médias arabophones. Résultat: bonnet d’âne.




    0



    0
    RABEH
    13 mars 2017 - 16 h 41 min

    ATTENTION C EST UNE MISE EN
    ATTENTION C EST UNE MISE EN GARDE D UN REGIME EN PLEINE DELIQUESCENNCE CONTRE LES MEDIAS ..




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.