Législatives : Nordine Aït Hamouda explique sa candidature «indépendante»

Nordine Aït Hamouda. New Press

Le fils du colonel Amirouche, Nordine Aït Hamouda, explique son engagement dans la compétition électorale du 4 mai prochain à travers la constitution d’une liste indépendante à Tizi-Ouzou par les ratés du système de la délégation via les partis. Dans un message adressé à l’opinion, Nordine Aït Hamouda, membre fondateur du RCD, duquel il a été exclu en janvier dernier, affirme avoir choisi «une liste non partisane, appelée Alternative citoyenne, ouverte à l’ensemble de la société civile parce que, en plus des ratés de la démarche classique, le système de délégation via les partis est peu à peu réévalué à la baisse dans le monde entier». «Nous ne pouvons être en reste. L’acteur citoyen est au cœur du combat démocratique. Nous voulons l’incarner avec la force de la conviction», a-t-il assuré.

Nordine Aït Hamouda, qui a déjà fait plusieurs mandats à l’APN, dit que cette liste électorale veut porter «le message de la nouvelle République, antidote à l’éclatement de l’Etat-nation pour lequel des centaines de milliers de vies se sont sacrifiées». «La Kabylie ne peut être mise à l’index pour ses idées novatrices et généreuses. Bien au contraire ! Elle a conjugué avec fierté le patriotisme, elle a porté dans la douleur l’idée démocratique, elle est prête dans l’enthousiasme à fédérer les Algériens autour de l’idée d’une refondation nationale qui mettra fin à l’Etat jacobin hérité du colonialisme», a souligne Aït Hamouda, qui assure son engagement à se battre «avec force pour cela». «Je ne ménagerai aucun effort afin d’introduire une proposition de loi dans ce sens. Etre député indépendant ne sera pas un handicap, car il faut rassembler autour d’idées sans exclusive», a-t-il soutenu, considérant que les prochaines élections législatives se situent à un moment charnière de notre vie politique sans être encore un tournant décisif.

Pour lui, la génération du mouvement national, qui signe encore sa prééminence politique au sommet de l’Etat, va tirer sa révérence. «Certes, cette génération n’est pas la mienne en termes chronologiques, mais je suis un enfant de la guerre et fils d’un héros de la lutte de libération nationale et, par conséquent, l’histoire de cette geste est aussi directement la mienne. Quant à moi, j’appartiens à la génération d’après, celle qui a incarné les droits de l’Homme, le combat identitaire, la démocratie et toute la panoplie liée à cette idéologie, en résonance au message démocratique et social que l’Etat national souverain a porté au firmament de ses promesses explicites», a-t-il poursuivi, tout en estimant que le souffle de Novembre et de la Soummam ne s’est pas encore éteint et qu’il «irrigue les consciences et la mémoire».

«Nous avons, a-t-il ajouté, le devoir impératif de porter témoignage de cet événement considérable pour ouvrir les perspectives au futur pour un avenir meilleur.» «Cette combinaison patriotique et démocratique que je revendique a été et demeure ma trajectoire et mon ambition», a-t-il martelé, lui qui dit défendre l’égalité des droits, parce qu’avec la liberté, l’égalité est le deuxième pilier de la démocratie. Nordine Aït Hamouda a relevé également la nécessité de se mobiliser pour faire face à «l’émergence d’une nouvelle pensée misogyne portée par un conservatisme sans précédent qui veut briser nos traditions et annihiler notre être et notre âme».

Par sa liste Alternative citoyenne, le fils du colonel Amirouche dit avoir l’ambition «d’être au service de la société en combinant les missions dévolues aux députés : législateur, contrôleur de l’action du gouvernement et intermédiaire entre la société et l’administration en portant la voix des plus démunis». «Le moteur de notre action est de bien représenter notre wilaya et, au-delà, la région dans sa vocation à s’intégrer dans le tissu économique national», a-t-il soutenu. La candidature de Nordine Aït Hamouda à travers une liste indépendante à Tizi-Ouzou risque de faire mal à son ex-parti, le RCD. Fils d’un héros de la révolution, Nordine Aït Hamouda jouit d’une aura qu’il a pu avoir grâce notamment à son audace politique et ses interventions musclées et très critiques à l’Assemblée populaire nationale.

Sonia Baker

Comment (24)

    moh talma
    19 mars 2017 - 14 h 09 min

    Je n’ai jamais connu d’autres
    Je n’ai jamais connu d’autres noms de députés à part Ait Hamouda …… et un autre quand j’étais jeune celui qu’on surnommait  » l’enfant terrible du FLN » AEK qque chose !!!, et enfin Spécifique…….. parce qu’ils ont parlé et dénoncé.

    Anonymous
    14 mars 2017 - 7 h 47 min

    A qui veut plaire ce Nordine
    A qui veut plaire ce Nordine en voulant minimiser le nombre de Chouhada du million et demi a quelque milliers? Et il l’a répété dans sa déclaration de candidature. Maaza walou taret!

      Amnagh
      14 mars 2017 - 14 h 20 min

      Il y a très peu d’hommes
      Il y a très peu d’hommes politiques à avoir le courage de Noureddine Ait Hamouda, digne fils du colonel Amirouche.
      J’ai un profond respect pour cet homme qui dit tout haut ce que tout le monde ,ou presque, pense tout bas (ses interventions à l’APN l’attestent).Mais quand-il dit que la Kabylie « …elle est prête dans l’enthousiasme à fédérer les Algériens autour de l’idée d’une refondation nationale qui mettra fin à l’Etat jacobin hérité du colonialisme», il se trompe d’époque et de partenaires. Noureddine comme tous les kabyles opposés à une Kabylie libre reprennent à leur compte les mêmes stratégies périmées qui nous ont conduit à l’impasse totale.En un mot ils continuent à « pousser un âne mort ! ».Cette stratégie sans issue n’a pas réussi ni à protéger la Kabylie (défigurée par l’arabisation/bédouinisation) ,ni à démocratiser l’Algérie qui est vaccinée contre la démocratie.
      En plus comment Noureddine compte-il réussir tout seul en indépendant ce qu’il a raté avec son ex parti le RCD ???
      Il est temps pour les hommes politiques kabyles indécis de tirer les leçons d’une stratégie d’effacement/accouplement avec l’Algérie « terre arabe » qui a été désastreuse pour la Kabylie niée,outragée,arabisée et martyrisée !

    nordine aljazairi
    13 mars 2017 - 19 h 20 min

    nordine ait hamouda tu ne
    nordine ait hamouda tu ne pourras jamais arriver au pouvoir sur les épaules des évangélistes

    la lutte de ton père était d’ailleurs pour une Algérie musulmane alors ne sali pas sa mémoire

      T'messkhir
      13 mars 2017 - 20 h 40 min

      @nordine aljazairi (non
      @nordine aljazairi (non vérifié) , que viennent voir les évangélistes ici. Il faut donner les bon arguments pour critiquer les gens! Soyons sérieux et responsable et arrêtons de dire n’importe quoi. Il y a plein d’arguments pour critiquer le fils de Amirouche, mais en évoquant les évangélistes c’est du n’importe quoi !! Arrête de te noyer dans la gadoue !

        nordine aljazairi
        14 mars 2017 - 7 h 22 min

        je confirme que certains
        je confirme que certains aiment entendre ce qu’ils aiment entendre maintenant ce que j’ai dis c’est pas du coran tu peux le rejeté si j’ai choqué tes sentiments sans t’énervé

        nordine aljazairi
        14 mars 2017 - 7 h 26 min

        je confirme que certains
        je confirme que certains aiment entendre ce qu’ils aiment entendre maintenant ce que j’ai dis c’est pas du coran tu peux le rejeté désolé de t’avoir choqué ce n’est qu’une analyse restons frères dans la patrie toi et moi nous voulons que le bien de notre mère commune L ‘A L G E R I E

    nordine aljazairi
    13 mars 2017 - 19 h 08 min

    Allah yarham le colonel
    Allah yarham le colonel amirouche
    dommage il a laissé nordine

    Bekaddour Mohammed
    13 mars 2017 - 18 h 41 min

    J’ai eu un ami Kabyle du nom
    J’ai eu un ami Kabyle du nom de Zebbouchi Jamel, connu comme étudiant en Psychologie à Aix-en-Provence, France, dont les parents vivaient à Alger, dans un appartement datant des Français Voleurs, non loin de La Grande Poste, il m’a dit un jour que son voisin de palier était le fils de… Amirouche. J’ai alors senti que Le Destin me faisait un honneur, il y a eu d’autres situations semblables, qui m’autorisent à dire à mes compatriotes : Vous ne croyez pas que LE FLOU a assez duré ? Nous sommes capables du meilleur où La Fraternité combative balaie cette saleté invasive des Eshab Echkara, ces rats des égouts qui osent nous narguer en plein jour, qui rebutent même les vrais Chats tant ils sont non comestibles. Qu’est-ce que c’est que ce cinéma !!! Nous sommes les héritiers de La Grandeur, la petitesse, les petits jeux, les réactions timorées, ne nous correspondent pas, ne correspondent pas à Amirouche, mon ami se nommait ZEBOUCHI, à bon lecteur algérien salut, on dit à l’ouest Rajel oua nouss, Les Kabyles sont plus explicites !

    mouatène
    13 mars 2017 - 18 h 28 min

    madame sonia bonsoir. les
    madame sonia bonsoir. les Martyrs de la Révolution Algérienne qui chassé le colonialisme, ceux là ont accompli la noble mission laquelle ils se sont assigné d’eux meme. ceux là sont les héros nationaux de l’algérie indépendante. ce qui se passe maintenant n’a jamais été leur souhait. bien au contraire, ils ont lutté pour que vive le peuple algérien libre et indépendant, et la mission a été accomplie. les noms de ces Héros ne peuvent etre associés de pret ou de loin à ceux qui font de la politique dans le désordre que nous vivons maintenant. vous devez savoir qu’il y a un million et demi de Martyrs- héros qui ont le meme rang auprès du Créateur. leurs mémoires doivent rester saines. nous respectons tous les révolutionnaires à travers le monde qui ont accompli cette noble mission. à mon sens, en associant le nom d’un Grand Héro National Martyr d’une révolution, c’est diminuer de sa grandeur. ma réaction a été spontanée mais peut etre que je me trompe mais c’est mon sentiment. Gloire aux Martyrs de la Révolution Algérienne encore une autre fois.

      Ait abdelkoui
      15 mars 2017 - 8 h 43 min

      Chez nous la conception du
      Chez nous la conception du politique rime avec l’amas de la rente et des largesses du pouvoir corrompus. Alors a bon entendeur salut. Tout ce ramage aux portillon n’est qu’un lejrre

    Al "Hmemdji
    13 mars 2017 - 17 h 38 min

    mais non il veut encore jouir
    mais non il veut encore jouir des avantages que lui octroie ce systeme qu’il aime bien critiquer mais ne peut s’empecher de lui donner de la chitta
    si tu veux changer la donne cher ait hamouda , t’as vraiment pas besoin de l’APN pour ce faire mais il faut un travail de longue haleine avec la société civile de par des meetings etc , ensuite viendra le moment de porter tes idees a l’APN , autrement restes la ou tu es espece de profiteur, tu surfes sur le nom de ton pere qui doit se retourner dans sa tombe en te voyant frequenter le sioniste said saadi

      docder25
      19 mars 2017 - 22 h 13 min

      Le travail il le fait
      Le travail il le fait quotidiennement, je peut en témoigner. Pour sillonner les villages pour raviver l’espoir, il faut avoir la pêche et la poigne mais surtout y croire. On peut lui reprocher tout, mais jamais son amour pour son pays et pour sa Kabylie.

    fils de chahid
    13 mars 2017 - 17 h 37 min

    tant que représentant de
    tant que représentant de certains fils de chahid;nous avons décidé de boycotté les prochaines élections;nous savons par avance les noms des prochains députés sont déja connu; alors pourquoi aller votez et dépensé l’argent du peuple algérien;nous avons perdus nos parents pour des pruneaux;et nous voulons.ni licence de vehicule;ni licence de taxi;ni licence de café;ni licence de présence WALLOU; rien;juste que ce pays soit juste,intègre,développé;et démocratique;juste pour la fierté de nos parents d’avoir libéré un peuple esclave,opprimé;souffrant;rien d’autres;nous avons perdus nos parents et aussi notre pays;

      Gandhi
      13 mars 2017 - 18 h 06 min

      Il fallait renoncer à tous
      Il fallait renoncer à tous ces priviléges dès les premières années d’indépendance. FAKOU

        ALILOU
        13 mars 2017 - 20 h 15 min

        DE QUEL PRIVILEGE TU PARLE
        DE QUEL PRIVILEGE TU PARLE QUE TON PERE A LAISSER JE TE DIT QUE MA PAROLE QUE JE TOUCHE 12000mille dinars algerien de ma retraite pourqoi nous insulter nous les fils d de chahid nous avons toujours la tete haute

        fils de chahid
        14 mars 2017 - 11 h 11 min

        Gandhi 19:[email protected] parle de quel
        Gandhi 19:[email protected] parle de quel privilège d’etre abandonné dans la nature pour ceux qui leurs mère s’est remarie;le privilège de ne pas aller a l’école comme toi le fils de celui qui a tué nos pères;le privilège du traumatisme a jamais;le privilège de perdre l’etre cher puis la nation pour laquelle a sacrifié sa vie;le privilège d’etre chasser par vos pères et leurs alliés;;pour nous fils de chahid on a perdu sur tout les domaines;mais nos parents ont gagner le paradis contrairement aux votre;

    VOUROUROU
    13 mars 2017 - 17 h 15 min

    AVEC LE RCD, VOS N’AVEZ RIEN
    AVEC LE RCD, VOS N’AVEZ RIEN PU FAIRE. VOUS AVEZ …. PARLÉ, PARLÉ, PARLÉ, MAIS LA CARAVANE EST PASSÉE ET ELLE EST MÊME TRÈS LOIN. SI VOUS ÊTES ÉLU, VOUS ALLEZ ENCORE PARLER ET PARLER. SOUS D’AUTRES CIEUX UN DÉPUTÉ DOIT AVOIR UN BAGAGE INTELLECTUEL D’ENVERGURE. AVOIR UN BAC+5 MINIMUM AVEC UNE EXPÉRIENCE POLITIQUE APPRÉCIABLE. CE SONT LES SEULS CRITÈRES D’ÉLIGIBILITÉ ET COMME JE LE CONSTATE EN VOYANT LES TÊTES DE LISTE DE CERTAINS PARTIS, CE N’EST PAS DU TOUT LE CAS CHEZ NOUS. LA FORMULE QUI PRIME EST LE TAG ÂALLA MEN TAG. AU POINT OU NOUS EN SOMMES JE VOUS SOUHAITE SINCÉREMENTMrs BENHAMOUDA UNE RÉUSSITE DANS CE SUFFRAGE CAR VOUS AVEZ DES QUALITÉS (COMME LA FRANCHISE) QUE BEAUCOUP N’ONT PAS.

    kasmi
    13 mars 2017 - 17 h 08 min

    on comprend bien maintenant
    on comprend bien maintenant pourquoi cette cabale contre saadi et le rcd .rien ne peut remplacer club des pins .donc ? adieu le rcd ou il n ya plus de place pour toi.

    RACHID
    13 mars 2017 - 16 h 25 min

    C’est le RCD qui a fait Ait
    C’est le RCD qui a fait Ait Hamouda !

    Anonymous
    13 mars 2017 - 15 h 52 min

    Ennar tjib eroumad !!!!
    Ennar tjib eroumad !!!!

    Anonymous
    13 mars 2017 - 15 h 16 min

    casse toi de la ; va te
    casse toi de la ; va te prostituer ailleurs, arrete de ternir l image de ton brave pere

    Said AMAZIGH
    13 mars 2017 - 14 h 14 min

    Voila ce qu’on appel le
    Voila ce qu’on appel le caméléon-isme politique version Nordine Ait Hamouda qui a mangé à toutes les sauce et partie prenante de la crise et statut quo du pays. Il a soutenu le boycott scolaire, interruption du processus électoral, entaché dans la mort de Matoub, chef de la milice armée, ami des généreux. Lâché par son chef spirituel de la laïcité il découvre enfin le militantisme version indépendant. Il se vante d’être le fils d’un héro pour servir encore ses intérêts par une fondation fantouche qu’il utilise pour faire de la politique. AH si Nordine ! Personne n’est dupe, tu es entrain d’exécuter une nouvelle feuille de route de tes maîtres de l’heure, tes voisins de club des pins. mais cette fois-ci pour combien de morts ?

    Victimes de terroristes
    13 mars 2017 - 14 h 10 min

    On veut la sécurité.social
    On veut la sécurité.social.économique…..CNES.les démarches et manuscrits du défunt Mohamed sghir. Babass mais non pas de Madani mezrag.Ali Belhadj.et autres sanguinaire.conscience terroriste

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.