Une exposition de photographies dédiée à la femme inaugurée à Alger

La manifestation se tient à la galerie d'art Baya, à Riad El-Feth. D. R.

La 5e exposition photographique internationale, une série d’œuvres d’une quarantaine de photographes représentant des portraits et des tranches de vies de femmes, a été inaugurée mardi à Alger. Organisée à la galerie Baya, au palais de la culture Moufdi-Zakaria, par l’association Focus, l’exposition, intitulée «Une image, une femme» propose des clichés de photographes, amateurs et professionnels d’Algérie et de six autres pays.

Des photographes algériens, une quinzaine parmi les participants, présentent des clichés de femmes rurales, déclinés en portraits de femmes nomades sous leurs tentes, de bergères de l’Atlas saharien et de fermières immortalisés par Amel Mimouni, Nouar Hajaissa ou encore Zahra Sobhi et suggérant la sagesse, l’espoir et le courage conjugués au féminin.

Outre la vie rurale, les objectifs de Harzallah Abada et de Kamel Elmerebi se sont, pour leur part, arrêtés sur des métiers d’artisanat comme le tissage, la vannerie et la céramique.

Plusieurs autres clichés proposent aux visiteurs un focus sur les tatouages et les costumes traditionnels de Kabylie, de l’Ahaggar, du Tassili n’Ajjer et de la région des Aurès, avec un clin d’œil particulier à l’imzad, un instrument de musique exclusivement féminin, et à la fête de la Sebiba, deux éléments classés au patrimoine mondial de l’humanité.

Des photographies de femmes dans des marchés populaires de pays africains sont également exposées par le Malien Moussa John et Oberdan Pagan d’Italie.

Davantage intéressées par la photographie d’art, Dihia Gaci (Algérie), Irina Luchinetz (Argentine) et Sandrine Le Royer (France) proposent des œuvres présentant un savant jeu d’ombre et de lumière, d’effets miroir, des autres montages artistiques reproduisant le mouvement.

Créée en 2012 à Béjaïa par un groupe de passionnés de la photographie, l’association Focus s’investit dans la promotion de cet art en organisant des ateliers de formation, des sorties photos et des échanges avec d’autres associations nationales et internationales.

L’exposition se poursuit jusqu’au 19 mars, avant d’entamer une tournée dans les villes de Béjaïa, Biskra, Sétif, Annaba, Bordj Bou Arréridj et Tlemcen, selon les organisateurs.

R. C.

Comment (2)

    anonyme
    16 mars 2017 - 20 h 12 min

    Toujours cette tendance à
    Toujours cette tendance à faire référence aux Français et Françaises et les imiter.
    Certaines imitent les Françaises d’autres imitent les Moyen Orientales.




    0



    0
    Manou
    16 mars 2017 - 12 h 53 min

    Je déclare avec Aragon la
    Je déclare avec Aragon la femme est l’avenir de l’homme. Et oui sans nous et vous les femmes rien ne serait possible dans ce monde. Pour toutes les femmes je leur dédie cette chanson en guise de cadeau. Citation : Quand la démocratie a échoué il reste la Femme.

    https://www.youtube.com/watch?v=vz_GJokbIl0




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.