Des membres du comité central du FLN appellent à la destitution d’Ould-Abbès

Les frondeurs interpellent Boutflika. New Press

Le mouvement de contestation des listes de candidatures FLN aux élections législatives prend de l’ampleur au fur et à mesure que l’espoir de revoir ces listes diminue avec l’expiration proche des délais des recours. Les mécontents, qui sont de plus en plus nombreux, imputent l’entière responsabilité au secrétaire général du parti, Djamel Ould-Abbès. Certaines figures de proue de ce mouvement contestataire, à l’instar de Hocine Khaldoune, ex-responsable de la communication au sein du parti, appellent ainsi à la destitution d’Ould-Abbès qui «mène le FLN à sa perte».

D’ailleurs, une dizaine de membres du comité central se sont réunis à Alger pour «se pencher sur la situation du parti et quantifier la contestation sur le terrain». Leur réunion a été sanctionnée par une déclaration très critique à l’égard du secrétaire général du parti. Ces membres du CC considèrent que le FLN est en danger. Ils accusent Djamel Ould-Abbès d’avoir transgressé les statuts et le règlement intérieur du parti. Ils lui reprochent d’avoir coopté des candidats qui n’ont rien à voir avec le parti, ni avec ses textes, ni avec sa ligne politique, ni avec son histoire.

Ces membres du CC disent avoir pris la température de la base militante et suivent attentivement les réactions des militants au niveau national, mais aussi à l’étranger. Ils ont également relevé «les changements de noms et les modifications tardivement apportées aux listes». Des changements qualifiés de «scandaleux» en ce sens, affirment-ils, qu’on ne peut pas opérer des changements dans des listes déjà déposées au niveau des wilayas.

Ces frondeurs lancent ainsi une pétition pour le retrait de confiance et appellent tous les membres du comité central à la signer rapidement avant les élections législatives du 4 mai prochain afin, disent-ils, d’éviter une débâcle du parti lors de ce scrutin. Ces mêmes cadres protestataires réclament une session extraordinaire du comité central afin de se pencher sur les derniers développements que connaît le FLN.

Tout en demandant à Djamel Ould-Abbès de «cesser de porter préjudice au président du parti», ces frondeurs interpellent le chef de l’Etat afin qu’il intervienne pour mettre fin à ce «scandale» et remettre le FLN sur rails. A l’étranger, où il y a eu ces dernières semaines des démissions collectives, les militants mettent en garde contre des résultats humiliants du FLN, notamment en Europe. Dans une déclaration, la coordination du parti au sud de la France parle d’un risque de disparition du FLN dans l’Hexagone. Cette coordination estime que les choix de candidats aux législatives, contraires à la volonté de la base militante, vont avoir des conséquences catastrophiques sur le parti.

Il est à rappeler que Djamel Ould-Abbès a été «bouleversé» par l’affaire relative à une éventuelle implication de son fils aîné dans une tentative de marchandage des places sur les listes électorales.

Sonia Baker

Comment (23)

    Rayés Al Bahriya
    15 mai 2017 - 10 h 24 min

    Après avoir tué Abane, Krim;
    Après avoir tué Abane, Krim; Boudiaf, les pères fondateurs du FLN , (…) Le FLN en KO OLYMPIQUE.
    La France a bien réussi son plan de destruction de tout ce qui l’avait jeté dehors ALGÉRIE EN 1962.




    0



    0
    Anonymous
    23 mars 2017 - 20 h 18 min

    Le parti de bandits !
    Le parti de bandits !




    0



    0
    gotham
    21 mars 2017 - 15 h 15 min

    Algerie , dommage tu es un si
    Algerie , dommage tu es un si beau pays avec un si bel héritage historique et culturel mais celles et ceux qui te représentent ne méritent pas cet héritage , le fln dehors !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! C’est plus 1954 , aujourd’hui il n’y a pas de transparence, aucun homme d’état algérien ne comparait devant une justice indépendante algérienne , des pratiques scandaleuses sont mises en place . Que Dieu nous préserve de tout cela et inchallah viendra l’heure de la vérité où un véritable homme gouvernera ce pays en toute légitimité .




    0



    0
    Anonymous
    21 mars 2017 - 7 h 27 min

    PU……. !!!!! EN ALGERIE
    PU……. !!!!! EN ALGERIE ONT A CLONER DES DRABKIS ET THLIBAS EN PUISSANCES.




    0



    0
    Benhabra brahim
    21 mars 2017 - 4 h 31 min

    Elections legislatives le 04
    Elections legislatives le 04 mai……………………………………ramdhane le 27 mai???!!…Et le docteur O.Abbes qui semble ne pas avoir compris le piege ,lequel piege qu il a fabrique lui meme et dans lequel il va tomber???..




    0



    0
    Anonymous
    20 mars 2017 - 23 h 51 min

    a quand une petition pour le
    a quand une petition pour le retrait du fln de la vie politique et lui rendre sa dignite et dimension historique et pour lui signifier doit (cesser de porter préjudice au PEUPLE ALGERIEN»




    0



    0
    No boutef
    20 mars 2017 - 22 h 31 min

    Toi et ton boutef vous partez
    Toi et ton boutef vous partez l’Algérie ira mieux.




    0



    0
    un algerien lambda
    20 mars 2017 - 22 h 27 min

    Hadj Moussa ou Moussa Hadj c
    Hadj Moussa ou Moussa Hadj c’est kif kif , tout ce beau monde se crêpe le chignon pour la satiété du ventre et du bas ventre qu’assure le tant convoité poste de député et non pour l’ALGERIE. Le FLN celui qui est ciselé dans le cœur des algériens est mort le 05 juillet 1962.




    0



    0
    espoir
    20 mars 2017 - 21 h 11 min

    « Des membres du comité
    « Des membres du comité central du FLN appellent à la destitution d’Ould-Abbès »

    si c est vrai ..je dirai qu.il y a de l espoir ….peut etre ?




    0



    0
      hami
      20 mars 2017 - 22 h 45 min

      Il y a plutôt la main de
      Il y a plutôt la main de Tliba,de saadani et les tenants de la chkara.




      0



      0
    pegasse
    20 mars 2017 - 18 h 48 min

    Chers concitoyens,aujourd’hui
    Chers concitoyens,aujourd’hui il fallait être á club des pins pour assister á la foire d’empoigne qui s’y est deroulée,ils se sont battus comme des chiffoniers les futurs deputés et cadre de la journée quelle honte!,quelle marasme!,les forces de l’ordre etaient présentes en force ainsi que l’helico,quelle cloaque gluant et fetide,c’etait d’une bassesse catastrophique.




    0



    0
    anaALGERIEN
    20 mars 2017 - 15 h 00 min

    Et moi qui croyait Saidani un
    Et moi qui croyait Saidani un as de la voltige de la ch’kara et bien Ould Abbas lui a dit : « tais toi » قالو أسكت




    0



    0
    Anonymous
    20 mars 2017 - 14 h 40 min

    le sang de Myriem Bouatoura
    le sang de Myriem Bouatoura vous sera témoin, la plus grande martyre femme de tout les temps.




    0



    0
    FELLAG
    20 mars 2017 - 13 h 21 min

    vous faites honte a l’algérie
    vous faites honte a l’algérie et son peuple;vous faites honte a l’humanité toute entière;sans oublier les millions d’algériennes et d’algériens morts pour laisser un héritage propre a ce pays; vous avez sali la mémoire de ces hommes et femmes;vous avez sali l’image des algériens dans le monde;par vos pratiques irresponsable et mafieuse;votre but l’argent et le pouvoir coute que coute;mais vous en foutus du reste;les citoyens sont conscient de vos pratiques mais pour ne pas nuire a la nation subissent vos caprices;apparemment vous n’avez plus de limite;vous ne craigniez de perdre cette belle nation;ou vous allez après, en france ou au maroc;pour combien de personnes;es-que vous seriez aussi bien; je ne le crois pas, vous etes entrains de joué avec le feu;




    0



    0
    Le lynx
    20 mars 2017 - 13 h 19 min

    Les contestataires des listes
    Les contestataires des listes de condidatures le sont par ce qu’ils n’ont pas étés retenus point à la ligne sinon ils se seraient défendus que les autres contestataires sont des trouble fête et ainsi de suite. quoique l’ont fasse ils y aura des mécontents mais ce qui est sûr c’est que tout le monde défend sa croûte et non le parti qui a mon avis à fait beaucoup plus de mal à l’Algerie qu’il n’a fait de bon il n’y a qu’à voir la situation de marasme dans laquelle on se retrouve après avoir eu ce parti comme première force prédatrice et non politique. le symbole FLN n’est plus puisque il a été rebaptisé front de liquidation national. Le mal est profond et la situation est grave mais ces geux se soucient de leur parts du gâteau.




    0



    0
    1962, les Muppet Show
    20 mars 2017 - 12 h 59 min

    Destituer O.Abbés le
    Destituer O.Abbés le brosseur voleur pour le remplacer par un autre Bandit Escroc




    0



    0
    Anonymous
    20 mars 2017 - 12 h 40 min

    Vraiment ils ont du mal à
    Vraiment ils ont du mal à partager la Khobza!!! C’ est vrai qu’ avec un baril à 48 $ US c’ est vraiment difficile. Un baril a une contenance de 159 litres, combien peut-on pétrir de Khobza? Eh oui, c’ est la période des vaches maigres. Moralité: les khobsistes ne s’ entendent plus entre eux à la Kasma. Honte à vous!!!!!!!! Le peuple vous regarde, le monde nous regarde, notre histoire est salie.




    0



    0
    no chkara
    20 mars 2017 - 12 h 27 min

    C’est tout le FLN qui devrait
    C’est tout le FLN qui devrait être destituer et mis au placard
    Un sigle usurpé par les opportunistes
    Le vrai FLN est mort avec les chouhadas




    0



    0
      kemouna
      20 mars 2017 - 14 h 09 min

      En effet, le FLN n’est pas un
      En effet, le FLN n’est pas un parti politique. Le FLN c’est les Chouhada Allah yarhamhoum.




      0



      0
      aziz
      20 mars 2017 - 19 h 37 min

      mais non pas au placard il
      mais non pas au placard il risque de sortir
      il faut l enterrer le FLN c est mort depuis 1962
      je ne parle pas des vrai hommes qui sont mort pour l algerie allah yarhoum houm




      0



      0
    Badache Hacene constantine
    20 mars 2017 - 12 h 22 min

    non seulement les membres du
    non seulement les membres du comité central mais aussi les miltants ,cadres et membres des bureaux de mouhafadate qui appellent au retrait de confiance au secretaire general djamel ouldabbes pour avoir vendu le fln au plus offrant au detriment des vrais militants..le .cas de constantine est revelateur…j’avais essayé d’attrirer l’attention par sms à mr benhammadi en tant que responsable de la communication et conseiller du sg..mais il n’a pas daigné repondre..dont acte..la catastrophe est arrivé avec cette liste de businessmen…dont les principaux noms sont impliqués dans les scandales du foncier à constantine..villas à zouaghi et belhadj..lots de terrain pour promotion immoblliere…..etc..la deroute du fln à constantine est ineluctable…




    0



    0
    CHIBL
    20 mars 2017 - 12 h 17 min

    Ould Abbas, Ould kadour, Ould
    Ould Abbas, Ould kadour, Ould Kabliya…etc. ils viennent tous d’une meme region et ils ont 2 points en commun,ils adorent le pouvoir et l’argent.




    0



    0
      Arezki
      21 mars 2017 - 8 h 50 min

      VOUS AVEZ OUBLIER OULD
      VOUS AVEZ OUBLIER OULD KHELIFA ET OULD ALI




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.