Pas de licences pour les produits de première nécessité

Abdelmadjid Tebboune. New Press

Le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, ministre du Commerce par intérim, Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, jeudi, que les produits de première nécessité ainsi que les intrants ne sont pas concernés par le dispositif des licences d’importation visant à réguler le marché et protéger la production locale.

Le ministre a précisé sur les ondes de la Radio que les licences d’importation seront exigées pour tous les produits finis vendus en l’état, soulignant que les produits de première nécessité ainsi que les intrants ne sont pas concernés par ce dispositif.

Le dispositif des licences ne signifie pas l’interdiction de l’importation mais plutôt imposer un contrôle rigoureux de la qualité et des quantités des produits qui rentrent au pays, «dans le respect le plus total vis-à-vis les partenaires de l’Algérie dans le cadre des accords signés», a-t-il martelé.

«C’est une action gouvernementale réfléchie qui s’inscrit directement dans la sauvegarde de l’intérêt du pays et de son indépendance, à travers le rééquilibrage de la balance commerciale dont le déficit a atteint les 17 milliards de dollars en 2016», explique-t-il. Elle s’inscrit également dans le cadre de la nouvelle politique de croissance qui vise, entre autres, l’encouragement de la production nationale et la protection de la santé du citoyen, ajoute Tebboune.

«Un pays qui enregistre un déficit commercial de 17 milliards de dollars a-t-il le droit de laisser les gens importer du chewing-gum pour 18 millions de dollars par an »?» s’est interrogé Tebboune. La facture d’importation des produits superflus s’est élevée, en 2016, à 7,8 milliards de dollars, d’après les chiffres avancés par le ministre. Selon lui, «l’enjeu, c’est notre indépendance, si on fait pas ça on va aller vers l’endettement».

Tebboune a aussi indiqué que le gouvernement doit fixer, jeudi, les quotas des produits concernés par les licences d’importation.

«Aujourd’hui même, une réunion au Premier ministère se tiendra pour arrêter les quotas définitifs, produit par produit», a déclaré Tebboune.

R. E. 

Comment (5)

    Anonyme
    25 mars 2017 - 19 h 02 min

    Donne ta démission et quitte
    Donne ta démission et quitte l’Algérie et au plaisir de ne plus te revoir .
    Nous vous avons assez supporter.




    0



    0
    Anonymous
    24 mars 2017 - 19 h 23 min

    C’ est tellement abstrait ce
    C’ est tellement abstrait ce qu’ il dit et sur le terrain nous constatons une autre histoire. « Les intrants », « la protection de la santé du citoyen, ajoute Tebboune ». Ya Tebboune, 140 médicaments ne sont plus disponibles, des gens étouffent et meurent sous vos yeux. La banane oui, elle est à l’ honneur. Vous mettez des millions dans l’ importation des bananes et vous enlevez les médicaments. C ‘est si difficile à comprendre et de savoir où sont les priorités? Normal, vous vous soignez au Val De Grâce ou ailleurs mais pour nous c’ est le coup de grâce! L’ histoire de la Banane continue!!! Merci AP!




    0



    0
      H'NYA
      25 mars 2017 - 11 h 37 min

      C’est comme l’histoire du
      C’est comme l’histoire du grand Pays Historique , encerclé de toutes parts par des ennemis féroces, alors que ses dirigeants éclairés, TOUS DES SOMMITES (comme les nôtres !) étaient réunis pour discuter du ……………….SEXE DES ANGES . EDA3WÂ KHALYA de tous les côtés, WA HOUMA FI MOUCH’KEL les licences pour l’importation de…….BANANES ! NAKLOU ERRAHEDJ ! …….Mais tout ce cinéma n’a qu’une raison : ILS NE VEULENT PAS DEPLAIRE NI METTRE EN COLERE LEURS DIEUX de l’ OMC et de l’accord honteux, avec l’ union europeenne. Y A TATA ERRINOUBA LACH’ RAKI EDDIVAGUI ? MEN QOULETT SAÂDI !




      0



      0
    anonyme
    24 mars 2017 - 17 h 12 min

    Le commerce pour les nuls….
    Le commerce pour les nuls…………..
    Incompétence généralisée dans tous les domaines………..




    0



    0
    Anonymous
    24 mars 2017 - 16 h 09 min

    Toutes les décisions de font
    Toutes les décisions de font à l’arrache
    Il y’a aucune vision à long terme
    On est gouverner par l’incompétence




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.