Djamel Ould-Abbès à Ghardaïa pour mobiliser ses troupes

Très critiqué, Djamel Ould-Abbès joue son avenir à la tête du FLN. New Press

Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, tente de s’éloigner du climat délétère qui règne au niveau de la direction nationale depuis l’éclatement du scandale du «marchandage» de listes de candidatures aux élections législatives. Un scandale dans lequel serait impliqué son fils aîné. Ainsi, après avoir présidé un regroupement de candidats aux législatives à Médéa, Djamel Ould-Abbès continue ses déplacements à l’intérieur du pays. Visiblement très atteint par cette affaire qui n’est qu’à son début, le SG du FLN préfère donc la quiétude du sud pour poursuivre ses activités. C’est ainsi qu’il s’est rendu aujourd’hui à Ghardaïa pour présider la cérémonie d’installation de la direction de campagne électorale de cette wilaya. Djamel Ould-Abbès a également rencontré, et longuement discuté, avec les têtes de listes du parti pour les législatives.

Le SG du FLN les a assurés de la bonne santé du parti en minimisant l’ampleur de la fronde et de la contestation des choix de candidatures aux législatives. Accompagné de quelques membres du bureau politique, Djamel Ould-Abbès a plutôt affiché une certaine sérénité lors de son déplacement dans la vallée du M’zab. Le secrétaire général du FLN a invité les candidats du sud du pays, comme il l’a fait pour ceux du centre, à travailler en rangs serrés, à privilégier l’action de proximité et à être «plus offensifs» et «plus présents» sur le terrain afin de concrétiser l’objectif tracé qui n’est autre que poursuivre l’exécution du programme du président de la République.

Très critiqué pour sa gestion «unilatérale» du parti, Djamel Ould-Abbès joue, en effet, son avenir à la tête du FLN. Il l’a d’ailleurs clairement signifié lors de sa dernière conférence de presse, en affirmant qu’il assume pleinement les choix de candidats et que si le FLN ne gagne pas, il remettrait le tablier. Et pour réussir dans ces élections, Ould-Abbès veut une forte mobilisation des candidats et de l’ensemble des structures locales du parti.

Pour le secrétaire général du FLN, les législatives du 4 mai représentent aussi «un rendez-vous politique crucial pour la stabilité du pays et la nation algérienne». Dans un message adressé aux têtes de listes de candidatures du parti, Djamel Ould-Abbès leur a clairement demandé d’occuper le terrain et d’être à l’écouter des citoyens.

Sonia Baker

Comment (9)

    citoyen 25
    29 mars 2017 - 11 h 09 min

    rira bien qui rira le dernier
    rira bien qui rira le dernier! comme dit l’adage populaire…mr mouldabbes cessez de narguer les vrais miliants qui ont toujours soutenu le president notamment avec la crise du fln en 2004 avec les battailles qu’on a mené contre les militants de benflis …que vous venez de mettre sur les listes du fln dont le president n’est autre que bouteflika …!déja en 2012 belkhadem avait introduit de faux militants sous la couverture d’hommes d’affaires sur les listes du fln….et grace au discours du president à partir de setif appelant les algeriens à voter…fln…sinon ça aurait été la catastrophe pour le fln…cette année les choses ne sont plus les memes….point de discours ! alors rdv le 05/05/2017…….




    0



    0
    FELLAG
    29 mars 2017 - 10 h 32 min

    aller votez c’est comme
    aller votez c’est comme soutenir le régime actuel qui a saccagé et détruit notre nation;réveillez vous nous sommes derniers ou monde sauf en matière de corruption;détournement;trahison;et injustice;quelques preuves; la mise a la porte de pure souche algérien et l’un plus compétent de sa promotion l’ex PDG de la sonatrach;monsieur amine mazouzi;remplacé par un traitre;l’usine de montage bidon de tiaret;la réhabilitation de bengana; la marchandage des tetes de liste par le fils et les proches du boss de fln;et encore et encore;si, vous votez votre voix va directement au parti des corrompus;car les autres participants sont des alliés de ce régime;leurs intéréts personnel avant la nation et son peuple;réfléchissez avant d’aller votez;vous serez complice de la faillite de notre pays;




    0



    0
    Yust50
    29 mars 2017 - 10 h 11 min

    Vue sur voiture dans
    Vue sur voiture dans cellophane de tahkout pour be pas dire ( l autre ) …qu’un bipède me pose une question sur …ou est la douane là-dedans ?
    Hein j ri j’ai dit Douane. .mais pardis elle est sous le pont de Tadmait. ..entrain d attester des cotte très rigoureux pour les rafiot express datant de 1962…
    Hi hi hi ..tahkout possède 5 directeurs du technic à ….




    0



    0
    Anonymous
    29 mars 2017 - 3 h 59 min

    le patron de l’entreprise de
    le patron de l’entreprise de la Faillite et Liquidation Nationale;demande au peuple d’une nation blessée depuis des nombreuses année de lui renouveler sa confiance;pour sombré le pays dans les profondeurs on est ou avec l’affaire des ventes de tetes de listes de ce parti ;la réhabilitation des ex collabos et leurs proches;l’emplacement d’un traitre a la tete de la vache a lait algérienne;l’usine de montage de tiaret et d’autres; la liste et tellement longue impossible de tout relaté;ils n’ont jamais travailler pour le développement du pays;ils ont fait le contraire;ils n’ont rien d’algériens;plutot des saboteurs ingrats




    0



    0
    umeri
    28 mars 2017 - 20 h 52 min

    Mobiliser les troupes d’ Ould
    Mobiliser les troupes d’ Ould Abbas, faire une quête pour renflouer les caisses du F L N, et se partager le magot comme toujours. Ils sont avide d’ argent pour s’enrichir d’avantage et mentir au peuple.




    0



    0
    Anonymous
    28 mars 2017 - 19 h 16 min

    Ce bonhomme ment comme il
    Ce bonhomme ment comme il respire a 83 ans mais il y a son fils qui a hérité des pratique de son père ..peuple l Algérie avant tous .ces sbirs se protègent entre eux pour durer sur la chaise .devant dieu nous somme tous responsable




    0



    0
    mouatène
    28 mars 2017 - 16 h 49 min

    ce qui est étonnant chez nous
    ce qui est étonnant chez nous c’est que les magistrats de mon pays adoptent une attitude bizarre. dans tous les pays du monde (excepté africains bien sur) dès qu’il y a une information publiée dans l’un des canaux de la presse, automatiquement les magistrats de la circonscription concernée saisissent l’affaire et la confie à des enqueteurs pour l’élucider. SAUF CHEZ NOUS !!! pourquoi ? des journalistes écrivent noir sur blanc qu’il y a malversation dans telle ou telle affaire et rien ne se passe. c’est à restez baba ! moi en tant que citoyen je me suis plusieurs fois demandé POURQUOI. y a t’il des algériens dans ce pays qui se sont posé la meme question?




    0



    0
    5colonne
    28 mars 2017 - 15 h 08 min

    CITOYENS FAUT LE BOYCOTTEZ CE
    CITOYENS FAUT LE BOYCOTTEZ CE MAFIEU IL A TRAHI LE PAYS SOYER PAS COMPLICE IL A AUCUNE CREDIBILITÉ VOUS AVEZ LES PREUVES VIVE L’ALGERIE LIBRE ET INDEPENDANTE GLOIRE AUX MARTHIR




    0



    0
      Anonymous
      28 mars 2017 - 20 h 53 min

      Entièrement d’accord. Ne nous
      Entièrement d’accord. Ne nous rendons pas complices d’une haute trahison programmée. GLOIRE ETERNELLE A NOS VALEUREUX CHOUHADAS ET MORT AUX TRAITRES ET AUX CORROMPUS CRIMINELS




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.