Les droits médias 2017-2018 pour l’Afrique subsaharienne octroyés (Fifa)

La Fédération internationale de football (Fifa) a décidé d’octroyer les droits médias à cinq diffuseurs majeurs de la région Afrique subsaharienne concernant l’ensemble des événements de la Fifa 2017-2018, y compris la Coupe des confédérations 2017 et la Coupe du monde 2018, a indiqué l’instance internationale jeudi sur son site officiel. Les résultats de l’appel d’offres permettent à la Fifa de proposer gratuitement les plus grands matches dans un maximum de territoires de la région. En travaillant avec des partenaires de confiance, la Fifa s’assure que les amateurs de football de la région auront accès – notamment via des plateformes numériques – à la meilleure expérience de visionnage possible pour chacun de ses tournois, estime la Fifa.

«Nous sommes ravis de collaborer avec les partenaires de diffusion sélectionnés afin de permettre à des millions d’amateurs de football de suivre les différentes compétitions de la Fifa via diverses plateformes», a déclaré Philippe Le Floc’h, directeur de la division commerciale de la Fifa, au site de l’instance mondiale.

Les quarante-deux territoires concernés sont : Afrique du Sud, Angola, Bénin, Botswana, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Cap-Vert, Congo, Côte d’Ivoire, Erythrée, Ethiopie, Guinée équatoriale, Gabon, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée-Bissau, Kenya, Lesotho, Liberia, Madagascar, Malawi, Mali, Maurice, Mozambique, Namibie, Niger, Nigeria, Ouganda, République centrafricaine, République démocratique du Congo, Rwanda, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Swaziland, Tanzanie, Tchad, Togo, Zambie et Zimbabwe.

Les compétitions organisées par la Fifa en 2017 et 2018 sont :

– 2017 : Coupe du monde U-20, Coupe du monde U-17, Coupe du monde de Beach Soccer et Coupe des confédérations

– 2018 : Coupe du monde féminine U-20, Coupe du monde féminine U-17 et Coupe du monde de la Fifa

Agence

Commentaires

    amel
    31 mars 2017 - 11 h 31 min

    Ils ont tout intérêt à faire
    Ils ont tout intérêt à faire celà. Sinon, le risque était grand que certains pays créent une autre coupe du monde de football – loin de l’argent sale – et boycottent l’ancienne. Ce sera même une trés bonne pub pour démarrer: faire un ptitpont aux cafards qui bousillent la soupe.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.