Le hacker qui a piraté le site de l’APS arrêté à Bouira

Le hacker a été localisé à Bouira, au sud-est de la capitale. New Press

Le hacker qui a piraté le site de l’agence officielle de presse Algérie Presse Service (APS) aurait été arrêté par la Gendarmerie nationale à Bouira, selon des sources concordantes. Des experts avaient fait état à notre site de la probable provenance de l’attaque de la ville de Bouira, au sud-est d’Alger, justement. Le site de l’APS, qui avait été piraté hier, a été rétabli aujourd’hui et des mesures ont été prises pour éviter qu’une telle attaque se répète, a informé l’agence gouvernementale, qui a assuré qu’il n’y a eu «aucune incidence sur les abonnés nationaux et internationaux» suite à l’attaque subie par son site principal.

Le hacking n’a eu aucune incidence sur la diffusion de ses services à ses abonnés nationaux et internationaux. Les abonnés continuaient à recevoir les services réguliers – informations en langues arabe et française et photos – par les canaux habituels, internet ou satellite, avait assuré l’agence de presse gouvernementale. Les versions anglaise et amazighe du site ont continué à fonctionner, tandis que les sites principaux en langues arabe et française étaient à l’arrêt. La raison en est que ce dernier est hébergé aux Etats-Unis, tandis que les autres sites le sont en Algérie.

Des experts en nouvelles technologies de l’information et de la communication ont trouvé anormal, dans une déclaration à Algeriepatriotique, qu’une institution aussi importante que l’agence de presse officielle héberge son site aux Etats-Unis. «Le site principal de l’APS qui a subi une attaque malveillante est hébergé aux Etats-Unis, alors que ses sites régionaux le sont en Algérie et n’ont pas été touchés puisqu’ils sont toujours fonctionnels», ont indiqué nos sources, qui se sont interrogées : «Pourquoi héberger à l’étranger le site principal d’informations du pays ?»

Lina S.

Comment (11)

    hamid
    2 avril 2017 - 18 h 42 min

    nn c la cyber criminalité de
    nn c la cyber criminalité de la police qui arrêté le hacker




    0



    0
    bougamouss
    2 avril 2017 - 7 h 28 min

    Je vous l’avais dit: C’est un
    Je vous l’avais dit: C’est un membre du MAK, à la solde de ses maîtres les sionistes d’Israël




    0



    0
      bobid
      2 avril 2017 - 17 h 40 min

      Pour vous ya si bougamous
      Pour vous ya si bougamous tout ceux qui crient Allah Akbar avant de commettre leur forfait sont des islamistes et tout ceux qui affichent le symbole amazigh sont des MAKistes……. c’est trop court comme raisonnement… l’habit ne fait pas le moine…. faut chercher ailleurs…. soyons plus intelligents…… salutations.




      0



      0
    Jean_Boucane
    1 avril 2017 - 20 h 38 min

    Je vous dit une histoire
    Je vous dit une histoire banale et certaines personnes en profitent pour raconter leur mal etre… ils n’ont aucun esprit constructif… au lieu de dire, il faut voir le niveau de ce hacker, pour l’embaucher! D’héberger l’APS en Algerie et de félificter les services de sécurité qui sont rapidement monté jusqu’au hacker! La plupart des commentaires n’ont ni queu ni tete!




    0



    0
      Anonymous
      1 avril 2017 - 21 h 31 min

      lui donner sa chance et le
      lui donner sa chance et le recruter au sein des services de sécurité ??? et pourquoi pas lui offrir un séjour all inclusive à Disneyland??? qui trahit une fois trahira toujours ! ceci dit bien joué aux services de la gendarmerie bon pied bon œil!!!




      0



      0
        Jean_Boucane
        1 avril 2017 - 22 h 23 min

        Je comprends ton raisonnement
        Je comprends ton raisonnement mais tout les pays font cela! Ils recrutent souvent les pirates…




        0



        0
    karmdz
    1 avril 2017 - 19 h 57 min

    Je suggère à nos autorités de
    Je suggère à nos autorités de recruter cet algérien dans nos services secrets, plutot que de l enfermer. Il faut lui laisser sa chance de mettre au service du pays ses compétences pour sécuriser nos sites et d hacquer des sites hostiles.




    0



    0
    H-B
    1 avril 2017 - 18 h 28 min

    Agence officielle et non
    Agence officielle et non agence gouvernementale. Pour des raisons évidentes d’éthique et déontologie, vous ne pouvez utiliser ce qualificatifs sur vos confrères de presse et puis, c’est injuste et diffamatoire, elle est loin d’être un organe « étatique » ou « gouvernementale ». Ce n’est pas un media sous contrôle, au vu de la diversité de ses contenus, de son objectivité, des problèmes traitées, rien n’est occulté, elle n’a rien de gouvernementale.




    0



    0
    Amar
    1 avril 2017 - 17 h 26 min

    La place du hacker de Bouira
    La place du hacker de Bouira est au Pentagone aux Etats Unis, tôt au tard, il sera contacté par ceux qui avancent.
    Il quittera ceux qui reculent. l’APS est piratée le monde s’effondre et les Algeriens sont les derniers à s’en être aperçu.




    0



    0
    CHIBL
    1 avril 2017 - 14 h 56 min

    si comme si que le monde s
    si comme si que le monde s’arrenterait d’être informé sans l’APS, une agence rapporteuse de mauvaises nouvelles et des mensonges et si comme si que c’ete grave que le site soit hébergé aux USA, même notre argent est hébergé aux USA et personne n’a rien dit.




    0



    0
    Cactus
    1 avril 2017 - 13 h 56 min

    Notre securité n’est plus
    Notre securité n’est plus entre nos mains tres facile a comprendre non!!!’!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.