Islamophobie

Par Rabah Toubal – Dans le point numéro 7 des 15 points de la Déclaration d’Amman, communiqué finale, qui a été publié le 29 mars dernier, à l’issue des travaux de son 28e Sommet tenu dans un complexe touristique de la Mer morte – un symbole très significatif de l’état de la coopération interarabe –, la Ligue arabe se préoccupe gravement de l’accroissement du «phénomène de l’islamophobie» et de l’amalgame fait par les pays occidentaux notamment entre l’islam et le terrorisme. «Cette confusion ne sert que les groupes terroristes». 

Cette réaction, plus ou moins tardive, de la vielle et amorphe Ligue des Etats arabes, tant décriée pour sa soumission historique aux désidérata des puissances occidentales et des plus puissants de ses membres, et où cohabitent les artisans et les victimes du «printemps arabe», les pro et les anti-régime syrien et des membres de la coalition qui massacre le peuple yéménite, ne gênera pas outre mesure les pays d’Europe, d’Amérique, d’Asie ou d’Afrique où les droits des minorités musulmanes sont bafoués et violés constamment.

Bien au contraire, ces communautés, plus ou moins importantes, sont utilisées comme épouvantails pour mobiliser les citoyens de ces pays grâce à des matraquages médiatiques systématiques qui font de l’islam et des musulmans l’ennemi public numéro 1, qui a remplacé le «juif errant» et le «communiste révolutionnaire» qui menaçaient le système «capitaliste» en place.

Les nombreuses craintes exprimées il y a plus d’un demi-siècle par le penseur algérien Malek Bennabi, dans ses différents ouvrages de prospective politique, soulignaient la revanche de l’Occident judéo-chrétien sur un monde musulman, plus faible que jamais.

Ainsi, la croisade contre l’islam, annoncée tambour battant par le président Georges W. Bush en 2001, après les attentats du 11 septembre, vient d’être relancée par les mesures racistes prises par le président Donald Trump contre les habitants de pays musulmans, divisés entre chiites et sunnites, monarchies et républiques, riches et pauvres.

En tout état de cause, l’active implication de notre pays dans ces confrontations philosophiques – pour ne pas dire idéologiques – interarabes, dont elles ont pendant longtemps subi les mesquines surenchères, ne pourraient que réjouir les compatriotes qui s’offusquaient, à juste titre, de la longue apathie de notre diplomatie au sein du monde arabe, malgré l’agressivité voire l’hostilité que des pays comme le Maroc, l’Arabie Saoudite et le Qatar affichaient vis à vis de l’Algérie, longtemps secouée par des événements qui ont failli l’emporter dans l’indifférence quasi générale des autres. L’Algérie était occupée à panser ses plaies profondes dont certains pays arabes connaissent aujourd’hui les tragiques et amers goûts.

R. T.

Comment (35)

    lhadi
    7 avril 2017 - 16 h 37 min

    L’islamo phobie est le fruit
    L’islamo phobie est le fruit d’une O.P.A sioniste sur le monde politico-médiatique occidental. Fraternellement lhadi ([email protected])

    l'homme volant
    6 avril 2017 - 18 h 09 min

    les occidentaux sont entrés
    les occidentaux sont entrés en modernité, les musulmans sont entrés en victimité. ils passent leur temps à pleurnicher sur le mal que l’occident leur a fait, tous leurs travers sont un complot de l’occident, a tel point qu’on est plus ni dans la politique ni dans la géopolitique ni dans l’histoire ni quoi que ce soit et c’est clair qu’on est dans la psychiatrie. l’occident est devenu le meilleur instrument, l’allié objectif des musulmans, comme un malade a besoin du valium pour rester dans son coin à regarder les mouches passées, eux ils ont besoin de l’occident pour évacuer le stress qui les empêcherait de regarder tranquillement le temps passer. il y’a eux et il y’a l’occident, l’ogre et le petit chaperon vert et celui parmi ceux que le malheur a mis dans leur gigantesque salle d’attente (intellectuels, minorité religieuse ou culturelle etc) qui n’en peux plus d’etouffer à cause de cette vénération platonique, il est immédiatement taxé d’agent intérieur du grand mechant loup. ils ont réussi à survaloriser l’occident en lui donnant bocoup plus de valeur qu’il en a, les occidentaux eux même n’en reviennent pas de voir ce gigantesque monde bizarre, cultiver à ce point la peur, la peur de devenir responsable, de se sentir responsable, ça fait tellement peur de se regarder en face et de voir un adulte quand on est encore enfant; les Musulmans ont inventé une grande civilisation qui a rayonné longtemps, maintenant ils sont fatigués, ils ont besoin de dormir longtemps, ils ont inventé un ennemi imaginaire qui les empeche de se réveiller, alors bounuit. quand Boudiaf est arrivé, la premiere chose qu’il a dit c’est  » le bien est en nous, le mal est en nous » et il a rajouté avec son style typiquement Amazigh d’Algérien  » de quoi ils nous ont dépassé les europpeens à part la science, quoi »….. hummmm ils l’ont tout de suite liquidé par ce que Boudiaf voulait liquidé cet ennemi imaginaire qu’ils nous ont fabriqué pour nous maintenir dans notre long sommeil. allé beaunui…

    Amir NOUR
    6 avril 2017 - 12 h 33 min

    Voici un document essentiel à
    Voici un document essentiel à lire (par les sceptiques en particulier) afin de comprendre les ressorts de l’islamophobie aux États-Unis, notamment depuis les événements emblématiques du 11 septembre 2001:

    https://www.google.dz/amp/foreignpolicy.com/2017/03/16/the-making-of-islamophobia-inc/amp/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.