Désinformation iranienne sur l’Algérie et la Tunisie : à quoi jouent les mollahs ?

Le président iranien Hassan Rohani. D. R.

La Tunisie puis l’Algérie ont été, en moins d’une semaine, la cible d’une forte campagne de désinformation officielle de la part de Téhéran, qui obéit immanquablement à un plan politique à travers lequel le régime iranien cherche, dans la guerre de positions qui l’oppose à l’Arabie Saoudite, à élargir sa zone d’influence et, surtout, à attirer vers lui les rares pays arabes qui ne sont pas soumis à la stratégie saoudienne dans la région, comme l’Algérie et la Tunisie. Deux pays qui ont toujours affiché leur neutralité dans les conflits régionaux et acceptent d’en payer le prix.

La propagande iranienne, servie par l’agence officielle Irna et ses innombrables relais médiatiques, ont profité de cette ouverture pour s’y engouffrer par la manipulation. C’est ainsi que Tunis s’était plaint de l’interprétation qui a été faite par ces médias d’une déclaration du président Béji Caid Essebsi, à l’occasion de sa rencontre avec le ministre de la Culture et de l’Orientation religieuse, Reza Salhi Amiri, vendredi dernier, et selon laquelle le chef de l’Etat tunisien se serait laissé dire que l’Iran était «le protecteur du monde musulman contre l’occupation sioniste».

La même tactique sera utilisée lors de la visite du même ministre iranien en Algérie, deux jours plus tard, où celui-ci a été reçu par son homologue, Azeddine Mihoubi, et aussi par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. L’agence officielle iranienne, aussitôt relayée par les journaux en ligne pro-iraniens, a tenté d’orienter le contenu des entretiens que ce ministre de la propagande a eu avec les responsables algériens dans un sens favorable au discours politique iranien, en montrant l’engagement de l’Algérie à lutter contre l’«extrémisme» et la «pensée takfiriste» comme un signe d’allégeance à Téhéran et à sa politique régionale et, automatiquement, comme une preuve d’alignement contre l’Arabie Saoudite et les pays du Golfe. Ce qui est bien évidemment faux parce que l’Algérie a commencé à combattre l’intégrisme islamiste à l’époque même où Riyad et Téhéran étaient de connivence pour précipiter l’avènement d’un Etat théocratique à Alger, à travers leur soutien massif au FIS dissous.

Aussi une telle confusion peut-elle avoir des répercussions diplomatiques fâcheuses avec les rivaux directs de l’Iran dont l’Algérie se passerait bien dans la conjoncture actuelle, minée par plusieurs foyers de tension et par la persistance du terrorisme qui menace la sécurité et la stabilité de toute la région. Deux obstacles auxquels il faudrait ajouter désormais les manœuvres pernicieuses et autres velléités de manipulations politiques.

Preuve de la malveillance des Iraniens dans cette affaire : l’agence officielle Irna n’a pas jugé utile de faire la moindre mention du démenti du porte-parole du ministère algérien des Affaires étrangères, ni d’ailleurs celui de la présidence tunisienne.

R. Mahmoudi

Comment (83)

    Bekaddour Mohammed
    6 avril 2017 - 7 h 50 min

    A tout seigneur tout honneur
    A tout seigneur tout honneur ! Je préfère me plaindre à un Iranien qu’à un Français, un Occidental… Les Iraniens savent ce que vaut la Tunisie, un ancien protectorat français et ils savent ce que vaut l’Algérie une des pires victimes de la barbarie croisée prédatrice franco européenne, en tant qu’Algérien j’admire l’Iran, et je sais que le meilleur existe une amitié avec lui, il sera mon meilleur Aide, si j’ai su gagner son amitié avec une sincérité ABSOLUE, en tant qu’Algérien au sens de ceux qui m’ont libéré au prix de leurs vies, je sais que mon intérêt dit Iran et non Arabie Saoudite synonyme du vide et de l’hypocrisie, du temps perdu, avec l’Iran c’est avoir sa montre à la bonne heure : Être réellement fort, donc respectable, respecté ET craint, avec une voix qui en impose aux forces du mal




    0



    0
    lakhdar
    6 avril 2017 - 5 h 10 min

    il ne faut pas faire comme
    il ne faut pas faire comme nos Imams le jeu des saoudiens et diaboliser un pays musulman qui n’implose pas les pays arabes comme le cas des barbares qui tuent des enfants au Yémen et et financent le terrorisme dans les pays musulmans




    0



    0
      salim
      27 juin 2017 - 8 h 25 min

      Le parfait esclave quoi.
      Si vous n’êtes pas capable d’assumer votre avenir, vous défendre, défendre les vôtres.
      Vous vous préparer à recevoir votre nouveau maître.
      Chez nous on dit « Mout Ouakaf »
      Tfou !




      0



      0
        à point
        2 juillet 2017 - 17 h 57 min

        ce que dit Lakhdar est plein de bon sens…et ton commentaire est absurde.
        Les Ibn lihoud veulent notre peau…ils sont patients et sournois…alors que les iraniens leur fassent passer des nuits blanches : c’est tout benef pour nous.
        cet article c’est comme fermer les yeux dans un camp de nudistes….on voit rien mais tout le monde est nu…LES IBN LIHOUD VEULENT NOTRE PEAU….faut pas les froisser ,fermons les yeux!!!




        0



        0
    water water
    5 avril 2017 - 17 h 53 min

    Excusez moi, les nations
    Excusez moi, les nations civilisées ont toujours posé problème.

    L’orgueil est la frontière qui sépare les gens du livre de l’Islam.
    La haine est la frontière qui sépare le temple du feu de l’Islam.

    L’orgueil et la haine font bon ménage.




    0



    0
    khalid andor
    5 avril 2017 - 17 h 15 min

    nous les peuples de lafrique
    nous les peuples de lafrique du nord ne somme devenus avec l’eentetement des didrigeant maroc vs algerie que des prooie et suivant a ces abrutis du moyens orient…l’afrique du nord devrait redevenir la puissance amazigh avec des stock de toutes sorte de matiere premire 75 % du phosphate et nouriture mondiaux, 50 % du fer mondial, 60 % de luranium mondial et j’en passe….ils nous ont fait rater l union du maghreb grace a un probleme de sahara créé et manipulé depuis l’ONU…a nous la soummission alors.




    0



    0
    Court Toujours.
    5 avril 2017 - 13 h 46 min

    LE VRAIS PROBLÈME , UN PLAN D
    LE VRAIS PROBLÈME , UN PLAN D’ENSEMBLE , POUR L’HORIZON 2050 , EN RAISON DE LA DÉMOGRAPHIE ET RAPPORTS DE FORCES , ACTUELLEMENT SE JOUE LA CONSTRUCTION DE ZONES GÉOGRAPHIQUES . .IL Y A LE PLAN MOYEN-ORIENT ÉLARGI ENGLOBANT L’AFRIQUE DU NORD OU LE BUT EST D’INSTALLER DES RÉGIMES ISLAMISTES WAHABITE FRÈRES MUSULMANS EN PLACE DES ÉTATS NATIONS DONT LE SOCLE SERAIT L’ARABIE DES SAOUDS , QATAR , ERDOGAN TURC . .EN EUROPE , LA CONSTRUCTION EUROPÉENNE AVEC L’EFFACEMENT DES ÉTATS NATIONS POUR LA COMMISSION EUROPÉENNE ÉCONOMIQUE ET NON POLITIQUE SOUS AUTORITÉ DE L’OTAN SOUS COMMANDEMENT AMÉRICAIN. . .LE BUT DU PROJET EST D’ASSOCIER LE MOYEN-ORIENT ÉLARGI ET L’UNION EUROPÉENNE . .DANS LES DEUX CAS LES USA PILOTENT LES DEUX ENSEMBLES , POUR L’UN A TRAVERS LE WAHABISME FRÈRES MUSULMANS SAOUDS/QATAR/ERDOGAN ET POUR L’AUTRE L’EUROPE A TRAVERS LA COMMISSION EUROPÉENNE /OTAN . .LA STRATÉGIE AMÉRICAINE SE FAIT SUR LE LONG TERME , SE PRÉPARE DES ANNÉES A L’AVANCE , ET LA RAISON DU MOYEN-ORIENT ÉLARGI ET CONSTRUCTION EUROPÉENNE SE TROUVE DANS L’IMPLICATION AMÉRICAINE DANS LES DEUX CAS , EN PLUS DE DISSOCIER LA RUSSIE DE L’EUROPE QUI FAIT PARTIE DU PROJET DANS LEQUEL L’OTAN ASSURE LE VOLET MILITAIRE ET ACCORD TAFTA LE VOLET TRANSATLANTIQUE ÉCONOMIQUE . .CECI EST MON ANALYSE EN PRENANT DE LA HAUTEUR SUR LA SCÈNE MONDIALE . .Donc le problème chiite , sunite , Algerie…Tunisie…Iran …est mineur . QUESTION : A QUOI JOUENT L’IRAN ET LES SAOUDS ? …LES SAOUDS WAHABISME SONT UN PION DANS LE PLAN USA , ET L’IRAN , SYRIE , RUSSIE CONTRE CE PLAN USA. .




    0



    0
      sine qua non
      5 avril 2017 - 14 h 21 min

      Ce que je voulais souligner
      Ce que je voulais souligner dans le poste précédent en parlant de progrès scientifique est que tant que ces pays dont l’Algérie n’aqcuierent pas une avancée dans le domaine scientifique et technologique qui leur permette de fabriquer par eux mêmes leurs moyens de défense et de protection dissuasifs et efficaces , ils seront toujours des pions, des marionnettes et des vassaux aux mains des grandes puissances qui ont justement ces moyens technologiques et militaire pour asservir les autres peuples et les remodeler à leur guise. Je pense que parler de progrès scientifique et technologique sans lequel aucun pays ne peut décider de son propre sort n’est pas un sujet mineur. C’est même le coeur du problème. Alors toute autre considération n’est, encore une fois, que bavardage.




      0



      0
        vu d'ici
        6 avril 2017 - 6 h 35 min

        Pour faire plus court. pour
        Pour faire plus court. pour à1 pour avoir la puissance 2 il faut avoir les armes 3 il faut s avoir les fabriquer 4 il faut la technologie 5 il faut la connaissance 6 donc l éducation … au final la force prend sa source dans l école..




        0



        0
    Anonymous
    5 avril 2017 - 10 h 15 min

    Oui l’Iran fabrique des
    Oui l’Iran fabrique des avions des hélicoptères des chars des missiles des navires des véhicules des satellites qu’il lance lui même etc. Ils ont une certaine avance scientifiquement parlant. Et l’Arabie Saoudite, elle fabrique quoi à part les djihadistes qu’elle envoie massacrer des musulmans un peu partout dans les pays musulmans : Syrie, Yémen, Irak etc. Qui est alliee avec israel qui massacre les enfants de gaza. Alors s’il faut faire un choix entre l’Iran et l’Arabie Saoudite, je pense qu’il n y a pas photo. On est en présence d’un progrès scientifique certain d’un cote (iran) et de l’autre un obscurantisme tous azimuts (Arabie Saoudite ). Il n y a que ces critères qui doivent compter dans notre choix. Tout le reste est littérature et vaines circonvolutions. Maintenant le mieux est que l’Algérie ait sa propre puissance scientifique militaire industrielle financiere culturelle … ce qui lui donnera une puissance politique et lui permettra de ne pas quemander d’alliance ni avec l’Iran ni avec l’Arabie Saoudite.




    0



    0
      vu d'ici
      6 avril 2017 - 6 h 56 min

      Pas faux.. mais en premier, l
      Pas faux.. mais en premier, l Algérie doit se purger de toute la gangrène religieuse.. Ou plutôt l’amputer, et enfin construire le pays sur des bases saines.. Revenir à l époque des 60 quand c’était l Algérie du possible…




      0



      0
      La Force DE SOI
      6 avril 2017 - 7 h 33 min

      @A cause de la France croisée
      @A cause de la France croisée et prédatrice les Algériens illustrent et vivent le défi d’une naissance ex nihilo, les Iraniens éclosent avec des atouts et montent, pour nous Algériens l’Arabie Saoudite est un répulsif, ils sont un désert intellectuel, moral, les Iraniens savent notre histoire, et les handicaps qui nous contrarient, mais savent que nous avons un potentiel à même de faire de nous des Forts, comme eux… Même pour le bien, il faut être le plus fort puisque l’arène le veut ainsi, les Algériens sérieux ont du pain sur la planche !




      0



      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.