Sellal se dit «satisfait» de la qualité des relations avec la France

Abdelmalek Sellal et son homologue Bernard Cazeneuve. New Press

Le Premier ministre Abdelmalek Sellal qualifie la coopération algéro-française dans tous les domaines de «satisfaisante». S’exprimant aujourd’hui à Alger à la fin de l’entretien qu’il a eu avec son homologue français, Bernard Cazeneuve, en visite officielle en Algérie depuis le mercredi 5 avril, Abdelmalek Sellal considère «excellentes» les relations entre les deux pays. «Permettez-moi d’exprimer ma satisfaction quant à la qualité de notre coopération sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun, dont celles ayant trait à la paix et la sécurité, notamment la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent», a assuré M. Sellal, tout en réitérant «avec force» la volonté de l’Algérie de conjuguer les efforts des deux pays pour affronter les multiples défis sécuritaires auxquels ils font face.

Le Premier ministre a fait état de la qualité du dialogue politique entre les responsables des deux pays, qui, selon lui, «a atteint une densité qui permet la coordination des positions sur certaines questions internationales, notamment les menaces qui pèsent lourdement sur notre région». «Nous devons plus que jamais accentuer notre vigilance et notre mobilisation au plan national et au plan régional pour faire face à tous ces défis qui déstabilisent tant de pays de notre région, et constituent une menace sérieuse pour la sécurité de nos pays et notre région, y compris sa partie euro-méditerranéenne», a-t-il ajouté.

Abdelmalek Sellal a passé en revue avec Bernard Cazeneuve «l’état de la coopération bilatérale marquée par des progrès appréciables dans divers domaines socioéconomiques», mais aussi les voies et moyens à même de la consolider davantage et échanger les points de vue sur les questions régionales et internationales d’intérêt commun. La visite de Bernard Cazeneuve en Algérie intervient à trois semaines de l’élection présidentielle française. Il s’agit donc d’une visite plutôt d’adieu, puisque, en fin de mandat, le gouvernement dirigé par Bernard Cazeneuve ne peut aucunement s’engager avec les autorités algériennes sur des dossiers. Cette visite est la troisième à être effectuée par un Premier ministre français en Algérie, sous le mandat du président François Hollande. La précédente, faite par Manuel Valls, a été achevée par une vive polémique suscitée par une photo tweetée par le Premier ministre français et dans laquelle le président Bouteflika apparaissait très affaibli.

Bernard Cazeneuve a, pour sa part, affirmé que «jamais autant que pendant ce quinquennat qui s’achève les relations franco-algériennes n’ont été aussi fortes, aussi denses, aussi confiantes, et c’est donc pour moi, au nom du président de la République et du gouvernement français, une manière ici de dire l’attachement de notre pays à cette relation amicale et extrêmement fructueuse». Pour lui, «les relations entre la France et l’Algérie se sont considérablement renforcées depuis la visite du président Hollande en décembre 2012, et après sa deuxième visite en 2015, ainsi qu’après la tenue de trois comités intergouvernementaux de haut niveau permettant, sur de multiples sujets, à nos gouvernements d’affirmer leur volonté de coopérer».

La France, surclassée par la Chine comme premier fournisseur de l’Algérie, œuvre ainsi à protéger ses intérêts économiques en Algérie, de plus en plus menacés par l’offensive des entreprises chinoises.

Sonia Baker

Comment (12)

    Anonymous
    7 avril 2017 - 10 h 30 min

    monsieur; sellal est
    monsieur; sellal est satisfait de la vie parisienne et l’accueil réservé par ces maitres français;il est aussi satisfait de la faillite prononcé de la nation algérienne;il ne sera pas concerné ni lui;ni sa famille;




    0



    0
    Nobody Paris
    7 avril 2017 - 9 h 56 min

    OUI MR SELLAL, VOUS POUVEZ
    OUI MR SELLAL, VOUS POUVEZ ETRE SATISFAIT, VOUS AVEZ ACQUIS COMBIEN D’APPARTEMENTS EN FRANCE? VOS ENFANTS SONT-ILS BIEN INSTALLES EN FRANCE? NOUS VOUS COMPRENONS.




    0



    0
    Vangelis
    6 avril 2017 - 22 h 24 min

    De l’auto-flagellation à l
    De l’auto-flagellation à l’état pur. Pas d’investissements conséquents dignes de ce nom depuis au moins 3 ans (dixit Sellal) mais cela ne l’empêche pas de caresser le représentant de l’ancien colon dans le sens du poil. Il faut vraiment être maso ou avoir la langue de bois, comme d’habitude, pour dire de telles inepties. Qui plus est, les relations au sens larges sont au seul profit de l’ancien colon qui a même le toupet, afin de narguer les pontes du régime, de contrecarrer toute politique algérienne et plus particulièrement celle relative au Sahara Occidental prenant un parti pris flagrant et au grand jour avec son autre pendant de colon, le Maroc. Dommage que l’Algérie n’a plus ces hommes qui soient lucides et qui disent tout haut ce que tous les algériens pensent tout bas. Ce n’est pas parce que Sellal dit des inepties que les algériens sont d’accord avec lui. Eux eu moins sont lucides et n’attendent rien de l’ancien colon qui a détruit leur pays, causé des morts par centaines de milliers et tenté même d’effacer le terme Algérie en assassinant et en brulant à tout va et partout. Il n’y a donc que les harkis et les colabos qui oublient pas les algériens qui ont au moins un membre de leur famille, ce n’est six pieds sous terre, cramé telle une allumette.




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 21 h 19 min

    Je ne t’aime pas Sellal

    Je ne t’aime pas Sellal
    Ya hasrah ouine rahoum enass zinine ntaa dzair qui avait de la ghira
    je suis un vivant mort




    0



    0
    4 temoins
    6 avril 2017 - 21 h 09 min

    @ouyahia et lesamis

    @ouyahia et lesamis

    la guerre d Algérie est une a sous-traitance ! c est ca ?




    0



    0
    Amnagh
    6 avril 2017 - 21 h 06 min

    …Elle les protège et les
    …Elle les protège et les soignent.Pourquoi ? Parce qu’ils n’ont pas la légitimité démocratique,celle des urnes non truquées.Un pouvoir fragile qui se comporte en voyou à l’intérieur du pays et en toutou à l’extérieur vis à vis des puissances occidentales.




    0



    0
    Anonymous
    6 avril 2017 - 20 h 55 min

    Sellal se dit «satisfait» de
    Sellal se dit «satisfait» de la qualité des relations avec la France

    Sellal se dit «satisfait» officiellement est un usage diplomatique courant
    Pour dire officieusement qu’il n’est pas réellement satisfait de la qualité des relations avec la France

    Tout le monde sait que l’état , le gouvernement, et le patronat français hésitent à investir en Algérie
    Et se contentent du commerce et des usages cyniques et hypocrites pardon diplomatiques
    Pour assurer, et réassurer infiniment
    Et attendre, attendre, attendre …..comme de vrais opportunistes, pour voir l’avenir se décanter, et plus claire,…..
    En Algérie

    Les français se contentent du commerce, de la vente, et de l’écoulement de leurs produits en Algérie
    Grace aux barons maffieux protégés des importations,
    Affaiblissant, et pénalisant de plus en plus l’économie et les finances algériennes




    0



    0
    T'ZAGATE
    6 avril 2017 - 19 h 25 min

    Ah bon, après avoir reprocher
    Ah bon, après avoir reprocher à la France de ne pas s’impliquer dans les investissements productifs en Algérie et de ne faire aucun effort pour conclure des partenariats avec l’Algérie, après tu nous dit que tu es satisfait de la qualité des relations avec la France. Non mais ya bourourou de Sellal, tu te fous de la République et du peuple algérien ou quoi ??? Il faut savoir ce que tu dis à moins que tu sois atteint de la maladie d’Alzheimer ou de la maladie de la malhonnêteté ou de l’abrutisme chronique !! Yakhi mousssiba, yakhi !!!




    0



    0
    Cactus
    6 avril 2017 - 18 h 39 min

    VIVEMENT QU’IL DEGAGE CE
    VIVEMENT QU’IL DEGAGE CE TRAITE AVEC SONT CLAN d’oujda




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    6 avril 2017 - 18 h 17 min

    Monsieur Le Ministre, la
    Monsieur Le Ministre, la qualité est une notion relative ! La France est aussi un état immensément injuste, et d’une injustice absolue, je suis Algérien comme vous et je sais ce que je dis ! Vous parlez évidemment en homme d’état à un homme d’état, deux états qui savent être injustes de façon complices ou involontairement synchrones, mais je vous accorde cette vérité : L’Injustice est PRINCIPALEMENT française, les injustices de l’état dont vous êtes le ministre passent en second plan. Toutefois une injustice est une injustice, un abus est un abus, il y a Un Jour dit du Jugement Dernier, car « Dieu » Existe ! A lui chacun rendra compte !




    0



    0
    Cémoi
    6 avril 2017 - 15 h 42 min

    Le général avait bien raison
    Le général avait bien raison en déclarant en 1962 :  » Certes, nous quittons l’Algérie la mort dans l’âme; MAIS nous laissons derrière nous de fidèles et dociles serviteurs qui veilleront sérieusement sur nos intérêts. »




    0



    0
    62=El Bandia
    6 avril 2017 - 13 h 11 min

    Sellal se dit «satisfait» de
    Sellal se dit «satisfait» de la qualité des relations avec la France….NORMAL , ELLE VOUS PROTÈGE TRES, TRÈS BIEN




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.