Mogherini «très satisfaite» du niveau des relations entre l’Algérie et l’UE

Federica Mogherini et Ramtane Lamamra. D. R.

La Haute Représentante de l’Union européenne (UE) pour les Affaires étrangères et la Politique de sécurité, vice-présidente de la Commission européenne, Federica Mogherini, a exprimé samedi à Alger sa «satisfaction» du niveau du partenariat bâti entre l’Algérie et l’UE, fruit d’un travail «très intense et très positif». «Je suis très satisfaite du niveau d’approfondissement du partenariat intense et très positif qu’on est arrivé à bâtir ces dernières années», a-t-elle déclaré à son arrivée à l’aéroport international Houari-Boumediene.

Mme Mogherini a ajouté que sa visite en Algérie vise à «intensifier et approfondir davantage» le partenariat et la relation entre l’Algérie et l’UE, notamment dans un certain nombre de domaines, soulignant qu’elle allait aborder avec les responsables algériens la situation régionale et la coopération bilatérale dans tous les secteurs. «C’est ma deuxième visite en Algérie depuis le début de mon mandat», a-t-elle dit, rappelant sa rencontre avec le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, à Bruxelles, il y a quelques semaines pour la réunion du Conseil d’association de l’UE.

Mme Mogherini a entamé samedi une visite officielle de deux jours en Algérie à l’invitation de M. Lamamra. Cette visite, la deuxième du genre en Algérie, après celle effectuée en septembre 2015, «atteste de la volonté de l’Algérie et de l’UE d’intensifier leur dialogue politique à haut niveau dans un contexte de redynamisation des relations de coopération et de partenariat», avait indiqué un communiqué du ministère des Affaires étrangères.

R. N.

Comment (5)

    Chaoui ou zien
    9 avril 2017 - 17 h 08 min

    Bien sur, du moment que ces
    Bien sur, du moment que ces relations sont a sens unique. Tant que notre beau pays est dirige par vos pions et que son peuple continue de se comporter comme un immense tube digestif, tout passera.




    0



    0
    Rascasse
    9 avril 2017 - 13 h 52 min

    Ils n’ont que faire des
    Ils n’ont que faire des droits de l’homme du développement humain et sociale des algériens tous ce qui les intéressent est notre sous sol et nos tubes digestifs, d’ailleurs on attends plus rien des organisations notre destin est entre nos mains




    0



    0
    anonyme
    9 avril 2017 - 8 h 59 min

    Toz.

    Toz.
    Elle vient comme une inspectrice……………..




    0



    0
    Nobody Paris
    8 avril 2017 - 22 h 32 min

    LE BUT DE L’EU EST D’AVOIR
    LE BUT DE L’EU EST D’AVOIR SOUS SA COUPE L’ALGERIE ET SES RICHESSES, ET DE NOUS METTRE AU SILENCE. ON VEUT NOUS REDUIRE A ETRE UN FOURNISSEUR ENERGITIQUE DE BAS NIVEAUX. AUCUNE CONFIANCE AUX EUROPEENS ET AMERICAINS.




    0



    0
    ANTI OTAN
    8 avril 2017 - 21 h 05 min

    L’UE veut mangé l’Algérie et
    L’UE veut mangé l’Algérie et ses richesses.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.