Algérie-UE : deuxième rencontre sur la coopération énergétique

Noureddine Boutarfa, ministre de l'Energie. D. R.

L’Algérie et l’Union européenne (UE) tiendront mardi à Bruxelles leur deuxième rencontre de haut niveau visant à renforcer leurs relations dans le domaine de l’énergie, conformément aux dispositions du mémorandum d’entente sur l’établissement d’un partenariat stratégique entre les deux parties signé en 2013. Lors de cette réunion annuelle de haut niveau, qui se tient alternativement à Alger et à Bruxelles, le ministre de l’Energie, Noureddine Boutarfa, et le Commissaire européen chargé de l’Action pour le climat et de l’Energie, Miguel Arias Canete, «discuteront du partenariat stratégique entre l’UE et l’Algérie», ont indiqué les services du commissaire européen.

L’Algérie et l’UE ont signé en juillet 2013 un mémorandum d’entente sur l’établissement d’un partenariat stratégique dans le domaine de l’énergie dans l’objectif d’explorer la mise en place de ce partenariat, de renforcer et d’approfondir leurs relations énergétiques. Les modalités de mises en œuvre de ce partenariat stratégique entre l’Algérie et l’UE s’articulent autour de la tenue d’une réunion annuelle de haut niveau, de la mise en place d’un groupe de travail sectoriel, de groupes d’experts spécialisés et d’un forum d’affaires. MM. Boutarfa et Canete devraient ainsi passer en revue les sujets d’intérêt commun dans le domaine de l’énergie, évaluer les résultats des initiatives du partenariat mises en œuvre et orienter les travaux futurs.

La réunion de mardi sera l’occasion d’«examiner les progrès qui ont été faits dans le domaine de la coopération énergétique, notamment en ce qui concerne les investissements européens en Algérie dans la production et l’acheminement du gaz, ainsi que dans le secteur de l’énergie renouvelable», ont souligné les services du commissaire européen. «Le commissaire Arias Canete va aussi présenter le paquet de mesures ‘‘Une énergie propre pour tous les Européens’’ de la Commission européenne lancé en novembre 2016», ont-ils ajouté.

Selon les services du commissaire Canete, les différentes réunions d’experts tenues jusque-là ont déjà permis d’identifier les possibilités de coopération entre l’Algérie et l’UE dans plusieurs domaines, notamment le gaz, l’électricité, les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. En effet, l’UE et l’Algérie œuvrent pour approfondir leur coopération dans le secteur énergétique et l’étendre au-delà du secteur des hydrocarbures, à celui de l’électricité et des énergies nouvelles et renouvelables, à l’efficacité énergétique et au développement des infrastructures. «L’Algérie est un partenaire stratégique et fiable pour les approvisionnements énergétiques de l’UE non seulement en matière de gaz naturel dont elle assure les approvisionnements régulièrement et sans interruption depuis plusieurs décennies, mais aussi en matière de pétrole brut», rappelle à chaque occasion le commissaire Canete.

Par ailleurs, un premier forum d’affaires algéro-européen s’est tenu en mai 2016 à Alger avec la participation de plus de 500 entreprises algériennes et européennes ainsi que des associations industrielles, institutions financières et des experts. Ce forum met l’accent sur la composante industrielle et la nécessité de garantir un maximum d’intégration locale pour en assurer la pérennité et contribue à faciliter et promouvoir les investissements européens dans les secteurs du gaz naturel, des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Il y a une année, la Commission européenne a dévoilé un train de mesures visant à préparer l’union à la transition énergétique mondiale et à lui permettre de faire face à d’éventuelles ruptures d’approvisionnement en énergie. Pour remédier à la fragilité du système européen d’approvisionnement en gaz, la commission a proposé de passer d’une approche nationale à une approche régionale pour la conception des mesures destinées à renforcer la sécurité d’approvisionnement et tente de diversifier ses sources d’approvisionnement pour limiter l’emprise de la Russie sur le marché européen.

R. E.

Comment (2)

    lehbilla
    10 avril 2017 - 6 h 43 min

    Rencontre sur la coopération
    Rencontre sur la coopération énergétique avec l’UE et on sera représenté outre par le ministre de l’énergie mais aussi avec le PDG de Sonatrach probablement, Mr Ould Kaddour qui n’est plus à présenter du tout tellement il est connu dans les couloirs des tribunaux et des allées des prisons.




    0



    0
    Anonymous
    9 avril 2017 - 15 h 38 min

    On a laissé des plumes avec
    On a laissé des plumes avec cette UE pourquoi vous vous voulez s’accrocher coûte que coûte avec ces sangsues qui ne cherchent qu’à nous sucer et vous le savez tres bien




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.