Cédéao : un ancien ministre sénégalais explique pourquoi il faut écarter le Maroc

Jean-Paul Dias s'insurge contre le «mutisme de tous» en Afrique de l'Ouest. D. R.

Depuis le lancement de la «mission civilisatrice» du royaume chérifien en vue de la «conquête» de l’Afrique, la machine de la propagande marocaine nous sert frénétiquement des feuillets d’analyses et d’études de sources «très sérieuses» sur les bienfaits de la présence marocaine dans le continent et la sécularité des liens qui le lient à cet espace «en léthargie» en attente d’un sauveur ! Rares, par contre, sont les articles qui ont permis aux voix contraires de s’exprimer sur le revers de cette médaille royale ; alors, lorsque l’une des ces voix vient du Sénégal, éternel et inconditionnel allié du royaume, il est bon de s’y attarder.

Paru dans un quotidien sénégalais, l’article de l’ancien ministre de l’Intégration économique africaine et président du Conseil des ministres de la Cédéao, Jean-Paul Dias, s’insurge contre le «mutisme de tous (presse, politiques, ONG, universitaires, entreprises, etc.) au Sénégal comme dans la sous-région» concernant la demande d’adhésion du Maroc à la Cédéao et appelle à évaluer la pertinence et les conséquences de cette éventuelle adhésion sur les politiques et les économies des pays de la région. Et sur cette question, pour l’ancien ministre sénégalais de l’Intégration économique, le verdict est clair : «Après tout, que gagneraient le Sénégal et les autres Etats membres de la communauté dans une adhésion du Maroc à la Cédéao ? Rien ! Le Maroc ? Tout !»

A l’instar d’autres médias ouest-africains, l’auteur partage l’analyse selon laquelle l’adhésion du Maroc offrirait un vaste marché, mais surtout un ascendant important dans la région avec le soutien de ses alliés francophones qu’il entend, bien-sûr, utiliser pour diviser afin de régner.

A peine rejoint l’Union africaine qu’il tente vainement de déstabiliser, le Maroc, et face aux échecs cumulés au sein de l’organisation continentale, s’acharne «à coups de missions ministérielles et de messages royaux» à imposer sa volonté. «Il nous rejoue le refrain du disque rayé des liens multiséculaires, ironise l’ancien ministre sénégalais, ne se privant pas, comme à l’accoutumée, de faire étalage des ses contributions au bien-être des populations africaines.»

D’ailleurs, M. Dias relève dans son article «comment le Maroc pourrait-il adhérer à la Cédéao puisque le Traité de la Cédéao ne prévoit nulle part l’adhésion de quelque Etat que ce soit hormis ceux qui auraient ratifié ledit traité et dont les noms figurent expressément dans le préambule ?». «La géographie, écrit-il, n’est pas dotée de propriétés élastiques». Cette question et la réponse qui lui est donnée seraient parfaitement logiques si elles ne s’adressaient pas à un pays dont le mode opératoire consiste à imposer ses excentricités grâce au soutien outrancier d’anciennes puissances coloniales dont il sert les agendas.

Le Maroc n’en est pas à sa première tentative ubuesque de redessiner les frontières des Etats et du continent. Car, au-delà des visions expansionnistes par lesquelles il s’octroie des droits «historiques», voire «divins» sur les territoires des Etats voisins, à l’instar de l’Algérie, de la Mauritanie et de la République arabe démocratique sahraouie et même du Mali, le royaume s’est, par le passé, proclamé européen et, aujourd’hui, ouest-africain. Et Dieu seul sait quelle nouvelle distorsion géographique ou historique il nous offrira à l’avenir.

L’auteur de l’article conclut en invitant les Etats de la Cédéao à ne pas faire «entrer le loup dans la bergerie», car celui-ci s’adonnera aux mêmes pratiques qu’on lui connaît. «Ce ne sont pas les quinze membres actuels qui pourront faire face à l’agenda caché de ce pays», prévient-il. En effet, force est de constater que l’agressivité de la démarche marocaine a réussi jusqu’à présent à torpiller les efforts onusiens pour la résolution du conflit au Sahara Occidental et à décrédibiliser une organisation dont la vocation universelle se heurte aux agendas hégémoniques et clientélistes de certains membres permanents du Conseil de sécurité.

Les nombreuses interrogations suscitées en Afrique de l’Ouest par la persévérance marocaine dans la manipulation de l’histoire et de la géographie ont été renforcées, il y a quelques jours, à Dakar même, en relation avec le sabotage par le Maroc d’une conférence commune de l’Union africaine et de la Commission économique des Nations unies pour l’Afrique au niveau des ministres des Finances. La délégation chérifienne a, en effet, eu la prétention d’occuper son siège et celui réservé au «Sahara Occidental» contre toute légalité et tout bon sens.

Le Maroc a ainsi donné une nouvelle preuve de son insatiable appétit de puissance, tout autant qu’il a fait l’ample démonstration de son mépris pour ses prétendus alliés et vrais relais, tel que le Sénégal. Le cri du cœur de l’homme d’Etat sénégalais lucide qu’est Jean-Paul Dias gagnerait à résonner partout en Afrique comme une alerte sérieuse.

Karim B.

Comment (36)

    Anonymous
    13 avril 2017 - 13 h 42 min

    L’Algérie, en a les moyens,
    L’Algérie, en a les moyens, les potentialités, et les richesses humaines, énergétiques, minérales, et matériels
    Pour plus d’organisations souples, de coordinations inter-sectoriales entre les acteurs économiques algériens
    et moins de bureaucratie étatique (corruption dans les banques, les finances, le commerce, les douanes…)

    Un peu de nationalisme, de discipline, de respects…, d’aides mutuelles (complémentarités,….)
    Pour que l’économie algérienne deviendra la 2ème puissance économique, et financière du continent africain
    Après …..l’Afrique du Sud avec ses boers d’origine hollandaise, et ses anglo-saxons
    (anglais, écossais, irlandais, galois, australiens, néo-zélandais; juifs d’europe de l’est, , hindous, asiatiques,…)
    Comme l’est sa puissante, disciplinée, organisée, et professionnelle Armée Nationale Populaire (l’A.N.P)
    Bien sur après la vieille (fondée par les britanniques), et très nombreuse (de cadres compétents)
    Armée Egyptienne

    Le Maroc est un sous-traitant des Petites, et Moyennes Entreprises Industrielles, et Agro-industrielles
    Françaises, bien sur, espagnoles, italiennes, belges, hollandaises, américaines, anglaises,…..
    Qui ont fui les salaires élevées, et le fisc (impots et taxes élevés) de leurs pays




    0



    0
      byzar
      13 avril 2017 - 18 h 05 min

      l’Algérie ne se place pas
      l’Algérie ne se place pas après l’égypte , mais bien avant et même à l’avant garde!!




      0



      0
    otto
    13 avril 2017 - 9 h 33 min

    Je me méfie de tout ce qui
    Je me méfie de tout ce qui est sénégalais, ils sont des faire valoir, ils ne représentent rien du tout sur l’échiquier mondiale.
    Par contre ceux sont des véritables lèche bottes des français et ils sont pour leur écrasante majorité des alliés inconditionnels du royaume de la drogue.
    L’Algérie doit tourner le dos à ce pays traître qui vient à Alger uniquement pour demander la charité, (…….) ils demandent l’aumône à toutes les institutions internationales, à tous les pays, ils demandent la charité même au diable.
    L’Algérie devrait se focaliser uniquement sur la communauté tidjani établit dans ce pays et les aider à venir à Aïn madi, fief des origines de la tarika tidjaniya et laisser tomber l’état de ce pays, un état mendiant et esclave des français.




    0



    0
      Hb
      13 avril 2017 - 13 h 54 min

      Je veux dire juste un mot, c
      Je veux dire juste un mot, c’est bien dommage que vous pensez comme ça,




      0



      0
    anonyme
    13 avril 2017 - 9 h 20 min

    le mokoko ne vient pas seul
    le mokoko ne vient pas seul au senegal il ramene avec lui la franchise de la secte saoudiene wahabite terroriste et obscurantiste !!!! voir l’excellent article de René Naba dont voici le lien avec la permission d’AP:
    http://www.renenaba.com/senegal-terre-de-mission-wahhabites-freres-musulmans/




    0



    0
    Anonymous
    13 avril 2017 - 8 h 31 min

    Le Maroc a beaucoup de
    Le Maroc a beaucoup de soutiens en Afrique de l’Ouest. Je pense qu’il vont l’intégrer. Ils ne pourront jamais refuser sous peine de perdre les aides de l’Arabie Saoudite, du Qatar et des Emirats Arabes Unis, par les temps qui courent, ce n’est pas un risque à prendre. Le temps des analyses intellectuelles viendra dollar d’abord!




    0



    0
    chahid
    13 avril 2017 - 0 h 50 min

    lorsque j entends parler du
    lorsque j entends parler du maroc qu il peut aider les africains a leur developpement je penses que le maroc est la corree du sud et qu il a les moyens.le maroc c est 35000000 d habitants pauvres qui sous traite pour la france.ses richesses haschiche drogue et prostituees pour les espagnoles et francais sans oublier les pays du golf.




    0



    0
      Damis
      13 avril 2017 - 8 h 57 min

      Un mensonge répéter dix fois
      Un mensonge répéter dix fois reste un mensonge
      Un mensonge répéter cent fois devient une vérité




      0



      0
        krimo
        14 avril 2017 - 6 h 13 min

        Et non le mokoko, un mensonge
        Et non le mokoko, un mensonge reste un mensonge.
        Quand le mensonge prend l’ascenseur, la vérité prend l’escalier, elle met plus de temps mais elle finit toujours par arriver ! Sois en pour sur !




        0



        0
      H-B
      13 avril 2017 - 9 h 44 min

      Un pays pauvre et sous
      Un pays pauvre et sous-développé qui vit à l’ère moyenâgeuse et qui dans trois ans intégrera la catégorie des pays les moins avancé s incapable d’offrir une vie digne à son peuple ne peut pas prétendre aider les autres. même la Somalie et l’Afghanistan sont plus prospère que le maroc. Le maroc ce n’est pas la Corée du Sud mais la Corée du Nord : misère, pauvreté, famine,prosternation, culte de la personnalité.




      0



      0
    NationFirst
    13 avril 2017 - 0 h 49 min

    Face à ces visées
    Face à ces visées expansionnistes, il va bien falloir un jour que l’Algérie qui avait jadis une diplomatie redoutable et craint sur tout le continent, se remette à l’oeuvre. L’Algérie aujourd’hui est trop timide alors qu’ elle imposait le respect aux Russes et Américains. On paye malheureusement l’absence du Chef de l’Etat depuis trop longtemps même si je trouve Lamamra excellent




    0



    0
    JCT
    12 avril 2017 - 22 h 54 min

    je me rappel pdt notre guerre
    je me rappel pdt notre guerre d independance ; La France avait utilisé les tirailleurs africains marocains et sénégalais pr effrayer et traumatiser la population Algérienne ; de la Hagra; viols ect ect ; en veux tu …en voila ! comme hier comme aujourd hui ses deux nations veulent montré pattes blanches a leurs mentors à leur vraie patrie la « France  » sauf qu ils ont oublié que nous leurs maitres et eux , on en a fait du  » biboulga » donc on a pas oublié nous le peuple Algérien. avec ses peuples la seule chose que je partage en tant qu Algérien c l Islam …rien d autres je préfère de loin mes frères cubains bien plus dignes  » un vrai pays frere » prêt a se battre pr l Algerie il l a demontré pr son passé pr combattre le maroc ctre l Algerie apres l incident de tindouf et un geant de l Afrique ; l Afrique du Sud. franchement je les préfèrent de loin a nos voisins arabes frere sois disant mais traitres et deteste l Algerie et son peuple . les grands frere de l Afrique sont l Algerieet l Afrique du Sud et rien se fera en Afrique ss ses deux grandes nations ; ni les Français ni les autres ; les grd fres vde l europe et de la France cest les Usa si ils veulent ; 800 millions d africains cest un grd bisness ; voila ce qui interresse la France et le Maroc ; c est à nous de proteger notre developpement en Algerie et faire developper l Afrique ; et je pense qu on a compris pr ne pas dependre des hydro carbures; cest le marché africain qui n ont cessé de ruiner pdt des siecles ; je vs rappel que cest le continent le plus riche et le plus endettés comme par hasard…. developpement zero!




    0



    0
    Dila
    12 avril 2017 - 22 h 19 min

    Je suis tout à fait d’accord
    Je suis tout à fait d’accord le royaume chérifien a un appétit dévorant, pour ma part c’est une forme d’ingérence dissimulée.
    Il veut régner pour tous dévasté sur son passage, faire des cadeaux pour que les pays africains lui mange dans la main et au passage mettre tous les membres de la CEDEAO dans sa poche pour un but bien précis déstabiliser pour mieux régner au delà du Maroc. Et pour obtenir des soutiens pour obtenir gain de cause pour le Sahara occidental.
    Je dirais même qu’il voudrait ou pourrais coloniser les pays africains pour dominer et faire comme l’état Israélien qui colonise la Palestine.
    alors monsieur oui vous avez bien raison et faut rentrer dans le jeu du diable.




    0



    0
      Dila
      12 avril 2017 - 22 h 37 min

      faut pas rentrer dans le jeu
      faut pas rentrer dans le jeu du diable




      0



      0
      Anonymous
      13 avril 2017 - 9 h 01 min

      Maroc 100 milliards pib
      Maroc 100 milliards pib Israël 700
      Faut arrêter le hachich de KETAMA




      0



      0
    Le Direct .
    12 avril 2017 - 21 h 38 min

    Il faut retenir juste cette
    Il faut retenir juste cette fameuse phrase qui est dite par L’auteur de l’article qui conclut en invitant les Etats de la Cédéao à ne pas faire ::::::::: « entrer le loup dans la bergerie » . cela veut tout dire sur ce faible roitelet qui obéit au doigt et l’œil aux sionistes et à La France pour tout raser à son passage sur ce qui se construit par Les Africains et surtout contre L’Algérie .Ce n’est en faite qu’un Agent du Sionisme qui à un visage Maghrébin .




    0



    0
    Moskosdz
    12 avril 2017 - 20 h 17 min

    Comme le Sénégal est
    Comme le Sénégal est pratiquement toujours sous domination Française,il est de même pour le royaume de la drogue qui est toujours son protectorat,la France ne fait que se servir de ces 2 pays afin de garder intact ses tentacules en Afrique.




    0



    0
      Thihet
      13 avril 2017 - 13 h 59 min

      Moskodz c’est quoi tes
      Moskodz c’est quoi tes conneries à 2 sous.




      0



      0
    Anonymous
    12 avril 2017 - 19 h 48 min

    Les ambitions expansionnistes
    Les ambitions expansionnistes économiques, financières, et commerciales marocaines en Afrique
    Doivent etre contrées, et stoppées par de vraies réformes, et de vraies restructurations
    De l’économie, des finances (banques), du fisc, du commerce, et des douanes algériennes paralysées
    Pour libérer les énergies potentielles de productions des richesses, et de biens, en luttant sans merci
    Contre la bureaucratie corrompue, et trop lourde de l’administration algérienne,
    Qui paralysent les initiatives des nos P.M.E jeunes, dynamiques, et innovantes
    (Petites,et Moyennes Entreprises agro-alimentaires,et industrielles algériennes asphyxiées par la bureaucratie)
    Et la renationalisation du commerce extérieur algérien (les importations…)
    Aux mains de clans très influents, et très puissants dans l’état

    Réhabiliter l’état algérien de droit, de justice, de transparence, de discipline, et du travail productif
    Redorer le blason de l’Algérie à l’avant garde de la justice, et du nouvel ordre économique mondial plus juste




    0



    0
    kada
    12 avril 2017 - 19 h 13 min

    le maroc n est qu un petit
    le maroc n est qu un petit etat miserable qui n arrive pas a nourrir son peuple. je ne vois pas domment il peut faire pour contribuer a aider les pays de la cedeao.a moins que les dirigeants du senegal de la cote d ivoire ou autres de la france afric adorent le haschich et les prostutiees marocaines.




    0



    0
    Vive la RASD!
    12 avril 2017 - 19 h 11 min

    voilà au moins un mec lucide,
    voilà au moins un mec lucide, espérons qu’il soit entendu ! en ce qui concerne les facéties de la délégation « cherifienne », je propose aux sahraouis d’en faire de même au prochain sommet, histoire de leur rabattre le caquet à ces bougres arrogants, à ces pillards assassins terroristes pseudo colonialistes de mes d… !




    0



    0
    anti-khafafich
    12 avril 2017 - 17 h 46 min

    la c(pr)o(n)stitution de PD6
    la c(pr)o(n)stitution de PD6 fait de la prostitution sa nature et sa raison d’être alors quoi de neuf !




    0



    0
      Koul 1848
      14 avril 2017 - 5 h 58 min

      L ´ēduation nationale
      L ´ēduation nationale algērienne a du pain sur la planche.




      0



      0
        krimo
        14 avril 2017 - 6 h 14 min

        et la marochienne connait pas
        et la marochienne connait pas les jeux de mots




        0



        0
    HOURYA
    12 avril 2017 - 16 h 52 min

    La narco-monarchie marocaine
    La narco-monarchie marocaine est à l’AFRIQUE , ce que l « arabie » saoudite est AU MOYEN ORIENT. La narco-monarchie du maroc rétrograde , valet de la françafrique, de la france et du sionisme est le mercenaire en chef de ses sponsors ayant pour mission de dynamiter l’UNION AFRICAINE et diviser les PAYS AFRICAINS , pour permettre sa recolonisation par l’impérialo-sionisme et la france. La honteuse monarchie saoudienne , valet de l’impérialo-sionisme qui a déjà détruit et activement participé à la destruction de l’Irak, de la Syrie, de la Libye, du Yemen, de la ligue arabe et de l’ O.C .I. est le mercenaire en chef de l’impérialo-sionisme, ayant pour mission l’assassinat et la destruction de tout ce qui résiste à l’impérialo-sionisme et s’oppose à son PLAN d’instaurer le diabolique G.M.O. cher aux criminels de guerre et contre l’ Humanité : les Bush, Blair, Camerone, Trump, Sarkozi, Natenyahou son AÏPAC son CRIF , et tous leurs valets et soutiens . En conclusion la narco-monarchie de la HONTE et la saoudite de l’INDIGNITE SONT LES PLUS DANGEREUX SUPPOTS DE L’impérialo-sionisme , ennemi numéro UN de l’HUMANITE ENTIERE .




    0



    0
    Ahmed Rahmani
    12 avril 2017 - 16 h 44 min

    Le Maroc veut déstabiliser l
    Le Maroc veut déstabiliser l’UA




    0



    0
    Anonymous
    12 avril 2017 - 15 h 40 min

    Je préfère que le maroc
    Je préfère que le maroc rentre et reste dans cette organisation . Comme sa diplomatie fait du forcing et comme il n’a pas les moyens pour tenir longtemps ,il finira par cumuler les échecs.




    0



    0
    Lotfi ALN
    12 avril 2017 - 13 h 51 min

    Le makhzen , la narco
    Le makhzen , la narco-monarchie , le marokistan et d’autres adjectifs pour qualifier cet etat-parasite, n’est rien d’autre qu’une mécanique fabriquee,entretenue et actionnée par ses créateurs :Israël et la francafrique .Les saoudiens participent activement au développement de cette machine satanique avec un droit de jouissance.
    Mais tout cela n’en fait pas une puissance aujourd’hui encore moins demain!
    Des capacités de nuisances dans la sous region,oui,c’est même sa raison d’être !
    Mimi 6 peut jouer et flamber dans certains pays africains sous influences , se faire passer pour l ami des puissants et donc puissant par procuration .
    Il n’est rien de tout cela!
    Son armee aura du mal à contenir l’armée mauritanienne !
    Depuis la mort mystérieuse de feu Mohamed V, le pouvoir maroki dans toute son architecture et ses visees,est résolument hostile à ennemi de l’Algérie .




    0



    0
    Fouedz
    12 avril 2017 - 13 h 31 min

    Les Etats membres de la
    Les Etats membres de la Cédéao doivent essayer de comprendre pourquoi sur les 39 Accords commerciaux signes au sein de l’UMA le Maroc n’a ratifie que 12,la Libye 17, la Mauritanie 19, la Tunisie 24 et l’Algerie 28.




    0



    0
      Mokrane
      12 avril 2017 - 13 h 54 min

      @Fouedz

      @Fouedz

      La prostituee M6 a toujours voulu avoir en meme temps le beurre, l’argent du beurre et meme le fil a couper le buerre tellement elle est une habituee de ces pratiques avec ses sujets qui n’osent jamais dire quoique ce soit a ses abus.




      0



      0
    atlassien
    12 avril 2017 - 13 h 30 min

    du vivant de Hassan II,ce
    du vivant de Hassan II,ce pays a tout fait fait pour essayer de rejoindre l’UE mais c’était sans compter sur les Européens qui lui ont adressé un niet catégorique lui précisant qu’au point de vue géographique il était impossible que cette adhésion puisse avoir lieu.étant donné qu’en direction du nord c’est raté il essaye le sud prenant dès lors les africains pour des crédules comme ce jour où ce roi trop ambitieux ironise en décrivant l’OUA de l’époque comme une rassemblement de joueurs de tam tam .




    0



    0
    Anonymous
    12 avril 2017 - 13 h 01 min

    Le Maroc est un sous traitant
    Le Maroc est un sous traitant du sionisme international, de l’impérialisme du post colonialisme, il ne doit intégrer aucun ensemble régional, voilà pourquoi le « makhreb » ne doit jamais se faire. L’Algérie doit prendre ses distances avec le Maroc et actionner des lobbys tout azimut pour faire échec au Maroc et le mettre hors état de nuire. Le Maroc=trahison= terrorisme=sous traitant du sionisme de la France, = danger à cause de ses suppôts ci-haut mentionnés. Le Maroc sans soutien, peut disparaître de la carte.




    0



    0
      Dila
      12 avril 2017 - 22 h 34 min

      En fait je dirais que l’état
      En fait je dirais que l’état sioniste se sert du maroc6 pour déstabiliser l’Afrique dans son ensemble pour l’extinction de celle-ci.
      Car l’état sioniste à dit qu’il voulait dominer et éradiquer tout les musulmans pour mieux régner. Mais il va se confronter à dans qui ne se laisseront pas faire, et je souhaite comme l’a souligné l’ancien ministre, j’espère qu’il vont bien réfléchir et ne pas accepter sa demande pour l’adhésion de la CEDEAO.




      0



      0
    Anonymous
    12 avril 2017 - 12 h 34 min

    « a9laoui 3la 3inikoum ya
    Le Sénégal est le deuxième Maroc




    0



    0
      lyes2993
      12 avril 2017 - 13 h 39 min

      Complètement en phase avec
      Complètement en phase avec toi ! Le Sénégal est un équivalent du Maroc en Afrique noire : ils jouent juste les larbins de la France pour voir un semblant de pouvoir ! les tirailleurs des temps modernes ! le problème c’est qu’ils viennent dêtre rejoint par la Côté D’Ivoire le nouveau larbin de la France aprés l’anéantissement des démarches de Laurent GBagbo vers la Chine !




      0



      0
    Thidhet
    12 avril 2017 - 12 h 13 min

    Il faut le vouloir ou être
    Il faut le vouloir ou être bête pour croire qu’un pays dont la majorité de la population est en train de vivre dans des conditions moyenâgeuses et dont le chef tout-puissant n’hésite devant rien (prostitution et drogue pour ne citer que le sommet de l’iceberg) puisse apporter du bon aux enfants des autres.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.