Inauguration officielle du siège de l’ambassade de l’Ethiopie en Algérie

Le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, et le ministre éthiopien des Affaires étrangères, Workneh Gebeyehu, ont procédé, jeudi à Alger, à l’inauguration officielle du siège de l’ambassade d’Ethiopie en Algérie. 

Lamamra a affirmé, lors d’une cérémonie à laquelle étaient conviés des représentants du corps diplomatique accrédité à Alger et diverses personnalités, que l’absence d’une ambassade éthiopienne en Algérie n’a pas constitué jusque-là un «obstacle» pour le «rapprochement» entre les deux pays, rappelant l’existence d’une représentation diplomatique de l’Algérie à Addis-Abeba depuis plus de quarante ans. 

Considérant les relations entre les deux pays comme étant «très exceptionnelles», il a relevé que l’Algérie, tout comme l’Ethiopie sont «généralement une locomotive pour le développement en Afrique». Il a ajouté avoir eu «le privilège» de prendre part, un an plus tôt, aux discussions entre les chefs d’Etat des deux pays, durant lesquelles ces derniers ont décidé, outre de la question de l’ouverture de l’ambassade, de faire du partenariat entre les deux pays «un exemple à suivre» au niveau continental.

Tout en qualifiant l’inauguration de la nouvelle représentation diplomatique de son pays d’«historique» pour la relation entre les deux pays, le chef de la diplomatie éthiopienne a, pour sa part, souligné que son pays attachait «toujours une grande importance à ses relations stratégiques et de longue date avec l’Algérie», rappelant le partenariat stratégique qui lie les deux parties depuis 2013. Gebeyhu a, en outre, souhaité que la nouvelle ambassade contribue au renforcement des relations bilatérales, en particulier sur le plan économique, notant qu’elle devra jouer un rôle de «facilitateur» pour les opérateurs et autres touristes algériens désireux de se rendre en Ethiopie.

Il a saisi cette opportunité pour lancer un appel à la communauté des affaires en Algérie pour investir dans son pays, mettant en avant «les progrès importants» qui y ont été réalisés pour assurer un «environnement favorable» aux opérateurs, faisant de l’Ethiopie «une des principales destinations d’investissements directs en Afrique et dans le monde». 

«L’Algérie et l’Ethiopie ont travaillé, et travaillent, en étroite collaboration dans les forums régionaux et internationaux et ont une analyse et une position de principe commune sur de nombreuses questions», a déclaré, de son côté, le premier ambassadeur d’Ethiopie en Algérie.

Commentaires

    Nobody Paris
    14 avril 2017 - 8 h 45 min

    SURTOUT LORSQUE L’ON SAIT QUE
    SURTOUT LORSQUE L’ON SAIT QUE L’ETHIOPIE EST LE CHEVAL DE TROIE
    DE L’ENTITE SIONISTE, EN AFRIQUE




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.