Faillite

Par Rabah Toubal – Il faut être aveugle ou faire semblant de l’être pour ne pas voir que l’Etat est aujourd’hui en situation de faillite quasi-générale.

Ce constat terrifiant englobe à la fois les sphères politique, économique et sociale, qu’une gouvernance extrêmement hasardeuse, voire catastrophique du pays, notamment depuis avril 1999, a enfoncé dans une crise permanente, qui a obéré toutes les tentatives de réformes, si tant est qu’il y avait une volonté de les réformer véritablement.

En effet, les principaux indicateurs politiques, économiques et sociaux de notre pays sont aujourd’hui au rouge et les experts les plus optimistes pensent qu’ils le resteraient encore longtemps, s’ils n’empiraient pas à moyen terme à la faveur du climat de déliquescence générale qui y règne depuis le quatrième mandat qui est en train de tourner à la tragédie.

L’Algérie a besoin de 50 à 60 milliards de dollars par an pour le fonctionnement de son budget et ses réserves de change ne dépassent pas actuellement les 100 milliards de dollars. Ce qui signifie que l’Etat ne pourrait tenir, tout au plus, qu’un an et demi avant de se déclarer ou d’être déclaré en état de faillite, si les prix du gaz et du pétrole restent aussi faibles ou continuent à péricliter.

Ce n’est certes pas la fuite en avant qui sortira notre pays de l’ornière profonde dans lequel il a été durablement installé. Plus vite l’Algérie entamera une transition salutaire avec les forces saines de la nation, tous secteurs confondus, mieux elle se portera.

R. T.

Comment (21)

    Anonymous
    30 avril 2017 - 7 h 13 min

    Les seuls qui en ont profiter
    Les seuls qui en ont profiter sont tous venu du Maroc à partir de 1999…Des centaines de millions de dollars qui ont fini au Maroc en France en Espagne…Les lieux de villégiature de cette sale race qui a servit et sert bouteflika au détriment de l’Algérie et des algériens…
    J’en veux à ceux qui savent et n’ont rien fait ou dénoncer…Quand des escrocs utilisent l’aéroport d Oran pour piller nos richesses ou des ordres de mission bidon pour aller au Maroc via la France, il aurait dû avoir des lanceurs d alerte…
    Selecto notre frère a pendant longtemps dénoncer ces algériens de papier qui ont pris la place des harkis et qui passent leur temps à détruire les symboles de l’Algérie des chouhadas tout en vidant les caisses ou via des accords commerciaux bidons avec des entreprises françaises voir marocaine ( le scandale de l’huile importée du Maroc )
    …Il y a des fossoyeurs en Algérie qui ne se cachent même plus car ils se savent tous protégé par bouteflika




    0



    1
      Rachid
      1 mai 2017 - 16 h 24 min

      Comment de tels actes de
      Comment de tels actes de traîtrise et de destruction de nos institutions n’ont pas été arrêtés par le DRS en collaboration avec l’ANP ? C’est une attaque grave contre nos institutions et notre avenir. 100% du peuple sera derrière les justiciers nationaliste car tout le monde en a marre de ces mercenaires.
      Est ce que c’est pour cette raison les deux organisations clefs ont été détruites ?




      0



      1
    Anonymous
    29 avril 2017 - 13 h 41 min

    la messe est dite

    la messe est dite
    Voilà où nous ont mené ces apprentis sorciers, le pire est à venir
    kayen drahem , kayene l’ansej disait Sellal




    0



    0
    anonyme
    29 avril 2017 - 5 h 11 min

    Nous sommes tous responsables
    Nous sommes tous responsables de cette tragédie Algérienne.
    Nous avons laisser par notre silence des incompétents, des corrompus, et des traîtres gérer ce pays
    .
    Ou sont les vrais patriotes qui ont l’amour du pays dans le sang?




    0



    0
    sublisoft99
    28 avril 2017 - 17 h 30 min

    le raport des éxperts sur la
    le raport des éxperts sur la situation social et écomique ne les intérésse pas.l’important pour eux un bon rapport des experts sur les éléctions legislative…félicitations




    0



    0
    lhadi
    28 avril 2017 - 15 h 32 min

    L’attention aux plus modestes
    L’attention aux plus modestes et aux plus démunis, font partie intégrante des valeurs qui m’ont été transmises. Celles-ci m’ont rendu attentif à la réalité sociale et économique qui ne me concernait pas directement mais dont je ressentais l’anomalie avec beaucoup d’acuité. Le sort infligé à mes compatriotes, à mon pays, m’ont fait prendre conscience. Depuis, je n’ai cessé de m ‘indigner. C’est au nom d’un devoir de justice,de solidarité et de responsabilité que je m’efforce à oeuvrer à une insurrection des consciences qui puisse mettre à nu le principal responsable de cette politique qui obère tout développement d’un Etat fort, d’une république solide, d’une Algérie apaisée. En effet, le Président de la république a perdu beaucoup de son énergie et de sa force. Il est fatigué, vieilli, victime de son AVC et d’une certaine usure du pouvoir. Il est marqué par une certaine passivité. Comment peut-il, dans ces conditions, protéger l’Algérie de tout ce qui peut la diviser, l’isoler, la réduire ou la détourner de sa véritable identité ? Comment, dans ces moments difficiles, peut-il s’engager pleinement dans un combat vital pour l’avenir du pays : celui de la défense d’un humanisme consacré au nom des valeurs auxquelles le peuple algérien est attaché. Humanisme fondé sur une même exigence de justice et de sécurité, d’ordre et de tolérance, de liberté et de responsabilité. C.’est-à-dire une autorité de l’Etat qui puisse garantir la protection et le bien-être de l’ensemble de nos concitoyennes et concitoyens. A la lumière des maux qu’il endure, le peuple d’Algérie est soucieux pour la restauration d’un Etat républicain qui puisse mener ses véritables missions au service d’une politique économique et sociale à la fois plus juste et plus ambitieuse, plus dynamique et plus simple, plus ouverte et plus transparente. Il fonde l’espoir sur une autorité politique, respectueuse de la loi fondamentale de la république; une autorité qui ne se retourne pas de la seule tache qui mérite adhésion : celle qui consiste à encourager l’esprit d’initiative et d’innovation au sein de la société algérienne qui aspire à plus de dialogue, d’autonomie et de dynamisme. C’est dans cet esprit que toute nouvelle gouvernance se doit de s’affranchir de tout dogme idéologique et saisir, sans idée préconçue, les formidables opportunités qu’offre, dans tous les domaines, un monde qui n’a jamais paru ouvert, prometteur, même s’il n’a rien perdu en lui même de sa complexité. La responsabilité qui anime cette gouvernance de compétences sera d’accompagner l’entrée de notre pays dans le troisième millénaire et d’y faire fructifier ses atouts. Ce troisième millénaire s’annonce porteur de bouleversements gigantesques, qui seront probablement la source d’autant de progrès et d’innovations que de drames, de crises, de conflits et d’instabilité. J’ai pleine confiance dans la capacité de la « génération Algérie », force vive de la nation, à relever les défis de touts ordres auxquels l’Algérie sera confrontée et dans son aptitude à jouer un rôle de premier plan dans l’évolution de la situation politique du pays et… du monde.Fraternellement lhadi (lahdi24@yahoo.fr)




    0



    0
      Lghoul
      28 avril 2017 - 17 h 38 min

      En effet, l’algérien est de
      En effet, l’algérien est de nature humain et tolérant. Depuis que des étrangers nous ont contaminé avec des idées complètement diamétralement opposées aux nôtres le citoyen est devenu sans repère. L’humanisme et la solidarité ont disparu et la nouvelle religion a divisé les membres d’une même famille. L’algérien se trouve complètement coupé de ses traditions et de ses racines et cette destruction de la personnalité algérienne fut programmée par les ennemis de l’Algérie. Pour donner le coup de grâce, ils ont chassé tout savoir du pays et l’ont remplacé par la médiocrité, le charlatanisme et l’improvisation. Tout cela pour garder le pouvoir et créer un système clanique. De cela a découlé la corruption et la destruction de toutes nos institutions clef de tout pays: La santé, l’éducation et la justice. Combien l’Algérie à perdu en compétences poussées à fuir leur pays ? Combien de décades de retard nous avons accumulé. L’algérien est de nature tolérant et respectueux de l’autre et de toutes nos traditionservices mais l’islamisme wahabite à introduit des monstruosités dans notre quotidien au point de nier son identité. Ils ont divisé notre peuple et l’ont infecté par la lâcheté et la traîtrise et l’effacement des principes et de la dignité. On a transformé le citoyen en tube digestif ambulant et l’ont conditionné pour devenir la photocopie d’un marocain: Passif, superstitieux et asservi. Voilà la recette qu’on nous a servi depuis 1999. L’algérien est presque dénaturé au point de perdre son identité et sa personnalité. Pour moi c’est le seul
      bilan que je vois depuis 1999. Sinon depuis quand la justice est tellement privatisée qu’elle protège des corrompus de tout bord ? Si ce n’est pas vrai, depuis la justice s’est penchée sérieusement sur un cas de corruption ? Comment alors le citoyen ne restera sentira pas frustré et aliéné ? S’ils pensent qu’on est devenus marocains ils tord car comme Fellag à dit « On a encore une boule de nerfs au plus profond de nous même »; une preuve qu’on n’est pas encore dans un état comateux.




      0



      0
        Salem
        29 avril 2017 - 6 h 09 min

        Mais eux, cher Lghoul, grâce
        Mais eux, cher Lghoul, grâce à Dieu et aux hommes et aux femmes de bien que compte encore notre pays bienaimé, ils sont, à l’image de leur vieux parrain, dans l’état comateux qu’ils ont fomenté contre les Algériens et les Algériennes et l’Algérie.




        0



        0
          Youcef
          29 avril 2017 - 8 h 45 min

          Rabi kchaf had el khawana !
          Rabi kchaf had el khawana !




          0



          0
          Samir
          29 avril 2017 - 10 h 55 min

          Au Maroc vous êtes congelés
          Au Maroc vous êtes congelés après votre phase comateuse de plusieurs siècles.




          0



          0
      Mello
      29 avril 2017 - 15 h 11 min

      Un voeux pieux d’un veritable
      Un voeux pieux d’un veritable patriote. Seulement, il faut ,vraiment definir le qui,le quoi et le comment de ce voeux. Le militant se doit de prendre le baton de pellerin pour permettre a chacun de se constituer acteur de ce changement qui se doit d’etre pacifique. On ne voudrait jamais d’une revolution arabe. La teneur d’un message tient a sa faisabilite. Tout de meme, chapeau pour ce message.




      0



      0
      Mindjibalina
      29 avril 2017 - 21 h 20 min

      Beaucoup d’espoir dans votre
      Beaucoup d’espoir dans votre message Mr. El Hadi, mais ça reste des souhaits de quelqu’un qui, mu par beaucoup de bonne intentions, essaie d’insuffler de l’espoir chez une jeunesse en proie à la tergiversation, voir complètement désarçonnée mais cela ne suffit pas à déconstruire la notion du pouvoir dans le système de représentation psychique de l’Algérien contemporain. Ce même système qui est intact et qui peut engendrer encore et encore des Bouteflika que vous semblez gracié à l’époque où, sur le plan de la santé il était encore debout. Vous savez comme moi que c’est cette même période et c’est ce même entêtement et et ce même culte de la personnalité, pathologie localisée apparemment (avec Messali et Benbella) mais très contagieuse qui nous ont mener à l’impasse actuelle. Il y’a un remède, mais il faut être une nation pour ça et s’éloigner de la 3assabia arabo-islamique. Abane avait compris lui mais on a vite fait de le réduire au silence.




      0



      0
    mahjoub
    28 avril 2017 - 13 h 08 min

    je pense que Mr Zezzar et cie
    je pense que Mr Zezzar et cie doivent :
    – investir le terrain politique et militaire
    – imposer un arret du processus destructif de Bouteflika S.+Gaid Salah.
    – imposer un couvre-feu politique sur tout le monde.
    – arreter tous les militants du FLN + RND.
    – Installer un Conseil National de Transition composée des algeriens qui ont ras le bol.
    – organiser des manifs a Alger contre Boutef.
    – Perpetrer des attentats terroristes et les attribuer a S.Bouteflika.
    – assumer tout cela par la suite.

    Les patriotes doivent agir vite sinon le pays va disparaitre sous un regime Theo-bouteflkiste.
    Vive la revolution.




    0



    0
    Slimane
    28 avril 2017 - 12 h 50 min

    Benbitour, le visionnaire
    Benbitour, le visionnaire avait prévu cela depuis longtemps déjà dans son livre : »De la faillite à la déliquescence » dans lequel il démontre par A+B comment la politique dispendieuse de Bouteflika menait l’Algérie directement contre le mur et la rendra plus faible que jamais et dans l’incapacité de se relever. On ne succède pas impunément à Bouteflika, le Destructeur, qui est venu assouvir sa haine contre l’Algérie et les Algériens. Ne pas censurer SVP !!!!




    0



    0
      Abdelhamid Constantine
      29 avril 2017 - 1 h 47 min

      On reste dans les constats,
      On reste dans les constats, dans une année on dira il reste 20 à 30 milliards de dollars ! Quand à un plan d’action, une démarche de sortie de crise… ? ? ?




      0



      0
    L'Autochtone
    28 avril 2017 - 10 h 57 min

    Si le pays chavire et se
    Si le pays chavire et se disloque, alors ils ( ) n’y sont en rien, quant au sort du pays, tant mieux, c’est le pays des Chaouis, et c’est aux Chaouis de s’en débrouiller, eux ( ) ils ont une autre patrie ancestro-natale et ils peuvent même réclamer de lui annexer leur région déja favorisée et servie de trop.

    Aujourd’hui, ceux qui se soucient du devenir du pays sont désignés < > par les arrivistes de la conjoncture de l’année ci-haut marquée.




    0



    0
    Mello
    28 avril 2017 - 10 h 53 min

    Nous sommes faibles, parce
    Nous sommes faibles, parce que nous sommes irrationnels ,irresponssablesi, contamines par l’ignorance et la vanite. Face a ce vide, face a cette situation, la solution preconisee par le FFS , a savoir le consensus national autour de toutes les forces vives du pays, reste la seule a meme de repondre favorablement a la situation.




    0



    0
    Amigo
    28 avril 2017 - 10 h 20 min

    Le grand mal est fait . Nous
    Le grand mal est fait . Nous accusons un retard immense nous ne verrons jamais l Algerie de nos reves . Les generations futures auront beaucoup de mal a reformer ,a reparer et a mettre un systeme coherent pour stabiliser et remettre en route la locomotive Algerie . Sans vraie justice , sans vraie reforme de l education nationals , sans vraie reforme du systeme administratif , Sans vraie proximite entre le citoyen et des elites . Sans decentralisation , sans reforme profonde de l economie sans liberte de culte sans regionalisme , sans culte des personnes et sans monopole des decisions l Algerie n a aucune chance d avancer . Elle sera toujours a la trains . Une societe ou les gens sont bien eduques peut adherer a un systeme ou tout les fondamentaux sont garantis par une constitution juste et equitable .




    0



    0
    Lghoul
    28 avril 2017 - 9 h 41 min

    Ils sont en train de bloquer
    Ils sont en train de bloquer les bateaux de marchandise de Rebrab a Béjaia et ont aussi bloqué tous les projets qui vont créer des emplois pour des algériens (500 pour un seul projet) car Rebrab n’est pas des leurs, c’est a dire d’oujda.
    Les citoyens de Béjaia sont en train de protester contre leur arrogance et leur régionalisme affiché.
    Mais ils font la sourde oreille pour vérifier ou meme se demander pourquoi chakib Khelil et bedjaoui sont affichés au parquet de Milan pour détournement de plus de 180 millions d’euros (la cime de l’iceberg pour les sandwiches). Mais comme toujours ce sont les kabyles qui les derrangent car ce sont les kabyles comme toujours qui sont les premiers a dénoncer le pot aux roses et la corruption. Il n’aiment pas les gens éveillés et ils n’aiment pas la kabylie car les milliers de mosquées – comme leur « investissement moral- pour transformer la population de cette région en zombies n’a pas marché. Ils veulent des superstitieux et des beni oui qui ne penseront qu’a la mort et leur funérailles, pendant qu’ils engloutissent des milliards et achètent des propriétés haut standing a paris, barcelone, dubai et istambul.
    Voila ou ces régionalistes ont mené l’Algérie: A la division, au favoritisme et au pistion de toute les couleurs. jamais l’Algerie et son peuple n’ont été blesses et humiliés que depuis l’arrivée de cette clique de trabendiste politiques. Jamais le pays ait connu une telle décadence dans toute son histoire et cela après que le pétrole ait touché 150 dollars.




    0



    0
    Miki
    28 avril 2017 - 9 h 38 min

    Terrible constat !
    Terrible constat !




    0



    0
      Amirouche
      28 avril 2017 - 14 h 15 min

      Toutes ces racailles doivent
      Toutes ces racailles doivent disparaître.Nous sommes mort pour un idéal.Celui d’une Algérie libre et prospère.Ceux qui aujourd’hui,nous gouvernent,souillent le sang des martyrs et ceux-ci meme,nous ont vendu à la France coloniale,Mon pays n’a jamais été libre,pire,tenu par les pions de la France.Merci de me citer tous les chouhadas exécutés par cette horde à l’instar de àban ramdan,moi même Amirouche,….sommes au paradis.




      0



      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.