Ils ont voté la confiscation de nos rêves

Par Youcef Benzatat – Le vote a eu lieu et nous avons consommé encore une fois la confiscation de nos rêves dans la douleur et la privation, et celui de notre pays dans la résignation et l’humiliation.

Comme pendant la campagne électorale, il y eu des blessés, des interpellations et le dispositif saccagé, où il y eut même des morts et des disparus retrouvés morts. Aux panneaux d’affichage détruits et détournés, ce fut quelques bureaux de vote qui subirent la colère des irréductibles, des voies d’acheminement des urnes bloquées et des militaires venus bourrer les urnes refoulées. Le fait est là, qu’ils soient manipulés ou spontanés, ceux qui ont participé étaient relativement disposés.

Comme pendant l’établissement des listes électorales, falsifiées, la désignation des candidats à la base de voix achetées, le dépouillement des urnes fut violé. Comme pendant les élections passées, les urnes furent permutées, la lumière des salles des opérations sabotée, puis la confusion de l’annonce du taux de participation de régner. A 17 h il y eu 33% disent les uns, 36% disent les autres. Tout compte fait, il n’y a pas de quoi se réjouir d’une telle faible participation.

Mais ils ont voté et cela les satisfait. Après tout, on n’est pas concerné ; l’Assemblée, c’est leur propriété et nous des indues calamités. Ils ont voté, et cela les rassurait. Ils ont voté et fait voter leurs serviteurs et leurs sujets. Leurs biens sont saufs, et ils peuvent espérer continuer à confisquer notre pays et nous malmener.

Ils étaient venus voter, sans la moindre connaissance des programmes, inexistants du reste, de leurs préférés. Les programmes ? Ils ne savaient même pas à quoi cela pouvait rimer ! Ils ont voté FLN ou RND, les mamelles nourricières de leurs illusions et chimères.

Le crâne en était bourré. Il fallait l’alléger pour retrouver la sérénité. Ils ont voté pour l’amitié, pour les affaires et par sentiments de familiarité. Avilis comme ils sont, cupides par vocation, il ne pouvait en être autrement.

Pourtant, ils n’étaient pas tous venus voter ; beaucoup sont venus glisser dans l’urne leur hostilité. Comme de coutume, il y eut des bulletins blancs, des bulletins mansotich et des bulletins surchargés d’humeurs, vomissant l’imposture et les tartuferies.

La vie peut reprendre comme à l’accoutumée. Nos élus députés peuvent siéger et lever la main à l’Assemblée, sans même lire le contenu des lois qu’ils doivent approuver. Ils ne sont même pas tenus d’y assister. L’abstention n’y a jamais été sanctionnée. Ni par leur parti ni par une quelconque autorité. Demain, ils iront vaquer à leurs affaires, et nous de sombrer dans la résignation, en attendant le prochain vote, la prochaine fraude et notre perpétuelle humiliation de citoyens de l’inaction.

Y. B.

Comment (14)

    Anonymous
    11 mai 2017 - 13 h 33 min

    Allez, la démocratie en
    Allez, la démocratie en Algérie est tjrs possible : En Avant!




    0



    0
    anonyme
    9 mai 2017 - 19 h 21 min

    Le silence lâche des
    Le silence lâche des intellectuels, écrivains, universitaire, chercheur, enseignants, fonctionnaires, etc…
    Le gouvernement a acheté le silence de cette classe par des postes, attributions de logements, terrains, locaux etc..
    Réveillez-vous, exprimez vous,




    0



    0
    anonyme
    9 mai 2017 - 19 h 04 min

    Vous avez raison M. BENZATAT.
    Vous avez raison M. BENZATAT.
    Vous avez notre adhésion.




    0



    0
    Mindjibalina
    9 mai 2017 - 16 h 10 min

    C’EST le moment de se mettre
    C’EST le moment de se mettre derrière des personnalités connues et reconnues. Mazafran à échoué, l’ICSO va imploser. Pour être un plus pratique et moins philosophe , je vois un quarteron de personnalités à soutenir par tous les moyens. C’est le moment de ce regrouper derrière des figures saines, intègres et compétentes. Mr benouari, Bouchachi, tabbou et djillali. Qu’en pensez vous ?




    0



    0
      Mello
      10 mai 2017 - 15 h 12 min

      Ali Bennouari, Mostefa
      Ali Bennouari, Mostefa Bouchachi, ainsi que d’autre personnalites se doivent de s’impliquer davantage en etalant sur la table le projet de socite ainsi que les projets de sortie de crise. Je suis persuade que les 70 % de non votants vont s’accrocher a leur train de changement. Qu’ils le fassent tres vite en capitalisant cette situation d’apres les legislatives.




      0



      0
    Mello
    9 mai 2017 - 11 h 11 min

    Ils decident et continue a
    Ils decident et continue a decider pour nous, ils tirent sur la corde qui n’en finit pas de s’allonger, ils savent qu’ils ne la tiennent pas par le bon bout car un jour ou l’autre le peuple se saisira entierement de cette corde pour les laisser aller de l’autre cote et suivre un chemin qui divergera de celui du peuple. La majorite qui a dit NON aux elections, doit savoir qu’il ne suffit pas de se resigner a cet acte et dire que c’est un acte de resistance, mais il faudrait savoir capitaliser cette force du NON. Le probleme majeur est la defaillance de l’elite nationale qui reste sans voix, au lieu de canaliser toute cette force qui represente un courant majoritaire dans notre pays. Le retour de l’elite sur le terrain politique est plus que souhaitable, car seule cette elite pourra donner une orientation democratique et pacifique a ce courant majoritaire. Depuis plus de cinquante ans, ils nous racontent que le peuple est souverrain, alors chiche proceder a la dissolution de cette assemblee minoritaire et passons a une transition incluant toutes les energies ,toute tendance confondue .




    0



    0
      Mindjibalina
      9 mai 2017 - 15 h 59 min

      Parfaitement d’accord
      Parfaitement d’accord capitalisons ce refus populaire qui appelle à l’espoir, aux élites de se mettre en ordre de bataille pour un front Pacifique du changement. Au élites d’être à la hauteur de ce peuple magnifique.




      0



      0
    pegasse
    9 mai 2017 - 9 h 55 min

    J’ai suivi les
    J’ai suivi les présidentielles Françaises juste pour voir comment se deroule de vrai elections,j’y ai vu des candidats voter au milieu du peuple,attendant leur tour deriére un citoyen comme eux le sont,sans cette smala qui quadrille la ville pour que les supers citoyens nés de la cuisse de jupiter accomplisse ou devrais je dire ai l’amabilité de bien vouloir voter,j’y ai vu un peuple exploser de joie aux larmes car leurs voix ont porté,ils ont chanté,dansé et ecouté dans silence fiere le discours de « leur » président qui les á remercié pour la confiance qu’il lui ont accordé,chez nous ,c’etait une ambiance d’outre tombe,l’air ambiant etait lourd emprunt de felonie,présageant d’une eniéme catastrophe deja entamé,le citoyen encore une fois banni et exilé dans son propre pays,mon dieu que la verité est implacable!,pourrons nous un jour vivre de vrais emotions parceque nos voix ont éte prises en compte?,je ne le pense pas, les ténebres sont bien lá enchassées dans nos âmes reduites á de simples présence en filigrane,servant uniquement de figurants pour l’etranger,la fracture est bel et bien consommée,il y’a eux qui représentent l’Algerie,et puis nous le ghachi pour ne pas dire gachis qui representons une simple nuée d’individus supportée juste parcqu’a des moments ponctuels ils faut nous montrer comme des bêtes de foires,et croyez moi que c’est juste pour ces desseins qu’ils nous maintiennent en survie.




    0



    0
      Mello
      9 mai 2017 - 13 h 56 min

      Vous avez bien fait d’aborder
      Vous avez bien fait d’aborder cette election en France. Je tiens a ajouter que la majorite ,qui aurait pu etre silencieuse car n’ ayant pas vote pour le PS ni pour LR, a exprime sa voix en faveur d’un candidat inconnu il y a six mois. Ce peuple de France a voulu un changement et le changement a eu lieu. Macron a eu des voix de toutes les tendances politiques en France. Voila ce que l’on appelle un combat d’idees.




      0



      0
        Anonymous
        12 mai 2017 - 0 h 23 min

        Ils ont voté parce qu’ils
        Ils ont voté parce qu’ils avaient la garantie de participer à un scrutin transparent et non truqué d’avance. Ce qui n’est pas le cas chez nous.




        0



        0
    lhadi
    9 mai 2017 - 9 h 33 min

    Il est des affirmations que l
    Il est des affirmations que l’on retrouve fréquemment au détour de discussions, dont la portée fait souvent office d’argument massue, mais sans que ne soit jamais remise en cause sa pertinence. Parmi elles : l’affirmation selon laquelle la Démocratie a porté A. Bouteflika au pouvoir, ou si l’on veut que « A. Boutéflika a été élu démocratiquement ». L’émergence du système incarné par le florentin d’Alger ne fut pas le résultat d’une victoire électorale. Il a été le fruit de dérives et de récupérations politiques habiles des « dignitaires du régime » afin de pérenniser le système. Celui-ci lui attribua, au mépris de la loi fondamentale de la république, tous les pouvoirs face à ce qui est présenté comme la menace, pour ne pas dire comme le danger pour sa survie : c’est-à-dire l’intelligence et la compétence. A. Boutéflika n’a jamais récolté la majorité requise aux élections, notamment celle de 2014. Malgré ses erreurs, ses échecs, ses errements et sa très mauvaise condition physique, les marionnettistes de l’ombre (notamment sous la pression décisive de l’oligarchie française et américaine) ont fini par forcer à nommer A. Bouteflika comme Président de la république. Il est d’ailleurs primordial de noter que la République algérienne démocratique et populaire, celle dont la voix était respectée et si souvent entendue, est devenue, sous ses mandatures, une république de copains et de coquins, une armée mexicaine; c’est-à-dire avec plusieurs chefs. En effet, contrairement à ce que l’on croit, il n’y a pas d’Etat (seulement des allusions dans des discours). Seule l’instauration de la mythique main étrangère permet l’expression du césarisme algérien que je juge comme corrompu, ne servant pas les intérêts de la nation et inefficace face à ce monde de globalisation politiquement et économiquement injuste. Les vrais Algériens, ceux qui veulent le meilleur pour l’Algérie, ne veulent plus de ce « petit dictateur » qui insert son destin en lettre cousue de trahison et de lâcheté. Ils ne veulent plus de cette « république aux ordres ». Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
      Anonymous
      9 mai 2017 - 14 h 29 min

      Prendre acte et agir en
      Prendre acte et agir en conséquence. objectif 2019




      0



      0
    lehbilla
    9 mai 2017 - 8 h 33 min

    le résultat de ce scrutin
    le résultat de ce scrutin nous dit certainement des choses bien sur. La non participation des algériens à ce scrutin (ou le faible taux) qui veut bien dire que les Algériens n’ont rien à bra… de la politique, des gens qui font de la politique, du système lui même qui gouverne le pays..etc. En fait les Algériens n’ont cure de ce qui se passe autour d’eux au travers des affaires de ces affamés du pouvoir. Aussi, et pour leur rendre la vie plus facile, on devrait penser à ne plus organiser de scrutin. Pas d’élections présidentielles, pas de législatives, ni de communales…etc rien de rien de tout cela. Les Algériens ont voulu dire par cette abstention foutez nous la paix avec votre politique qui ne veut rien dire et qui ne changera jamais quelque chose au pays, laissez nous en paix apportez nous juste à boire et à manger et donnez nous de temps à autre quelques extras comme des logements et autres petits avantages. Ainsi tout le monde trouvera son compte. C’est bien le rythme que l’on tient maintenant depuis l’indépendance à ce jour non? Le pouvoir réfléchit et pense pour le peuple et le peuple le lui rend bien jusqu’à lui dire épargne nous ces élections fais comme tu l’entend ne nous demandes plus rien. Voila en gros ce que l’on peut retenir du résultat de ce scrutin. Maintenant il est vrai que cette continuité dépend du niveau des réserves de nos hydrocarbures. Lorsque la réalité et la vérité nous rattrapera les choses vont évidemment changer et tout ne sera plus pareil. Quelle sera la nouvelle image?




    0



    0
    OMAR
    9 mai 2017 - 8 h 31 min

    ILLEGITIMITE FLAGRANTE!!!!!

    ILLEGITIMITE FLAGRANTE!!!!!

    SANS DOUTE POUR MIEUX MAITRISER CES NOUVEAUX LOCATAIRES DE L APN???

    POUR LEUR RAPPELER LEUR ILLEGITIMITE EN MAJORITE??

    POUR LEUR DELIMITER LES ZONES DE LIBRE CIRCULATION???

    SANS GRANDES GESTICULATIONS!!!!

    DES EXEMPLES QUI NE DOIVENT PAS ETRE PRIS AU MEPRIS DU PEUPLE!!!

    CES ILLEGITIMITES POURRAIENT CONDUIRE A DES COMPORTEMENTS IMPREVISIBLES!!

    THAT IS THE QUESTION!!!!!!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.