France : plusieurs hauts responsables du PS s’émancipent

Beonît Hamon veut reconstruire la gauche. D. R.

Plusieurs hauts responsables du Parti socialiste (PS) ont annoncé ce mercredi la création de leurs propres mouvements, à l’instar de l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Benoît Hamon, qui va créer un mouvement «large et transpartisan» le 1er juillet prochain. L’objectif de ce nouveau mouvement est de poursuivre le travail «commencé lors de la campagne présidentielle», a-t-il indiqué ce mercredi sur la radio française publique France Inter, précisant qu’il ne quittait toutefois pas le PS. «J’inviterai des hommes et des femmes qui appartiennent aux partis politiques ou n’y appartiennent pas. Je les inviterai à continuer ce travail indispensable pour reconstruire la gauche», a expliqué Benoît Hamon.

Trois anciens soutiens du candidat PS, l’ancienne ministre française de la Justice, Christiane Taubira, et les maires de Lille (Nord) et Paris, Martine Aubry et Anne Hidalgo, ont également annoncé ce mercredi la création d’un «mouvement d’innovation pour une démocratie européenne, écologique et sociale», baptisé «Dès demain». L’annonce a été faite via une tribune publiée dans le quotidien français Le Monde signée par 200 personnalités, parmi lesquelles plusieurs membres du PS, dont l’ex-directeur de campagne de Benoît Hamon, Mathieu Hanotin, et la Secrétaire d’Etat Pascale Boistard. Des membres de la société civile française font également partie des signataires, dont le photographe français Yann Arthus-Bertrand. «Comme un certain nombre de grandes démocraties dans le monde, l’Europe et la France sont menacées par le face-à-face entre ceux qui prônent la dérégulation et ceux qui misent sur la démagogie pour renverser la table. (…) Le moment est venu de nous émanciper des vieux carcans d’hier et des débats strictement internes aux appareils politiques pour créer un mouvement dont le rôle sera d’identifier les solutions et les réussites locales, et de travailler à leur mise en œuvre à toutes les échelles de territoires : locale, nationale et européenne», ont indiqué les signataires de la tribune.

Par ailleurs, le secrétaire général du PS, Jean-Christophe Cambadélis, a déclaré ce mercredi sur la radio française BeurFM qu’une procédure d’exclusion avait été lancée à l’encontre de l’ancien Premier ministre français, Manuel Valls, après que ce dernier ait fait part de son souhait d’être candidat au législatives sous les couleurs du mouvement d’Emmanuel Macron, rebaptisé «La République en marche» en vue des élections législatives. Le président de la commission d’investitures de La République en marche a, de son côté, fait savoir que la candidature de Manuel Valls «ne correspondait pas aux critères» de candidature du mouvement.

R. I.

Comment (6)

    homme libre
    11 mai 2017 - 9 h 50 min

    BRAVO. TRES BIEN DIS . 100 %
    BRAVO. TRES BIEN DIS . 100 % D ACCORD




    0



    0
    Erracham
    10 mai 2017 - 21 h 28 min

    C’est un fait avéré, ce sont
    C’est un fait avéré, ce sont les rats qui quittent en premier un navire en détresse. Valls, aucune classe! Que dire du beur Malik Boutih, soi-disant ami du dindonneau Hollande, lui aussi, il veut faire voir sa tête de fouine sur une affiche de la République en Marche. J’espère qu’il sera recalé. La famille socialiste n’a que faire de ce genre de militants, prompts à retourner la veste au moindre frémissement du vent.




    0



    0
    muhand
    10 mai 2017 - 20 h 23 min

    Au lieu de se diviser, ce qui
    Au lieu de se diviser, ce qui ouvre un grand boulevard à la droite et au FN , les socialistes auraient mieux fait de rejoindre le mouvement de la France insoumise. Mais comme ils sont tous assoiffés de pouvoir et d’argent, ils ne regardent que la petitesse de leur personne. La gauche est majoritaire en France pourtant elle a tout perdu depuis l’élection de Hollande, voilà où conduit la division. Quant à ce renégat de Valls, maintenant que toutes les portes lui sont fermées, il lui reste les égouts pour y patauger avec les rats, les sous sols parisiens regorgent de ce rongeur, il y trouvera sa place assurément.




    0



    0
    Anonymous
    10 mai 2017 - 16 h 30 min

    Valls est connu pour être un
    Valls est connu pour être un va-nu-pied de la pire espèce et son Twitter sur Bouteflika était une preuve irréfutable.




    0



    0
    BabElOuedAchouhadas
    10 mai 2017 - 16 h 25 min

    Après un mandat minable, l
    Après un mandat minable, l’hypocrite Hollande a réussi l’exploit de dechirer le PS. Voilà ce que ça donne quand on porte un incapable à l’Elysée et ferme soutien du Roitelet M6 dans sa colonisation du Sahara occidental au détriment du Droit international.




    0



    0
    Felfel Har
    10 mai 2017 - 15 h 38 min

    Valls est un opportuniste de
    Valls est un opportuniste de la pire espèce. Non content d’avoir trahi son Président, et après avoir été éliminé au premier tour des primaires à gauche et trahit sa famille politique en refusant d’apporter son soutien à son candidat, le voilà qu’il se rabaisse à solliciter un poste dans la future Assemblée. La claque qu’il vient de recevoir de Macron devrait être suivie d’une autre du PS: son exclusion. On ne peut pas faire confiance à un félon, un traitre. Il lui reste à rejoindre Israël, on pourrait lui faire une place à la Knesset!




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.