Ces présidents français «amis» de l’Algérie

Par Nawelle B. – Nicolas Sarkozy, candidat à la présidentielle en visite en Algérie, fut présenté comme «l’ami» de l’Algérie. L’Obs est allé jusqu’à le qualifier de «Sarkozy l’Algérien». On a vu ce que cela a donné : alignement complet sur les thèses marocaines, donc un retournement spectaculaire. Idem pour Hollande ; idem pour Macron qui va être le plus fourbe, le plus cynique, le plus arrogant – arrogance spécifiquement française et qui agace plus d’un pays européen.

Le plus scandaleux dans cette histoire, c’est qu’on leur réserve chez nous un accueil digne d’un chef d’Etat. La France exerce toujours sur nos dirigeants une sorte de fascination. Y compris sur le président Bouteflika. Il n’y a qu’à lire ses mielleux messages à la France à chaque occasion. Jusqu’à quand vont-ils être dupes ?

J’ai lu la déclaration de Macron en Algérie dans la presse algérienne. J’ai eu le souffle coupé. Il s’insurge qu’il y ait qu’un seul institut français dans toute l’Algérie. Il veut que l’Algérie intègre la francophonie, qu’elle y joue un rôle important au sein de la famille africaine vu son aura. Hallucinant ! Il souhaite voir notre pays prendre la tête de la France-Afrique au bénéfice de la France. Comment cette déclaration a-t-elle échappé aux observateurs les plus avertis et aux médias ? On est là en plein néocolonialisme !

Je suis enseignante à l’université française. Je vis en France depuis très longtemps. Je connais très bien la mentalité, la psychologie des officiels français. Plus vous leur accordez de l’importance, plus vous déroulez le tapis rouge sous leurs pieds, plus ils vous méprisent. Plus vous les ignorez, plus ils vous respectent.

L’Algérie doit, au contraire, gêner l’action de la France partout et surtout en Afrique. Je crois avoir compris la visite de M. Lamamra en Allemagne. Coopérer avec Berlin sur le dossier malien et damer le pion à la France…

N. B.

P. S. : C’est une bouffée d’oxygène que votre journal en ligne. Vous êtes de plus en plus lus et appréciés car vous nous restituez notre fierté. Bravo !

Comment (20)

    Anonymous
    14 mai 2017 - 12 h 26 min

    Macron candidat, sans pouvoir
    Macron candidat sans pouvoir à la présidence française. Comme tous ses prédécesseurs choisissent l’Algérie pour leur visite et faisaient des promesses jamais tenues, mais une fois élus, ils choisissent le Maroc pour leur première sortie officielle.A bon entendeur salut.




    0



    0
      ramada
      15 mai 2017 - 9 h 09 min

      Vous n’avez rien compris!
      Vous n’avez rien compris! nous ne voulons pas d’eux! (…)




      0



      0
        Anonymous
        15 mai 2017 - 11 h 02 min

        vous avez raison nous voulons
        vous avez raison nous voulons les présidents du tiers monde et autres organisations qui viennent têter chez nous.




        0



        0
    Anonymous
    14 mai 2017 - 9 h 13 min

    Amis du régime pourri du FLN
    Amis du régime pourri du FLN qui sans rire se présente comme libérateur du pays alors qu’un demi siècle après, les algériens ont mille fois suivi l’élection présidentielles en France que les législatives en Algérie. des millions à avoir voté ou vouloir le faire s’ils avaient la nationalité françaises encore plus de millions à suivre ces élections françaises sur les écrans et encore plus de millions d’autres pour ne pas dire la totalité des algériens qui ont ignoré le cirque électoral FLnesque.
    Si on appelle ça indépendance franchement ! ….




    0



    0
    sublisoft99
    13 mai 2017 - 15 h 09 min

    depsuis longtemts Ces
    depsuis longtemts Ces présidents français sont amis avec l’algérie , mais seulement avec la présidence !!




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    13 mai 2017 - 10 h 03 min

    Nawelle, une anecdote (Car le
    Nawelle, une anecdote (Car le vécu est irremplaçable) pour étoffer ton message aux vrais Algériens, intraitables, pointilleux s’agissant des Français AVEC LESQUELS, ouvertement, je suis en bras de fer depuis… 1986, sur le tort de la France.
    Après avoir vécu en France, de 1966 à 1984, j’ai volontairement quitté leur territoire, la destinée me voulait ici_CHEZ NOUS (Maison spirituelle Jazaïr), tout en m’obligeant à un compte à régler avec eux, vérité qui me réservait des surprises, des leçons coûteuses sur Eux et sur Nous.
    J’abrège, voici l’anecdote, d’une lourde signification sur une psychologie française que tu es de ceux qui la connaissent : La secrétaire du préfet des Bouches du Rhône m’a dit sur le ton du reproche : « Vous avez voulu couper avec la France… »… Le bras de fer, toute une histoire ! Tout dépend du niveau auquel ce bras de fer est vécu, et le vrai dans cette histoire tient à un fil ténu. Seul un Houari Boumédiène avait TOUT compris, il avait l’intelligence requise en sus de…La Virilité !




    0



    0
    Bouabsa
    13 mai 2017 - 9 h 32 min

    Défendons partout et avec
    Défendons partout et avec détermination nos intérêts comme les Français et tous les autres peuples le font, et particulièrement envers les grandes puissances. Et gardons-nous d’être chauvins et arrogants envers les plus faibles que nous. Au contraire envers ces derniers nous devons être généreux, lorsque nous le pouvons: c’est notre tradition.




    0



    0
    lhadi
    13 mai 2017 - 7 h 44 min

    J’ai souvent entendu le
    J’ai souvent entendu le battoir des laveuses résonner dans le silence de la nuit. Elles battent et tordent, avec une grande vigueur quelque chose qui ressemble à du linge mouillé, mais qui, vu de près, n’est que le corps de l’Algérie. Trahir et conspirer semble un droit consacré par la tolérance. Oeuvrons pour la fidèle exécution des lois ; non pas celles qui ne savent que protéger les grands scélérats ; mais celles qui protègent les patriotes contre le machiavélisme de ceux qui sont censés servir l’intérêt de la nation algérienne. Fraternellement lhadi ([email protected])




    0



    0
    Alorsdoukhlibledekrais
    13 mai 2017 - 4 h 06 min

    Alors tu n’as qu’à rentrer au
    Alors tu n’as qu’à rentrer au pays pour enseigner nos enfants au lieu ceux des autres.




    0



    0
      Anonyme
      14 mai 2017 - 0 h 47 min

      Toi tu n’es pas algerien.
      Toi tu n’es pas algerien. Quand on a rien a dire, on ne dit rien.




      0



      0
        L'inspecteur
        14 mai 2017 - 13 h 50 min

        Si il est Algérien..de
        Si, il est Algérien… de papiers.




        0



        0
    Erracham
    12 mai 2017 - 21 h 57 min

    Dans nos relations avec un
    Dans nos relations avec un pays comme la France (ou tout autre pays qui veut nous prendre de haut), il faut appliquer cette devise citée par Ciceron, parlant de ses ennemis: « Oderint, dum metuant » (Qu’ils me haïssent, pourvu qu’ils me craignent ». J’ajouterai qu’ils nous respectent, qu’ils nous traitent comme des partenaires égaux. Au lieu de rester droits dans leurs bottes et négocier pas à pas pour défendre nos intérèts, nos responsables se laissent faire et s’affichent souriants, comme s’ils venaient de décrocher la lune. Dans les relations internationales, parler d’amitié est une hérésie; il n’y en a pas, il n’y a que des moments d’amitié, en fonction des intérêts des uns et des autres. Business is business!




    0



    0
    Cherif
    12 mai 2017 - 21 h 04 min

    Je rajoute au commentaire de
    Je rajoute au commentaire de Salir. Est pourtant c est facile suffit de faire jouer la cocurence dans nos relations économique. D autre part s appuyer sur les Algérie s de l étranger et surtout ceux en France qui connaisse mieux ce pays et savent mieux ltraiter avec eux. Vous allez voir que la France ce n est pas ce monstre qui nous honte ni ce géant qui nous place nos dirigeant et en fin on se débarrassera du vraie problème algerei qui sont les algérien auX cols blanc

    Merci chère soeur




    0



    0
      Erracham
      12 mai 2017 - 22 h 19 min

      Vous avez totalement raison,
      Vous avez totalement raison, notre salut viendra de la diversification de nos partenaires commerciaux. Il ne faut pas sortir de saint Cyr pour le comprendre. Il suffit d’avoir le bon sens paysan: ne jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier! Salutations!




      0



      0
    selecto
    12 mai 2017 - 20 h 33 min

    Nawelle, il faudrait pas en
    Nawelle, il faudrait pas en vouloir à nos responsables car ils sont victimes de chantages sur les biens qu’ils cachent en France sans parler des papiers que les préfectures donnent à leurs proches.

    Les Français sont des maîtres chanteurs en puissance ils peuvent obtenir tout ce qu’ils voudront de nos responsables sans qu’on le sache.




    0



    0
    berhoum
    12 mai 2017 - 20 h 26 min

    Il ne faut rien attendre du
    Il ne faut rien attendre du président de la république française ou de n’importe quel pays la seul chose qu’ils attendent c’est qu’on se bouffe entre nous !!




    0



    0
      Thidhet
      12 mai 2017 - 21 h 55 min

      In chaallah
      In chaallah




      0



      0
    anonyme
    12 mai 2017 - 19 h 40 min

    Bravo pour cette analyse fine
    Bravo pour cette analyse fine à destination de nos responsables qui passent leurs temps à lécher les officiels français pour avoir une catrte de séjour et autres…..en vendant le pays.
    Vous êtes une vraie Algérienne patriote.
    Nos enfants doivent défendre le pays.




    0



    0
    ali baba.
    12 mai 2017 - 19 h 33 min

    C’est vrai il faut arrêter
    C’est vrai il faut arrêter avec la France ce sont des racistes c’est eux le problème de l’Algérie et nos pseudos dirigeants qui rampent quand il voit leur maître pauvre Algérie il nous faut un Boumediene en urgence.




    0



    0
    Samir
    12 mai 2017 - 19 h 08 min

    Totalement d accord. Le salut
    Totalement d accord. Le salut de l Algerie passera par par ca fermeter envers la france .




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.