Le P/APC de Tizi-Ouzou démissionne du RCD

Le président de l’APC de Tizi-Ouzou, Ouahab Aït Menguellet. D. R.

Le président de l’Assemblée populaire communale de Tizi-Ouzou quitte le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD). Ouahab Aït Menguellet, qui est à la tête de cette APC depuis les élections locales de novembre 2012, démissionne de cette formation dans laquelle il ne se retrouve plus.

Le P/APC de Tizi-Ouzou, qui ne s’est pas attaqué à ses désormais ex-camarades au sein du RCD, a néanmoins affiché son désaccord par rapport au choix de la représentation des citoyens dans un Parlement national qu’il considère comme inutile et futile. Bien qu’attendue depuis quelques mois, sa démission a provoqué une véritable onde de choc à Tizi-Ouzou.

Réputé pour son sérieux, sa compétence et ses capacités managériales, Ouahab Aït Menguellet jouit d’un important capital sympathie auprès de la population locale. Sa démission constitue un nouveau coup dur pour le parti de Mohcine Belabbas, dont les rangs des mécontents ne cessent de grossir.

Selon certaines indiscrétions, Ouahab Aït Menguellet serait sur le point de rejoindre une autre formation politique, à savoir le Mouvement populaire algérien (MPA) fondé par Amara Benyounès, un ancien haut dirigeant du RCD. D’ailleurs, dans un entretien accordé récemment à un journal appartenant à ce chef politique proche du cercle présidentiel, Ouahab Aït Menguellet avait souligné les qualités de M. Benyounès, qui aurait débloqué plusieurs projets pour Tizi-Ouzou à l’époque où il était ministre.

Ouahab Aït Menguellet n’a cependant pas encore évoqué son avenir politique ni parlé d’une possibilité de rejoindre un autre parti. Les élections locales approchent et on le saura donc bientôt.

Hani Abdi

Comment (17)

    azrou
    18 mai 2017 - 23 h 33 min

    Le problème en Algérie est
    Le problème en Algérie est que les gens sincères, honnêtes et compétents ne font pas la politique.
    Je me souviens qu’en 95 on a proposé à mon frère d’être nommé chef daira. Il a refusé catégoriquement car c’est un type très correct et droit. Docteur d’état et membre initiateur de comité de vigilence armé.




    0



    0
    l'éveillé
    18 mai 2017 - 16 h 01 min

    on s’en fout de leurs z
    on s’en fout de leurs z’waweries. et puis ils sont déjà très tarés à force de consanguinité.




    0



    0
      Anonymous
      19 mai 2017 - 13 h 29 min

      Pas du tout l’eveil, vous
      Pas du tout l’eveil, vous etes plutot l’endormi, car vous etes loin , tres loin de connaitre cette societe des Mouloud Mameri, de Mouloud Ferraoun, de Hocine Ait Ahmed, de Abane Ramdane, de Tahar Djaout, de Smail Yefsah, de Cheikh Mohand, et de ,et de …. Ahmed Ouyahia on l’assume. Sans oublier toutes ces sommites eparpilles a travers le monde.




      0



      0
    muhand
    18 mai 2017 - 9 h 58 min

    L’honnêteté aurait été, en
    L’honnêteté aurait été, en démissionnant du parti qui l’a porté à la mairie de Tizi Ouzou, de remettre aussi son mandat d’élu. Pour cela il faut être un homme avec des principes. Le malheur du peuple algerien n’est pas le pouvoir mais toute cette racaille qui se vend pour une bouchée de pain. Quand à ce Amara Benyounes ( hacha irgazen )j’ai encore cette réponse faite à un député de Bgayeth qui lui demandait, alors qu’il était ministre des transports., d’intervenir pour élever au rang d’aéroport internationale l’aérodrome Abane Ramdane, je cite la reponse de ce minable personnage, «  »depuis quand les petits kabykes veulent ils devenir grand » » voilà une réponse que les kabykes de Bgayeth ne doivent jamais oublier.




    0



    0
    mrimeche
    18 mai 2017 - 9 h 20 min

    il quitte le rcd 4 mois avant
    il quitte le rcd 4 mois avant les élections communales! il va sans doute se présenter à nouveau mais sous une autre chapelle! Pour mes compatriotes qui ne connaissent pas tizi, un tour vite fait la bas vous ferait comprendre ce que ce « grand gestionnaire » a accompli à tizi: une ville sans âme, avec de la saleté partout , des trottoirs éternellement en travaux etc.
    ahlil ahlil




    0



    0
      abder
      18 mai 2017 - 9 h 43 min

      c’est bizard, on critique, un
      c’est bizard, on critique, un maire pour la saleté de la ville, mais jamais le comportement et l’incivisme des citoyens, le manque de serieux des agents de nettoiement; il faudrait elire prochainement des maires eboueurs .




      0



      0
        Lghoul
        18 mai 2017 - 10 h 34 min

        Mais c’est le maire, le
        Mais c’est le maire, le « patron », qui donne des instructions pour le nettoyage de SA ville non ?
        Si on lui rapporte (s’il a des controlleurs) que la ville est sale, normalement il mettra les responsables qui ne font pas leur travail dehors.
        Mais comme, meme l’argent des ordures est partagé entre copains, il n’est plus étonnant de voir la saleté partout.
        Evidemment cette critique n’est pas valable pour les villes « propres » d’Algerie … qui se comptent sur les doigt d’une main. Alors messieurs-dames, le dénominateur est commun: La corruption, le cancer de toute société.




        0



        0
          mrimeche
          18 mai 2017 - 11 h 18 min

          si un Maire d’une ville ne
          si un Maire d’une ville ne peut même pas accomplir une tâche aussi primordiale , au demeurant simple, que d’assurer la propreté des lieux, quid des autres missions plus compliquées?




          0



          0
          Lghoul
          18 mai 2017 - 11 h 46 min

          Vous avez conclu que la
          Vous avez conclu que la médiocrité et l’improvisation sont les piliers de nos institutions.
          Faite les passer en revue toutes: d’Air Algerie a la mairie de Tizi c’est hadj moussa….




          0



          0
        mrimeche
        18 mai 2017 - 10 h 50 min

        @abder, l’incivisme existe
        @abder, l’incivisme existe partout en Algérie;cela n’a pas empêché certaines villes d’être moins sales que les autres. En matière de saleté, la ville de tizi ouzou peut aisément décrocher le sacre et ce n’est pas à cause des éboueurs qui ne seraient pas sérieux.




        0



        0
    Lghoul
    18 mai 2017 - 8 h 49 min

    C’est simple comme bonjour et
    C’est simple comme bonjour et sans spéculation: Voici le scenario: amara ben tabtoub l’a probablement invité a un diner bien arrosé avec des promesses pour plus d’avantages au mpa qu’au RCD. Il a mordu a l’amecon. Ainsi, il a donné un grand coup de poignard dans le dos du RCD, le parti de ses origines. Pourquoi tout cela ? hadj amara espère qu’il « volera » tous les militants des autre partis de kabylie. Ne serez pas étonnés de voir meme ceux du FFS le joindre en fonction de l’offre.
    En politique, les serpents ne marcheront sur leur ventre qu’en function de l’offre a avaler. Comme hadj amara est un proche des fournisseurs de la rente, il en connait les ficelles et les secrets pour transformer un pauvre en riche.
    Donc tous les chemins mènent vers la vache Algerie ou l’enrichissement a la 5ième vitesse. Le reste ? Le peuple s’en charge: Il fera la chaine comme toujours sur tout: Meme pour voter. De toute manière qui versera une larme sur des crocodiles qui se mangent entre eux ?




    0



    0
      Chérif
      18 mai 2017 - 20 h 16 min

      Bla bla bla mauvaise langue
      Bla bla bla mauvaise langue puante
      Connaissez le parcours de cet homme, non vous mentez par indécence, intérêt et jalousie. Oui il vient d’une famille pour laquelle l’amour de l’Algérie, la loyauté, la sincérité, l’honneur, le respect ne sont pas que des mots selement mais aussi des faits.
      Alors Coupez vos langues fourchues et ouvrez vos yeux devant les hommes valables et batisseurs3




      0



      0
      Mello
      19 mai 2017 - 13 h 51 min

      Desormais, le MPA de Amara
      Desormais, le MPA de Amara aspirera tous les militants des autres partis, notament ceux du RCD et ceux du FFS.
      Ya si lghoul, des sirenes plus puissantes que celles de Amara n’ont pu avoir raison des militants du FFS. Les fondements de ce parti sont enracines dans les veines en melange avec le sang. Les militants qui ont quitte ce parti , sont soit, retires et restes autonomes , soit voulant creer une parti politique a l’image de Tabou.




      0



      0
    AZAGHLOU
    18 mai 2017 - 8 h 35 min

    encore un autre kabyle
    encore un autre kabyle corrompu,ils n’ont aucune dignité,il va s’accoqiner avec cette tarlouze de ben younes.
    VOUS AVEZ UNE POPULARITE SURFAITE.
    rendez nous service taisez vous SVP.




    0



    0
    Citoyen15
    17 mai 2017 - 18 h 42 min

    A Monsieur Ouahab Ait
    A Monsieur Ouahab Ait Menguellet ;Pour préserver votre dignité et le grand respect et l’estime que vous porte les citoyens de Tizi- Ouzou -GARDER VOTRE LIBERTÉ ET NE SOYEZ ESCLAVE D’AUCUN PARTI CAR VOTRE GRAND PARTI C’EST LA POPULATION-




    0



    0
    Mello
    17 mai 2017 - 15 h 45 min

    Quitter les rangs d’un parti
    Quitter les rangs d’un parti politique n’est pas quitter le poste de PAPC de Tizi Ouzou. Je pense que Mr Ouahab Ait Menguellet possede un niveau requis pour ne pas commettre la gaffe d’aller vers le MPA allie du pouvoir. Mais rien d’etonnant pour le RCD qui a cede plusieurs cadres a ce pouvoir. Est ce une approche philosophique entre les deux entites ou l’un ne peut fonctionner sans l’autre, l’avenir nous le dira.




    0



    0
    Thidhet
    17 mai 2017 - 15 h 31 min

    S’il le souhaite vraiment, Le
    S’il le souhaite vraiment, Le RCD a encore les moyens et le temps de se ressaisir. Mais pour ça, il faut se mouiller et mouiller la chemise. La facilité du populisme ne paie pas à moyen terme. Travailler plus, parler moins et ne pas oublier qu’il est avant tout un parti politique algérien.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.