Abdelkader Bensalah reçu à Riyad par Béji Caïd Essebsi

Abdelkader Bensalah. New Press

Le président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a été reçu dimanche à Riyad (Arabie Saoudite) par le président tunisien Béji Caïd Essebsi, avec qui il a passé en revue les relations bilatérales et échangé les vues sur plusieurs questions, notamment la situation en Libye, soulignant la nécessité d’aboutir à un règlement pacifique, indique un communiqué du Conseil de la nation.

Tenue en marge des travaux du Sommet islamo-américain, auquel prend part également le ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, cette rencontre a permis de «passer en revue les relations bilatérales stratégiques et les moyens de les promouvoir, notamment après la rencontre entre le président de la République Abdelaziz Bouteflika et le président tunisien Béji Caïd Essebsi», précise la même source.

M. Bensalah et le président Essebsi «ont échangé leurs vues sur les questions d’intérêt commun, notamment la situation en Libye», soulignant «l’impératif d’un règlement pacifique et d’un dialogue interlibyen inclusif», ajoute le communiqué.

Le président du Conseil de la nation est arrivé samedi à Riyad (Arabie Saoudite) pour représenter le président de la République Abdelaziz Bouteflika au Sommet islamo-américain, à l’invitation du roi Salmane ben Abdelaziz Al-Saoud.

R. N. 

Comment (2)

    Vangelis
    21 mai 2017 - 14 h 38 min

    A oui, ce caïd essebssi, le
    A oui, ce caïd essebssi, le bonhomme qui disait que derrière chaque groupe de terroristes en Tunisie, il y avait un chef algérien. Ou encore celui qui n’a rien fait à l’encontre de cet épiphénomène de ministre de la culture tunisien qui affirmait que l’Algérie était un pays communiste et que le sien était tout beau, tout gentil et se situait en dessous de l’Italie. Franchement allez jusqu’à Ryad pour voir ce vieux bonhomme de la clique à Ben Ali pour parler stratégie, il n’y a que Ben Salah qui pouvait faire ça et en plus il  » a été reçu  » comme si caïd essebssi était plus important que le représentant algérien. A force de donner de l’importance à des pays insignifiants du genre de ce qui entourent l’Algérie, on finit par être considéré du même niveau. Un peu de hauteur bon sang !

    selecto
    21 mai 2017 - 14 h 18 min

    Un Maghrébin reçoit un
    Un Maghrébin reçoit un Maghrébin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.