Trump touche l’argent du pétrole saoudien contre le maintien du régime wahhabite

Trump en Arabie Saoudite pour 350 milliards de dollars. D. R.

Pour son premier déplacement à l’étranger, le président américain Donald Trump est arrivé samedi à Riyad pour une visite de deux jours. Au programme, la coopération avec l’Arabie Saoudite dans divers domaines, dont la lutte contre le terrorisme, et la participation au sommet arabo-islamo-américain qui réunit les dirigeants de plus de 50 pays musulmans et où seront passés en revue les dossiers régionaux importants. C’est l’occasion, encore une fois, pour les pays du Golfe de se prosterner devant leur maître de Washington. Pour sauver sa peau, la dynastie des Al-Saoud a d’ores et déjà versé, à l’avance, les dividendes du pétrole aux Américains. Ils appellent cela «contrats». 

A l’issue de la rencontre entre le président américain et Salmane ben Abdelaziz Al-Saoud, les Etats-Unis pourraient vendre à Riyad des armements d’une valeur de 350 milliards de dollars dans les dix ans à venir. D’après Riyad, l’objectif de ces accords est d’assurer sa sécurité et celle de la région du Golfe «face aux menaces de l’Iran».

Vendredi, c’est-à-dire la veille de l’arrivée de Donald Trump, un missile balistique tiré par les houtistes en direction de Riyad a été intercepté et détruit à 200 km à l’ouest de la capitale saoudienne. Le Secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson n’a donc pas eu de mal à peaufiner le prétexte de la menace iranienne d’expansion au Yémen et en Syrie pour justifier les «objectifs sécuritaires communs» et les «accords stratégiques de défense» passés entre les deux pays pour les atteindre.

Mais pour la coalition entre ces pays du Golfe et les Etats-Unis, la partie ne sera pas facile : l’Iran a renforcé sa stabilité interne après la participation massive à l’élection présidentielle qui a reconduit Rohani. En Syrie, les groupes armés pro-Qatar et pro-Arabie Saoudite perdent du terrain. Damas et d’autres villes du pays passent l’une après l’autre sous le contrôle total du gouvernement syrien. Au Yémen, la coalition militaire dirigée par l’Arabie Saoudite, qui intervient régulièrement depuis mars 2015, n’est pas venue à bout des Houthis qui contrôlent les territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa, où ils ont créé leurs organes de pouvoir. Leur système de défense aérienne vient même d’abattre un avion saoudien F-15.

Autre ombre au tableau : acteur majeur dans cette alliance avec les Etats-Unis, le Qatar n’est pourtant pas bien vu par les pays occidentaux. L’émirat vient de se fendre d’un communiqué dans lequel il jure par tous les dieux qu’il ne soutient pas le terrorisme et que toutes les accusations qui le concernent dans ce sens ne sont que pures affabulations. Le Qatar est accusé de soutien au terrorisme à travers son financement des caisses du Front Al-Nosra, branche d’Al-Qaïda, et la promotion des organisations terroristes et de leurs activités par le réseau de télévision Al-Jazeera, qui appartient à cet émirat. Des Qataris ont été sanctionnés par le Trésor américain pour des activités de financement du terrorisme. Qatar est pourtant membre de la coalition internationale commandée par Washington qui combat Daech. Il faut noter que l’accusation contre Doha n’émane pas de l’ennemi iranien, mais de l’allié israélien qui en veut au Qatar d’abriter le Hamas palestinien et d’être même son parrain.

Enfin, difficulté supplémentaire pour l’Otan dans la région, la Turquie semble confirmer ses velléités d’«indépendance» à l’égard de l’Occident et montre des signes de rapprochement avec la Russie. Erdogan est hostile au soutien militaire accordé par Washington aux milices kurdes PYD et YPG en Syrie et en Irak, considérées comme les bras armés du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK). Ankara prépare contre eux de nouvelles opérations dans la région de Sinjar, qui s’étend de Mossoul à la Syrie, au sud de la frontière turque. Fait significatif : l’Allemagne pense déjà retirer ses troupes de la base aérienne turque d’Incirlik pour les placer en Jordanie.

Une question reste posée : Trump cherche-t-il sincèrement à rompre avec les méthodes de ses prédécesseurs qui ont conduit à une catastrophe aux dimensions mondiales avec l’extension des activités du terrorisme (ou assimilées au terrorisme) dans tous les coins de la planète ? Les mercenaires terroristes de Daech représentent «une menace stratégique s’ils reviennent à Kuala Lumpur, à Paris, à Detroit», a déclaré vendredi le Secrétaire à la Défense des Etats-Unis, le général James Mattis.

L’ONU a également mis en garde contre un prochain retour des mercenaires de Daech en Europe. La perte de contrôle des groupes terroristes après la défaite de Daech met les pays du Golfe en position de cible des prochaines actions des mercenaires «isolés» qui auront fui la Syrie et l’Irak. Un bon argument pour Trump pour pomper l’argent du pétrole vers son pays en contrepartie de la sécurité et un excellent prétexte aux familles régnantes des monarchies de la région pour continuer de sévir dans leurs pays avec le soutien américain.

Houari Achouri

Comment (94)

    aziz
    24 mai 2017 - 7 h 34 min

    avis a tous les pays musumans
    avis a tous les pays musumans le hadje peut etre dans chacun de notre pays partout en afrique en asie et au moyen orient au yemene en syrie irak et j en passe
    alors au lieu de faire la 3omra et le hadje le bien fait d allah et la devant nous
    y a des millions et des millions de gens qui souffrent faim maladies etc etc
    et dire donner cet te fortune chaque annee a les ben nihoudite et eux qui signes des cheques pour les yenkees et fond des prets a israel




    1



    0
    benchikh
    23 mai 2017 - 8 h 18 min

    En regardant la photo de ce »
    En regardant la photo de ce » roi », je me rappelle un proverbe Algérien qui dit « الى قاعد ومطابس قاعد يخيط في الكبابس » (celui qui s’assied et penche la tête vers le bas est train de coudre des bonnets).




    0



    0
    benchikh
    23 mai 2017 - 7 h 20 min

    Il y a rien de nouveau de
    Il y a rien de nouveau de cette visite,le golf arabe restera toujours le trésor des occidentaux vers les banques étrangères pour le bien de leur économie ,mais la question se pose à Mr Trump combien il a encaissé pour son poste de Président ?? pour que les choses restent stables et que Mr le courtier ne se fâche pas.Tous des voleurs,mais en costumes.




    1



    0
    Erracham
    22 mai 2017 - 19 h 39 min

    J’ai écouté le discours
    J’ai écouté le discours mielleux de Trump aux Arabes sur une chaine de TV américaine et j’ai failli m’étouffer de rire. En substance, il leur disait de rompre avec l’extrémisme religieux et ils ont applaudi. Les extrémistes (les soutiens principaux de DAESH) étaient là en face de lui: l’Arabie yahoudite, les EAU, Qatar, la Jordanie, la Turquie, etc… Il n’y a qu’un clown pour réussir une telle prouesse! Les Arabes, quant à eux sont devenus des poules mouillées que n’importe qui vient plumer. Aucune dignité, aucun honneur!




    1



    0
      Felfel Har
      22 mai 2017 - 21 h 56 min

      Puis-je signaler une autre
      Puis-je signaler une autre prouesse de Trump en Arabie? Il les a fait chanter, ils l’ont fait danser, il a encaissé plus de 300 mds de Dollars. S’il parlait latin, il aurait conclu son voyage en prononçant la fameuse phrase de Jules césar: « Vini, vidi, vicci ». Les Arabes n’ont vu que du feu! Le hold up du siècle! Ave l’ami!




      1



      0
        benchikh
        23 mai 2017 - 7 h 42 min

        Je me demande ou sont les
        Je me demande ou sont les fidèles avec leur robe blanche et leurs claquettes  » touf « de soit- disant le (golf arabe ),je parie, qu’ils sont morts .Et si c’est le cas ,autant que Musulman c’est notre devoir de protéger nos bien sacrés ,on leur donne un coup de pied,sales bédouins .




        1



        0
    MARIA
    22 mai 2017 - 18 h 51 min

    l’ennemi numéro UN des
    l’ennemi numéro UN des MUSULMANS et des VRAIS ARABES ( ce qui en reste ! ) ce sont les bédouins de la TAÏHOUDITE, la Jordanie, le Maroc, les émirats dits  » arabes  » (surtout le qatar ). Les américains , gangsters de naissance, criminels contre l’ HUMANITE depuis le génocide des peaux rouge jusqu’à nos jours en passant par le napalm utilisé au VIETNAM, et les deux bombes ATOMIQUES, contre le JAPON, la destruction de l’Irak, la Syrie, la Libye, etc…. ne peuvent que s »‘entendre avec des mercenaires dits « arabes » qui ont commis les pires trahisons contre les MUSULMANS et le VRAIS ARABES, qui osent s’attaquer aux VRAIS MUSULMANS IRANIENS, rien que pour sauver leurs koursis et leurs trônes : LEURS VRAIS DIEUX adorés ce sont les U.S.A. chefs de file de l’alliance judéo-chrétienne-sioniste ; les HARAMEINE CHARIFINES et autres salades ne sont que DU KHORTI de wahhabisme créé par la perfide ALBION !




    1



    0
      Anonymous
      23 mai 2017 - 8 h 38 min

      les iraniens ne sont pas les
      les iraniens ne sont pas les vrais musulmans faut arreter de dire des bétises pareilles




      0



      0
        Exo7
        23 mai 2017 - 10 h 32 min

        Qui peut se permettre de dire
        Qui peut se permettre de dire ou non ce qu’est « le vrai islam » ?
        Vous delirez là ? 3hHCXG76Sa




        0



        0
    Héraklès
    22 mai 2017 - 17 h 32 min

    l’Arabie Yaoudite à payer une
    l’Arabie Yaoudite à payer une rançon pour garder le pouvoir !
    et faire oublier leur implication dans le terrorisme …




    1



    0
      HOURYA
      23 mai 2017 - 20 h 44 min

      Mr TRUMP, doit savoir une
      Mr TRUMP, doit savoir une fois pour toutes que tant que les U.S.A. en particulier, et le monde occidental d’une manière générale , soit l’alliance judéo-chrétienne-fasciste-raciste-sioniste, continueront à encourager leur création l' »état fantôche dit israél  » à occuper , aider, couvrir, et couver, opprimer, assassiner, et mettre sous embargo, le PEUPLE DE PALESTINE spolié de ses terres, de ses biens, de son honneur SI INJUSTEMENT, le terrorisme quelle que soit sa source, son origine, ou ses acteurs CONTINUERA a sévir de par le monde et surtout à faire payer à l’occident ses crimes et ses forfaits DU FAIT DE SON ENTËTEMENT A SOUTENIR « ISRAEL » tout en sachant que les juifs-sionistes sont non pas des « élus de DIEU » comme ils le prétendent dans leur pire des blasphèmes . mais la graine MAUDITE par LE BON DIEU (le vrai bien sûr ! ) . AINSI que les occidentaux (USA SURTOUT !) , sachent que tous les  » terroristes  » du monde sont LES CHEVALIERS DE LA FOI EN DIEU TOUT PUISSANT, ET LES JUSTICIERS UNIVERSELS, QUI COMBATTENT L’INJUSTICE ERIGEE EN LOI DE LA JUNGLE SUR CETTE TERRE PAR L’impérialo-sionisme. PRECISION UTILE ET PROUVEE : « Israél » et le sionisme  » seront la CAUSE ORIGINELLE DE LA 3 ème guerre mondiale, parcequ’il est bien dans leur nature de CREATEURS DE DESORDRES SUR TERRE . En attendant que Mr TRUMPE sache que les U.S.A. sont le premier Pays, colonisé par « israel » , les autres sont la france, la grande bretagne, l’allemagne, etc…les juifs-sionistes sont comme les veaux, qui commencent par leurs mères à l’âge adulte , car ce sont bien les plus ingrats des créatures.




      1



      0
    Anonymous
    22 mai 2017 - 15 h 15 min

    Je ne comprends pas les Ibn
    Je ne comprends pas les Ibn Saoud, les Américains je les comprends parce que on ne crache sur une telle aubaine de près de 400 milliards de dollars et tuti quanti. .Mais , finalement est-ce que les Palestiiniens auront quelque chose face à des Juifs irréductibles et déterminer à anéantir le régime des mollahs et voir s’évaporer le cher désir des musulmans de recouvrer El Qods. Vivement une paix juste pour tous.




    1



    0
    Ait walou
    22 mai 2017 - 15 h 08 min

    L’argent du hadj est allé
    L’argent du hadj est allé gonfler les poche du businessman TRUMP, il faut l’interdire à défaut de prendre cette décision à cause des considérations politiques il faut alors éduquer et expliquer la situation tel qu’elle est. Mais qui oserait s’attaquer à ce chantier très lucratif, sûrement pas les imams et encore moins les agences de voyages.




    1



    0
    FAKOU
    22 mai 2017 - 14 h 23 min

    On se demande pourquoi les
    On se demande pourquoi les iraniens tiennent-ils encore à vouloir libérer la Palestine alors que les arabes en général et les principaux chefs palestiniens eux mêmes ne le veulent pas ( le chef de l’OLP et le HAMAS islamique sont dans la coalition saoudienne anti-iranienne pour le motif lâche et fallacieux de Sunnisme qui fait rigoler les chimpanzés ) .. Les iranien s sont entrain de perdre leurs temps , ils seront toujours poignardés danns le dos par les arabes … les Perses auraient dû apprendre la leçon chez les berbères qui ont fait toutes les guerres avec les arabes pour libérer la Palestine mais à la fin ils se sont retrouvés trahis et même niés par ces mêmes arabes dans leur identité …le meilleur intérêt de l’Iran c’est de sortir de ce piège arabo-juif et de s’occuper de son peuple en revenant a sa culture millénaire et propre .. les arabes et les juifs sont des cousins et les meilleurs alliés contre les autres peuples et la tayhoudite arabe soi-disant islamiste ce n’est que de la poudre aux yeux .. les arabes aiment les USA et adorent le Dollar , il ne faut jamais faire confiance aux saoudiens ni suivre leur chemin ..




    1



    0
    Felfel Har
    22 mai 2017 - 14 h 05 min

    Avez-vous vu une p… agir de
    Avez-vous vu une p… agir de cette manière avec son « protecteur »? Elle lui donne tout: son argent, celui de son peuple affamé et privé de tout, l’argent de tous les pèlerins musulmans et mêmes les bijoux de famille!!! Elle demande aussi à toutes ses consœurs arabes d’en faire autant. Quelle honte? A quoi lui serviraient toutes ces armes quand, à l’heure de la technologie, un missile tiré à des milliers de km peut réduire à néant ses infrastructures? Rien ne vaut des relations apaisées avec ses voisins et les autres pays du monde. Par souci de solidarité avec les pays musulmans, l’Arabie ne devrait-elle restituer une partie de l’argent du hadj aux pays qui lui envoient des pèlerins? Les 380 milliards qu’elle vient d’offrir ne seraient-ils pas l’argent de tous les musulmans? La haoula…! Une dernière observation: l’Iran FABRIQUE un bonne partie de ses armements, elle ne dépend pas du pire ennemi de la Oumma, l’Oncle Sam à la botte d’Israël. Quant aux armées arabes de parade, qui vont constituer cette OTAN arabe, autant en rire: elles n’ont jamais livré de bataille (sauf contre leurs propres citoyens/sujets), ou quand elles le font, elles essuient défaite sur défaite. 3ich tchouf!




    1



    0
    Anonymous
    22 mai 2017 - 13 h 34 min

    Les vrais « ARABES » ont
    Les vrais «ARABES» ont atteint un degré de LÂCHETÉ incroyable, ça fait deux années que KHADIM EL-HARAMEYN bombarde sans arrêt avec des armes non conventionnelles le peuple Yéménite (un peuple pauvre et sans défense), aucun Arabe (min EL-MUHIT ILA AL-KHALIJ) n’a soulevé le petit doigt… !!!
    Cette lâcheté des vrais Arabes trouve son explication dans l’histoire (*) la plus ancienne (tentative d’extermination de la famille du prophète après sa mort) et la plus récente, SADDAM le baathiste à été armé jusqu’aux dents pour détruire la République Islamique de KHOMEINI, à envahi le KOWEÏT qui a financé sa guerre contre l’IRAN à hauteur de 75 Milliards de Dollars, ensuite ces mêmes vrais ARABES se sont constitué en coalition avec les Etats Unis pour abattre SADDAM…. !!!
    (*) Notons que les vrais arabes ne se sont jamais soulevés contre le colonialisme, au contraire ils l’ont toujours accueilli avec bienveillance voir les accords Arabo – Franco – Britanniques dits «Sykes-Picot» de Mai 1916.




    0



    0
    Rayés Al Bahriya
    22 mai 2017 - 12 h 59 min

    Ils achètent des armes certes
    Ils achètent des armes certes en obsolescence après 2 ANNÉES maximum.
    Mais jamais ils ne pourront acheter la nouvelle technologie ni même les brevets d’invention. Trump est actionnaire de TOMAHAWK industries ; ces
    missiles lancés contre la Syrie. Mais sachez très bien qu’ils ne mettront jamais les pieds là-bas. Ils ont trop d’ennemis dans le monde qu’ils se créent eux-
    mêmes…. Donc les américains ne sont plus belligérants, mais en termes de business, ils font tout pour refiler leur vérole en violant les États du genre kharabo-tayhoudit…




    1



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.