Abdelmadjid Tebboune pour une reconversion économique urgente

Le nouveau Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune. New Press

La reconversion économique sera la priorité de la nouvelle équipe gouvernementale pour que l’Algérie ne dépende plus des fluctuations des prix des hydrocarbures, a affirmé jeudi à Alger le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune.

«Une autre priorité s’impose, c’est la reconversion de notre économie qui a été entamée par mon prédécesseur, ami et frère Abdelmalek Sellal. Une reconversion économique nécessaire et urgente pour faire en sorte que notre pays ne dépende plus des fluctuations des prix des hydrocarbures», a indiqué M. Tebboune lors de de sa prise de fonction officielle, lors d`une cérémonie de passation de pouvoirs avec son prédécesseur, M. Sellal. Il s’agit, a-t-il poursuivi, de construire une économie «plus saine et plus équilibrée» dans laquelle le secteur privé aura «toute sa place, peut-être même une place prioritaire, avec toute la régulation et le contrôle que doit faire le gouvernement, au nom du président de la République».

Un plan d’action du gouvernement «plus détaillé sera exposé incessamment, dès qu’il sera achevé, devant les élus de la nation, à commencer par l’Assemblée populaire nationale et ensuite le Conseil de la nation», a-t-il expliqué.

M. Tebboune a déclaré : «Nous allons continuer la mission initiée par M. Sellal», avec les mêmes priorités fixées par le président de la République : l’éradication totale de la crise du logement et des bidonvilles, l’achèvement du programme de logement, l’éducation et la santé. «Nous allons reloger tous ceux qui y ouvrent droit, avec notamment l’achèvement du programme AADL comme promis au nom du président de la République, au plus tard fin 2018, ainsi que la relance du programme social et rural», a-t-il dit.

Le nouveau Premier ministre a ajouté que le pays connaissait des «difficultés financières» mais pas de «blocages», relevant qu’il y avait «des réorientations de certaines ressources financières au profit des priorités tracées par le président de la République».

M. Tebboune, a par ailleurs, remercié «très chaleureusement» le président de la République pour la confiance qu’il lui a accordée pour diriger le nouveau gouvernement en remplacement de M. Sellal «ami, frère et compagnon de route», qui a fait «un excellent travail dans des conditions très difficiles et a réussi sa mission».

R. N.

Comment (21)

    Azedine
    27 mai 2017 - 12 h 08 min

    Le nouveau premier ministre a
    Le nouveau premier ministre a démontré ses compétences en tant que ministre de l’habitat.Si on le laisse
    travailler tranquillement il fera beaucoup de bonnes choses pour l’ALGERIE.




    0



    0
    Mello
    27 mai 2017 - 10 h 46 min

    Soyons realistes,le pays n
    Soyons realistes,le pays n’est pas a l’abri d’une rescession economique durable, car tous les indicateurs sont a l’orange. Le plus inquiettant , pour cette diversification de l’economie, se situe principalement dans cette liquidation du secteur public, la desindustrialisation acceleree et le demantellement des protections douanieres de la production nationale. Subir ou agir, subir c’est se resigner et attendre du capitalisme mondial en crise la solution a nos problemes de developpement. C’est bien triste de voir nos gouvernants faire les yeux doux aux etrangers a la recherche des investisseurs qui ne sont interesses que par nos ressources naturelles, au lieu de faire confiance a nos propres ressources humaines qui est la seule voie de salut. Mais depuis quand nos gouvernants nous font confiance ? Jamais. En d’autres termes , tant que le regime privilegie le passage en force , avec des mesures prises unilateralement , il n’y aura pas de solutions a la crise Algerienne. Le dialogue politique reste l’outil le plus essentiel pour resoudre cette crise.




    0



    0
    Anonymous
    27 mai 2017 - 10 h 21 min

    Reconvertir notre économie, c
    Reconvertir notre économie, c’est d’abord et avant toute chose mener une bataille sans merci aux gaspillages insensés, notamment dans le secteur de l’Habitat. Il en est ainsi de l’ensemble des programmes de logements ayant fait fi de ceux relatifs à l’efficacité énergétique dans les bâtiments. Cet oubli aura un impact négatif sur le pouvoir d’achat des bénéficiaires en raison notamment de l’augmentation des tarifs de gaz et d’électricité. Il est urgent de revoir les cahiers de charges de telle sorte que le prochain Programme National d’Efficacité Energétique (P.N.E.E) soit pris en considération.




    0



    0
    Amar
    27 mai 2017 - 8 h 32 min

    Dormons sur nos deux oreilles
    Dormons sur nos deux oreilles, ce dont on rêve depuis 54 ans, Tebboune le réalisera. La vérité est tout autre.
    On lit sur les dépêches du jours que les salariés du groupe Haddad sont ans salaire depuis quatre mois. Combien de salariés d’autres entreprises sont dans le même cas?
    Mon cousin a trois camions à l’arrêt et trois chauffeurs à la maison, suite à une défaillance de la société a qui il proposait ses services. Cherchez la faille….




    0



    0
    lhadi
    26 mai 2017 - 15 h 12 min

    Un président qui ne préside
    Un président qui ne préside pas réellement, un premier ministre qui ne gouverne pas véritablement, et une assemblée de godillots qui ne contrôle rien, cette situation n’est pas un bon signe de santé républicaine. Ainsi, croire qu’il peut y avoir de développement économique sans développement politique me semble, à mon sens, être dénué de bon sens. Que le bal des hypocrites cesse !!! Fraternellement lhadi ([email protected];fr)




    0



    0
    Anonymous
    26 mai 2017 - 7 h 29 min

    Impossible qu’une nation
    Impossible qu’une nation puisse avancée avec une justice gravement malade;et si l’actuel ministre a été reconduit;ce n’est pas par hasard;ont change le décors mais pas les textes;kif-kif du pareil aux meme ;quand nos ennemis avance nous,nous reculons a grand pas;et pour quel intérét?




    0



    0
    Dyhia
    26 mai 2017 - 3 h 20 min

    SVP, arrêtez de construre des

    SVP, arrêtez de construre des forets en Beton.
    Qui est votre architecte, il faut le changer. C’est un fiasco écologique C’est tellement moche et déprimant………




    0



    0
      Anonymous84
      26 mai 2017 - 10 h 13 min

      il n’y a pas d’architecte! l
      il n’y a pas d’architecte! l’architecture est un art qui ne s’improvise pas; il faut beaucoup de connaissances et de la créativité pour faire un architecte; malheureusement les architectes locaux n’en sont pas et les entreprises de réalisation sont médiocres.




      0



      0
    Kahina
    26 mai 2017 - 1 h 40 min

    Il faut que votre ministre de
    Il faut que votre ministre de la justice sache qu’un pays sans justice est un pays en panne. Dites à votre ministre, (…), que la justice est invisible chez nous et qu’il ya urgence.
    Le peuples est conscient qu’il ya urgence, du moment que c’est lui qui souffre…Mais vous en haut , je crains que non..Vous ne réalisez pas encore qu’il ya urgence.




    0



    0
    BONNE NUIT
    25 mai 2017 - 21 h 17 min

     » une reconversion
     » une reconversion économique urgente  » .
    tout changement de cap prendra une bonne décennie pour montrer ses fruits …
    fallait le faire quand le bled était à l’aise financièrement car il faut investir avant de sauter sur tel ou tel axe économique .
    si j’étais ministre je miserai tout sur les énergies solaires à exporter et doter le pays avec .
    je libére les payements électroniques en devises pour permettre aux jeunes de pouvoir se mettre au niveau ….
    franchement nous sommes tréééééééés loin méme par rapport à des pays africains ….et c’est pas moi qui le dis :
    154: Togo
    155:Bénin
    156:Algérie
    157:Burundi
    158:Suriname
    159: Éthiopie
    160:Mauritanie
    http://francais.doingbusiness.org/rankings




    0



    0
    Felfel Har
    25 mai 2017 - 20 h 50 min

    « Suivons le menteur jusqu’à
    « Suivons le menteur jusqu’à sa porte » nous apprend l’adage populaire. Si ce gouvernement entend bien relancer notre industrie, une action prioritaire s’impose: qu’il libère les projets d’investissements de certains hommes d’affaires, bloqués par les précédents ministres de l’industrie. Celà ne coûtera pas un centime au budget de fonctionnement de l’État. Qu’on soutienne ces créateurs d’emplois productifs au lieu d’aider les barons de l’importation qui roulent l’État, ses douanes, ses impôts dans la farine! Si on continuait délivrer des licences d’importation à des gens proches du pouvoir, nous irions à la catastrophe. Seuls les investissements et les emplois productifs sont de nature à créer de la richesse. Les pays avancés le savent et l’appliquent depuis belle lurette, depuis la première révolution industrielle. Nous en sommes à la 4ème, et nous n’avons pas encore décollé.




    0



    0
    anonyme
    25 mai 2017 - 20 h 48 min

    Secrétaire général du
    Secrétaire général du gouvernement, Ahmed Noui. Qui est ce monsieur?
    Depuis que je suis née, il est toujours là ce monsieur !!!!!!!!!!
    Connaissez vous ce monsieur?
    Surement un homme d’influence!
    Pourriez vous nous dire un plus sur ce monsieur …….




    0



    0
    anti-khafafich
    25 mai 2017 - 18 h 55 min

    أسباب الحضارة والعمران عند
    أسباب الحضارة والعمران عند ابن خلدون:

    1- العوامل الطبيعية الجغرافية:

    2- الانتقال من البداوة إلى الحضر:

    3- وجود سياسة ينتظم بها أمر العمران:

    4- الثروة ودورها في الحضارة والعمران:

    5- العدل ودوره في العمران والحضارة:

    رابط الموضوع: http://www.alukah.net/culture/0/71499/#ixzz4i7OE6cl9




    0



    0
    Anonymous
    25 mai 2017 - 17 h 47 min

    Ya monsieur le ministre de la
    Ya monsieur le ministre de la justice reconduit donc pas de changement




    0



    0
    Bekaddour Mohammed
    25 mai 2017 - 16 h 40 min

    Ah ! Cher Ministre, urgence
    Ah ! Cher Ministre, urgence oui, mais urgence RATIONALISÉE, identifier les authentiques « urgentistes », et éliminer les tricheurs en urgence, affamés… Vous avez la plus belle occasion de votre vie, faire de ce territoire ce qu’il vaut, en éliminant tous les vauriens ! L’heure semble venue de donner l’ultime leçon aux Pieds Noirs rétifs !
    Avez vous besoin d’aide Monsieur l’honorable Compatriote ?




    0



    0
    AMAR MOKHNACHE
    25 mai 2017 - 15 h 25 min

    IL N’Y A PAS DE RECETTES
    IL N’Y A PAS DE RECETTES MIRACLES POUR FAIRE DANS LE DEVELOPPEMENT!
    le developpement ne pourra jamais etre uniquement le  » dada » des gouvernants ! ils peuvent y contribuer en « dopant  » le systeme educatif » et ouvrir nos centres de formation professionnelle a la cooperation notamment avec le canada l allemagne…il n y a pas de honte a ramener des formateurs et des process et de les impliquer directement avec le secteur economique….l innovation , la production de solutions aux nombreux problemes que nous connaissons ne poura venir que d un secteur educatif mature et motive mais surtout debarasse de la bureaucratie et de la politique….




    0



    0
    Anonymous
    25 mai 2017 - 15 h 03 min

    la priorité des priorité de s
    la priorité des priorité de s’attaquer en premier a la justice et la corruption qui rongent notre pays;avec ces deux défauts majors aucune démocratie ne puisse avancée ou espère avoir des reussites ou des succès;mais comme notre peuple est attiré par la fortune facile et sans efforts;il faudra des vrais hommes intègres et de bonne foi;pour éradiqué ces deux obstacles;




    0



    0
    abdel
    25 mai 2017 - 14 h 47 min

    il serait temps de construire
    il serait temps de construire une économie moderne et diversifiée car la rente petroliere, et sa gestion désastreuse a maintenue le pays dans le sous développement, et la corruption, aucun pays producteur n’a émergé,le pétrole n’est pas une chance mais plutot un handicap hormis pour certains pays Démocratiques d’europe




    0



    0
    Algérie vivra!!!
    25 mai 2017 - 14 h 27 min

    Félicitations Mr Tebboune!!!

    Félicitations Mr Tebboune!!!
    Pour une reconversion économique et sociale il y a lieu de mettre en place rapidement une structure indépendante, politiquement puissante et omniprésente qui en premier devra se charger de recenser et analyser LES BESOINS pour classer et orienter les investissements de l’État et du secteur privé. Cette structure devrait prendre comme exemple le MITI japonais. En effet, en matière d’investissement c’est un peu le cafouillage à l’exemple des cimenteries, de l’industrie laitière, des raffineries du sucre, rénovation des raffineries de pétrole (a coutée plus chère que la construction d’une nouvelle raffinerie tant par les retards accumulés que leur finalité de production), l’industrie des plastomères etc.
    En second lieu l’EDUCATION, non seulement scolaire et universitaire (Trésor de Demain) mais entendue au sens propre du terme y compris la moralisation du politique, de l’administration et de toutes les institutions sociales et économiques et ce par le respect des lois avec la sévérité requise! En effet, si l’on veut relancer le Tourisme ( Algérie riche de ses reliefs, de ses plages elle est très très riche de son histoire et de ces musées à ciel ouvert – Timgad, El Djemila, Tenès, Cherchel, Tipaza, et autres Casbah et Ksors du sud et grand sud) et les investissements étrangers et surtout des citoyens algériens à l’étranger ce secteur devient priorité des priorités!
    Un autre élément important redonner dignité à notre monnaie qui est aussi un symbole de notre souveraineté, il y a lieu d’éradiquer l’échange informel visible et « accepté et toléré » sur les voies publiques. Par le biais de son eradication notre Dinar retrouvera sa valeur et il est certain que l’État ne sera que gagnant, car le citoyen algérien à l’étranger pourra transférer ses devises étrangères seulement conformément aux règles et lois économiques dûment approuvées et en vigueur en Algérie. Le change informel cause des pertes à l’État et renchérit les produits donc affaiblit le pouvoir d’achat du citoyen, c’est le message qui est important de faire passer!
    En dernier Mr le Premier Ministre et le nouveau gouvernement se doit avec l’APN revoir s’il y a lieu de maintenir la loi du 49/51 car beaucoup d’investisseurs étranger fuit dans les pays voisins alors que l’Algérie à tous les atouts pour devenir une « usine » et le « grenier » du monde. Enfin de grâce, avant de penser exportation pensons plutôt à satisfaire les besoins nationaux qualitativement et quantitativement,puis export!
    Meilleurs Voeux de réussite, VIVE L’ALGÉRIE!!!!!




    0



    0
    Vision
    25 mai 2017 - 13 h 40 min

    Monsieur LE MINISTRE entourer
    Monsieur LE MINISTRE entourez vous de personnes competentes, integres, honnetes et patriotes, y a du travail a faire et pas facile , mais ont y arrivera avec la volonté et le courage




    0



    0
    Mohamedz
    25 mai 2017 - 12 h 56 min

    Moi Chef de Gouvernement, ma
    Moi Chef de Gouvernement, ma première priorité est de protéger au mieux l’Algérie vis à vis de ses ennemis endémiques et qui sont cette Narco-monarchie absolue, cette France néo-colonialiste et cette Arabie Yahoudite qui avait financé la décennie noire. Dans ke cas contraire, tout ce qui se fera en matière socio-économique restera vulnérable sur le moyen et long terme.




    0



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.